Aller au contenu
Grurk

Navette région parisienne→ Pays de la Loire.

Recommended Posts

Bonjour,

J'ai passé tous les tests de recrutement l'année dernière. Malheureusement suite à des problème familiaux. J'ai refusé le poste qui m'était proposé. 

J'ai attendu, pour voir si de nouvelles offres était proposée dans ma region (pays de la Loire).

Malheureusement, si j'ai bien compris aucun recrutement était annoncé avant l'été à part sur le secteur de Paris et de Annemasse. 

 Je souhaiterais m'orienter vers un poste sur la région parisienne, et faire les navettes entre mon domicile et mon lieu d'affectation. 

Vous semble t'il possible de faire ses navettes ?

Il me semble avoir déjà vue des commentaires sur la possibilité de travailler sur la région parisienne et de rentrer régulièrement à son domicile. Je crois que c'était sur la région du Nord. 

Merci de votre aide. 

Modifié par Grurk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, Grurk a dit :

 

Vous semble t'il possible de faire ses navettes ?

Il me semble avoir déjà vue des commentaires sur la possibilité de travailler sur la région parisienne et de rentrer régulièrement à son domicile. Je crois que c'était sur la région du Nord. 

Oui, tout est possible. Mais il faut le dire vite !

C'est d'abord une question d'horaires, de "premier train utile" pour rentrer à son domicile à sa fin de service, de dernier train pour rentrer à son lieu d'affectation afin de reprendre son service, de temps de parcours que représente cette navette (journalière ? moins fréquente ?), de l'imputation sur le repos, de capacité à tenir durablement un tel rythme  (car ça va durer !) qui ne sera probablement pas sans incidence sur la vie familiale ou sociale.

Mais c'est un phénomène connu. Dans le domaine RH on appelle ça des agents "sans domicile fixe". Car, quand il ne peuvent pas rentrer chez eux entre deux journées de service, se pose la question du lieu dans lequel ils vont... attendre.

C'est un sujet tabou mais les cheminot(e)s ayant fait ce choix de vie (si ça en est un) ont parfois mis en place des solutions :

- échanges de journées de service pour optimiser l'alternance entre le temps de travail et la possibilité de rester le plus longtemps possible à son domicile (avec parfois de graves entorses à la réglementation du travail, ce qui fait que c'est souvent de moins en moins toléré au cas où il y aurait un pépin),

- solutions d'hébergement de bric et de broc (ce qui peut aller de l'errance à la salle de repos ou du couloir au lieu de prise de service, au camping-car qui stationne à demeure dans la rue ou la colocation d'un appartement, dans lesquels les agents sans solution de retour à leur domicile séjournent le minimum de temps,  se partageant les frais...),

- double loyer (au début, foyer d'hébergement type Parme, mais par définition c'est du temporaire qui ne saurait durer) qui pèse évidemment sur les finances.

Sur le plan pratique et organisationnel, lorsque le domicile est proche d'une gare TGV à une heure de Paris, ça tient plus ou moins (ce qui nécessite quand  même parfois quelques arrangements pour l'usage des facilités de circulation). Si les délais de voyage sont de plusieurs heures, et la fréquence de la desserte en outre peu fournie parfois, ça devient rapidement très problématique voire même insoluble. Outre les problèmes sociaux, ce n'est pas sans incidence sur l'absentéisme. 

Personnellement, le cas le plus extrême que j'ai connu dans mon établissement, c'était une mère de famille qui faisait l'aller-retour Paris - Angoulême... tous les jours (lire : chaque jour où elle travaillait). Bien sûr, elle était demandeuse d'un changement de résidence (mutation) mais demander est une chose, obtenir une autre (même prioritaire le cas échéant puisque de fait ceux qui sont susceptibles d'obtenir satisfaction sont tous plus ou moins prioritaires et que lorsque tout le monde est prioritaire, c'est comme si plus personne ne l'était). 

La question était "est-il possible de faire des navettes" ? Oui, en tout cas il y en a qui font ces navettes. D'aucuns viendront peut-être témoigner de leur vie quotidienne.

Modifié par PLANONYME

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, PLANONYME a dit :

un tel rythme qui ne sera probablement pas sans incidence sur la vie familiale ou sociale.

Sans oublier les conséquences sur la santé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 19 minutes, Grurk a dit :

Les mutations sont compliqués pour partir de la région parisienne ?

Les changements de résidence (tout le monde dit mutation mais en fait le terme est incorrect, la mutation c'est autre chose : un changement de filière) qui sont satisfaits sont une infime minorité de ceux qui sont sollicités.

Mode d'emploi dans le Statut.

image.png.99dd1c26750ad8f3f74940a70e107395.png

Un sujet revendicatif qui au-delà de la posture "vivre et  travailler au pays" est étrangement resté en friches au sein de la SNCF. 

 

Modifié par PLANONYME

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Grurk a dit :

Je comprends les conséquences que cela pourrait engendrer. 

 

sans oublier les risques pour la securité... pendant le service et avant et après le service..ne pas resider dans un lieu assez proche du lieu du travail ce n'est bon pour rien..(ou ce n'est pas bon pour tout ) avec facteur aggravant pour un ADC

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Grurk a dit :

Je comprends les conséquences que cela pourrait engendrer. 

Les mutations sont compliqués pour partir de la région parisienne ?

Tu comprends mais tu cherches une sortie de secours en espérant une mutation !

Il faut que tu comprennes que s'il y a des postes dispo en IDF, c'est que c'est la que se trouve le boulot (désolé mais c'est la triste réalité) et d'autre part que de nombreux collègues cherchent à rejoindre leur province natale avant la retraite, donc la liste d'attente risque d’être longue et toi en piteux état après quelques années d'un tel régime. Mais comme le dit Planonyme, certains le font, mais une chose est sur tu ne choisis pas la facilité.

Et la vie en IDF n'est pas si terrible que cela.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 24 minutes, Laroche a dit :

Tu comprends mais tu cherches une sortie de secours en espérant une mutation !

Il faut que tu comprennes que s'il y a des postes dispo en IDF, c'est que c'est la que se trouve le boulot (désolé mais c'est la triste réalité) et d'autre part que de nombreux collègues cherchent à rejoindre leur province natale avant la retraite, donc la liste d'attente risque d’être longue et toi en piteux état après quelques années d'un tel régime. Mais comme le dit Planonyme, certains le font, mais une chose est sur tu ne choisis pas la facilité.

Et la vie en IDF n'est pas si terrible que cela.

Je recherche juste la meilleure solution pour moi.  j'essaie de découvrir toute les possibilités. J'ai passé des tests pour un poste que j'ai malheureusement du refuser. J'aimerais aller jusqu'au bout de ma démarche, sans devoir repasser les tests. Deux possibilités s'offre à moi. Soit postuler pour un poste loin de ma province et de ma famille où attendre un hypothétique poste plus proche de chez moi. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, Grurk a dit :

Je recherche juste la meilleure solution pour moi.  j'essaie de découvrir toute les possibilités. J'ai passé des tests pour un poste que j'ai malheureusement du refuser. J'aimerais aller jusqu'au bout de ma démarche, sans devoir repasser les tests. Deux possibilités s'offre à moi. Soit postuler pour un poste loin de ma province et de ma famille où attendre un hypothétique poste plus proche de chez moi. 

Bien évidemment, ce sera ta décision et nous ne te donnons pas de conseil, mais de simples avis de personnes qui ont un peu d'expérience.

Sinon au niveau conseil, un proverbe dit "il faut prendre le train quand il passe, pas lorsque tu voudrais qu'il passe".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, je fais suite à mon dernier post.

Je suis prit pour les tests et entretiens. Les postes sont à pourvoir sur les gare d'Austerlitz et Montparnasse.

Si des personnes de ces Gares peuvent me donner des informations sur les trains? Où même sur les différents roulements?

Çaserait top.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, Grurk a dit :

Si des personnes de ces Gares peuvent me donner des informations sur les trains? Où même sur les différents roulements?

Les trains, la banlieue; ligne C sur le secteur d'Auster, tu pourras atterrir soit à Brétigny, Dourdan, Etampes, Juvisy,  pour PMP, ligne N et U, et là cela pourra être sur Rambouillet, Trappes, Montpar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci ADC01. Ça ne fait pas forcément rêver ce que tu m'annonce. Mais ça peut être très sympa. C'est hyper stressant, de se lancer dans l'inconnu total. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, Grurk a dit :

Pouvez vous m'expliquer les différence entre UP et résidence ?

UP, c'est l'unité qui te gère avec tous ses services : commande, mouvement-sécurité, RH.

Résidence, ça peut être juste un lieu de prise de service avec casier, affichages.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Grurk a dit :

Merci, si je comprends bien. Je peut être pris pour l'UP de Paris Montparnasse et être en résidence sur Chartres ?

C'est un peu plus compliqué à PMP, il y a deux UP qui dépendent de l'ET de PRG, dont le siège est à PMP, l'UP Voyage(TGV) et l'UP  Proximité (TER et banlieue), mais en gros comme je l'ai déjà en étant sur l'UP prox tu peux te retrouver à Chartres.  Tout ce qui est rattaché à la ligne C sur Auster fait aussi partie de l'ET de PRG.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'accord c'est compliqué de tout comprendre. Mais on ne vas pas brûler les étapes. Et puis on verra bien où atterrira. 

J'ai deux autres question.

Les jours de repos ce sont 2 jours consécutifs ?

Y a t'il beaucoup de découche dans cette UP?

Merci pour aide. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Grurk a dit :

 

 

Les jours de repos ce sont 2 jours consécutifs ?

 

En principe oui, mais il faut savoir que les repos secs existent (1 seul jour de repos).

 

il y a 1 minute, Grurk a dit :

Y a t'il beaucoup de découche dans cette UP?

Tous dépend des roulement et de ce que tu appelles beaucoup, et à la façon que tu poses tes absences, cela peut varier de 5 à 6 par mois à 10 ou 11.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut futur collègue.

Je vais te donner mon ressenti par rapport à la navette.

Je suis sur la région de PSL (Saint Lazare), mais affecté à Achères ( Et oui, car lorsque tu es recruté, tu ne choisis pas ou tu veux être affecté ). Avec un peu de bol, tu seras affecté sur une gare parisienne, avec moins de bol, ce sera une résidence en banlieue.

Si lors de l'entretien d'embauche, on te parle de 10 ans maxi à Paris avant mutation, dis toi que c'est du pipo, sauf coup de bol, tu resteras bien plus longtemps.

Je fais la navette avec la Bretagne, depuis 10 ans environs. Soit 20 minutes de TER jusqu'à Rennes, 1h27 (quand ça roule bien) jusqu'à Paris. 20 minutes de ligne 13 (quand ça roule bien) jusqu'à Saint Lazare, puis 20 minutes de ligne J jusqu'à ma résidence, soit : 2h30 (quand ça roule bien toujours) environs pour aller de la gare de mon domicile à la gare de ma résidence traction. Autant te dire que t'es déjà un peu rincé avant de commencer le taff.

Au début, tu te dis que c'est pas trop mal, ça le fait, mais plus le temps passe, plus le voyage te parais long et fatiguant.

Au début de ta carrière, minimum les deux premières années, tu seras en service FAC, tu ne connaîtra ta programmation que de la veille pour le lendemain. Tu pourras difficilement gérer ta vie personnelle, toujours dans le doute de ta journée du lendemain. Lorsque tu habites sur place, c'est déjà contraignant, mais si tu fais la navette, tu seras peut être obligé de partir la veille, pour plusieurs jours.

Parlons en de la vie perso : Peut être as-tu conjoint(e) et enfant(s), si tu pars pour 4 ou 5 jours  ( et oui, tu feras peut être des extrêmes matinées ou soirées, donc sans possibilité de prendre un train pour venir ou rentrer à la maison), ce sera 4 ou 5 jours ou il/elle sera seul(e) à tout gérer. Tout ceci ira un temps mais le temps passant, tu te rendras compte que ça devient invivable.

Mon roulement, c'est 1 RHR par semaine, donc 4 ou 5 par mois, le reste du temps, il faut trouver un logement. Je suis en coloc' avec deux autres collègues mécanos.
Saches que te loger sur paris aura aussi un coût financier, non négligeable.

Je ne veux pas te faire peur et/ou te décourager, je te donnes uniquement mon propre ressenti par rapport à ce mode de vie, plus les années passeront et plus tu seras épuisé psychologiquement et physiquement.

 

D'autres collègues te donneront peut être une vision plus positive.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

 le mieux pour eviter les fatigues inutiles voir dangereuses pour la securité (la tienne et celle des voyageurs)et de faire une croix sur la navette( a la rigueur qq mois le temps d s’installer)  et de trouver a se loger avec sa famille pas trop loin du boulot. Ce sera plus agréable pour ta vie familiale et ton travail et tu diminues plein de risques..

 

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 42 minutes, DriX a dit :

Salut futur collègue.

Je vais te donner mon ressenti par rapport à la navette.

Je suis sur la région de PSL (Saint Lazare), mais affecté à Achères ( Et oui, car lorsque tu es recruté, tu ne choisis pas ou tu veux être affecté ). Avec un peu de bol, tu seras affecté sur une gare parisienne, avec moins de bol, ce sera une résidence en banlieue.

Si lors de l'entretien d'embauche, on te parle de 10 ans maxi à Paris avant mutation, dis toi que c'est du pipo, sauf coup de bol, tu resteras bien plus longtemps.

Je fais la navette avec la Bretagne, depuis 10 ans environs. Soit 20 minutes de TER jusqu'à Rennes, 1h27 (quand ça roule bien) jusqu'à Paris. 20 minutes de ligne 13 (quand ça roule bien) jusqu'à Saint Lazare, puis 20 minutes de ligne J jusqu'à ma résidence, soit : 2h30 (quand ça roule bien toujours) environs pour aller de la gare de mon domicile à la gare de ma résidence traction. Autant te dire que t'es déjà un peu rincé avant de commencer le taff.

Au début, tu te dis que c'est pas trop mal, ça le fait, mais plus le temps passe, plus le voyage te parais long et fatiguant.

Au début de ta carrière, minimum les deux premières années, tu seras en service FAC, tu ne connaîtra ta programmation que de la veille pour le lendemain. Tu pourras difficilement gérer ta vie personnelle, toujours dans le doute de ta journée du lendemain. Lorsque tu habites sur place, c'est déjà contraignant, mais si tu fais la navette, tu seras peut être obligé de partir la veille, pour plusieurs jours.

Parlons en de la vie perso : Peut être as-tu conjoint(e) et enfant(s), si tu pars pour 4 ou 5 jours  ( et oui, tu feras peut être des extrêmes matinées ou soirées, donc sans possibilité de prendre un train pour venir ou rentrer à la maison), ce sera 4 ou 5 jours ou il/elle sera seul(e) à tout gérer. Tout ceci ira un temps mais le temps passant, tu te rendras compte que ça devient invivable.

Mon roulement, c'est 1 RHR par semaine, donc 4 ou 5 par mois, le reste du temps, il faut trouver un logement. Je suis en coloc' avec deux autres collègues mécanos.
Saches que te loger sur paris aura aussi un coût financier, non négligeable.

Je ne veux pas te faire peur et/ou te décourager, je te donnes uniquement mon propre ressenti par rapport à ce mode de vie, plus les années passeront et plus tu seras épuisé psychologiquement et physiquement.

 

D'autres collègues te donneront peut être une vision plus positive.

 

Je comprends bien la difficulté de cette vie.  c'est pour cela que nous avons décidé avec mon épouse de déménager à la suite de la formation. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...