Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Un Autorail Volé !


Messages recommandés

Hello,

Cette histoire a lieu il y a de cela 35-40 ans environ, sur la ligne Paris Laon, en la sainte gare de Soissons où le vase du même nom fut brisé....

A cette saine époque, il y avait une desserte autorail vers Sermoise (en voie unique) et un découché pas très ré-jouissant à Soissons...

Nous sommes à l'époque du blok manuel et à l'époque également où la ligne était fermée pendant la nuit... L'autorail de Soissons étant le dernier train à circuler, son arrivée était signe de fermeture de gare à Soissons qui, après avoir rendu voie libre au poste précédent, mettait son sémaphore au vert tout en fermant sa gare au service...

Un soir, les deux compères ayant ammené l'autorail ne se sentant guère d'humeur de se coucher, voulurent profiter d'un petit bar qu'ils connaissaient sur la ligne vers Sermoise. Bonne humeur garantier, boisson alcoolisée également... Cependant, le bar est loin, il fait froid dehors, et l'idée de partir à pied ne les réjouit guère...

Petit coup d'oeil sur le quai pour s'apercevoir que le signal de sortie est à la voie libre... Et l'un des compère propose à l'autre de se servir de l'autorail pour rejoindre le bar, celui ci n'étant pas loin de la ligne de chemin de fer. Ni une, ni deux, pendant que l'un prépare l'autorail, l'autre manoeuvre les aiguilles, et en avant Guigamp, l'autorail s'ébranle... et quelques centaines de mètres derrière la gare, part dans la voie unique (il faut dire que l'autorail ammené le soir servait à faire les navettes le lendemain matin et que la ligne était exploitée apparement en voie navette)...

Les lascars repus de leurs soirées festives, décident alors de rentrer sur Soisson... Mais là, arrivé au bout de la voie unique, tombent sur le carré fermé... Leur état d'avinement ne leur permet alors pas de manoeuvrer les aiguilles pour sortir de la V.U. ou d'ouvrir le signal... Il est donc décidé, vu l'heure fort avancée de la nuit, d'immobiliser l'autorail sur place, faute de mieux et d'aviser le lendemain... Chose faite, les compères marchent jusqu'à la gare et s'endorment d'un profond sommeil dans leurs lits...

Le lendemain, mal de crâne oblige, les deux lascars oublient de se réveiller à l'heure et c'est un chef de gare affolé qui les réveille en hâte ! D'une part, ils sont très en retard pour assurer leur trains, mais surtout leur autorail a été volé pendant la nuit... (ce qui fit le gros titre de la gazette locale)...

L'histoire n'en dit pas plus sur les conséquences, mais depuis, Soisson est en BAPR et la ligne de Sermoise n'est plus desservie pour les voyageurs...

Yaya.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Heureusement que depuis quelques années les mécanos se sont mis à l'eau plate!!!

lol!!

Pas mal comme histoire!!!

Rien ne les arrêtait ces mécanos!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 années plus tard...

Grandiose.

Mais qu'est devenu l'autorail volé ?

Un point d'attention puisque tu es nouveau : tu réponds à un message de 2005 !

Sur un sujet d'humour ce n'est pas bien grave, mais évite de le faire de façon générale parce que ça ressort parfois des discussions houleuses inutilement !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

pour sa "defense", franchement, de relire cette perle, je me poile toujours autant...

Et sur train touristique, on a la chance, non pour s'aviner bien entendu, mais pour se faire un petit repas

entre membre, et se raconter la "guerre", de pouvoir demarrer le Picasso, et en avant Guingamp, vers le terminus où un bon petit restau à amenagé le RDC de la gare, avec veranda sur le quai et vue sur la voie...

Ce chemin de fer de campagne a vraiment du bon...

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'après les "on dit" il y avait la même choses il y a bien des années sur la ligne du Mont-Dore (63). Les roulants piquaient l'autorail pour se faire une petite sortie à La Bourboule (= la gare précédente)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 semaines plus tard...
Invité technicentre
D'après les "on dit" il y avait la même choses il y a bien des années sur la ligne du Mont-Dore (63). Les roulants piquaient l'autorail pour se faire une petite sortie à La Bourboule (= la gare précédente)
Moi, ça me fait bien rire ce genre de conneries là... Surtotu qu'il y a des chances pour que ce ne soit pas la première fois que ça se passait... Et ça me rappelle des tracteurs de gares piqués dans une grande gare parisienne et retrouvés bien garés devant un rade en face de l'autre côté de la place (je donne volontairement pas plus de précisions pour éviter les félicitations du jury àux auteurs...).
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

D'après les "on dit" il y avait la même choses il y a bien des années sur la ligne du Mont-Dore (63). Les roulants piquaient l'autorail pour se faire une petite sortie à La Bourboule (= la gare précédente)

J'ai entendu ce genre d'histoire sur la ligne Du Verdon: des témoins auraient vu plusieurs fois passer une "loco fantôme" entre Le Verdon et Soulac certaines nuits de pleine lune, il y a très longtemps. :blush:

bigbisous

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi, ça me fait bien rire ce genre de conneries là... Surtotu qu'il y a des chances pour que ce ne soit pas la première fois que ça se passait... Et ça me rappelle des tracteurs de gares piqués dans une grande gare parisienne et retrouvés bien garés devant un rade en face de l'autre côté de la place (je donne volontairement pas plus de précisions pour éviter les félicitations du jury àux auteurs...).

Salut À Lyon tracteur des Wagons lit retrouver cours Charlemagne, devant la patinoire, et un tracteur Sernam électrique retrouver par la police à l’université de la Doua à 7 KM de la gare de Perrache, l’autonomie de ces tracteurs est relativement importante

Personnellement à l’époque, pour raison de service, pour l ‘acheminement des bagage spécial groupe et à l’impossibilité du car d’accéder à cause de travaux sur l’esplanade de la gare, nous avons emmené une rame de 7 chariots plus le tracteur sur le cour Charlemagne, souvenir inoubliable de voir la tête des passants.

La police municipale à barre la route pour que je puisse faire demi-tour, véridique. :blush: lotrela

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 mois plus tard...

Si je me rappel bien, lors de la grande greve de 1995, un CTT de la ligne C s'est servit d'une circulation vide de derouillage des aiguilles (faite en journée du coup) pour ammener des amis de Ermont visiter Paris (musée d'orsay, tour eiffel, que sais je...). Le tout avec l'accord du poste de, heu, Orsay je crois.

Il m'avais expliqué ça, bien plus tard, le plus naturellement du monde, et j'avais adoré ce coté "train perso" !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité jackv

bonjour

le lendemain l'autorail (x4300) était toujours au carré d'entrée de Soissons.. et je pense me rappeler qu'ils ont fini normalement leur carrière ..après psycho et sanction bien sur..

la ligne soissons /sir sermoise a d'ailleur était une des premiére ligne SNCF équipée de pn automatique commandés par radio par l'agent de desserte.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 mois plus tard...

J'ai entendu ce genre d'histoire sur la ligne Du Verdon: des témoins auraient vu plusieurs fois passer une "loco fantôme" entre Le Verdon et Soulac certaines nuits de pleine lune, il y a très longtemps. :)

:)

Bonjour

Je confirme et même il y a quelques années (7/8 ans)il y a eu une circulation parasite la nuit pour aller à Soulac ( cela n'a pas fait beaucoup de bruit). Qui en fut l'auteur ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 mois plus tard...

Meme genre d'histoire au fond d'une vallée alsacienne en impasse et en VUSS, où les equipes de choc bricolaient le Flamand pour descendre dans la gare en aval (6 ou 7km) se rendre aux bals de Carnaval réputés dans ce patelin. Ils remontaient à l'aube dans un etat dont je ne connais pas les details, assurer le premier depart, le conditionnement de la rame se faisant en route. Un autre chemin de fer qui n'existe plus (heureusement ai je envie de dire) à l'heure de l'ATESS et du BAPR et aussi où se genre de connivence inter-services me parait simplement impensable.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois plus tard...

Salut,

Cette VUSS Alsacienne ne serait-elle pas la ligne de Metzeral ? En tous cas quelques années en arrières, il se passait le même genre de choses entre Felletin et Aubusson lotrela

Christophe

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.