Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Veolia : « Nous sommes prêts à devenir les Free du secteur ferroviaire »


Messages recommandés

CYRILLE DU PELOUX - DIRECTEUR GÉNÉRAL DE VEOLIA TRANSPORT

« Nous sommes prêts à devenir les Free du secteur ferroviaire »

http://www.lesechos.fr/journal20090331/lec...ces/4848425.htm

Lol !

Véolia ne font pas partie du groupe Vivendi ?

Vivendi c'est plus SFR/Neuf Télécom

Trop drole de voir Véolia de faire la pub de son conccurent Free

Comme quoi que Free est un bon exemple français dans les télécommunications

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

S'ils font la même chose avec leur SAV, y en a qui sont pas sorti de la M*****

Je me plaint pas du SAV de Free, c'était ma ligne qui était "merdique" et c'est France Télécom qui à changer 1,5 km de câble à la demande de Free (les lignes extérieur sont en location FT).

Depuis, j'ai gagné 8 méga.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je me plaint pas du SAV de Free, c'était ma ligne qui était "merdique" et c'est France Télécom qui à changer 1,5 km de câble à la demande de Free (les lignes extérieur sont en location FT).

Depuis, j'ai gagné 8 méga.

Cela depend des zones pour les problèmes suivant les FAI

Perso, j'ai jamais eu de pb avec FT, mes anciens voisin avec les autres FAI oui

Mon frere lui chez 9 n'a aucun pb, par contre ces voisins chez les autres oui

Apres c'est selon les appréciations de chacun, il faut quand meme reconnaitre que le SAV de FREE a été catastrophique un moment, et ils ont fait de la résistance concernant les frais d'appels

Mais bon on s'éloigne là

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mais l'ouverture à la concurrence pose des problèmes en termes de transfert du matériel ou des personnels...Les collectivités locales ont l'habitude de gérer avec nous ces problèmes pour leur réseau de transport urbain. Pour le personnel, il est probable que les salariés aient le choix entre rester à la SNCF ou changer d'employeur. Si nous étions choisis pour exploiter des TER, nous proposerions au personnel en place de passer sous le pavillon Veolia.
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Depuis 2000 le groupe vivendi s'est séparé en deux : vivendi universal et vivendi environnement qui est devenu veolia environnement en 2003

c'est comme ça qu'on perd la trace de leur passé, ce qui est bien commode dans certaines circonstances. Pour les individus, c'est puni par la loi, pas pour les firmes ....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

c'est comme ça qu'on perd la trace de leur passé, ce qui est bien commode dans certaines circonstances. Pour les individus, c'est puni par la loi, pas pour les firmes ....

Trés juste...une bonne tactique pour faire passer les gamelles. Maintenant, la vie d'une société depend des choix qui se font au gré des hommes qui la controlent, et il arrive des changements de cap..

D'où des changements de raison sociale.

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mais l'ouverture à la concurrence pose des problèmes en termes de transfert du matériel ou des personnels...Les collectivités locales ont l'habitude de gérer avec nous ces problèmes pour leur réseau de transport urbain. Pour le personnel, il est probable que les salariés aient le choix entre rester à la SNCF ou changer d'employeur. Si nous étions choisis pour exploiter des TER, nous proposerions au personnel en place de passer sous le pavillon Veolia.

Enfin entre la théorie et la pratique il risque d'y avoir des sacré problème culturel...travailler pour la SNCF c'est quand même une culture et une fierté toute autre que de bosser pour véolia...Je parle simplement par rapport à la réalité HISTORIQUE de l'entreprise...(Sans même parler du coté social ou du statut...).

(mais bon certain s'en foute royalement de l'histoire, du nom et de l'esprit de la SNCF...et à tout les niveaux en plus...)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

c'est comme ça qu'on perd la trace de leur passé, ce qui est bien commode dans certaines circonstances. Pour les individus, c'est puni par la loi, pas pour les firmes ....

Sans vouloir polémiquer parce que ça me parait assez peu intéressant, la SNCF n'a pas toujours existé.

La naissance et le développement du chemin de fer s'est fait surtout par des compagnies privées.

Rappel: les entreprises sont maintenant civilement et PENALEMENT responsables.

Quant aux entreprises publiques, c'est toujours le contribuable qui paie leurs erreurs.

On peut dire tout est bon à la SNCF et tout est mauvais ailleurs, on peut aussi dire l'inverse. Dans les deux cas, c'est assez réducteur.

Sur le "social", ne pas oublier le statut "contractuel" qui est un statut précaire, propre aux entreprises publiques.

Il n'y a que dans le public que l'on peut rester ad vitam eternam en CDD, ce que le code du travail interdit dans le privé.

L'état ne s'applique même pas ses propres lois en la matière.

Modifié par aldo500
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour le personnel, il est probable que les salariés aient le choix entre rester à la SNCF ou changer d'employeur. Si nous étions choisis pour exploiter des TER, nous proposerions au personnel en place de passer sous le pavillon Veolia.

il y en a qui rêvent tout debout ! Tu as raison Satanas, la SNCF c'est quand même autre chose que ces caméléons !

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y en a qui rêvent tout debout ! Tu as raison Satanas, la SNCF c'est quand même autre chose que ces caméléons !

Parce que la SNCF ne peut pas se permettre de faire ce qu'elle veut en raison de la pression social, mais elle ne se gêne pas à le faire dans ses filiales notamment Novatrans en prévoyant la suppression d'un tiers des effectifs...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Regardez ce qui se fait dans les services à bord des trains : les contrats changent de main, le personnel reste le même.

Chez nous ça fera pareil. Mettez ce qu'il faut en bas de la fiche de paye et des conditions de travail et beaucoup d'amoureux viscéraux de la sncf s'en iront en courant.

Et vu que véolia ou d'autres feront avec moins de personnels, ils ont pas besoin de débaucher tout le monde. Des volontaires fret, on en a trouvé, donc eux trouveront des volontaires.

Et je blâmerai pas les gars qui feront ce choix : l'offre et la demande, on nous bassine chaque jour avec ce principe, ba pour une fois, les gars l'appliqueront pour eux au lieu de le subir.

Cependant, le fret est un bon exemple pour autre chose : quand y'a plus contrat, y'a plus emploi donc partir en face, c'est miser gros. On peu penser que des gars fin de carrière feront ce choix, car peu de temps à faire, donc peu de risque de se faire virer avant la fin.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Regardez ce qui se fait dans les services à bord des trains : les contrats changent de main, le personnel reste le même.

Chez nous ça fera pareil. Mettez ce qu'il faut en bas de la fiche de paye et des conditions de travail et beaucoup d'amoureux viscéraux de la sncf s'en iront en courant.

Et vu que véolia ou d'autres feront avec moins de personnels, ils ont pas besoin de débaucher tout le monde. Des volontaires fret, on en a trouvé, donc eux trouveront des volontaires.

Et je blâmerai pas les gars qui feront ce choix : l'offre et la demande, on nous bassine chaque jour avec ce principe, ba pour une fois, les gars l'appliqueront pour eux au lieu de le subir.

Cependant, le fret est un bon exemple pour autre chose : quand y'a plus contrat, y'a plus emploi donc partir en face, c'est miser gros. On peu penser que des gars fin de carrière feront ce choix, car peu de temps à faire, donc peu de risque de se faire virer avant la fin.

T'as 100% raison...Et c'est dans le monde dans lequel on vie aujourd'hui...

C'est un peu comme dans le foot certain sont fiers de porter leur maillot et d'autres moins...C'est un peu l'image que ça me donne quand dans quelques mois on me demandera d'aller bosser dans une filiale "Trucmuche and Co"...On ira pas forcément pour le plaisir, c'est même sur...

C'est le coté impersonnel et sans fierté,voir sans respect de ces grandes entreprises qui gène beaucoup maintenant....

Modifié par SATANAS
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Regardez ce qui se fait dans les services à bord des trains : les contrats changent de main, le personnel reste le même.

Chez nous ça fera pareil. Mettez ce qu'il faut en bas de la fiche de paye et des conditions de travail et beaucoup d'amoureux viscéraux de la sncf s'en iront en courant.

Et vu que véolia ou d'autres feront avec moins de personnels, ils ont pas besoin de débaucher tout le monde. Des volontaires fret, on en a trouvé, donc eux trouveront des volontaires.

Et je blâmerai pas les gars qui feront ce choix : l'offre et la demande, on nous bassine chaque jour avec ce principe, ba pour une fois, les gars l'appliqueront pour eux au lieu de le subir.

Cependant, le fret est un bon exemple pour autre chose : quand y'a plus contrat, y'a plus emploi donc partir en face, c'est miser gros. On peu penser que des gars fin de carrière feront ce choix, car peu de temps à faire, donc peu de risque de se faire virer avant la fin.

Attendez, attendez cela va trop vite pour ne pas réfléchir à toutes les solutions ENCORE possibles.

Visiblement le fait de rester faire du chemin de fer dans sa région, sa ville sous le pavillon Véolia est une solution acceptable pour beaucoup? Donc aussi abandon du sacro-saint statut, de la possibilité d'une petite retraite à 55 ans et de code du travail sur mesure actuel.

Mais alors, avant de se jeter tête baissé dans l'inconnu ou refuser de voir ce qui peu arriver dans dans la décennie, n'est-il pas possible de continuer dans la même entreprise en acceptant des aménagements de consditions de travail ?

En d'autres termes, volontaires Fret + "RH069" sont peut-être le moindre mal face à Veolia & Cie ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

Attendez, attendez cela va trop vite pour ne pas réfléchir à toutes les solutions ENCORE possibles.

Visiblement le fait de rester faire du chemin de fer dans sa région, sa ville sous le pavillon Véolia est une solution acceptable pour beaucoup? Donc aussi abandon du sacro-saint statut, de la possibilité d'une petite retraite à 55 ans et de code du travail sur mesure actuel.

Mais alors, avant de se jeter tête baissé dans l'inconnu ou refuser de voir ce qui peu arriver dans dans la décennie, n'est-il pas possible de continuer dans la même entreprise en acceptant des aménagements de consditions de travail ?

En d'autres termes, volontaires Fret + "RH069" sont peut-être le moindre mal face à Veolia & Cie ?

On doit pouvoir parler des ces choses la sans tabou en interne...

Mais on doit aussi parler des emplois fictifs qui plombent notre compétitivité....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Attendez, attendez cela va trop vite pour ne pas réfléchir à toutes les solutions ENCORE possibles.

Visiblement le fait de rester faire du chemin de fer dans sa région, sa ville sous le pavillon Véolia est une solution acceptable pour beaucoup? Donc aussi abandon du sacro-saint statut, de la possibilité d'une petite retraite à 55 ans et de code du travail sur mesure actuel.

Mais alors, avant de se jeter tête baissé dans l'inconnu ou refuser de voir ce qui peu arriver dans dans la décennie, n'est-il pas possible de continuer dans la même entreprise en acceptant des aménagements de consditions de travail ?

En d'autres termes, volontaires Fret + "RH069" sont peut-être le moindre mal face à Veolia & Cie ?

Bien entendu, il y aura aussi ça, mais même avec ça, la sncf ne gardera pas 100% de ses contrats, donc la première option existera.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On doit pouvoir parler des ces choses la sans tabou en interne...

Mais on doit aussi parler des emplois fictifs qui plombent notre compétitivité....

C'est pareil dans le privé sauf qu'il ne le clame pas sur les toits.

Au mieux, il y a moins de "consultants" mais alors les comptes sont plombés par les pillages financiers que l'on découvrent dans nos médias?

En regardant autour, je ne pense plus qu'on soit les pires en la matière en emplois "non productifs".

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour compléter le débat la réponse du secrétaire d'état aux déclarations du DG de veolia transport :

Libéralisation du marché des TER : un comité bientôt à pied d'oeuvre

publié le 31 mars 2009

Le secrétaire d'Etat chargé des transports, Dominique Bussereau, a déclaré ce 31 mars à Lyon que le gouvernement s'attelait à la libéralisation du marché des trains express régionaux (TER). Il a indiqué qu'un comité présidé par le sénateur du Bas-Rhin Francis Grignon allait débuter ses travaux le 7 avril sur le sujet. "Tout cela se fera, et se fera sérieusement", a assuré Dominique Bussereau, qualifiant de "rapides et légères" les déclarations du directeur général de Veolia Transport, Cyrille du Peloux, qui a reproché à l'Etat de freiner la libéralisation dans un entretien paru dans le quotidien Les Echos.

"Un jour les régions pourront faire le choix d'ouvrir leur marché à de nouveaux acteurs sur la base du volontariat, une fois déterminées les conditions dans lesquelles la concurrence pourra s'exercer", a déclaré le secrétaire d'Etat, sans donner de calendrier.

Le comité devra rendre un rapport d'ici un an environ, après les élections régionales de 2010, notamment sur la propriété du matériel roulant, le statut du personnel, etc. Il va rassembler Réseau ferré de France (RFF), la SNCF, l'Association des régions de France, le Syndicat des transports d'Ile de France (Stif), l'Union des transports publics, des organisations professionnelles, des associations d'usagers et l'Etat.

Depuis 2002, les régions organisent et financent les TER, qui transportent 700.000 personnes par jour, mais ceux-ci sont toujours exploités exclusivement par la SNCF. Un règlement européen doit faire tomber ce monopole à partir de décembre 2009 : les régions pourront alors faire appel à d'autres opérateurs, comme Veolia Transport qui exploite déjà des trains de fret.

A.L. avec AFP

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

The navigator. on y est! ben oui, beaucoup resteront sur leur ligne, de toute façon la snef n'aura pas de quoi les reclasser.

Pour ma part, c'est clair, je ne veux pas aller jober ailleur, donc je subirais certainement une nouvelle entité. C'est un choix, mais que cela n'empêche pas de se battre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.