Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Association de préservation et de circulation de matériel : mode d'emploi ?


Messages recommandés

Salut à tous !

Sachant qu'il y a de nombreux experts en la matière, je me permets de poser ce post ici pour obtenir quelques renseignements quant à la création d'une association de préservation et de circulation de matériel ferroviaire (de type autorail) sur le RFN.

Quelles sont les démarches ? Quelles sont les étapes ? Quels sont les interlocuteurs à contacter pour obtenir la vente ou la mise à disposition de matériel réformé ? Quel doit être le statut d'une telle association ? Quelles sont les conditions de circulation du matériel "touristique" sur le RFN ?

Enfin plein de questions que je me pose et sur lesquelles j'aimerai obtenir quelques bons conseils et tuyaux!

Merci d'avance pour vos réponses!

@ + !

Bye !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vaste sujet....

En gros, le plus dur sera de circuler sur le RFN, mieux vaudrait valoriser une ligne fermée et extraite du RFN, et celà pour beaucoup de raisons....

Pour espérer faire du "touristique", il faut une belle ligne, et il en existe pas mal...en passe de fermer et d'être deferrée. Celà serait une formidable bouée.

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

Salut à tous !

Sachant qu'il y a de nombreux experts en la matière, je me permets de poser ce post ici pour obtenir quelques renseignements quant à la création d'une association de préservation et de circulation de matériel ferroviaire (de type autorail) sur le RFN.

Quelles sont les démarches ? Quelles sont les étapes ? Quels sont les interlocuteurs à contacter pour obtenir la vente ou la mise à disposition de matériel réformé ? Quel doit être le statut d'une telle association ? Quelles sont les conditions de circulation du matériel "touristique" sur le RFN ?

Enfin plein de questions que je me pose et sur lesquelles j'aimerai obtenir quelques bons conseils et tuyaux!

1ere démarche, c'est de constituer une association loi 1901 (il faut minimum 2 personnes- le trésorier et le président. ces 2 fonctions peuvent être cumulées, si je me rappelle bien mais pas au début). Enregistrement en préfecture... Mais là, je n'en ai pas encore créé, donc je connais pas.

après, il faut recruter et se fixer un but d'action ou périmètre, chercher des financements et les trouver...

Ce ne sera qu'ensuite que vous pourrez commencer votre oeuvre, qu'elle qu'elle soit...

Et enfin, le plus dur: durer et perdurer, supporter les coups de gueule des amis (qui ne le seront plus après), quelques fois les coups tout courts... Bref, on ne peux que te ou vous souhaiter bon courage...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les questions a ce poser pour un projet :

- Conserver pour faire rouler ou et quand ?

-Conserver ou ? ( locaux a louer ? )

- Exploiter sur le RFN , garantie de la rentabilité du train organisé ( pour subvenir aux couts

de maintenance du materiel )

- Montant des travaux nécéssaires pour faire re-agreer RFN le materiel ( conformité a l' IN1419 )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut à tous !

Merci pour vos promptes réponses!

Pour l'association loi 1901, j'y pensais un petit peu. Je pense qu'il est facile d'obtenir des reseignements en préfecture à ce sujet.

Mais comme tu le dis, ce n'est pas la partie qui posera le plus de problème !

Par contre, je pensais qu'il était plus "aisé" d'organiser des circulations sur le RFN, plutôt que de posséder sa voie propre pour l'exploitation d'un train touristique. En effet, les coûts de réhabilitation et d'entretien d'une voie préservée me semblent être d'une importance non négligeable mais il est vrai également que les conditions pour circuler sur le RFN doivent être particulièrement contraignantes , et de plus est pour un train touristique (habilitations de (ou des, on peut rêver engrand! lotrela ) engin(s), du "personnel", obtention de sillons, coûts des péages, etc.).

Fabr, tu dis qu'il y a plusieurs lignes en passe de fermer et d'être defferrées. Pourrais-tu m'en donner quelques unes ?

D'avance merci !

@ +!

Bye!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La notion de sillon ne doit pas te poser probleme, il n'est pas de ton ressort .

Tu auras a payer un forfait comprenant la journée de Chef traction qui accompagne + les agents

d'accompagnement + le cout du sillon ( l'ensemble pour environ 900 € pour une circulation couvrant au

maxi 2 regions SNCF )

Calcule bien , car un train avec 900 € de frais " accompagnement + l'agrement des materiels , les revisions

periodiques obligatoires , tout cela mis bout a bout, fini par faire des sommes considerables , pour une rame

complete par exemple ( engin moteur + vehicules remorqués )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut à tous !

Merci pour vos promptes réponses!

Pour l'association loi 1901, j'y pensais un petit peu. Je pense qu'il est facile d'obtenir des reseignements en préfecture à ce sujet.

Mais comme tu le dis, ce n'est pas la partie qui posera le plus de problème !

Par contre, je pensais qu'il était plus "aisé" d'organiser des circulations sur le RFN, plutôt que de posséder sa voie propre pour l'exploitation d'un train touristique. En effet, les coûts de réhabilitation et d'entretien d'une voie préservée me semblent être d'une importance non négligeable mais il est vrai également que les conditions pour circuler sur le RFN doivent être particulièrement contraignantes , et de plus est pour un train touristique (habilitations de (ou des, on peut rêver engrand! mdrmdr ) engin(s), du "personnel", obtention de sillons, coûts des péages, etc.).

Fabr, tu dis qu'il y a plusieurs lignes en passe de fermer et d'être defferrées. Pourrais-tu m'en donner quelques unes ?

D'avance merci !

@ +!

Bye!

Tu aimes le Massif central, ses salers, et le saler...clin d'oeil www.massifcentralferroviaire.com.. alors la ligne Montluçon Clermont par les Fades est à toi.

Tu es plus attiré par les étendues Limousines, alors Montluçon Ussel te tend les bras...

A moins que tu ne préféres du "moins dur" à exploiter, alors je te conseillerais bien un Vieilleville Bourganeuf, un Lavaufranche Boussac ou plus rigoureux si tu as un galonné dans tes relations, un Ussel La courtine.

Tu aimes l'Indre...parfait, j'ai un Chateauroux La Châtre mais plus pour trés longtemps, à saisir d'urgence. Tu as raté l'occase aux romantiques, la vallée de la Creuse, celle d'Argenton Le Blanc( expédiée ad patres ad vitam eternam..) reste en rayon ( Le Blanc ) Tournon Port de Piles

Autre methode: la carte RFF des classes de voies, et repérer celles 7 à 9 sans voyageur: tu fermes les yeux et pioche dedans...80% de chances que celle ci ferme ou soit déjà fermée..!!!

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut à tous !

Merci pour vos promptes réponses!

Pour l'association loi 1901, j'y pensais un petit peu. Je pense qu'il est facile d'obtenir des reseignements en préfecture à ce sujet.

Mais comme tu le dis, ce n'est pas la partie qui posera le plus de problème !

Par contre, je pensais qu'il était plus "aisé" d'organiser des circulations sur le RFN, plutôt que de posséder sa voie propre pour l'exploitation d'un train touristique. En effet, les coûts de réhabilitation et d'entretien d'une voie préservée me semblent être d'une importance non négligeable mais il est vrai également que les conditions pour circuler sur le RFN doivent être particulièrement contraignantes , et de plus est pour un train touristique (habilitations de (ou des, on peut rêver engrand! mdrmdr ) engin(s), du "personnel", obtention de sillons, coûts des péages, etc.).

Fabr, tu dis qu'il y a plusieurs lignes en passe de fermer et d'être defferrées. Pourrais-tu m'en donner quelques unes ?

D'avance merci !

@ +!

Bye!

C'est vrai que quand l'association possède sa propre ligne les frais d'entretien ne sont pas négligeables, mais ils sont dérisoires à coté des frais d'habilitations d'engins, de circulation sur réseau RFF etc...

Bon courage pour ton projet et j'éspère qu'il se concrétisera!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que quand l'association possède sa propre ligne les frais d'entretien ne sont pas négligeables, mais ils sont dérisoires à coté des frais d'habilitations d'engins, de circulation sur réseau RFF etc...

Pas forcément!

il faut savoir que l'entretien d'un eligne est autrement plus gourmand en temps et en main d'œuvre qu'une machine seule.

L'agrément pour rouler sur le réseau de RFF coûte 3000€ tous les 10 ans plus l'entretien régulier (EMN), que vous ayez une draisine à bras ou une Big Boy.

Prenant exemple sur la CC 6570, l'association de préservation compte environ 80 membres, dont 15 vraiment actifs. Sur ces 15, une petite dizaine participe à l'entretien technique de la machine, le reste brique, frotte, lustre, polit, astique la belle pour la faire briller mieux que lors de sa sortie d'usine.

Quand nous roulons, la rame est louée à la SNCF. Pour un week end, une rame est facturée 7000€ environ. Plus les sillons dont je n'ai pas idée du prix.

Ceci une ou deux fois par an à notre compte. Combien nous coûterait l'entretien de la voie capable de recevoir une machine de 112t avec des bogies C, l'entretien de la caténaire avec l'appareillage permettant de délivrer les 3000A nécessaires à notre grosse gourmande?

Sans parler du nombre de bénévoles nécessaires pour cet entretien régulier.

Un train touristique de grande envergure est vraiment une grosse affaire financièrement parlant!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le touristique ferroviaire est en général de grande envergure financière

Une loco seule coute + que les 3000 € pour 10 ans... mdrmdr car en plus de ce contrat

de " prêt " , tu as les visites périodiques d'homologation et de contrôle des organes de sécurité

Pour le cout d'une circulation, j'ai donné plus haut le cout de la journée en personnel de sécurité ( Chef

traction + agents d'accompagnement )

Une petite ligne sans ouvrages d'art majeurs et non électrifiée est raisonnable , mais ajoutez y ponts et PN cela

devient très vite un sérieux budget , je ne parle même pas d'une ligne électrifiée , la c'est du délire... lotrela

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pas forcément!

il faut savoir que l'entretien d'un eligne est autrement plus gourmand en temps et en main d'œuvre qu'une machine seule.

L'agrément pour rouler sur le réseau de RFF coûte 3000€ tous les 10 ans plus l'entretien régulier (EMN), que vous ayez une draisine à bras ou une Big Boy.

Prenant exemple sur la CC 6570, l'association de préservation compte environ 80 membres, dont 15 vraiment actifs. Sur ces 15, une petite dizaine participe à l'entretien technique de la machine, le reste brique, frotte, lustre, polit, astique la belle pour la faire briller mieux que lors de sa sortie d'usine.

Quand nous roulons, la rame est louée à la SNCF. Pour un week end, une rame est facturée 7000€ environ. Plus les sillons dont je n'ai pas idée du prix.

Ceci une ou deux fois par an à notre compte. Combien nous coûterait l'entretien de la voie capable de recevoir une machine de 112t avec des bogies C, l'entretien de la caténaire avec l'appareillage permettant de délivrer les 3000A nécessaires à notre grosse gourmande?

Sans parler du nombre de bénévoles nécessaires pour cet entretien régulier.

Un train touristique de grande envergure est vraiment une grosse affaire financièrement parlant!

Au prix de rares circulations annuelles, et dont le nombre dependra directement de la hausse des sillons RFF, de l'accompagnement Cadre et autres.

Pour couvrir ceci, vous devez remplir votre train avec un produit qui, au demeurant, n'interresse que les passionnés du rail, et plus particulièrement ceux de cette superbe machine.

Le potentiel me semble faible...et d'autant que cet engin necessite une catenaire, donc exit les voies touristiques thermiques, et obligation du RFN.

Un "touristique" exploite un autre créneau plus passe partout, plus monsieur tout le monde, et s'il est connu et bien placé, fera ses recettes sur un éventail de population beaucoup plus large...

La gestion d'une ligne touristique est différente de celle d'une ligne du RFN, avec ses propres referentiels, sous conditions de circulations limitatives. mais avec l'ENORME avantage du choix de ses fréquences, sans contraintes administratives complexes, et quelquefois opaques, et de la maitrise ( en général) de son entretien et de ses coûts. Pour le cas que je connais (CFV) plus de 170 trains sont programmés à ce jour...

Ceci dit, bien entendu, il faudrait batailler pour une meilleure inscription de la valeur de ces trains sur le RFN; la demarche entreprise par l'asso n'étant pas à but lucratif, mais bien de memoire et culturelle. Eu égard aux faibles nombres de ces circulations, la "gratuité" des redevances me semblerait la meilleure solution.

Au fait, Sylvain, tu te gourres....tes 3000 Euros sur 10 ans, c'est la convention de mise à dispo ( partie administrative ), et non l'entretien et les visites pour l'agrément. Si vous avez tablé là dessus, le reveil et les factures vont faire mal....

Fabrice

Modifié par Fabr
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

c'est sur que pour la voie ça dépend de l'envergure de l'association, du type de matériel, du nombre de bénévoles, de sa localisation, de la longueur de la ligne etc.... ainsi que de ce que l'association a pour but: faire rouler un train tous les week end ou ne faire que des sorties de temps en temps...

Pour parler de ce que je connais, notre association possède ses 12 km de voie et nous avons déjà, il y a des annéeq demandé un devis pour faire une sortie sur le RFN avec notre picasso mais il était beaucoup plus raisonnable de rester sur notre petite ligne, même avec ses couts d'entretien! Le prix, rien que pour faire venir quelqu'un pour tourner l'aiguille qui reliait notre ligne au reseau national nous avait dégouté!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut à tous !

Merci à vous pour vos nombreuses réponses qui éclairent ma lanterne, tout en confirmant mes craintes, que je suis bien décidé à surmonter toutefois! Néanmoins, le choix entre posséder sa propre ligne et d'assurer de A à Z l'exploitation et l'entretien ou organiser de temps à autres des circulation sur le RFN apparait primordial et déterminant.

La première option offre une indépendance et une liberté "totale" (sous réserve de respect de la réglementation de sécurité vis à vis des voyageurs et des tiers) mais nécessitent un nombre considérable de bénévoles et un financement aux reins solides.

La deuxième permet moins de liberté quant à l'exploitation mais permet de se "décharger" de toute la partie "infra" (déformation professionnelle! okok ), de la responsabilité qui en découle (sécurité des circulations, des personnes transportées, etc.) et d'une partie des coûts induits (sachant que bien entendu, la redevance des péages à RFF, l'homologation du matériel roulant et l'accompagnement des trains sont cette fois-ci à payer).

Bref, il va falloir longuement réfléchir à la question et ne pas prendre une décision à la légère! :blush:

Fabr, merci à toi pour ces infos sur les lignes en passe de fermer (ou qui le sont déjà), et que je vais m'empresser de visiter virtuellement dans un premier temps, et pourquoi pas "en live" un jour.

Merci encore à vous tous pour vos réponses concrètes et précises.

Dans l'attente de vos conseils éclairés, bonne continuation !

@ +!

Bye! :Smiley_32:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Nous on est vraiment peu de bénévoles (une quinzaine d'actifs la plupart ne s'occupent que de l'exploitation et très peu s'occupent aussi de l'entretien de la voie et du matériel), on est dans une région peu touristique mais on tient le coup!! ce qui nous coute le plus cher ce sont les travaux de débroussaillage et de désherbage (environ 6000 euros par an, sans compter ce que l'on fait nous-même).

Sinon il y a les gros chantiers de voie (changement de traverses...) mais il n'y en a pas tous les ans alors on s'y retrouve.....

Modifié par Albertine67
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut Albertine!

Je viens de visiter la page sur votre train touristique. Il a l'air très intéressant! Je pense qu'une petite visite cet été s'imposera.

A ce propos, quel est le programme pour les circulations diesel : une sur deux assurée avec le loco et une sur deux assurée avec le picasso ou le programme est plus aléatoire ?

Ce vénérable loco semble des plus attrayant ! Vraiment, une visite s'impose! :)

@ + !

Bye!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Voici les tarifs auquel il faudra t'attendre pour 1 seule voiture, donc 2 bogies et 4 essieux.

- 19 ans : révision bogies – 10 000 euros les 2 sans travaux de réparation.

- 19 ans : révision essieux. – 1000 euros pièce, sans travaux.

- Distributeur : 15 ans – 300 euros.

Sans compter le reste. Assurance, entretien courant ...............

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

salut

Peut etre aussi peux tu te renseigner aupres des autres associations ferroviaires. ( organisation, démarches, subventions.....)

-APCC 6570 > http://pagesperso-orange.fr/apcc6570/

-Pacific Vapeur Club > http://pacificvapeurclub.free.fr/ (possède son propre materiel remorqué; 7 voitures )

-Chemin de fer du Creusot > http://www.241p17.com/

-AAATV > http://www.141r840.com/fr/index.php ( la Region Centre prête gratuitement le materiel remorqué pour assurer les trains "vapeur")

Mais en faisant le tour des sites internet des associations, pour que l'association tourne correctement, il faut compter 5 à 6 trains par an

a+

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Alors, sans vouloir décourager qui que ce soit:

- Association loi 1901: présidence et trésorerie ne peuvent être assurées par des personnes vivant sous le même toit => pas de possibilité que Mr soit président et Mme trésorière par exemple.

- pour le matériel roulant:

=> commencer par se rapprocher du service des achats SNCF situé à Lyon pour communiquer sur le type de matériel souhaité;

=> parallèlement, prendre des contacts avec le ou les dépôts titulaires de manière à se faire connaître de ses dirigeants et à pouvoir poser des options sur le matériel souhaité (en fonction de l'état des engins restants en activité voir radiés depuis peu).

=> La plupart du temps, pas de vente de ce matériel (cause amiante) mais établissement d'une convention de prêt entre la SNCF et l'association, cette convention étant de 3, 5 ou 10 ans suivant les cas (première convention ou renouvellement).

=> L'entretien du matériel est à la charge intégrale de l'association, y compris pour les révisions de la motorisation et des organes de sécurité ( à faire dans un atelier SNCF ou un établissemnt agréé par la SNCF). Prendre en compte que ces révisions nécessitent généralement une sortie de la ligne donc un transport soit ferroviaire (si la ligne touristique est toujours raccordée au RFN) soit routier et que cela a un coût en sus de la révision.

- Pour la ligne:

=> après avoir trouvé celle-ci, établir un dossier de présentation à destination de RFF, de la SNCF et des élus (conseil régional, conseil général, communes concernées) en indiquant les buts de l'association, le calendrier envisagé pour les circulations, le type de financement (auto financement, demandes de subventions éventuelles, budget prévisionnel,...), l'apport estimé au niveau des retombées économiques sur le secteur (nuitées d'hôtel, restauration, développement d'une zone touristique, ...).

=> A noter que sur certaines régions, les conseils régionaux soumettent l'exploitation touristique (d'une ligne RFF non exploitée) à appel d'offre par délégation de service public => même si vous pensez être seul au départ, un concurrent peut se présenter face à vous ... et "raffler la mise".

- pour la circulation sur ligne touristique:

=> contrôle annuel du matériel par la SNCF (payant); le matériel ne remplissant pas les conditions de sécurité nécessaires se voit interdit de circulation.

=> si voie appartenant à RFF, contrôle annuel de l'état de la voie par RFF via l'Infra SNCF (payant) avec ordres de travaux pour remetttre les installations en

état (correction des surécartements, changement des traverses, nettoyage des ouvrages d'art, currage des écoulements d'eau, ...); si les travaux correctifs touchants directement à la voie ne sont pas fait, les agents de l'Infra peuvent émettre un avis d'interdiction de circulation.

=> si voie appartenant au département, contrôle annuel (en principe) par le STRMTG.

=> visite décénale des ouvrages d'art (ponts, viaducs, tunnels) payante (prise en charge à négocier avec les conseils généraux),

=> trouver une compagnie d'assurance acceptant de couvrir matériels, personnels et dommages éventuels,

=> établissement impératif de référenciels fixant les modalités de circulation sur la ligne, d'habilitation et de formation des personnels du touristique (conducteurs, chefs de trains, agents de PN entre autres), d'entretien du matériel, du mode de suivi des travaux (ligne + matériels).

=> organiser une ou deux journées annuelles de maintien des connaissances pour les personnels exploitant la ligne.

=> ne pas oublier que la ligne est louée (à RFF ou au département) => budget à prévoir.

=> si ligne RFN, visite médicale annuelle des personnels non SNCF à effectuer dans le cabinet médical SNCF le plus proche (payant, 75 Euros par personne au tarif 2009).

- Pour la circulation sur le RFN:

=> faire agréer le matériel (payant, voir post précédent),

=> former les agents de conduites (si non SNCF), le centre de formation se trouvant à St pierre des Corps (payant),

=> fournir son agent d'accompagnement (ASCT) => si non SNCF, la formation se déroule à Toulouse (payant).

=> une fois tout ça obtenu, on peut réfléchir à demander des sillons pour un train spécial... sachant qu'il faut s'y prendre 3 bons mois à l'avance...

Bien entendu, toutes les tâches précitées sont à répartir sur plusieurs membres de l'association de manière à gagner en temps et en performance.

Le plus dur, lors de la création d'une telle association, c'est la première année, le temps de "défricher le terrain" et de "lancer la machine".

En plus, pour fédérer tout ce petit monde associatif, faire partager les expériences et donner quelques conseils, il y a l'UNECTO:

http://www.trains-fr.org/unecto/

VB

Modifié par bertrand
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut à toi Betrand!

Merci bien pour ces informations précises et enrichissantes. De nombreux "obstacles" se dressent en effet à l'édification d'un tel projet mais ce sont plûtot des marches à monter ou des haies à sauter que des murs à abattre.

Par ailleurs, j'ai quand même bien m'impression que la circulation sur le RFN est moins contraignante que sur une ligne appartenant à l'association.

Enfin, quoiqu'il en soit, l'ensemble des infos que vous me communiquez sur ce post vont me permettre d'orienter le montage et les démarches.

Merci encore et @ +!

Bye!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

Salut à toi Betrand!

Merci bien pour ces informations précises et enrichissantes. De nombreux "obstacles" se dressent en effet à l'édification d'un tel projet mais ce sont plûtot des marches à monter ou des haies à sauter que des murs à abattre.

Par ailleurs, j'ai quand même bien m'impression que la circulation sur le RFN est moins contraignante que sur une ligne appartenant à l'association.

Enfin, quoiqu'il en soit, l'ensemble des infos que vous me communiquez sur ce post vont me permettre d'orienter le montage et les démarches.

Merci encore et @ +!

Bye!

Moi, sinon, je pourrais te proposer un autre truc: La reprise d'un CFT après arrêt d'activité. Sans aller jusqu'au Mastrou qui est "mort" de sa notoriété, j'ai fait partie de l'équipe de bénévoles qui conduisait le train du port aux cerises sur Draveil/ Vigneux. Arrêté suite à "désaccord" avec l'équipe de la base de loisirs et mauvais montage de l'implantation de l'association... Ou le p'tit train de St Eutrope... J'avais commencé à propecter l'an dernier et alors que les portes auraient pût s'ouvrir, la mort de mon beau père m'a refroidi... Amiante, je ne sais pas de quoi mon avenir est fait... Mais enfin, 2 projets pas trop "prise de tête" à moins de 30 minutes de train de Paris, pouvant être économiquement viables, et où il n'y a qu'à se baisser... Est-ce que ça te dirait? Contacte moi si c'est le cas...
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Voici les tarifs auquel il faudra t'attendre pour 1 seule voiture, donc 2 bogies et 4 essieux.

- 19 ans : révision bogies – 10 000 euros les 2 sans travaux de réparation.

- 19 ans : révision essieux. – 1000 euros pièce, sans travaux.

- Distributeur : 15 ans – 300 euros.

Sans compter le reste. Assurance, entretien courant ...............

Un peu plus de 16 000 euros donc pour la CC, hors entretien...

Fabrice

Bonjour,

Non. Le tarif donné ci-dessus c'est pour une voiture OCEM équipée de bogie type Y16.

Pour un bogie de CC 6500, tu peux multiplier par 2 ou 3.

Plus le bogie est compliqué, plus il y a de pièce a contrôler, voir a remplacer systématiquement.

Le coût s'en trouve majoré.

Xav.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre
- Association loi 1901: présidence et trésorerie ne peuvent être assurées par des personnes vivant sous le même toit => pas de possibilité que Mr soit président et Mme trésorière par exemple.
Il ya possibilité que le président assure la fonction de trésorier transitairement et provisoirement mais il faut alors qu'une autre personne soit élu au bureau de l'association. Mais, ça tient du bidouillage qui sent généralement la fin de vie, faute de gens neufs... Modifié par technicentre
Correction de balises
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...
Invité technicentre
Il ya possibilité que le président assure la fonction de trésorier transitairement et provisoirement mais il faut alors qu'une autre personne soit élu au bureau de l'association. Mais, ça tient du bidouillage qui sent généralement la fin de vie, faute de gens neufs...
Je reprends la parole suite à l'actualité douloureuse d'hier avec l'accident de Besançon: Ne faudrait-il pas avoir recours plus souvent au support de l'EPSF (Etablissement Public de Sécurité Ferroviaire) dans nos petites structures avant l'accident et monsieur le juge? Qui serait responsable en cas d'accident sur votre touristique? Posez-vous la question avant que quelqu'un le fasse... Je suis pas pessimiste, mais mieux vaut un audit chiant comme celui subie cette semaine au boulot qu'un epine de prison même avec sursis... Le remors après coup, lui est permanent.
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.