Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Déraillement du Glacier Express en Suisse


Messages recommandés

Bonjour,

Du grabuge chez nos amis helvétiques .... http://www.tdg.ch/accident-train-vallee-conches-2010-07-23

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 112
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Les plus actifs dans ce sujet

Images publiées

L'article ne dit rien et la CDF annoncée par la Tribune n'est toujours pas parue, quelqu'un sait ce qui a provoqué ce déraillement ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Trouvé ceci ... entre-autre, des japonnais j'en ai trimbalé une sacrée quantité ces trois derniers jours dont un groupe complet pour Martigny aux premières heures ce matin.

http://www.tsr.ch/in...t-6-graves.html

Modifié par mikado74
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'autres photos et une vidéo ici ... il y a donc bien 1 mort malheureusement :sad:

http://www.tsr.ch/info/suisse/2288649-un-train-deraille-en-valais-un-mort-et-42-blesses.html

Modifié par mikado74
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai voyagé il y a 5 ans dans ce train entre Brig et St Moritz. C'est un parcours extraordinaire.Il y avait beaucoup d'étrangers, surtout américains et japonais.

A l'époque ce train ne comportait que des 1ères classes et comme j'avais un "Swiss Pass" j'ai du payer le surclassement et la réservation.

Maintenant la nouvelle version comporte les 2 classes; on ne paye plus que la réservation.

Bien que la Suisse soit coûteuse (surtout les hôtels), je recommande ce parcours qui m'avait fasciné.

Concernant l'accident il aurait pu être encore plus grave car à quelques dizaines de mètres il y a un viaduc ...

Les causes ne sont pas encores connues.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La voie ne semble pas en cause ... étrange quand même pour un chemin de fer de très haute qualité !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le train GE 904 a déraillé dans la vallée de Conches entre les gares de Lax (km 14 + 750)

et de Fiesch (km 17 + 270) à 1050 m d'altitude environ (rampes/pentes : 25 mm/m)

Graphique de circulation du MGB (Matterhorn-Gotthard Bahn)

Modifié par IGS4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Suisse : un mort et 42 blessés dans le déraillement d'un train touristique

GENEVE - Une personne est morte vendredi dans le déraillement du célèbre train touristique Glacier Express qui traverse les Alpes suisses, tandis que 42 autres ont été blessées, 10 à 12 grièvement, a annoncé la police helvétique.

L'agence japonaise Kyodo a indiqué que le passager tué était une Japonaise de 64 ans. Elle faisait partie d'un groupe de 14 touristes en voyage en Suisse pour huit jours, qui devait regagner Tokyo mardi, a précisé l'agence citant la compagnie All Nippon Airways, organisatrice du voyage.

"Un passager, dont l'identification est en cours, est décédé. 42 autres voyageurs ont été blessés, dont 10 à 12 grièvement", ont pour leur part indiqué les autorités suisses.

Vers 11h50 (09H50 GMT), le train, qui relie Zermatt à la station de Saint-Moritz, a déraillé au moment où il circulait au milieu des montagnes valaisannes, dans le sud de la Suisse.

"Trois wagons ont quitté les voies, dont deux se sont renversés en aval du tracé. Il s'agit de wagons de 1ère classe pouvant accueillir chacun une trentaine de passagers. Environ 210 passagers se trouvaient dans cette rame", a ajouté le communiqué.

Selon le chef de la prévention et de l'information de la police valaisanne, Jean-Marie Bornet, les passagers des deux wagons qui se sont couchés étaient "principalement des Japonais".

L'accident s'est produit dans une faible courbe sur un tronçon en légère montée.

Une opération de secours a été déclenchée, avec quinze médecins, 70 pompiers, 40 policiers et onze ambulances dépêchés sur les lieux de l'accident. Neuf hélicoptères ont évacué des blessés vers les hôpitaux du canton du Valais. Certains blessés ont été transportés vers des hôpitaux de Lausanne et de Genève, a indiqué la police.

D'autres passagers ont été acheminés vers un village des environs où ils ont pu prendre des autocars pour poursuivre leur voyage.

Le trafic ferroviaire sur cette voie demeurait fermé et les experts devaient décider samedi si la ligne serait rouverte, a déclaré à l'AFP Thomas Werlen, porte-parole de Matterhorn Gotthard Bahn, qui exploite le Glacier Express.

La train qui a déraillé est "très récent", a souligné le porte-parole, ajoutant qu'il n'était en service que depuis "deux ou trois ans". Il a souligné n'avoir aucune indication sur les causes de l'accident ou sur la nationalité des victimes.

Une enquête a été ouverte par les autorités locales qui ont mandaté un expert fédéral du service d'enquête sur les accidents des transports afin de déterminer les raisons du déraillement.

Le Glacier Express traverse en sept heures de voyage 91 tunnels et 291 ponts entre Zermatt, station de montagne dominée par la spectaculaire silhouette du Cervin et le terminus, soit Davos soit Saint-Moritz, dans l'est du pays.

Les accidents de train sont rares en Suisse. Le dernier accident mortel remonte à mai 2006, lorsqu'un train de maintenance est entré en collision avec un autre faisant trois morts.

(©AFP / 23 juillet 2010 23h34)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Accident de train: la voie du Glacier Express reste fermée samedi

Après l'accident qui a fait un mort et 42 blessés vendredi dans le Haut-Valais sur la ligne du "Glacier Express", les travaux vont se poursuivre samedi toute la journée. La compagnie du Matterhorn Gotthard Bahn (MGB) espère pouvoir rouvrir la ligne entre Lax et Fiesch dès dimanche matin.

Après le déraillement de deux wagons vendredi peu avant midi et une fois les secours apportés aux victimes, la compagnie ferroviaire s'est affairée à évacuer le matériel roulant accidenté et à remettre en état la ligne. Des ouvriers ont travaillé toute la nuit et poursuivent leur oeuvre samedi, a dit à l'ATS Willi In Albon, membre de la direction de la MGB.

Les quelque 170 passagers qui n'ont pas été touchés, notamment ceux qui ont pris place à l'avant, dans les wagons de seconde classe, sont arrivés à leur destination, pour la plupart dans les Grisons, samedi en fin de journée. Quant à la victime, il s'agirait d'une ressortissante japonaise de 64 ans, selon l'agence de presse nippone Kyodo, une information que la police cantonale n'était pas encore en mesure de confirmer samedi matin.

L'enquête sur les causes de l'accident se poursuit en parallèle. Samedi, le directeur de la MGB avançait l'hypothèse d'une défectuosité des rails due à la chaleur, estimant que le matériel roulant, de construction récente, n'était pas en cause.

(ats / 24 juillet 2010 09:12)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

A la lecture des premières constatations et causes de l'accident, si véritablement la chaleur est en cause dans le déraillement, quelques interrogations me viennent alors :

Compte tenu de la qualité des infrastructures ferroviaires en suisse tous chemins de fers confondus, l'emploi de rail de bonne section, de traverses métalliques ou plus souvent maintenant en béton, peut-on immaginer un rail cassé ou un surécartement, chose normalement dévolue aux infrastructures vieillissantes. Si vraiment la chaleur a causé une déformation de la voie au point de faire un sur-écartement malgré de "bon gros rails", les traverses métalliques peuvent-elles avoir joué un rôle de facteur aggravant dans cette déformation en étant elles aussi soumises à une dilatation importante ? La traverse "bois" n'est-elle pas un palliatif à des trop grandes chaleurs ? (les longs alignement des déserts étasuniens sont sur bois exclusivement).

Que l'on soit d'accord, je pose des question pour trouver un réponse technique générale, pas question de remettre en cause l'emploi de tel ou tel type de traverses et si la canicule est en cause, personne ne saurait "condamner" les sociétés de chemin de fer d'avoir une infrastructure "tout métal" ne résistant pas à des températures excessives totalement rarissimes ou ne durant que quelques jours par an tout au plus sous nos latitudes.

D'ailleurs, ce dramatique accident est tout simplement "exceptionnel" dans le pays des milles et un chemins de fer aux infrastructures de référence mondiale.

Modifié par mikado74
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

A la lecture des premières constatations et causes de l'accident, si véritablement la chaleur est en cause dans le déraillement, quelques interrogations me viennent alors :

Compte tenu de la qualité des infrastructures ferroviaires en suisse tous chemins de fers confondus, l'emploi de rail de bonne section, de traverses métalliques ou plus souvent maintenant en béton, peut-on immaginer un rail cassé ou un surécartement, chose normalement dévolue aux infrastructures vieillissantes. Si vraiment la chaleur a causé une déformation de la voie au point de faire un sur-écartement malgré de "bon gros rails", les traverses métalliques peuvent-elles avoir joué un rôle de facteur aggravant dans cette déformation en étant elles aussi soumises à une dilatation importante ? La traverse "bois" n'est-elle pas un palliatif à des trop grandes chaleurs ? (les longs alignement des déserts étasuniens sont sur bois exclusivement).

Que l'on soit d'accord, je pose des question pour trouver un réponse technique générale, pas question de remettre en cause l'emploi de tel ou tel type de traverses et si la canicule est en cause, personne ne saurait "condamner" les sociétés de chemin de fer d'avoir une infrastructure "tout métal" ne résistant pas à des températures excessives totalement rarissimes ou ne durant que quelques jours par an tout au plus sous nos latitudes.

D'ailleurs, ce dramatique accident est tout simplement "exceptionnel" dans le pays des milles et un chemins de fer aux infrastructures de référence mondiale.

Il me semble que la dilatation des traverses métallique (qui doit être faible et en tout cas inférieure aux tolérances géométriques) soit insuffisante pour provoquer SEULE une déformation de la voie.

En Mauritanie, la ligne minière F'Derik - Nouhadibou, qui traverse le désert est en traverses métalliques...

L'accident s'est ici produit à plus de 1000m...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

si effet canicule il y a eu, ce ne pourrait guère être à mon sens un surécartement même avec des traverses métalliques. Sur une longueur d'1 m , l'allongement est négligeable. Par contre, la dilatation des rails peut entraîner un déplacement de la voie et une cassure au niveau d'un joint ou d'un pont etc ... le plus curieux dans cette hypothèse , c'est qu'aucun train précédent n'aie relevé de défaut. Il est vrai que cette cassure peut se déclancher brusquement quand le système ne supporte plus les contraintes.

de mémoire, je suis passé par là l'été dernier, je pense que c'était des traverses béton.

le train à Gluringen (~ 6 km en amont de Feisch) , et la voie

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il me semble que la dilatation des traverses métallique (qui doit être faible et en tout cas inférieure aux tolérances géométriques) soit insuffisante pour provoquer SEULE une déformation de la voie.

En Mauritanie, la ligne minière F'Derik - Nouhadibou, qui traverse le désert est en traverses métalliques...

L'accident s'est ici produit à plus de 1000m...

Bonjour,

L'autre jour nous avions 30° à l'ombre à Chamonix, soit 1000 et quelques mètres d'altitude ! Mais effectivement, je pense aussi que la dilatation d'une traverse métallique doit être relativement faible ne serai-ce que par sa composition d'alliage ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

L'autre jour nous avions 30° à l'ombre à Chamonix, soit 1000 et quelques mètres d'altitude ! Mais effectivement, je pense aussi que la dilatation d'une traverse métallique doit être relativement faible ne serai-ce que par sa composition d'alliage ...

de toutes façons, l'acier est le composant principal, avec un coefficient de dilatation de 1,2 x 10 - 5 par degré, soit 6 x 10 -4 pour une amplitude de 50 °, donc un peu moins d'un millimètre par mètre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Une nouvelle très triste survenu dans un pays qui a l'un des plus beau chemin de fer du monde.

Voici un diaporama publié sur le site 20minutes.ch

http://www.20min.ch/...pl?showid=31754

Le Glacier Express, surnommé l'Express le plus lent du monde, a un parcours magnifique de Zermatt à St Moritz et Davos.

Les compositions actuelles, mises en service à partir de 2005, sont composées de rames panoramiques de 6 voitures de 1e et 2e classe

ainsi qu'une voiture bar/cuisine au milieu du train. La composition comporte une seule rame de Zermatt à Disentis/Muster, en raison

des fortes rames du col de l'Oberalp, puis son couplées avec une autre rame de Disentis/Muster à Coire et parfois avec une composition

Regional Express de Coire à St Moritz.

Il est exploité par les compagnies du MGB (Matterhorn Gotthard Bahn, ex BVZ Brig Visp Zermatt et FO Furka Oberalp) et RhB (Rätische Bahn)

qui fournissent chacune les locomotives sur son parcours.

Il faut esperer que le bilan déja trop lourd ne s'agrave pas, que les causes seront trouvées rapidment et qu'un nouvel incident ne se reproduise pas.

A noter que c'est le deuxième accident survenu cette année sur le MGB. Cet hiver une avalanche sur le col de l'Oberalp avait emporté une voiture,

sans heureusement faire de victime. La décision de fermer la ligne venait d'être prise, le train était cependant déja engagé sur la voie.

Le Glacier Express est un des plus beaux parcours ferroviaires qui existe, c'est un train de référence exploité par des compagnies de qualité qui exploitent

quotidiennement des trains à destinations des touristes et de la population locale dans des conditions climatiques très difficiles, en été comme en hiver.

EDIT : a noter que selon le site des CFF, la ligne n'est interrompue que entre les deux gares ou s'est situé l'accident, entre Fiesch et Lax avec transfert par bus de remplacement entre les deux gares. Trafic normal sur le reste de la ligne.

Modifié par Flirt-fan
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Police Valais - ACCIDENT DE TRAIN DU 23.07.2010 - POINT DE SITUATION

La personne décédée sur les lieux de l'accident a été identifiée. Il s'agit d'une Japonaise âgée de 64 ans domiciliée à Osaka.

Concernant les blessés, un bilan établi par le Réseau Santé Valais figure en pièce jointe.

Plusieurs blessés légers ont pu quitter les établissements hospitaliers.

La Police cantonale est en contact avec les différents ambassades et consulats des nations précitées.

Le dépannage des wagons est en cours. Ils seront évacués durant la journée et placés dans un entrepôt afin que l'expert mandaté par le Juge d'instruction du Haut-Valais puisse poursuivre son enquête.

RSV – Hôpital du Valais

Direction générale

Rue de la Dent-Blanche 20

1950 Sitten

Tel. : 027 / 603 67 00

Fax : 027 / 603 67 24

www.hopitalvs.ch

Communiqué aux médias

Informations concernant l’accident de train à Fiesch / Lax

Sion, le 24 juillet 2010 – Suite à l’accident de train survenu le 23 juillet 2010 à Fiesch / Lax dans la Vallée de Conche (VS) 38 personnes ont été admises dans les hôpitaux du Valais.

Point de la situation le 24 juillet à 09h00 :

Hôpital de Viège :

- 17 patients ont été admis

- 7 patients avec des blessures légères ont pu quitter l’hôpital après une prise en charge ambulatoire aux urgences

- 10 patients sont encore hospitalisés, deux sont gravement blessés dont un aux soins intensifs sous ventilation

Hôpital de Sion :

- 6 patients gravement blessés ont été hospitalisés

- 2 patients sont aux soins intensifs sous ventilation

Hôpital de Sierre :

- 5 patients avec des blessures légères ont pu quitter l’hôpital après une prise en charge ambulatoire aux urgences

- 1 patient hospitalisé

Hôpital de Martigny :

- 5 patients avec des blessures légères ont pu quitter l’hôpital après une prise en charge ambulatoire aux urgences

Hôpital de Monthey:

- 4 patients hospitalisés

Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV)

- 1 patient gravement blessé aux soins intensifs sous ventilation

Hôpitaux Universitaires Genevois (HUG)

- 1 patient hospitalisé

En conclusions 9 patients sont gravement blessés dont deux ont un pronostic vital engagé.

Les patients pris en charge sont tous des patients adultes avec les nationalités suivantes:

- 28 Japonaise

- 5 Suisse

- 4 Espagnole

- 2 Autrichienne

- 1 Inde

____________________________________________________________________

Des renseignements pour des proches sont coordonnés par une Help-Line de la police cantonale, disponible au numéro 0848 112 117.

Modifié par zoreglube
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Hello ,

Ce qui est très touchant dans le rapport de la police , c'est de constater que les victimes venaient de tous les coins

de notre planète pour apprécier ce petit train de montagne Suisse .

Pour certaines personne , un autre destin malheureux les attendait ! ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A mon humble avis, il faut chercher du côté de la voie (déformation ou mauvais ballastage), car la section parcourue venait de subir une réfection.

La voie est neuve, le ballast aussi.

Une dilatation des traverses n'est pas possible, ce sont des traverses monobloc en béton.

D'ailleurs, cette photo parue dans la presse me paraît vraiment louche. Est-ce le déraillement qui a causé ce "décrochement" de la voie ou l'inverse?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A mon humble avis, il faut chercher du côté de la voie (déformation ou mauvais ballastage), car la section parcourue venait de subir une réfection.

La voie est neuve, le ballast aussi.

Une dilatation des traverses n'est pas possible, ce sont des traverses monobloc en béton.

D'ailleurs, cette photo parue dans la presse me paraît vraiment louche. Est-ce le déraillement qui a causé ce "décrochement" de la voie ou l'inverse?

l'interrogation parait pertinente !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour ,

Au niveau de la déformation de la voie , on aperçoit bien un tassement qui forme presque une cuvette ,

ce défaut peut faire des dégâts ! .

en même temps, la voiture qui est couchée au droit de cette déformation a dû dérailler avant, et ce n'est pas le tampon central qui a pu l'expédier dans le décor ...

.. au passage, dans quel sens roulait le train vers l'arrière du décor ou vers le photographe ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

en même temps, la voiture qui est couchée au droit de cette déformation a dû dérailler avant, et ce n'est pas le tampon central qui a pu l'expédier dans le décor ...

.. au passage, dans quel sens roulait le train vers l'arrière du décor ou vers le photographe ?

Le train roulait en direction de l'arrière-plan. La voiture complètement couchée est la dernière du train; celle sur laquelle on voit la croix Suisse était en milieu de convoi, c'est la voiture-restaurant.

La vitesse de ligne est de 55 Km/h; sauf à cet endroit, limitée à 35 Km/h car il s'agit d'une double courbe en "S" asssez serrée.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le train roulait en direction de l'arrière-plan. La voiture complètement couchée est la dernière du train; celle sur laquelle on voit la croix Suisse était en milieu de convoi, c'est la voiture-restaurant.

La vitesse de ligne est de 55 Km/h; sauf à cet endroit, limitée à 35 Km/h car il s'agit d'une double courbe en "S" asssez serrée.

ici ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...