Aller au contenu
Le Web des Cheminots

accident à Maubeuge


DOUBLET

Messages recommandés

Confirmation de l'AFP:

Nord: trois morts dans une collision entre une voiture et un train (AFP) – Il y a 46 minutes

LILLE — Un train express régional a percuté une voiture sur un passage à niveau, près de Maubeuge (Nord), et tué les trois occupants du véhicule lundi, peu avant 07H00, a-t-on appris auprès des secours.

L'accident, qui s'est produit près de la commune de Recquignies (Nord), a été d'une grande violence: "le train roulait à 140 km/h, la voiture a été traînée sur 300 mètres", selon les sapeurs-pompiers du Codis du Nord, qui étaient encore sur place.

Il n'y aurait en revanche pas de blessé parmi les occupants du train, qui étaient apparemment peu nombreux, selon les pompiers.

Le TER, parti de la ville d'Aulnoye-Aymeries (Nord), se dirigeait vers la commune de Mons, en Belgique. La circulation des trains était arrêtée, vers 08H00, le temps pour les secours de dégager les voies.

Le 14 décembre, une collision entre un car scolaire et un train TER à un passage à niveau de l'Yonne avait fait dix-huit blessés dont un grave.

Put*** c'est la série ma parole.

Condoléances aux familles.

Modifié par AnMo
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les personnes tués rentraient d'une discothèque.

Trois personnes ont trouvé la mort lundi matin dans une collision entre un TER et une voiture, à Recquignies, près de Maubeuge dans le Nord. L’accident s’est produit à un passage à niveau.

Les pompiers du Nord parlent d'un accident d'une grande violence. «Le train roulait à 140 km/h, la voiture a été traînée sur 300 mètres», indiquent les secouristes.

Aucun des cinq passagers du train n'a été blessé. Les trois jeunes adultes qui se trouvaient dans le véhicule, rentraient de discothèque, selon la préfecture. Le conducteur, un jeune homme de 23 ans, habitait Recquignies.

«Vraisemblablement, le passage à niveau était en état de fonctionnement normal», a indiqué une porte-parole de la SNCF. Selon elle, «la voiture s'est engagée alors que les barrières étaient en train de se baisser et elle s'est retrouvée coincée entre elles».

Une enquête interne pour préciser les circonstances de l'accident

«Le conducteur du train a vu le véhicule et tenté de s'arrêter», a-t-elle poursuivi.

«On n'a rien remarqué d'anormal dans le fonctionnement du passage à niveau», a précisé à l'AFP Christophe Piednoel, porte-parole de Réseau ferré de France (RFF).

Les barrières étaient normalement baissées, selon les premières informations dont disposaient RFF, qui indique qu'une enquête interne sera menée pour préciser les circonstances de l'accident.

Le train assurait la liaison entre Jeumont et Lille, contrairement à ce qui avait été indiqué par les secours dans un premier temps.

Le parisien

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bien sûr, avant tout, condoléances aux familles...

Mais pourquoi cette focalisation sur les PN, franchement....

combien y a t'il eu d'accidents routiers durant cette periode dont on ne parles jamais.....???

Les Journalistes beneficient ils d'une prime particulière pour se focaliser sur ce type d'accidents, ou bien est ce des "consignes" ?

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Parce qu'on aime bien se foutre de la gueule de la SNCF et des cheminots, dire que ce sont de fainéants, and so on.revoltages

Je pense que tu te trompes, c'est bien plus vicieux et moins franc que ce que tu penses...

Il y aurait plutôt une volonté de, par tous moyens, sabrer à la fois les voies secondaires, et aussi les differents projets re réouverture.

A qui profite le crime ? toujours se poser les bonnes questions..

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Aux lobbies routier bien sur celui qui a détruit le fret ferroviaire en France avec la participation du gouvernement.

Sinon la rame victime est une Z24600, la 378 alias Z24655/656 celle qui est pelliculé spécialement car c'est la 100ème rame TER 2N NG.

Sources: http://www.leparisie...recquignies.jpg

http://upload.wikime...27Amiens-19.JPG

Modifié par AnMo
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Avec la désinformation habituelle des médias en précisant que le "train roulait très vite" (c'est un PN où les circulations passent à 140, donc oui ça roule fort mais vitesse autorisée pour un PN à SAL) & le témoignage d'une mamie habitant à proximité comme quoi elle n'aurait pas entendu le tintement des sonneries :dry:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si c'est bien le PN auquel je pense il est en entrée de courbe à gauche. La visibilité est donc quasi nulle. La vitesse à cet endroit est effectivement à 140km/h, le conducteur du train est totalement impuissant face à de telles circonstances.

Le chauffeur de la voiture à certainement voulu passer les barrières plus vite mais est resté bloqué avec la neige.

Les radars de PN me semble être la solution économiquement plus adaptée face à ces comportements risqués.

Codoléances au familles, et pensées au conducteur et au contrôleur du train.

A+ FRED

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les radars de PN me semble être la solution économiquement plus adaptée face à ces comportements risqués.

Des radars aux PN ? Et pourquoi pas des radars en ville devant les écoles, tant qu'on y est ?

Franchement, si les radars automatiques avaient pour objectif premier d'augmenter la sécurité, et non pas d'amener de l'argent dans les caisses, ça se saurait... pascontent

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut raez, à cause de la neige ??????? ou de la stupidité, voir de l'alcool?

salut rail ,je n'ai rien contre la neige ,ni contre l'alcool (en dehors du volant ) ,mais tu as certainement raison , les retours de boite ,on connait .... partout !!! lapleunicheuse

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

salut rail ,je n'ai rien contre la neige ,ni contre l'alcool (en dehors du volant ) ,mais tu as certainement raison , les retours de boite ,on connait .... partout !!! lapleunicheuse

je viens d'entendre aux infos que c'est le train qui les a percuté. ! les bonnes vielles recettes de c'est la faute du train.

Sinon, ils ont voulu forcer le passage avant l'abaissement complet des barrières, et manque de bol, la neige les a bloqué. Donc, pas de la faute de la neige. mais bien à l'origine de l'accident un comportement humain débile.

Désolé de parler ainsi, mais bon, c'est pour leurs proches que c'est le plus triste.

Quel conducteur de train ne se pose pas la question de ce qu'il va trouver en abordant un PN, pour ma part, c'est une main sur le frein, et l'autre sur le sifflet. ! si ça doit taper ca tapera, on peu y faire quoi devant la débilité de certains?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quel conducteur de train ne se pose pas la question de ce qu'il va trouver en abordant un PN, pour ma part, c'est une main sur le frein, et l'autre sur le sifflet. ! si ça doit taper ca tapera, on peu y faire quoi devant la débilité de certains?

je peux te dire que lors de l'entretien de PN trés fréquentés ,on languissait de partir de crainte de voir un vehicule passer sous un train devant nos yeux . les gens font n'importe quoi ,restent à la queue leu leu et donc se trouvent arrêtés au milieu des voies , j'en passe ,et pas des meilleures !!!revoltages

alors je me met à la place des conducteurs .......

Modifié par raez
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je viens d'entendre aux infos que c'est le train qui les a percuté. ! les bonnes vielles recettes de c'est la faute du train.

Ben ouais quoi. C'et pourtant bien connu : quand un automobiliste ou un piéton se fait écraser par le train c'est que le train l'a pris en vicieux. On connait tous ça; le TER tapis dans l'ombre en l'attendant; ricanant caché derrière un mât de caténaire, et HOP ! il se jette sur l'auto/piéton.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un autre phénomene se combine, c'est la disparition progressive des PN, car pour maitriser, il faut pratiquer...

La France d'il y a deux decennies, c'etait de nombreux PN automatiques et manuels, et les gens avaient l'habitude de ces trains du quotidien qui circulaient partout...

de nos jours, Sieur TGV fait sa route en dehors de tout, sauf les quelques dizaines de kilometres de son parcours terminal, le TER se concentre autour des grandes villes, le fret de proximité et les "omnibus" c'est mort...

Donc plus de place aux trains, les pancartes qui n'indiquent un illusoire dange bien lointain... ça ne dit plus rien aux gens..

Pour finaliser, la Veau attitude bien utile aux dirigeants à qui l'on confie desormais tout et son contraire...

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Encore une fois, personne ne connait précisément les circonstances de l'accident. Merci de ne blâmer personne...

On a ça comme info :

«On n'a rien remarqué d'anormal dans le fonctionnement du passage à niveau», a précisé à l'AFP Christophe Piednoel, porte-parole de Réseau ferré de France (RFF).

Les barrières étaient normalement baissées, selon les premières informations dont disposaient RFF, qui indique qu'une enquête interne sera menée pour préciser les circonstances de l'accident.

Sauf qu'on n'est pas à l'abri d'un raté de fermeture, notamment par temps de neige ou les pédales d'annonce pourraient déconner. Ça existe. Et pour la fermeture... Ben y a la zone courte. Ce n'est qu'une hypothèse parmi tant d'autres !

Gom

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bien sûr, avant tout, condoléances aux familles...

Mais pourquoi cette focalisation sur les PN, franchement....

combien y a t'il eu d'accidents routiers durant cette periode dont on ne parles jamais.....???

Les Journalistes beneficient ils d'une prime particulière pour se focaliser sur ce type d'accidents, ou bien est ce des "consignes" ?

Fabrice

En même temps, plus on en parle, plus on peut espérer un effet éducatif...

(Je rêve peut-être ???)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Encore une fois, personne ne connait précisément les circonstances de l'accident. Merci de ne blâmer personne...

On a ça comme info :

Sauf qu'on n'est pas à l'abri d'un raté de fermeture, notamment par temps de neige ou les pédales d'annonce pourraient déconner. Ça existe. Et pour la fermeture... Ben y a la zone courte. Ce n'est qu'une hypothèse parmi tant d'autres !

Gom

J'ai rencontré ce cas, il y a très longtemps (25 ans). Les circonstances climatiques étaient chute de pluies verglaçantes après une période fortement neigeuse ; l'annonce des PN (doublées) se faisaient par détecteurs électromécaniques et après le passage d'une circulation les bras des détecteurs restaient coincés en position basse. Pour la circulation suivante du coup, il n'y avait plus d'annonce. Depuis cette période, les détecteurs électroniques se sont répandus. Actuellement la situation courante est un détecteur électronique doublé d'un détecteur électromécanique ce qui élimine le risuque cité par gomen.

Attendons le passage d'un ami du SES pour nous donner les règles actuelles en la matière.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai rencontré ce cas, il y a très longtemps (25 ans). Les circonstances climatiques étaient chute de pluies verglaçantes après une période fortement neigeuse ; l'annonce des PN (doublées) se faisaient par détecteurs électromécaniques et après le passage d'une circulation les bras des détecteurs restaient coincés en position basse. Pour la circulation suivante du coup, il n'y avait plus d'annonce. Depuis cette période, les détecteurs électroniques se sont répandus. Actuellement la situation courante est un détecteur électronique doublé d'un détecteur électromécanique ce qui élimine le risuque cité par gomen.

Attendons le passage d'un ami du SES pour nous donner les règles actuelles en la matière.

salut kerguel

non, si les bras des détecteurs restent bas ,l'annonce au PN est permanente .ce qui est possible ,c'est que ,suite au tassement de la neige sous les détecteurs ,à la longue ,les bras n'aient pu etre actionnés par le train .,pour ce qui est de detecteurs electronique et electromécanique couplés ,ça n'existe pas chez nous ,peut etre est ce suivant les régions ,en fonction du climat ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

salut kerguel

non, si les bras des détecteurs restent bas ,l'annonce au PN est permanente .ce qui est possible ,c'est que ,suite au tassement de la neige sous les détecteurs ,à la longue ,les bras n'aient pu etre actionnés par le train .,pour ce qui est de detecteurs electronique et electromécanique couplés ,ça n'existe pas chez nous ,peut etre est ce suivant les régions ,en fonction du climat ?

Je me suis planté dans mon explication ; les bras de pédales coincés dans la neige et la glace restant en position basse après une circulation, les PN se trouvaient en raté d'ouverture. Toute une série de PN étaient en dérangement derrière une circulation.

Pour qu'il y ait raté de fermeture, il faudrait effectivement que les bras de pédales coincés dans la glace soient endommagés par une circulation conduisant à ce que la circulation suivante ne déclenche pas l'annonce. Les pédales d'annonce étant doublées, le risque est quasiment improbable.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...