Aller au contenu
Le Web des Cheminots

SNCF en quête d'énergie électrique


ADC01

Messages recommandés

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Barrages en France: SNCF, Rhodia et ArcelorMittal s'allient à Vattenfall

Trois industriels, dont la SNCF, s'apprêtent à annoncer une alliance avec le producteur suédois d'électricité Vattenfall dans l'espoir d'emporter la concession des barrages hydroélectriques en France dont la gestion va être ouverte à la concurrence, selon Les Echos.

La constitution du consortium, qui regroupe aussi le chimiste Rhodia et le sidérurgiste ArcelorMittal, devrait être annoncée en janvier, affirme lundi le quotidien économique. Les trois industriels y seront "ultraminoritaires", selon des sources syndicales de la SNCF citée par la journal.

L'intérêt: Sécuriser des volumes d'électricité stables à des prix avantageux

Le chef de file du consortium sera Vattenfall, dont l'intérêt pour la gestion des barrages français est connu de longue date. Pour la SNCF, deuxième plus gros consommateurs français d'électricité (derrière Areva) et les autres industriels, l'intérêt de former une telle alliance est de sécuriser des volumes d'électricité stables à des prix avantageux sur le long terme.

D'ici la fin 2015, 49 barrages, regroupés en dix lots, vont faire l'objet d'un renouvellement de leur concession. D'une capacité totale de 5.300 mégawatts (soit l'équivalent de quatre gros réacteurs nucléaires), ils représentent 20% du parc hydraulique français.

Ce secteur n'avait plus connu de mise en concurrence depuis 1919, rappelle le journal économique. A l'heure actuelle, le parc français de barrages hydroélectrique est géré à 80% par EDF et à 12% par GDF Suez. Mais le processus a pris du retard car les premiers appels à candidatures étaient initialement prévus pour la fin 2010, ajoute le quotidien.

Source : http://www.20minutes.fr/ledirect/848295/barrages-france-sncf-rhodia-arcelormittal-allient-vattenfall

Là où il y a quelques années le prix de l'énergie n'était pas un problème, la vente de la SHEM était une source rapide de cash. Sauf qu'aujourd'hui, on aimerait bien l'avoir encore.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Gnafron 1er

Source : http://www.20minutes...ient-vattenfall

Là où il y a quelques années le prix de l'énergie n'était pas un problème, la vente de la SHEM était une source rapide de cash. Sauf qu'aujourd'hui, on aimerait bien l'avoir encore.

C'est balot de l'avoir vendu :Smiley_59: :Smiley_59: :Smiley_59: :Smiley_59: :Smiley_59: :Smiley_59: :Smiley_59: :Smiley_59: :Smiley_59: :Smiley_59: :Smiley_59: :jesuisdehors:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce qui est surtout ballot, c'est d'être deux à poster le même sujet en même temps :

http://www.cheminots...-et-vattenfall/

Merci au modo de passage de fusionner.

J'ai alerter un modo en même temps que toi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et oui, nos voisins Allemands vont bien baisser leur production, avec l'arrêt des tranches Nucléaires.

le cours de l' Electricité part trés logiquement à la hausse, risques sur les gros consommateurs, qui veulent continuer à payer le prix le plus bas, ce sur une periode assez longue.

Dans l'article, il est noté des contrats d'environ un quart de siécle (sic), c'est presque comme dans la construction immobilière, mais le hic reside sur la volatilité de plus en plus grande de tout ce qui est échange et dans lequel se situe l'Energie.

Je vois de suite les pigeonnés de l'histoire: nous.. qui n'aurons les cabinets d'avocats qui vont bien pour tenter de faire cesser les probables augmentations de coupure sur le reseau domestique..

Va t'on aussi voir un jour des campagnes de "com" pourries style assurance au km ou " à ma guise", qui essaient de mettre fin au principe de mutualisation, avec pour pretexte: vous qui etes Franciliens, pourquoi payez vous pour les Km de lignes electriques au fin fond de la Creuse ou de la Lozere....( il semble que le dernier KM electrique soit passé depuis des decennies à des Regies Departementales..)

C'est, hélas, et comme par hasard, un raisonnement que l'on connait trés bien en matière ferroviaire....

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

Source : http://www.20minutes...ient-vattenfall

Là où il y a quelques années le prix de l'énergie n'était pas un problème, la vente de la SHEM était une source rapide de cash. Sauf qu'aujourd'hui, on aimerait bien l'avoir encore.

La même pensée que toi !!!!

Ne pas oublié que le tant vénéré Louis Gallois, avait decidé de concentrer la SNCF sur son coeur de métier : le transport...

D'ou les ventes de filiales X ou Y....

Malgré tout le travail accompli par cet homme, je lui colle l'echec du Fret.... Je ne comprends pas qu'il ait pu valider le plan Véron....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La même pensée que toi !!!!

Ne pas oublié que le tant vénéré Louis Gallois, avait decidé de concentrer la SNCF sur son coeur de métier : le transport...

D'ou les ventes de filiales X ou Y....

Malgré tout le travail accompli par cet homme, je lui colle l'echec du Fret.... Je ne comprends pas qu'il ait pu valider le plan Véron....

avec tout le respect que je lui dois, c'était un *** qui s'est trouvé par accident à la tête de la boite.

Heureusement (!) que G.Pépy a pris les commandes pendant sa présidence.

:jesuisdehors:

Modifié par assouan
pas de gros mots, merci
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Grand commis de l' Etat, Louis Gallois...Il a donc un patron et une Politique au dessus de lui..

Il pouvait rester le choix de demissionner, en raison de ses propres idées, mais celà n'aurait pas été bien vu du tout, du tout.....

Puis pour la Paix des consciences, même les plus tourmentées, l'image du Rail et de ses serviteurs a été suffisement entamée pour justifier des mesures assez radicales, il n'y avait plus alors de deshonneur à "sevir/punir"...

C'est l'ére du chacun pour soi, et Dieu pour tous..( c'est une speciale Gnafron...)..)

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

avec tout le respect que je lui dois, c'était un *** qui s'est trouvé par accident à la tête de la boite.

Heureusement (!) que G.Pépy a pris les commandes pendant sa présidence.

:jesuisdehors:

Avait il comme fil rouge une modification du commercial voyageur vers ce que faisait l'Aérien, car en ce domaine, il est fin connaisseur....

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Gnafron 1er

La même pensée que toi !!!!

Ne pas oublié que le tant vénéré Louis Gallois, avait decidé de concentrer la SNCF sur son coeur de métier : le transport...

D'ou les ventes de filiales X ou Y....

Malgré tout le travail accompli par cet homme, je lui colle l'echec du Fret.... Je ne comprends pas qu'il ait pu valider le plan Véron....

A ce niveau , ils ne sont pas dans le même "trip" que nous !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est surtout que devant un problème immédiat (manque de liquidités) et un problème à plus long terme (prix des énergie), Gallois ou un autre doit faire des choix. Choix aujourd'hui regrettables, sans doute prévisibles, mais qui à l'époque permettaient d'éloigner le problème "manque de cash".

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La Shem a été revendue en 2004 je crois,

la SNCF commençait tout juste a sortie de l'eau,

il y avait eu un ou deux exercices bénéficiaires 2002-03 je crois...

Entre 2003 et 2006 selon l'article des échos.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La Shem a été revendue en 2004 je crois,

la SNCF commençait tout juste a sortie de l'eau,

il y avait eu un ou deux exercices bénéficiaires 2002-03 je crois...

La vente de la SHEM particpe directement à ce redressement car il ne fallait surtout pas qu'il s'arrête sous peine de passer pour un accident comptable.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

http://fr.wikipedia.org/wiki/Soci%C3%A9t%C3%A9_hydro%C3%A9lectrique_du_Midi

Héritière de l'ancienne compagnie des chemins de fer du Midi créée en 1923, elle exploite 51 centrales hydroélectriques situées dans les Pyrénées et dans le Massif central, soit une puissance installée de 778 MW (soit moins de 1 % de celle d'EDF). La SHEM fournissait à la SNCF une part notable de sa consommation en courant de traction.

Un accord de partenariat a été conclu en novembre 2003 entre la SNCF et Electrabel, compagnie d'électricité belge appartenant au groupe Suez. Il prévoyait d'une part la commercialisation de la production de la SHEM par Electrabel pour une durée de cinq ans à compter du 1er mai 2003, et d'autre part une option de vente portant sur 80 % du capital.

En 2005, le Groupe SNCF a cédé 40 % du capital de la SHEM.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0201810471532-pour-la-compagnie-ferroviaire-une-reponse-a-l-explosion-du-cout-de-l-energie-267828.php

Pour la compagnie ferroviaire, une réponse à l'explosion du coût de l'énergie

L'entreprise veut maîtriser sa facture d'électricité, qui devrait afficher une hausse de 40 % en cinq ans malgré une baisse de 5 % de la consommation

A la SNCF, la sécurisation de l'approvisionnement en électricité à des prix convenables est une question cruciale. La compagnie ferroviaire a un besoin annuel proche de 9 térawattheures, notamment pour faire circuler ses TGV. Ce qui en fait le deuxième consommateur français, le premier aux heures de pointe. Et c'est justement aux heures de pointe que les besoins de la SNCF sont les plus forts et que les prix sont les plus élevés. D'où sa décision de participer au consortium mené par Vattenfall.

Cette volonté de contrôler ses ressources énergétiques n'est pas nouvelle. La société a même possédé jusqu'en 2006 la Société Hydroélectrique du Midi (SHEM), qui exploitait une cinquantaine de centrales hydrauliques. Mais cet actif a été vendu cette année-là pour financer le plan fret.

Fin d'un tarif favorable

A l'époque, l'entreprise bénéficiait encore du tarif réglementé transitoire d'ajustement de marché (Tartam), favorable aux consommateurs industriels. Mais ce tarif a disparu le 1 er juillet 2011 avec l'entrée en vigueur de la réforme du marché de l'électricité. La traduction a été quasi immédiate sur les coûts : le projet de budget de la SNCF pour 2011 (périmètre établissement public), élaboré fin 2010, anticipait une hausse de 20,2 % du prix de l'énergie électrique de traction. Soit un surcoût de 92 millions d'euros et une addition totale évaluée à 574 millions sur ce poste. Et ce n'est pas fini : selon des éléments évoqués plus récemment par la direction en conseil d'administration devant les représentants des salariés, la facture électrique globale de l'établissement public devrait afficher une hausse d'environ 40 % au total entre 2008 et 2012, alors même que la consommation serait en baisse de 5 %. Confrontée ces dernières années à une forte hausse des péages pour utiliser le réseau et à une inflation des prélèvements de l'Etat, l'entreprise doit donc impérativement maîtriser ses coûts énergétiques. Interrogée, la direction de la SNCF s'est refusée à commenter ces informations. De son côté, SUD-rail s'est félicité dans un tract que la SNCF « se rende compte qu'il est utile de maîtriser de la production « d'électricité verte », en déplorant dans ce cadre la vente de la SHEM il y a cinq ans.

L. S., Les Echos

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce serait pas a RFF de s'interesser a sa propre production d'electricité??

Les peages comprennent aussi l'acces a l'electricité!

Je comprend pas trop comment la SNCF pourra s'alimenter elle meme.....

Encore une usine a gaz!

Et sans jeu de mot, je rappelle que les usines hydroelectriques de la SHEM appartiennent aujourdh'ui a GDF puisque Electrabel (a qui la SNCF a bradé la SHEM) appartient aujourd'hui à SUEZ!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ca oui c'etait un bijou et quel bijou!

Il suffit d'aller voir le site de la SHEM pour se rendre compte du capital d'histoire nationale qu'on a laisser partir au privé belge (a l'epoque)

Splendides videos du site ici:

http://www.shem.fr/FR/video.html

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

Ce serait pas a RFF de s'interesser a sa propre production d'electricité??

Les peages comprennent aussi l'acces a l'electricité!

Je comprend pas trop comment la SNCF pourra s'alimenter elle meme.....

Encore une usine a gaz!

Et sans jeu de mot, je rappelle que les usines hydroelectriques de la SHEM appartiennent aujourdh'ui a GDF puisque Electrabel (a qui la SNCF a bradé la SHEM) appartient aujourd'hui à SUEZ!!

La SHEM qui etait un bijou de famille de la SNCF,

issu des anciennes compagnies !!!

Et maintenant ces cons, désolé il n'y a pas d'autres mots, viennent pleurer des conséquences de leurs conneries?

Mais rassurez vous, ils n'avoueront jamais qu'ils ont lamentablement merdé... ce sera de la faute à ces salauds de cheminots, la faute aux salauds de syndicats (qui pourtant leur avaient bien dit), la faute à la crise, la faute à tout et n'importe quoi mais surtout pas la faute à l'application aveugle de leur dogme (ultra-libéral) imbécile.

Et qui c'est qui va encore une fois subir leur impéritie? Qui c'est qui va encore devoir se serrer la ceinture pour cacher leur gigantesque et si arrogante nullité? Devinez...

Ce n'est pas quand on s'est chié au froc qu'il faut penser à sortir le pantalon...

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

Et maintenant ces cons, désolé il n'y a pas d'autres mots, viennent pleurer des conséquences de leurs conneries?

Mais rassurez vous, ils n'avoueront jamais qu'ils ont lamentablement merdé... ce sera de la faute à ces salauds de cheminots, la faute aux salauds de syndicats (qui pourtant leur avaient bien dit), la faute à la crise, la faute à tout et n'importe quoi mais surtout pas la faute à l'application aveugle de leur dogme (ultra-libéral) imbécile.

Et qui c'est qui va encore une fois subir leur impéritie? Qui c'est qui va encore devoir se serrer la ceinture pour cacher leur gigantesque et si arrogante nullité? Devinez...

Ce n'est pas quand on s'est chié au froc qu'il faut penser à sortir le pantalon...

Sur Wikipédia je crois, ils disent qu'ils ont revendu la SHEM pour financer le plan Veron !!! :Smiley_55:

Combien ils l'ont payé ce guignolo pour pondre cette merde ???

J'en pond tous les jours des merdes pareilles !!!! Gratuitement !!! Traitées ensuite par Véolia :Smiley_58:

Modifié par necroshine
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...