Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Élections législatives 2012


Invité Gnafron 1er

Messages recommandés

Invité Gnafron 1er

Mélenchon pas candidat aux législatives

AFP

Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à la présidentielle, a réaffirmé aujourd'hui ne pas être candidat aux législatives de juin prochain, se disant "très bien" au Parlement européen.

"Je ne suis pas candidat, je ne suis pas obligé de répondre aux délires de journalistes en chambre qui m'inventent des circonscriptions et qui ne sont pas sur le terrain", a-t-il dit, agacé, en marge d'un déplacement à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) sur le fret, s'en prenant notamment au Nouvel Observateur pour un article paru la semaine dernière.

"Je ne voudrais pas faire le fier, je suis une institution à moi tout seul", "il y a 120 circonscriptions où je peux aller, vous pouvez faire 120 articles", mais "je suis très bien où je suis", a ajouté l'eurodéputé qui, l'an passé, a souvent dit son ennui au Parlement européen. "Vous croyez que je cours après les nuits à l'Assemblée? Déjà au Sénat c'était assez pénible", a encore lancé l'ex-sénateur PS.

En revanche, "on va avoir un groupe parlementaire comme jamais", a-t-il affirmé. Et comme on lui demandait s'il participerait à la "bataille parlementaire", il a répondu : "J'y participerai, mais comment, je n'en sais rien". "Ceux qui sont candidats valent mieux que moi pour faire le travail", a-t-il encore dit, au côté notamment de Christian Favier, président PCF du Conseil général du Val-de-Marne, et de Joseph Rossignol, candidat du Parti de gauche aux législatives dans le département, qui a reconnu, devant la presse, avoir proposé à M. Mélenchon sa circonscription.

Des rumeurs l'annoncent aussi candidat face à Cécile Duflot dans la 6e circonscription de Paris, une circonscription réservée par le PS à la secrétaire nationale d'EELV et élue de Villeneuve-Saint-Georges, dans le cadre de l'accord conclu en novembre entre les deux partis. Dans un entretien auNouvel Obs paru aujourd'hui, Mme Duflot estime que cet accord s'est "fait dans la transparence, pas en catimini comme le Front de gauche", se disant "un poil allergique aux faux-culs et à leurs postures".

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

l'élection la plus importante de 2012 est l'élection des députés qui permettra la constitution d'un gouvernement sous enfin, un premier ministre.

Mitterand nous avait donné une excellente leçon de lecture de la 5e république: la cohabitation est possible et parfois saine puisque président+1er ministre représentent à eux 2 généralement +75% des électeurs français.

C'est maintenant que les législatives doivent s'organiser pour les 2 partis "new look" ayant un % de sympathisants en hausse: c'est maintenant que le Front de Gauche et le FN doivent avoir des listes de noms à présenter aux électeurs sur tous le territoire pour remporter le maximum de députés possibles aux grandes formations classiques fragilisées.

Je fais confiance au roublard Mélenchon de préparer déjà activement ce prochain combat.

Par contre je ne comprend pas quand il annonce une 6e république où le président de la république ne serait plus élus par les français directement: c'est la porte ouverte à de sacré abus si un groupe politique véreux obtient la majorité absolue à l'Assemblée Nationale. Il y a un risque certain de dictature (et pas du prolétariat).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité chalut

le Front de gauche -et notamment le PCF- n'aura un groupe parlementairre "comme jamais" que si le PS le veut bien... De là à dire que des futurs députés PCF soient assez "sages" s'il y a une majorité de "gauche". D'ailleurs le Canard Enchaîné en parle cette semaine.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Gnafron 1er

Législatives 2012 : la candidature de Frédéric Lefebvre divise la droite

Rue89

(New York) Tout allait bien. En mai 2011, Christine Lagarde était la grande favorite pour représenter le parti majoritaire dans la course au siège de député de la première circonscription des Français établis hors de France, qui comprend les Etats-Unis et le Canada.

Puis, il y a eu l'affaire DSK et la ministre de l'Economie a pris la direction générale du Fonds monétaire international. L'UMP est partie à la recherche d'un remplaçant. En novembre, le parti majoritaire a sorti de son chapeau Frédéric Lefebvre, le controversé secrétaire d'Etat chargé du Commerce, de l'Artisanat, des PME, du Tourisme, des Services, des Professions libérales et de la Consommation, et membre de la garde rapprochée de Nicolas Sarkozy.

Soudain, l'issue de l'élection paraissait moins certaine. Certains sympathisants de droite n'ont pas caché leur stupeur. Le spectre d'un remake de la débandade de Neuilly en 2007, quand le parachuté David Martinon a dû se retirer de la course à la mairie après le lancement d'une liste dissidente par certains de ses colistiers. Un sympathisant grogne :

« Pour une fois qu'on a la possibilité d'élire un représentant, il faut que le candidat connaisse les enjeux locaux. De ce point de vue là, la candidate socialiste [qui vit aux Etats-Unis, ndlr] a plus de légitimité. »

La gauche, ravie de son parachutage

La circonscription avait tout d'une prise facile pour l'UMP – les Français des Etats-Unis, qui pèsent 60% des inscrits sur les listes électorales consulaires, avaient voté Sarkozy à plus de 63% en 2007.

Aujourd'hui, elle réunit tous les ingrédients du scénario catastrophe pour l'UMP : un candidat parachuté, peu connu en dehors des réseaux politiques français, des candidatures qui se multiplient à droite et une prétendante socialiste, bien implantée localement, qui ratisse l'Amérique du Nord depuis décembre 2010.Corinne Narassiguin, candidate du PS - Europe écologie - Les Verts (EELV), vice-présidente chargée de la gestion du risque opérationnel et technologique à CitiGroup, raconte :

« On se préparait depuis longtemps à affronter Christine Lagarde. Frédéric Lefebvre, c'est plus facile, car c'est un vrai parachuté. »

Des candidatures dissidentes

Il n'y a pas qu'à gauche que la candidature de M. Lefebvre donne des ailes : à droite aussi. Cinq candidatures dissidentes ou indépendantes du parti majoritaire se sont déclarées. La première fut celle de Julien Balkany, demi-frère de Patrick, en novembre dernier. La dernière : celle d'Antoine Treuille, président de la French American Foundation, une organisation qui œuvre au rapprochement des décideurs français et américains, et oncle de Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole du président-candidat Sarkozy.

Co-fondateur du fonds d'investissement new-yorkais Nanes Balkany, Julien Balkany décrit sa candidature comme « indépendante » mais « dans la droite ligne de l'action de Nicolas Sarkozy » :

« Je ne me serai jamais présenté contre Christine Lagarde. C'était une candidate légitime et naturelle. Elle a vécu quinze ans aux Etats-Unis et incarne la réussite professionnelle pour tous les Français expatriés en ayant réussi en étant une femme et Française.

La nature ayant horreur du vide, en mon âme et conscience, j'ai décidé d'être candidat pour éviter que cette circonscription bascule à gauche. »

« Avant son entrée officielle en campagne, le candidat investi par notre mouvement pour les législatives en Amérique du Nord (qui a toute ma sympathie en d'autres contextes) n'a, par ses premières apparitions publiques et ses déclarations, fait autre chose que renforcer le grand sentiment de rejet a priori dont il reste l'objet auprès de la quasi-totalité de l'électorat français d'Amérique du Nord.D'autres candidats ne mâchent pas leurs mots. C'est le cas du conseiller UMP à l'Assemblée des Français de l'étranger (AFE) Gérard Michon, dissident. Début mars, il a fait parvenir une lettre à Jean-François Copé dans laquelle il accepte sa future suspension du Parti, bien conscient que sa candidature va à l'encontre des statuts de l'UMP… et tacle le candidat officiel :

Il n'a pas non plus suscité l'enthousiasme auprès des fidèles de l'UMP qui, contrairement à moi-même, ont choisi de respecter la discipline du Mouvement, même dans un cas pareil… »

« J'ai vécu un an et demi bébé à New York »

Il y mentionne son statut de candidat et évoque ses liens avec les Etats-Unis : son père médecin à l'hôpital universitaire de New York et sa famille installée « aux quatre coins » du pays (son cousin est président de la chambre de Commerce franco-américaine de Miami)… La démarche fait jaser : M. Lefebvre avait indiqué dans un autre message posté sur son propre site au moment du 11 Septembre qu'il n'avait passé qu'un an et demi à New York… quand il était « bébé ».M. Lefebvre, lui, n'est pas officiellement en campagne. Officieusement, c'est une autre histoire, quitte à prêter le flanc aux critiques. Le 16 décembre dernier, il a envoyé à certains Français d'Amérique du Nord un communiqué intitulé« Urgent-France-Votez ».

« On dit aux Français de l'étranger qu'ils vont pouvoir élire leur député et on leur donne un parachuté », se plaint un militant de la section UMP côte Est, qui veut conserver l'anonymat.

Mélange des genres

Puis, il y a les voyages litigieux. En trois mois, le secrétaire d'Etat a effectué pas moins de quatre déplacements dans la circonscription. Pour Bercy, il s'agit de promouvoir la « destination France » aux Etats-Unis et au Canada, ainsi que la Fête de la gastronomie, un événement culinaire français qui aura lieu à New York le 22 septembre.

Ce mélange des genres, qui concerne plusieurs ministres candidats, a poussé, le 7 décembre dernier, un groupe de sénateurs des Français du monde socialistes à évoquer dans une lettre à la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) leur « crainte » face à l'utilisation par ces membres du gouvernement des « moyens de la République en vue de favoriser leur élection comme député par les Français établis hors de France. » La Commission a indiqué qu'elle tranchera la question après l'élection.Mais en marge de ses rendez-vous, il en profite pour participer à des meetings organisés par l'UMP, comme en février dernier à Miami au club privé La Piaggia, à l'appel notamment de l'élue locale de l'AFE, Nicole Hirsch, en présence de plusieurs personnalités de la communauté française de la ville.

A l'UMP : « Un homme de dossiers »

A l'UMP, on estime pourtant que Frédéric Lefebvre est le mieux placé pour remporter l'élection. On fait valoir que, de tous les candidats, il est le seul à pouvoir se targuer d'une expérience parlementaire et ministérielle. Caroline Ricard, chargée de communication pour l'UMP - côte Est des Etats-Unis, estime :

« Cette multiplication des candidats est regrettable mais ils n'ont pas idée de la profession parlementaire. A l'UMP, nous voulons présenter des candidats capables de traiter des dossiers [...]. Frédéric Lefebvre est sans conteste un homme de dossiers. »

Le candidat Lefebvre a jusqu'au 2 juin, date du premier tour, pour le prouver. Il doit entrer officiellement en campagne « fin mars » une fois qu'il aura bouclé son programme.
Modifié par Gnafron 1er
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 semaines plus tard...
Invité Gnafron 1er

Législatives : quand Mélenchon accuse les médias de manipulation

Le Front de gauche a démenti l'information relayée par plusieurs médias relative à une éventuelle candidature de Jean-Luc Mélenchon aux législatives et a condamné « une petite manoeuvre médiatique ».

Modifié par Gnafron 1er
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il aurait tort : les revenus et avantages d'un député européen (1) sont bien plus intéressants financièrement (et au niveau des impots) que ceux d'un député normal (en plus en cas de cumul, il y a plafond qui est vite atteint du fait du salaire européen.

(1) revoir l'hilarant feuilleton anglais "the new stateman" à ce sujet. Edifiant

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Gnafron 1er

il aurait tort : les revenus et avantages d'un député européen (1) sont bien plus intéressants financièrement (et au niveau des impots) que ceux d'un député normal (en plus en cas de cumul, il y a plafond qui est vite atteint du fait du salaire européen.

(1) revoir l'hilarant feuilleton anglais "the new stateman" à ce sujet. Edifiant

Certe .........

Sauf que du côté de certains , avec leurs gros sabots ,arrivait la question : député européen + député à l'assemblée .....sauf que ce n'est pas possible !

le cumul des mandats de député et de sénateur est interdit (article L.O. 137 du code électoral

tentative de déstabilisation ?

A noter ,pas de démenti de la part de ceux qui ont annoncé cette connerie .

Comme cela n'a pas marché :

http://melenchonvrai...sieurs-salaires

à l'exception de toute retraite qu'il refuse de percevoirIl reverse l’intégralité des droits d’auteur de ses livres au Parti de Gauche et à l’association Politique à gauche.

Voir la vidéo sur laquelle , il répond précisément :

http://www.linternau...n/revenus.shtml

Modifié par Gnafron 1er
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

Je viens de voir les taux d'abstention des législatives précédentes : ça tourne à près de 40% , même en 2007 où aux présidentielles , ce taux était faible .

Donc : tous aux urnes pour les législatives !

http://www.tns-sofres.com/points-de-vue/7EB7E45F23E545629454F8FDF2A44E3F.aspx

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Gnafron 1er

Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) a affirmé samedi avoir eu Martine Aubry (PS) au téléphone sur sa proposition de négocier sur les circonscriptions où il y a un "risque" Front national, annonçant des discussions pour le "début de semaine prochaine".

La première secrétaire du PS "Martine Aubry m'a appelé parce que, si j'ai bien compris, François Hollande lui a demandé de le faire pour répondre à l'appel que j'ai lancé" de s'unir contre le FN aux législatives afin de "ne pas avoir le ridicule de choisir entre le FN et la droite populaire alors que tout ça c'est tout du pareil au même", a-t-il dit à des journalistes en marge du Conseil national de son Parti de gauche réuni à l'Espace Robespierre d'Ivry-sur-Seine.

Lors de l'émission Des paroles et des actes jeudi soir sur France2, M. Hollande avait estimé, en réponse à M. Mélenchon : "c'est tout à fait clair, lorsqu'il y a un risque d'élimination de la gauche au second tour des élections législatives, de nous mettre ensemble dès le 1er tour. Ca peut arriver dans certaines circonscriptions, je suis tout à fait favorable à cette démarche".
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) a affirmé samedi avoir eu Martine Aubry (PS) au téléphone sur sa proposition de négocier sur les circonscriptions où il y a un "risque" Front national, annonçant des discussions pour le "début de semaine prochaine".

La première secrétaire du PS "Martine Aubry m'a appelé parce que, si j'ai bien compris, François Hollande lui a demandé de le faire pour répondre à l'appel que j'ai lancé" de s'unir contre le FN aux législatives afin de "ne pas avoir le ridicule de choisir entre le FN et la droite populaire alors que tout ça c'est tout du pareil au même", a-t-il dit à des journalistes en marge du Conseil national de son Parti de gauche réuni à l'Espace Robespierre d'Ivry-sur-Seine.

Lors de l'émission Des paroles et des actes jeudi soir sur France2, M. Hollande avait estimé, en réponse à M. Mélenchon : "c'est tout à fait clair, lorsqu'il y a un risque d'élimination de la gauche au second tour des élections législatives, de nous mettre ensemble dès le 1er tour. Ca peut arriver dans certaines circonscriptions, je suis tout à fait favorable à cette démarche".

:Smiley_58:

"Ne demandez rien en échange"

Combien de députés pour créer un groupe parlementaire?

Combien cela rapporte?

C'est bien ce que je pensais, c'est un bon tribun mais il est comme les autres et rate sa cible principale: ce n'est pas le FN et ses électeurs

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Gnafron 1er

:Smiley_58:

"Ne demandez rien en échange"

Combien de députés pour créer un groupe parlementaire?

20

Actuellement , le F d G ( PCF et le P d G) sont réunit la Gauche démocrate et républicaine

XIIIe législature

La XIIIe législature française, ouverte le 26 juin 2007, comporte aussi 4 groupes :

8 députés n'appartiennent à aucun groupe : Abdoulatifou Aly, François Bayrou, Véronique Besse, Nicolas Dupont-Aignan, Daniel Garrigue,Jean Lassalle, Dominique Souchet, François-Xavier Villain2.

Combien cela rapporte?

Remarque , si il avait fallu attendre que les miséreux aient de quoi se présenter à l'assemblée, on serait

encore du temps du 1/3 état .

C'est bien ce que je pensais, c'est un bon tribun mais il est comme les autres et rate sa cible principale: ce n'est pas le FN et ses électeurs

Si c'est dit et écrit :

"c'est tout à fait clair, lorsqu'il y a un risque d'élimination de la gauche au second tour des élections législatives, de nous mettre ensemble dès le 1er tour "

Modifié par Gnafron 1er
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si c'est dit et écrit :

"c'est tout à fait clair, lorsqu'il y a un risque d'élimination de la gauche au second tour des élections législatives, de nous mettre ensemble dès le 1er tour "

Ach so, je n'avais pas tout compris:

Quand c'est facile, on laisse les bobos socialistes libéraux aller au combat en dentelle et velib.

Quand c'est dangereux, on envoie à l'abattoir gratis des mercenaires rouges avec le couteau entre les dents pour abattre les fachos d'en face qui veulent égorger le peuple, les immigrés et délocaliser les usines.

J'espère qu'une estrade sera installée afin que les bobos puissent assister à ces jeux de cirques modernes et encourager leurs gladiateurs.

Mélenchon est un bon tribun, un meneur de foule de talent puisqu'il mène son troupeau sous l'ombre du PS tout puissant au lieu d'oser le grand chambardement comme l'annonce à droite la vague Marine.

Mélenchon est trop vieux ou a trop de copains futurs ministrables ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mélenchon est un bon tribun, un meneur de foule de talent puisqu'il mène son troupeau sous l'ombre du PS tout puissant au lieu d'oser le grand chambardement comme l'annonce à droite la vague Marine.

Mélenchon est trop vieux ou a trop de copains futurs ministrables ?

Contrairement à ce qu' essaie de faire croire les médias , le front de gauche existe à part entière , il faudra t'y faire ; et non , il n'y aura pas un ministre sous Hollande issu du front de gauche .

Le front de gauche est un parti de gauche , avec un programme de gauche où l'humain est mis en avant .

Que ne t'en déplaise , oui le front de gauche et le ps feront en sorte de faire qu'il n'y ait pas de circonscription au 2e tour des législatives sans candidats de gauche .

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Voiçi mon avis sur cette question du 1er tour des élections législatives et cela n'engage que moi.

Le Front de Gauche a effectué une campagne dynamique et a donné de la vie à la campagne pour la présidentielle 2012. Beaucoup d'espoir ont été levés et je vous rappelle que beaucoup d'électeurs potentiels du Front de Gauche ont préféré le vote utile pour éviter de pénaliser François Hollande par rapport à Marine Le Pen. Je pense que cette manœuvre de rassemblement va dé-crédibiliser le Front de Gauche car il va passer comme le PCF autrefois à savoir la dent de râteau pour le PS. Je trouve cela dommage que le Front de Gauche qui avait levé un formidable espoir de changement radical et beaucoup (même sur le forum je pense) envisageaient de voter Front de Gauche aux législatives. Après tout mesdames, mesdemoiselles, messieurs, si le FN passe aux législatives, c'est que le peuple en aura décidé ainsi et c'est la démocratie que ça plaise ou non. Et ces accords partisans, je suis désolé mais je ne suis pas d'accord. L'appel de Jean-Luc Mélenchon a été clair pour le second tour battre Sarkozy (c'est à dire comme au foot, faire marquer le plus de buts possible à son adversaire). Mais pour ces législatives, j'aurais espéré que le Front de Gauche continue son chemin en toute indépendance par rapport au Parti Socialiste (Démocrate). Et s'il y a une poussée des extrèmes partout en Europe, c'est aussi entre autre un problème non seulement d'éloignement des préoccupations des citoyens mais aussi une démocratie qui n'est plus que l'ombre de ce qu'elle devait être.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Gnafron 1er

Ach so, je n'avais pas tout compris:

Quand c'est facile, on laisse les bobos socialistes libéraux aller au combat en dentelle et velib.

Quand c'est dangereux, on envoie à l'abattoir gratis des mercenaires rouges avec le couteau entre les dents pour abattre les fachos d'en face qui veulent égorger le peuple, les immigrés et délocaliser les usines.

J'espère qu'une estrade sera installée afin que les bobos puissent assister à ces jeux de cirques modernes et encourager leurs gladiateurs.

Mélenchon est un bon tribun, un meneur de foule de talent puisqu'il mène son troupeau sous l'ombre du PS tout puissant au lieu d'oser le grand chambardement

Je ne parle pas des 1ére phrase car vide de sens .

Il est question d'alliance , là où aucun candidat de gauche pourrait ne pas être présent au 2éme tour des législatives ....

Connais le nombre , pour l'instant ?

comme l'annonce à droite la vague Marine.

Elle annonce , certe ............après on verra !Mais il lui faut des alliances .

Mélenchon est trop vieux ou a trop de copains futurs ministrables ?

Il doit y avoir des gens ministrables avec qui il a des bonnes relations et cela un fait un salaud ?

Modifié par Gnafron 1er
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Gnafron 1er

Voiçi mon avis sur cette question du 1er tour des élections législatives et cela n'engage que moi.

Le Front de Gauche a effectué une campagne dynamique et a donné de la vie à la campagne pour la présidentielle 2012. Beaucoup d'espoir ont été levés et je vous rappelle que beaucoup d'électeurs potentiels du Front de Gauche ont préféré le vote utile pour éviter de pénaliser François Hollande par rapport à Marine Le Pen. Je pense que cette manœuvre de rassemblement va dé-crédibiliser le Front de Gauche car il va passer comme le PCF autrefois à savoir la dent de râteau pour le PS. Je trouve cela dommage que le Front de Gauche qui avait levé un formidable espoir de changement radical et beaucoup (même sur le forum je pense) envisageaient de voter Front de Gauche aux législatives. Après tout mesdames, mesdemoiselles, messieurs, si le FN passe aux législatives, c'est que le peuple en aura décidé ainsi et c'est la démocratie que ça plaise ou non. Et ces accords partisans, je suis désolé mais je ne suis pas d'accord. L'appel de Jean-Luc Mélenchon a été clair pour le second tour battre Sarkozy (c'est à dire comme au foot, faire marquer le plus de buts possible à son adversaire). Mais pour ces législatives, j'aurais espéré que le Front de Gauche continue son chemin en toute indépendance par rapport au Parti Socialiste (Démocrate). Et s'il y a une poussée des extrèmes partout en Europe, c'est aussi entre autre un problème non seulement d'éloignement des préoccupations des citoyens mais aussi une démocratie qui n'est plus que l'ombre de ce qu'elle devait être.

Je te laisse imaginer 1 seconde une assemblée où le Fn aurait le rôle d'arbitre ....c'est à dire blocage permanent = démocratie ?.Où alors alliance du Fn avec ...donc ?Retour de NS comme 1er ministre (ou Fillon ou Coppé ) mais cette fois ci , programmme FN !

Et pourtant , il n'y aura pas eu de majorité (volonté des électeurs) dans ce sens ...

Et la responsabilité retombera sur celui qui refuserait les alliances pour qu'il y ait un candidat (PS ou F d G )au 2 éme tour des législatives .

Donc quoi faire , roulette russe ?

Voici une vidéo que j'ai mis ailleurs , pour essayer de se projetter si ....alliance, car il y a ça à l'uMP :

http://www.wat.tv/vi...vy7_2fglt_.html

Modifié par Gnafron 1er
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Gnafron 1er

Dans ce sens là oui je suis d'accord. Mais par contre je voulais parler d'une candidature unitaire sachant que le PS et le FDG n'ont pas le même programme. Je me suis mal exprimé

Oui mais je crois que tu n'as pas compris .Alliance où le Fn peut empêcher la gauche d'être présente au 2éme tour ....

Ils vont chiffrer cela .Mais cela n'empêche d'être tjrs auprè du F d G pour qu'il soit le plus haut possible .

Il peut y avoir alliance sur des circonscriptions mais rien n'empêche que le F d G ait encore un meilleur score sur la circonscription voisine et faire un chiffre supérieur aux présidentielles malgré ces accords .C'est le global qui compte.le nbre de député du F d G compte mais son résultat aussi .

Sur quoi MLP compte :

exemple ....

40 % UMP

48 % PS-Verts- F d G

12 % Fn ...Et bien c'est le Fn qui a la mitrise de l'assemblée nationale

Et voiloù les aminches , on repart pour 5 ans mais en plus dur encore !

Et cette fois ci le F d G explosé car il aura permi cela faute d'accord avec le PS et les Verts .....

Et bingo MLP championne de SA France

Dans ce cas de figure ...1er ministre ? Hortefeux ? Guéant ?

Facile à dire ceci ou cela sur Merluche et le F D G mais à part être devin , je ne vois d'autres solutions

Il peut y avoir des accords sur certaines circonscriptions avec les Verts et -ou le PS et que le F d G progresse par rapport aux présidentielles . Cela est indépendant . Imaginons , victoire de la gauche et un F d G à 18 % ...Bien , pas bien ?

Modifié par Gnafron 1er
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.
×
×
  • Créer...