Aller au contenu
Le Web des Cheminots

1.3 Millards D'€ De Bénéfice


Messages recommandés

Désolé pour le copié/collé mais je pense que ça nous concerne tous!!!

Crions victoire!!!

PARIS (Reuters) - Le groupe SNCF devrait annoncer, à l'issue de son conseil d'administration de mercredi, un résultat net consolidé de 1,3 milliard d'euros, contre 401 millions d'euros un an plus tôt, selon le site internet de La Tribune.

Cette performance est due pour l'essentiel à la cession des participations dans la Shem (Société hydroélectrique du midi) et dans Cegetel.

Louis Gallois, le président de la SNCF avait annoncé début janvier, à l'occasion de ses voeux, que l'entreprise publique devrait "afficher son meilleur résultat historique" en 2005.

Le résultat exceptionnel s'inscrirait au total à 844 millions, contre 196 millions d'euros de cession réalisés en 2004.

Le groupe tirerait également profit des efforts de productivité réalisés, de l'ordre de 622 millions d'euros, sur les charges du personnel. Le résultat d'exploitation passerait ainsi de 647 à 836 millions d'euros.

J'éai entendu ce matin que la SNCF n'a jamais eu de bénéfice aussi élevé depuis qu'elle existe. Espérons que cela continuera et que le gouvernement ne nous force pas à la privatisation!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce qu'il faut c'est réussir à arriver à une capacité d'autofinacement suffisante pour ne pas subir une privatisation.

C'est l'arguement qui avait été avancé pour débuter la privatisation d'EDF: qu'il fallait dégager de l'argent pour les futurs investissements...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Cession des actifs (vente du patrimoine et filiales)

Efforts de productivité : baisse des effectifs -3.500 en 2005, réduction des coûts et blocage de la masse salariale.

Par contre augmentation des péages à RFF

maintien à un haut niveau de l'endettement ferroviaire et des charges financières : 1 cheminot sur 3 travaille pour payer les charges financières et les péages...qui servent à RFF à règler le coût de sa dette.

Et évidemment tout ça n'est bon ni pour l'usager qui voit le prix de son billet augmenter, ni pour les régions obligées de mettre la main à la poche, ni pour les cheminots (diminution d'effectifs, rigueur salariale et augmentation de la productivité...)

Par contre tout ça pourrait être extrèmement juteux pour des actionnaires privés qui se partageraient le bénéfice en terme de dividende et comme les actionnaires en veulent toujours plus...

ce qui reste vraiment à l'ordre du jour : c'est une SNCF entreprise nationalisée de service public ferroviaire !

Avec un réinvestissement des résultats excédentaires dans l'emploi, les infrastructures et le matériel !

**********

La SNCF devrait annoncer un bénéfice net de 1,27 milliard d'euros

PARIS (AFP) - La SNCF devrait annoncer mercredi un résultat net part du groupe de 1,27 milliard d'euros, contre 323 millions d'euros un an plus tôt, selon l'édition en ligne de La Tribune.

Selon cette source, cette performance est "due pour l'essentiel à la cession de ses participations dans la SHEM (société hydroélectrique du Midi) et dans Cegetel" à hauteur de 819 millions d'euros.

Le président de la SNCF Louis Gallois avait affirmé début janvier lors de ses voeux que l'entreprise publique avait réalisé en 2005 des "résultats" probablement "les meilleurs" de son histoire.

Outre les cessions, la hausse du bénéfice proviendrait également des efforts de productivité réalisés, de l'ordre de 622 millions d'euros, sur les charges du personnel, selon La Tribune.

De source proche du dossier, le résultat net consolidé sera de 1,3 milliard d'euros, contre 401 millions d'euros un an plus tôt. Le résultat d'exploitation passerait de 647 à 836 millions d'euros.

Le conseil d'administration de la SNCF avait adopté en janvier le budget 2006 de la société nationale, qui prévoit un résultat courant à hauteur de 330 millions d'euros, avec encore des réductions d'effectifs, de 2.700 emplois. En 2005, le budget avait prévu une baisse d'effectifs de 3.590 emplois.

Modifié par Dom-trappeur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Avec un réinvestissement des résultats excédentaires dans l'emploi

Malheureusement créer de l'emploi pour faire du social n'est plus à l'ordre du jour. C'est fini le temps des vaches à lait !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Malheureusement créer de l'emploi pour faire du social n'est plus à l'ordre du jour. C'est fini le temps des vaches à lait !

Oui mais pourtant ils font pas mal d'annonce de recrutement à la SNCF.

Mais c'est vrai que le social comme tu dis n'est plus à l'ordre du jour. Mais ce qui m'énerve encore plus, je parle un peu pour notre métier de commercial aussi, c'est qu'il ne sont même pas foutu de savoir ce que pense le client du service d'aujourd'hui. Par exemple, dans ma gare, le guichet est mixte: IDF + GL.

Maintenant ils prévoient dans 3 ans environ que les imprimantes GL vont disparaître dans ces guichets. On va donc être obliger de dire à beaucoup de nos clients GL qu'il faut qu'ils ayent dans une autre gare histoire qu'ils perdent encore plus de temps.

Même si il veut retirer un dossier il ne pourra plus le faire dans sa gare mais dans une autre. ça va créer un bordel monstre et ça la direction ne veut pas le savoir. On va également s'en prendre plein la gueule par ces clients et ça non plus ils ne s'en rendent pas compte.

Enfin bon sur ce, ciao!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ferrolex dit: On va donc être obliger de dire à beaucoup de nos clients GL qu'il faut qu'ils ayent dans une autre gare histoire qu'ils perdent encore plus de temps.

Moi je pense pas qu'ils iront dans une autre gare!

Mais plutot sur internet...adieu le personnel des guichets...bonjour les économies...grands benefices à la SNCF.

Enfin on peux pas y faire grand chose de toutes manieres.

DyDy

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ferrolex dit: On va donc être obliger de dire à beaucoup de nos clients GL qu'il faut qu'ils ayent dans une autre gare histoire qu'ils perdent encore plus de temps.

Moi je pense pas qu'ils iront dans une autre gare!

Mais plutot sur internet...adieu le personnel des guichets...bonjour les économies...grands benefices à la SNCF.

Enfin on peux pas y faire grand chose de toutes manieres.

DyDy

Oui mais les gens qui veulent un départ immédiat? Les petits vieux? Et même les gens qui ne possèdent pas internet? T'y penses à eux? Dans ma gare il y en tellement qui demandent des billets GL que quand on leur refuse ils nous mettent un mot dans le cahier de réclamation!!!! J'ai déjà eu plusieurs cas comme ça et c'est un véritable bordel!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut tous le monde,

On pourra negocier alors une grosse hausse de salaire (minimum dans les 3 % voir 5 % par exemple) ou une grosse prime NON hiérarchisée cette fois ci, en esperant que les syndicats ne fassent pas les c.....s et qu'ils nous consultent avant de décider pour nous.

@+ Marc

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut tous le monde,

On pourra negocier alors une grosse hausse de salaire (minimum dans les 3 % voir 5 % par exemple) ou une grosse prime NON hiérarchisée cette fois ci, en esperant que les syndicats ne fassent pas les c.....s et qu'ils nous consultent avant de décider pour nous.

@+ Marc

c'est clair j'espere que les bas salaire auront le meme brut que le smic deja la moindre des choses......... et une augmentation des salaires car une entreprise public devrai pas faire de benefice ........ mdrmdr :Smiley_06:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dom écrit :

ce qui reste vraiment à l'ordre du jour : c'est une SNCF entreprise nationalisée de service public ferroviaire !

Avec un réinvestissement des résultats excédentaires dans l'emploi, les infrastructures et le matériel !

Moos écrit :

Avec un réinvestissement des résultats excédentaires dans l'emploi

Malheureusement créer de l'emploi pour faire du social n'est plus à l'ordre du jour. C'est fini le temps des vaches à lait !

C'est bien dommage d'en oublier des bouts.... mdrmdr

Réinvestir les résultats excédentaires dans l'emploi ce n'est pas faire que du social : c'est aussi de l'économique (créations de richesses, salaires, consommations...)

Investir dans l'emploi : c'est aussi la formation des hommes, l'élévation des technologies, des qualifications, des responsabilités...

Mais jusqu'à preuve du contraire il faudra toujours aussi des balayeurs et des manoeuvres mais ils ne devront pas le rester toute leur vie : social, économique ou simplement humain ?

Quand à créer de l'emploi : un gouvernement le peut toujours en s'appuyant sur le secteur public et nationalisé mais là le choix est fondamentalement politique.

Tu me répondras sûrement : c'est pas possible ou ce n'est plus possible ou j'y crois pas...

Salut tous le monde,

On pourra negocier alors une grosse hausse de salaire (minimum dans les 3 % voir 5 % par exemple) ou une grosse prime NON hiérarchisée cette fois ci, en esperant que les syndicats ne fassent pas les c.....s et qu'ils nous consultent avant de décider pour nous.

@+ Marc

La seule et bonne solution : ce serait une augmentation uniforme du nombre de points sur le traitement de base pour chaque coefficient avec cotisations sociales à la clé, avec un coup de pouce pour les bas salaires et un redressement du creux de grille.

Les primes exceptionnelles de tout poil et les gratifications ne rentrent pas dans le calcul des retraites...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Alors maintenant reste à savoir comment ça va être géré... mdrmdr

Si c'était moi qui gére le truc.... :Smiley_06:

(...)en esperant que les syndicats ne fassent pas les c.....s et qu'ils nous consultent avant de décider pour nous.

+1, bien vu Marc! okok

C'est plutôt flateur!!!

L'année 2006 étant celle des innovations, faut proposer une augmentation de salaire en idée! :biggrin:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut tous le monde,

On pourra negocier alors une grosse hausse de salaire (minimum dans les 3 % voir 5 % par exemple) ou une grosse prime NON hiérarchisée cette fois ci, en esperant que les syndicats ne fassent pas les c.....s et qu'ils nous consultent avant de décider pour nous.

@+ Marc

Salut Marc,

Et si il prenait envie aux syndicats de consulter les cheminots et que ceux-ci fassent les C..S ? mdrmdr

En clair : qu'est-ce que ça veut dire faire les c..s.

Chaque syndicat (y'en a heu... 7 je crois ?) voit midi à sa porte à partir de ses analyses et objectifs (avoués ou non avoués...etc...)

Chaque cheminot voit aussi midi à sa porte en fonction de sa situation personnelle : certains seront réceptif à une prime uniforme, d'autres à une prime hiérarchisée, d'autres à une augmentation mensuelle du traitement de base etc...

Sur la consultation directe et démocratique des cheminots, moi je suis pour mais il faudrait aussi la réelle information qui va avec.

C'est marrant que tu demandes une "grosse prime NON hiérarchisée" et que tu demandes une augmentation mensuelle en % donc hiérarchisée (1% sur 1000 euros = 10 euros, 1% sur 3000 euros = 30 euros...) :Smiley_06:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Chaque syndicat (y'en a heu... 7 je crois ?) voit midi à sa porte à partir de ses analyses et objectifs (avoués ou non avoués...etc...)

Il me semble avoir lu qu'il y en a 8...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il me semble avoir lu qu'il y en a 8...

Tu as tout à fait raison : HUIT

sans compter le groupuscule des Cadres Supérieurs (SNCS)

Si quelqu'un veut la liste...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ca sent la privatisation rampante on gonfle les chiffres pour mieux attirer les boursicoteurs !

Ensuite il ne reste qu'à faire le même coup que pour GAZ de FRANCE une union avec le privé 49 % pour l'état et 51 % pour les requins.

Il y aura bien un grand syndicat majoritaire qui approuvera et signera comme il l'a fait pour les 35 heures et les cheminots seront encore roulés dans la farine !

Et on nous dira que c'est pour sauver l'entreprise de la privatisation !

De plus n'oublions pas que la libérisation totale des chemins de fer est pour 2007.

C'est curieux en 2007 c'est aussi l'entrée de la Roumanie dans l'Europe , des millions d'esclaves viendront se vendre pour des salaires de misère, une aubaine pour les patrons.

Bientôt des roumains comme conducteurs de TGV à 300 euros par mois ?

Maintenant si ces chiffres sont réels il faudrait augmenter les salaires et les retraites au lieu de grossir le portefeuille des actionnaires.

20 % d'augmentation sur les petits salaires serait un chiffre réaliste pour rattraper les salaires du privé.

okok

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Désolé pour le copié/collé mais je pense que ça nous concerne tous!!!

Crions victoire!!!

PARIS (Reuters) - Le groupe SNCF devrait annoncer, à l'issue de son conseil d'administration de mercredi, un résultat net consolidé de 1,3 milliard d'euros, contre 401 millions d'euros un an plus tôt, selon le site internet de La Tribune.

Cette performance est due pour l'essentiel à la cession des participations dans la Shem (Société hydroélectrique du midi) et dans Cegetel.

Louis Gallois, le président de la SNCF avait annoncé début janvier, à l'occasion de ses voeux, que l'entreprise publique devrait "afficher son meilleur résultat historique" en 2005.

Le résultat exceptionnel s'inscrirait au total à 844 millions, contre 196 millions d'euros de cession réalisés en 2004.

Moi de lire ça ne m'enchante pas du tout, la sncf est en train de tout vendre et liquider tous ses biens et quand il n'y aura plus rien a vendre, que fera t'elle?

Ce qui me réjouirais ce serait de savoir qu'elle s'en sort uniquement avec ses résultats d'exploitations.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les primes exceptionnelles de tout poil et les gratifications ne rentrent pas dans le calcul des retraites...

Alors là je ne comprends plus, moi qui croyait qu'en refusant l'interressement, vu que c'était pas compté dans le calcul des retraites, les syndicats nous ont sauvés en faisant cette prime hierarchisé qui elle cotisait pour la retraite et en fait c'est donc pas le cas ? Ils nous ont mentis, cela ne m'étonne même pas ?

Sinon c'est sur les pourcentages je suis plutot contre, car les cadres se feront toujours plus que le cheminot de base.

Tout à fait d'accord avec celà

La seule et bonne solution : ce serait une augmentation uniforme du nombre de points sur le traitement de base pour chaque coefficient avec cotisations sociales à la clé, avec un coup de pouce pour les bas salaires et un redressement du creux de grille.

En vrai il y a huit syndicats

CGT- CFDT- CFTC - CGT FO - SUD RAIL- UNSA - FGAAC- SNCS -

@+ Marc

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La SNCF en tant qu'entreprise ferroviaire a tout de même réalisée 300millions de bénefs, donc sans la cession d'actif, elle était quand même bénéféciaire.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En vrai il y a huit syndicats

CGT- CFDT- CFTC - CGT FO - SUD RAIL- UNSA - FGAAC- SNCS -

@+ Marc

Et la CGC...

8+1 = 9

Les primes exceptionnelles de tout poil et les gratifications ne rentrent pas dans le calcul des retraites...

Alors là je ne comprends plus, moi qui croyait qu'en refusant l'interressement, vu que c'était pas compté dans le calcul des retraites, les syndicats nous ont sauvés en faisant cette prime hierarchisé qui elle cotisait pour la retraite et en fait c'est donc pas le cas ? Ils nous ont mentis, cela ne m'étonne même pas ?

@+ Marc

Pour la caisse des retraites (part ouvrière et part entreprise) seuls entrent en ligne de compte :

le traitement de base et la prime moyenne exploitation

Les primes diverses (nuit dimanche et fêtes, etc...) et les gratifications entrent en ligne de compte pour le calcul (part ouvrière et part entreprise)de la CSG, CRDS, CP...

La prime d'intéressement ne procure comme cotisations sociales que la part ouvrière CSG (aucune cotisation part entreprise)

Modifié par Dom-trappeur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il me semble qu'il ne faut pas melanger infrastructure et SNCF...

Aujourd'hui la gestion du reseau est a la charge de RFF ainsi que les investissements

qui vont avec...de plus le nouveau mode de fonctionnement RFF n'imposera plus la

maintenance du reseau par les agents SNCF au travers de marchés " reservés "...

2006 et 2007 verront aussi la montee en puissance de la concurence Fret....

Il est donc positif d'avoir une SNCF en pleine santé pour affronter la concurence...

Mais il ne faut pas relacher l'effort, car les comptes presentes sont des comptes d'exploitation..

et si la concurence grimpe et grignotte des parts de FRET , les comptes plongeront...

C'est un tres bel encouragement pour vous , et pour une fois les gens vont entendre une image

positive des comptes de la SNCF...

Courage et continuez tous dans ce cap :)okokbeurkokokokokokokokok okok

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Voilà une belle annonce bien vendue par quelques "indiscrétions volontaires", technique bien connue du monde économique pour créer un évenement autour de résultats sans surprises... En effet la cession d'actifs représentant une bonne part de cette "excédent" le résultat était attendu à défaut d'être surprenant (un résultat attendu mais dont l'annonce et en-dessous s'appel ( en bourse) un "profit warning"...). Pour nous qu'en attendre...RIEN, ce résultat c'est produit sur ce que les OS majoritaires dénonçaient pour motiver leur refus de l'intéressement. Il convient dès lors, à la veille du 23 mars, de se mettre d'accord, oui personne (tout du moins aucuns syndicats) n'est d'accord avec la politique actuelle de l'entreprise ( fret, époc, restructurations et réorganisations diverses...) mais après ce "postulat" de base les divergences idéologiques et respectables se font jour autour des résultats obtenus par cette politique et les répercussions financières que les cheminots sont en droit d'attendre. Partons d'une analyse de la situation présente: on nous donnait( aux actifs) 300€ par personnes MINIMUM sans considération de grade ou de qualifs, on a eu une prime DISCRIMINATOIRE ou, encore une fois, les plus bas salaires étaient les moins biens lotis résultant d'une lutte sociale (et je ne parle même pas de l'augmentation de salaire qui était de toutes façon attendue). Contre l'intéressement on opposait le désaccord vis-à-vis de tout ce qui fait ce résultat et tout ce que nous vivons au quotidien comme changements. Mais qu'est ce qui à changer pour les cheminots au quotidien...et qu'est ce qui changera? Rien, pas d'intéressement, une prime INJUSTE indéxée sur le traditionnel tryptique qualif/niveau/position. Alors fallait il dire non à l'intéressement, ce non va-t-il provoquer une hausse spectaculaire et attendue de nos salaires, va-t-il faire changer la politique de l'entreprise? NON et ce résultat en est la preuve et encourage la direction dans cette politique. Fallait-il refuser aux cheminots une juste rétribution en regard de ce résultat "spectaculaire" dont chacun mesure ce qu'il cache en dégradations des conditions de travail et en suppression de postes afin de s'opposer à une politique que personne n'a arrêtée et n'arrêtera? NON. Et quant devant un beau gateau, les gens disent non, il est rare de retrouver des parts 3heures après quant on se découvre une grande faim.

http://www.boursorama.com/cours.phtml?symbole=1rPMLSNP-OTC

http://www.boursorama.com/graphiques/graph...le=1rPMLSNP-OTC

Modifié par Cheminant
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il est à remarquer qu'il a été possible de développer entre 97 et 2001 une autre orientation dans l'entreprise et plus largement dans tout le pays sauf que cette orientation a trouvé rapidement ses limites en refusant de répondre aux revendications essentielles des salariés et retraités : plein emploi et interdiction des licenciements économiques sans reconversion et formation, développement du secteur public, augmentation du pouvoir d'achat des salaires et retraites, politique + sociale (logements, droits, sécurité sociale, maladie, retraites...), amélioration de la sûreté des personnes face à l'augmentation de la délinquance issue de la crise sociale et économique.

En ne répondant pas à ces revendications quotidiennes qui heurtaient directement les orientations et directives européennes, Jospin et la gauche dite plurielle se sont ramassés une claque en 2002.

La politique de la droite vous la vivez actuellement au travers de l'actualité quotidienne. Chrirac l'avait déjà mené quand il fut premier sinistre de Giscard, puis quand il eu Juppé comme chef du gouvernement (92/95...).

La crise économique qui dure depuis le début des années 70 s'amplifie avec la mondialisation, les délocalisations, les politiques de rigueur etc...

Mais en même temps la droite et la gauche ce n'est pas la même chose sauf que la gauche caviar (PS et associés) ne répond pas aux revendications de la population et se refuse de mettre en oeuvre à chaque fois qu'elle est au pouvoir une politique nouvelle économique et sociale, en refusant de s'opposer aux directives de Bruxelles qui prône un libéralisme exacerbé.

Sur le fond, la population française reste fortement réactionnaire et individualiste.

Elle est aujourd'hui sans perspective.

Une grande majorité des gens sont complètement perdus , n'y comprennent plus grand chose face au show organisé de la désinformation et du pourrissement de la vie politique.

Les mouvements sociaux et contestataires n'ont d'autres choix que de développer des actions d'opposition ( toujours anti...quelquechose que ce soit avec Villepin ou Raffarin ou avant avec Jospin et Juppé).

Les propagandes et méthodes managériales se sont développées inéxorablément (Etat, gouvernement, patronat, direction d'entreprise).

A partir de là, l'analyse, le décryptage de l'information, la réflexion ne sont plus de mise. La majorité des gens ne voit pas plus loin que le bout de son nez et se raccroche à des idées populistes et archaïques si ils pensent y trouver un intérêt personnel sauf que ça ne dure jamais et quand la réalité reprend le dessus, il est de nouveau trop tard.

L'intéressement est un cas typique de cette problématique. Bien sûr 160 euros ça donne l'impression d'une belle somme dans un premier temps, on pourra remettre son compte bancaire à flot ou acheter le DVD dont on rêve depuis un an et après on revient à sa réalité mensuelle et plus on se rapproche de la retraite plus on se pose de questions sur le montant de sa pension...et là désolé mais y'aura pas de prime...

Oui le pouvoir d'achat a pris un sérieux coup dans la gueule depuis 25 ans : un cheminot du grade X touche environ 20% de moins en pouvoir d'achat qu'un cheminot sur ce même grade X il y a 20 ans en pouvoir d'achat. Le salaire de base sur la qualification A est en dessous du SMIC...

Le vrai problème il est là et qui pose ce vrai problème... ? et ses conséquences sur la sécu, les retraites, la consommation, la production de richesses, l'emploi, la formation et les qualifications, la solidarité...?

Et pourtant manifestement du pognon il y en a dans ce pays pour faire une autre politique économique avec un volet social plus affirmé tant sur le plan individuel que collectif.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

La question que l'on doit se poser c'est avant tout la possibilité effective de changer de politique. Et pour répondre à cette question je pense qu'il faut faire preuve d'objectivité sur le monde dans lequel nous vivons, il apparaît que l'Etat providence a vécu et que le système économique libéral a gagné toute la planète. Alors biensûr il n'est pas question de baisser les bras et devenir fataliste ou individualiste; mais une grande divergence idéologique se fait jour entre ceux qui pensent encore malgrè les faits et en marge de la population pouvoir tout changer et refaire vivre les occasions perdues et ceux qui pensent plutot à accompagner cette radicalisation du tout économique pour le rendre plus acceptable pour tous et engager une réflexion de fond sur le système pour le faire évoluer entre autre sur le volet social. C'est également dans ce débat que se place l'intéressement dans notre entreprise: on nous donnait de l'argent sans contre partie (puisque nous les subissons tout les jours) alors fallait-il faire de l'intéressement le théatre de cette opposition idéologique ?

Et pour revenir au sujet de ce topic l'entreprise en ce recentrant sur certaines activités (ventes des actifs jugés trop éloignés de la politique du groupe) n'a-t-elle pas agie comme n'importe qu'elle autre entreprise? Doit-on y voir la fin de l'idée que nous nous faisons de l'entreprise publique?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité didi 85

Bonjours à tous. Je suis en possession d'un document reprenant ces informations:

Un cadre embaucné à la SNCF en juin 2003 s'est vu attribuer une prime sur objectif de 255,37K€ pour la période de juillet 2000 à juin 2003.

ses émoluments annuels brut fixes sont fixé à ce jour à 150K€ fixe + 45K€ variables.

Dans une entreprise qui demande de plus en plus à ses exécutant de faire des efforts afin de rationaliser la production avec comme excuse la concurence déloyale de la route, c'est un peu fort de café!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.