Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Licenciement après harcèlement


Messages recommandés

Bonjour à tous, à toutes,

Je suis à la sncf depuis 2011 et j'ai subi des mois de harcèlement moral par une collègue. Elle m'a complètement destabilisé. J'en ai informé ma responsable qui a fermé les yeux.

Il y a un mois j'ai fini par craquer lorsqu'une autre collègue amie de celle qui me harcelait m'a crié dessus et m'a menacé de me giffler. Et trois autres collègues qui me reprochaient d'avoir aidé dans le travail. ça n'a pas plu.

J'ai reçu une DE et quand j'ai expliqué que j'ai fait ma crise de nerf suite à tous ces mois de harcèlement et la cerise sur le gâteau : la copine veut me giffler.

J'ai reçu une lettre de licenciement où on me disait que mes explications n'apportaient rien à mon dossier.

On m'a reproché ma crise de nerf.

Le pire est que je suis licencié une semaine avant de passer mon constat :sad:

Personne n'a témoigné pour moi. La chef de service n'a rien fait pour moi non plus. Je suis dégoûté. :sad:

J'ai en parlé aux syndicats mais je ne sais pas ce que ça va donner. Je crois plus en rien.

Modifié par grimoire35
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui j'étais contractuelle depuis 2011 avec un contrat aidé car j'étais en situation de précarité. J'ai signé un contrat cdi en mars 2012. puis un contrat au statut CP le 1er juillet 2012

Je devais passer mon constat le 12 février 2013.

Modifié par grimoire35
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

Commence par te calmer à fond et par réfléchir...

Un demande d'explication n'est pas une sanction, juste un relevé d'état des faits par écrit...

Prends bien ton temps pour la remplir, tu as 7 jours pour le faire... Et éventuellement, tu peux demander un sursis par écrit pour le faire en arguant que tu es choquée par les faits...

Va consulter un médecin, si possible celui de l'établissement (si il en reste un...). Tu ne sembles pas en état de tenir un poste quel qu'il soit...

La question de Nipou est primordiale... Sous quel statut es-tu employée?

Ce que je ferais à ta place, je prendrais tout de même contact avec ma N ou N+1 pour expliquer ce qui s'est passé, dès le début, en essayant de ne rien omettre...

Je ferais une déclaration aux délégués syndicaux et attendrais que les différentes prises de décisions soient prises...

Une DE, c'est le mieux qu'il pouvait t'arriver car tu vas pouvoir mettre par écrit tes arguments et que tu as une preuve de ce qu'on te reproche...

Cela peut-être long de faire valoir ses droits dans une telle affaire, mais généralement, les causes sont trouvée set sanctionnées...

Courage à toi et ne perds pas espoir...

Donne nous de tes nouvelles, au besoin par message personnel...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Chui un peu étonné d'un licenciement sur ces quelques faits tandis que d'autres échappent à la porte tandis qu'ils commettent bien plus grave. Enfin, moi aussi plus rien ne m'étonne dans cette boite.

Modifié par PAZ
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je suis étonné ,( a moins que cela ai changé) tu devais être a l'essai depuis mars 2012, en général c'est 1 an d'essai.

si pendant cette periode il y a un problème et qu'il envisage de ne pas te garder (commissionner) tu reçois un avertissement pour te mettre en garde et te demander de réagir et de rectifier le tir..tu as un délai de 3 mois pour le faire et ce n'est qu'à la fin de cette periode si cela ne va pas mieux que tu as ton prévis de 1 mois pour ton licenciement et ton dernier mois de travail.

Si cette procédure n'a pas était suivi , ton stage d'essai de 1 an est terminé . tu ne peux être licencié que pour faute grave donc avec procédure disciplinaire complète.

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

Attention, *****... Les choses ont bien évoluées depuis ton départ et pas en bien... Nous avons des contractuels, des PS25 relevant du régime général de la sécu, puis des ... et des...

En plus, certaines fois, la période de probation peut-être allongée pour diverses raisons comme congés maternité ou autres raisons médicales...

Moi,plus rien ne m'étonne sur ces périodes probatoires...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai été embauchée en mai 2011 en contrat aidé (cae-cui). Ensuite on m'a embauchée en cdi contractuelle le 20 mars 2012, (avec 2 mois d'essai) puis j'ai changé de statut le 1er juillet 2012, pour un contrat au cadre permanent à l'essai (1 an) car ma chef s'est aperçue que j'entrais dans les conditions pour le CP, malgré mes 47 ans.

Une collègue m'a harcelé de juin 2012 à octobre 2012. J'ai dû me faire arrêter car je n'en pouvais plus. Ma hiérarchie, au courant a fermé les yeux. On m'a juste changé de bureau.

Puis fin janvier 2013, une autre collègue (amie de celle qui me harcelait) m'a crié dessus en voulant me giffler. Là, j'ai fait une crise de nerf et lui ai répondu que je ferais de même si elle me gifflait. Je me suis fait à nouveau arrêter en état de choc et quelques jours plus tard, je recevais une DE où on m'accusait de violence envers une collègue. Elle était allé se plaindre pendant mon arrêt que c'était moi qui l'avait agressée. J'était encore plus choquée.

J'ai tout expliqué (4 pages) mais le 5 mars, à l'entretien préalable, le DET m'a dit que comme j'étais à l'essai, je risquais le licenciement pour faute grave. L'intervention des syndicaux n'a servi à rien.

En effet, j'ai reçu deux jours plus tard, la lettre de licenciement pour faute grave. Encore un autre choc. Je n'ai pas touché cette collègue, je n'ai fait que me défendre et on me licienciait quelques jours avant mon constat de commissionnement, je croyais rêver. :sad:

Quand aux deux autres collègues, elles ne sont ni sanctionnées, ni licenciées car commissionnées.

Elle sont arrivés à me faire craquer une semaine avant que je passe mon constat. Je n'arrive pas à comprendre autant de méchanceté. Du coup, je me retrouve à nouveau en situation précaire. A 47 ans, ce n'est pas facile de retrouver du travail. Mon préavis ne termine le 8 avril 2013.

Les syndicaux sont au courant, même eux ne comprennent pas.

Modifié par grimoire35
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Attention, *****... Les choses ont bien évoluées depuis ton départ et pas en bien... Nous avons des contractuels, des PS25 relevant du régime général de la sécu, puis des ... et des...

En plus, certaines fois, la période de probation peut-être allongée pour diverses raisons comme congés maternité ou autres raisons médicales...

Moi,plus rien ne m'étonne sur ces périodes probatoires...

j'avais regardé le statut dernier rectif en 2010.. et il mettent en œuvre la faute grave..

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

Prends tout de suite contact avec un délégué du personnel pour voir ce que tu peux faire... et fais toi aider...

En cas de licenciement, il te reste aussi les prud'hommes...

Bon courage...

Thierry

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

CAE-CUI, je ne connais pas ces abréviations... Peux-tu éclairer ma lanterne et puis ça pourrait peut-être aider pour un éventuel reclassement...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

CAE-CUI sont des contrats dont l'état paye une grosse partie de charges. Réservé aux chômeurs de longue durée.

Très intéressant pour l'employeur mais bien souvent, à l'issue des renouvellements possibles, le salarié n'est pas confirmé par un CDI car l'employeur préfère repartir de 0 avec un nouvel employé et un nouveau contrat aidé ...

Ceci dit, ce genre de contrat est très utilisé par les petites structures, je ne savais pas qu'il l'était par les grosses entreprises, et n'étais pas au courant qu'il puisse l'être.

Modifié par Nipou
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne vois pas en quoi la crise de nerf peu être considérée comme faute grave ?
Tu étais devant des clients ? Ou il y a eu du matériel dégradé ?
Je trouve cette histoire tirée par les cheveux on ne licencie pas juste pour une crise surtout chez nous même si tu n’es pas commissionné il y a du avoir autre chose car même ta chef n’écoutais pas ta détresse ça peu être une faute de sa par ou ton comportement n’incitais pas à te prendre au sérieux !
Maintenant si tu trouve qu’il y a injustice oui il reste les prud’hommes mais c’est des procédures longue et le harcèlement est très dur à prouvé récolte toutes les preuves maintenant !
Bon courage

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour moi, si tu a été embauché en CDI en Mars 2012, et que par la suite il t'on " régularisé " au statut, ta période de " commissionnement " doit être terminé depuis Mars 2013.

Si un(e) spécialiste du RH pouvais venir poster ici ^^

Modifié par Babyss
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

sauf que mars 2013, c'est pas encore fini

mais il y a quand même les délais légaux à respecter

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ouep, mais dans le RH il me semble que le mois commencer suffit a valider le commissionnement ( Si je ne me trompe pas)

N'est ce pas plutôt à la date anniversaire à partir de la date d'embauche effective ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Oui ils m'ont régularisé car j'aurais dû être au cadre permanent dès le mois de mars 2012. Cela a été une faute de leur part.

Dans ce service, ce n'est pas la première fois qu'il y a des litiges. Plusieurs personnes ont déjà subi des pressions mais elles sont commissionnées. Elles sont à la SNCF depuis des années.

Une personne a été en dépression plusieurs mois à cause de la même personne qui m'a harcelé. La responsable a réglé le problème en interne pour ne pas ébruiter l'affaire. Une autre personne les a mis aux prud'hommes et a eu gain de cause, elle a pu se faire muter dans un autre service. Je l'ai d'ailleurs rencontré et elle n'est pas étonnée de ce qui se passe.

Tant que j'étais en contrat aidé pendant près d'un an (contrat réservé aux personnes en précarité) on m'a laissé tranquille. J'ai signé mon contrat cdi en mars 2012 et en juin on a commencé à me mettre la pression. J'ai pas compris. En juillet, je signe mon contrat au statut et là, cela a été pire.

A croire que je dérange !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Concernant le commissionnement, il faut être dans l'entreprise 1 an de date à date, (délai à l'essai) puis passer un examen (constat) et être commissionné suite à ce constat.

Ayant été embauché le 20 mars, j'aurai dû être commissionnée le 1er mars car le commissionnement prend toujours effet au 1er du mois même si le contrat a été signé au cours du mois.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Concernant le commissionnement, il faut être dans l'entreprise 1 an de date à date, (délai à l'essai) puis passer un examen (constat) et être commissionné suite à ce constat.

Ayant été embauché le 20 mars, j'aurai dû être commissionnée le 1er mars car le commissionnement prend toujours effet au 1er du mois même si le contrat a été signé au cours du mois.

N'est ce pas plutôt à la date anniversaire à partir de la date d'embauche effective ?

Je disait ça car pour moi, l'embauche s'est faite un 1er donc le commissionnement aussi par conséquent soit à la date anniverssiare.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne vois pas en quoi la crise de nerf peu être considérée comme faute grave ?

Tu étais devant des clients ? Ou il y a eu du matériel dégradé ?

Je trouve cette histoire tirée par les cheveux on ne licencie pas juste pour une crise surtout chez nous même si tu n’es pas commissionné il y a du avoir autre chose car même ta chef n’écoutais pas ta détresse ça peu être une faute de sa par ou ton comportement n’incitais pas à te prendre au sérieux !

Maintenant si tu trouve qu’il y a injustice oui il reste les prud’hommes mais c’est des procédures longue et le harcèlement est très dur à prouvé récolte toutes les preuves maintenant !

Bon courage

Non, je ne suis pas devant des clients, je suis agent administratif. Moi non plus je ne comprends pas et j'ai même pensé que l'on voulait me pousser dehors. J'avais dit à ma chef que j'avais peur et elle n'a rien fait. Elle a dû croire que j'exagérais, elle m'a pas prise au sérieux.

J'ai demandé à être muté mais je me demande si elle l'a pris en compte car j'ai jamais reçu de réponse à ma demande de mutation.

Le jour où j'ai fait ma crise de nerf quand une collègue a voulu me giffler, le 31 janvier 2013, ma chef était absente. Le personnel a pu dire ce qu'il voulait à mon sujet. Quand elle est revenue quelques jours plus tard, elle a appris que j'étais en arrêt. Je lui ai téléphoné pour avoir un entretien et elle a refusé, elle m'a dit que l'affaire étant dans les mains de la direction, elle n'avait pas à s'en mêler. Elle a pas voulu avoir ma version, c'est complétement dingue comme situation.

Je viens d'avoir des nouvelles des syndicalistes, ils essaient d'avoir des témoignages en ma faveur. Ils veulent porter l'affaire aux prud'hommes, j'ai accepté. En espérant que les choses vont bouger.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité 232S003

Bjr,

Garde courage & n'hésite pas comme évoqué, à contacter un délégué du personnel d'une OS représentative voire membre CHSCT & te faire accompagner systématiquement par lui lors d'entretien(s), ceci pour qu'il en reste une trace, & à alerter également la médecine du travail.

Des cas de "pressions psychologiques", cela existe parfois malheureusement de la part de personnes (très) mal intentionnées, ce qui est purement innaceptable, surtout dans ce cadre de contrat aidé, car bien souvent ce sont des personnes fragilisées par une tranche de vie antérieure.

2005/2006, j'ai eu l'occasion d'intervenir suite à des pressions inacceptables sur un CTT (Chef de Traction) & ai évité à l'entreprise un suicide; "chantage" pour sa reprise, mais grâce à l'aide apportée il a été muté dans un autre service tel qu'il le souhaitait. Pour ma part, je l'ai "payé" par contre pour les notations à venir de 2006 !!!

De "défenseur", j'ai eu à subir moi-même fin 2007, ce même genre de brimades de la part de mon N+1 suite à un arrêt de 6 mois, et je pense qu'il faut avoir connu ce genre de mésaventure pour en "apprécier" ce qu'il en est.

Surtout, ne reste pas isolée, ne baisse pas les bras, surtout fais toi aider par celles & (ou) ceux qui le peuvent.

R.S.

Modifié par 232S003
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je comprends en effet pourquoi les personnes qui ont été témoins de mes mésaventures ne parlent pas. Elles ont peur des représailles de la hiérarchie. Même le délégué syndical du service ne veut rien dire.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les "represailles" de la hierarchie sont quand même rares chez nous... Les notations? Quoiqu'il arrive, quand c'est ton tour, c'est ton tour! Seule l'ancienneté semble compter dans ce domaine, surtout pas les compétences ni l'attitude!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...