Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Jargonnage Ferroviaire


Invité TRAM21

Messages recommandés

Hello,

Feu le web des rails n'existe plus, obligé de fermer sur ordre de dirigeants SNCF.

Or, une rubrique était précieuse, avec les surnoms des locs et autres choses ferroviaires.

Voici donc un petit bout des surnoms, que j'avais envoyé à l'époque sur le regretté site ouèbe de notre collègue.

Elle est à compléter, bien sûr :)

• Marche à la voile : remplace les anciens XMI WMI MIRO MIRA. Utilisé pour acheminer un engin quelconque sans N° de marche (contrairement à ce que pensent les CFF, la traction électrique n’empêche pas de partir à la voile !).

• Batterie : Succession très serrée de circulations de même type dans le graphique de circulation du régulateur.

• La Bosse : Terme dijonnais désignant la ligne Dôle Vallorbe/Pontalier.

• Bana : Terme utilisé pour indiquer un train mis à contresens (non utilisé pour les IPCS et VUT).

• Lapin de couloir, Bottes de paille, Bras mort, Lest embarqué : Gentils surnoms des agents de train !

• Nez cassés : série des 7200/22200.

• La bétonneuse : la CC6568 seule subsistante en livrée « béton » (;) !).

• La Divine : la 232 U 1 de Marc de Caso (Musée de Mulhouse).

• Grand-mère : première utilisation : la 241 C 1 ex PLM, prototype des 241 P ; deuxième utilisation : la CC 20001, ex CC 6051 prototype des CC 25001 à 9. Par extension : engin tête de série (ex : 9201, 22201, Z 7301, etc.).

• Bouts de cigares : 241 A PLM, équipées à l’origine d’un paraboloïde de Prandtl.

• Boîte à ragoût : Wagon restaurant.

• La friteuse : Grill Express.

• Machine intelligente : Engin équipé du dispositif de vitesse imposée, ex : 7200/22200/26000 (très appréciée des conducteurs du midi !).

• Zébulon : prototype Z 7001 ex Z 7115, premier engin équipé de la transmission tripode équipant les TGV.

• Ratagaz : Rames à Turbines à Gaz T 2000 (merci Terminator !).

• Tubes de moutarde : surnom local (réseau Ouest) des ETG T 1000/1500.

• Mobylettes : Autorails FNC 90ch, à cause de leur puissance ridicule et de la transmission par chaîne.

• Lézards verts : RGP X 2701 à 20 bimoteurs 2x 300ch.

• Iroquois : Autorail Renault VH.

• Bigoudens : Autorail Renault ABJ 3.

• Bleus d’Auvergne : Autorails X 2800 modernisés.

• « La Schuerr » : sobriquet des autorails De Dietrich assurant les navettes gare-dépôt en Alsace.

• Baleines bleues : les 230 K carénées, ex 230 B Est, assurant la traction de la rame sur pneumatiques Paris-Strasbourg.

• Yoyos : locotracteurs Y 7000/8000.

• La machine à courroies : La BBB 20003 ex 6053, prototype complexe à groupe convertisseur Mono-Continu ; transformée en BBB 6003.

• Pédalos : BB 71000. Construction CFD (comme la CC 80001) à transmission par bielles.

• Budd : Z 3700. Ex Etat Paris-Le Mans (1937), première application en France de l’acier inox non peint (procédé mis au point par la firme Budd aux U.S.A.).

• Les Rouges (appelées aussi Œil de bœuf) : Z 3800. Ex Etat. Automotrices dites de ramassage, avec des accélérations impressionnantes : 0 à 140 km/h en 72s !

• Le Cyclope : Rame ANF réversible (accouplées aux BB 9531 à 35) aptes à 160 km/h sur Paris-Tours.

• Dropettes ou Bocal à marcassins : Draisines de l’Equipement.

• Bonnes à tout faire : BB 8100. A leur livraison en 1949 sur Laroche-Dijon, elles assuraient tous les types de train ; du rapace au patachon, en passant par l’omnibus.

• Les Hongroises : Prototypes PO 2BB2 Ganz.

• L’Américaine : Prototype PO 2CC2 à transmission « Gearless » sans engrenages, l’induit est calé directement sur l’axe d’essieu ; engin increvable mais destructeur pour les voies (masses non suspendues élevées).

• Le Camion : Autorail TEE FS, type 442.201 à 209, assurait le TEE Mont Cenis.

• Les souris grises : Rames TEE CFF, type Rae 1051 à 55, ex Cisalpin, assurant la correspondance à Frasne des TGV Paris-Lausanne vers Berne.

• Bête à chagrin : Se dit de n’importe quel engin avec un carnet de bord rempli d’annotations suivies de la réponse : « voir à son centre ».

• Excavateur : Se disait d’une machine à vapeur qui brûlait de l’avant, cauchemar des chauffeurs.

• Coucou : Machine de manoeuvre. Ex : 030 TC, 040 TC (surnom d’origine PLM).

• Mauriennes : Sous-série des CC 6539 à 59, livrée verte, équipées d’origine de frotteurs 3e rail pour Chambéry-Modane, bloquées sur le rapport PV, VL 100 km/h.

• Unités Mauriennes : Couplages indissociables de BB 1 à 80 utilisées en renfort sur Modane.

• Nez pointu : Autre surnom des TGV.

• T P E : Trans Péquenots Express. Surnom local des trains assurés en rames V2N sur Paris Laroche.

Liste non exhaustive à compléter par qui veut bien.

@+

TRAM21 :buba:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans la série des employés ...

- Cul de plomb, col blancs, rond de cuir . Pas besoin d'explications tout le monde connais ?

- Presse boutons, pousse manettes ...et là, quelques uns se reconnaissent ?

Signé, une....

Lapin de couloir, Bottes de paille, Bras mort, Lest embarqué

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 semaines plus tard...

allez un peu d'histoire

les bras mort datent du temps de la traction vapeur. Cela désignait les conducteurs (les vrais pas les imitations actuels) qui se tenait soit pour le conducteur avant en vigie derrière le tender, soit pour le conducteur arrière en queue de train avec une belle lanterne.

Les conducteurs avant étaient chargés et seul responsable du freinage du train et vigilaient et les conducteurs arrière se tapaient les protections ( et paf pas les mécaniciens ni les chauffeurs). :dance:

Bon je fais pas l'affront à nos pousse-manettes préférés de rappeler l'importance du freinage des masses d'aciers! :lol:

Nous arrivons à la meilleure partie: les mécaniciens devaient obéir au conducteurs avants qui faisaient accessoirement du contrôle. Repaf! :nyam:

Ils sont devenus les contrôleurs mais une apellation est resté celle de "chef de train".

Les appelations de "bras mort, botte de paille, ect "venaient des agents de gare jaloux. :carton: (il y a des choses qui ne changent pas).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

à mon tour d'en rajouter un peu :)

coulé/coulé comme un rat: se dit d'un train en retard/très en retard, vient des graphiques régulation où la marche des trains est représentée par un trait, lorsque le train est en retard sa ligne est sous le trait

bateau: un train quelconque

OVNI: train mal indexé au SAAT qui se traduit par un "//0XXX" (XXX= n° de l'erreur au SAAT)

le grand bleu: surnom entendu à St Pierre des Corps pour désigner un TGV

train à la claque: train dont la longueur est à la limite maximale admissible pour ce train

PEC: conducteur de train (j'ose pas traduire :o)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

salut :bye:

nouveau sur le forum,,,

je contribu au vocabulaire en ajoutant:

-les sangliers : pour les agents de la voie

-les écureuils pour ceux du service electrique

:)  :)

amicalement

:pilot:

:carton: Caténaire

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut la Cie :bye:

D'abord Bienvenue VincenTeam.

-les sangliers : pour les agents de la voie

Aussi employé :

Taupiers, Culs Terreux.

cette dernière vient du fait qu'au début du chemin de fer, qui mieux que les paysans locaux

connaissaient le terrain sur lequel on construisait les lignes ?

De ce fait les Cies embauchaient les paysans pour faire la voie.

@+++

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

:)

Hello,

Feu le web des rails n'existe plus, obligé de fermer sur ordre de dirigeants SNCF.

Or, une rubrique était précieuse, avec les surnoms des locs et autres choses ferroviaires.

Voici donc un petit bout des surnoms, que j'avais envoyé à l'époque sur le regretté site ouèbe de notre collègue.

Elle est à compléter, bien sûr  :(

• Marche à la voile : remplace les anciens XMI WMI MIRO MIRA. Utilisé pour acheminer un engin quelconque sans N° de marche (contrairement à ce que pensent les CFF, la traction électrique n’empêche pas de partir à la voile !).

• Batterie : Succession très serrée de circulations de même type dans le graphique de circulation du régulateur.

• La Bosse : Terme dijonnais désignant la ligne Dôle Vallorbe/Pontalier.

• Bana : Terme utilisé pour indiquer un train mis à contresens (non utilisé pour les IPCS et VUT).

• Lapin de couloir, Bottes de paille, Bras mort, Lest embarqué : Gentils surnoms des agents de train !

• Nez cassés : série des 7200/22200.

• La bétonneuse : la CC6568 seule subsistante en livrée « béton » (;) !).

• La Divine : la 232 U 1 de Marc de Caso (Musée de Mulhouse).

• Grand-mère : première utilisation : la 241 C 1 ex PLM, prototype des 241 P ; deuxième utilisation : la CC 20001, ex CC 6051 prototype des CC 25001 à 9. Par extension : engin tête de série (ex : 9201, 22201, Z 7301, etc.).

• Bouts de cigares : 241 A PLM, équipées à l’origine d’un paraboloïde de Prandtl.

• Boîte à ragoût : Wagon restaurant.

• La friteuse : Grill Express.

• Machine intelligente : Engin équipé du dispositif de vitesse imposée, ex : 7200/22200/26000 (très appréciée des conducteurs du midi !).

• Zébulon : prototype Z 7001 ex Z 7115, premier engin équipé de la transmission tripode équipant les TGV.

• Ratagaz : Rames à Turbines à Gaz T 2000 (merci Terminator !).

• Tubes de moutarde : surnom local (réseau Ouest) des ETG T 1000/1500.

• Mobylettes : Autorails FNC 90ch, à cause de leur puissance ridicule et de la transmission par chaîne.

• Lézards verts : RGP X 2701 à 20 bimoteurs 2x 300ch.

• Iroquois : Autorail Renault VH.

• Bigoudens : Autorail Renault ABJ 3.

• Bleus d’Auvergne : Autorails X 2800 modernisés.

• « La Schuerr » : sobriquet des autorails De Dietrich assurant les navettes gare-dépôt en Alsace.

• Baleines bleues : les 230 K carénées, ex 230 B Est, assurant la traction de la rame sur pneumatiques Paris-Strasbourg.

• Yoyos : locotracteurs Y 7000/8000.

• La machine à courroies : La BBB 20003 ex 6053, prototype complexe à groupe convertisseur Mono-Continu ; transformée en BBB 6003.

• Pédalos : BB 71000. Construction CFD (comme la CC 80001) à transmission par bielles.

• Budd : Z 3700. Ex Etat Paris-Le Mans (1937), première application en France de l’acier inox non peint (procédé mis au point par la firme Budd aux U.S.A.).

• Les Rouges (appelées aussi Œil de bœuf) : Z 3800. Ex Etat. Automotrices dites de ramassage, avec des accélérations impressionnantes : 0 à 140 km/h en 72s !

• Le Cyclope : Rame ANF réversible (accouplées aux BB 9531 à 35) aptes à 160 km/h sur Paris-Tours.

• Dropettes ou Bocal à marcassins : Draisines de l’Equipement.

• Bonnes à tout faire : BB 8100. A leur livraison en 1949 sur Laroche-Dijon, elles assuraient tous les types de train ; du rapace au patachon, en passant par l’omnibus.

• Les Hongroises : Prototypes PO 2BB2 Ganz.

• L’Américaine : Prototype PO 2CC2 à transmission « Gearless » sans engrenages, l’induit est calé directement sur l’axe d’essieu ; engin increvable mais destructeur pour les voies (masses non suspendues élevées).

• Le Camion : Autorail TEE FS, type 442.201 à 209, assurait le TEE Mont Cenis.

• Les souris grises : Rames TEE CFF, type Rae 1051 à 55, ex Cisalpin, assurant la correspondance à Frasne des TGV Paris-Lausanne vers Berne.

• Bête à chagrin : Se dit de n’importe quel engin avec un carnet de bord rempli d’annotations suivies de la réponse : « voir à son centre ».

• Excavateur : Se disait d’une machine à vapeur qui brûlait de l’avant, cauchemar des chauffeurs.

• Coucou : Machine de manoeuvre. Ex : 030 TC, 040 TC (surnom d’origine PLM).

• Mauriennes : Sous-série des CC 6539 à 59, livrée verte, équipées d’origine de frotteurs 3e rail pour Chambéry-Modane, bloquées sur le rapport PV, VL 100 km/h.

• Unités Mauriennes : Couplages indissociables de BB 1 à 80 utilisées en renfort sur Modane.

• Nez pointu : Autre surnom des TGV.

• T P E : Trans Péquenots Express. Surnom local des trains assurés en rames V2N sur Paris Laroche.

Liste non exhaustive à compléter par qui veut bien.

@+

TRAM21  :buba:

<{POST_SNAPBACK}>

. 010 à bascule !!! (Machine imaginaire de manoeuvre)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

salut :bye:

nouveau sur le forum,,,

je contribu au vocabulaire en ajoutant:

-les sangliers : pour les agents de la voie

-les écureuils pour ceux du service electrique

:)  :)

amicalement

:pilot:

j'en ai appris un hier

train de squelettes: train de wagons porte autos

sinon:

rendez vous voie 10 = rendez vous au buffet de la gare :D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut

J'ajoute suppositoire-----> X73500 :coquine:

A Austerlitz le buffet c'est la voie 6. Pourquoi ? Lors de la construction de la gare souterraine banlieue, le plan de voie à été modifié. Et on est passé de la voie 5 à la 7.

Dans le language cheminots, aller à la voie 6, c'était aller au buffet.

Et maintenant, comment s'appelle la buvette coté quai ? Je vous le donne émile : "la voie 6"

Il y a une vingtaine d'année, un copain de stage roulait en aide conducteur, et ils avaient amené une rame vide un soir de grands départs (et auster est en cul de sac, donc fallait attendre le départ pour se dégager).

-Un voyageur leur demande "le train pour X..., il est sur quelle voie SVP"

-Son mecano sans se demonter : "voie 6 monsieur"

-Mon copain ébahi : "ben, où c'est que t'as vu ça"

-Le mecano "Y en a pas de voie 6, il pourra chercher" :coquine: :coquine: :coquine:

Françoué

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut à tous,

Françoué pour le X73500 j'ai une autre appellation:

Le Tupolev

Sinon, d'autres appellations:

Corbeillon: banlieue qui passe par corbeil

Heryçon: banlieue qui fait Melun-Montereau via Hericy

Herybeillon, banlieue qui fait Montereau-Melun via Hericy puis Melun Corbeil (et au delà)

Coup du Chapeau: Faire un "beau" dépassement en gare

Tricotté: aiguiller "ludiquement"

Tricotteuse/tricotteur: aiguilleuse/aiguilleur

Arrêt canette: départ retarder car porte bloquée

Arrêt briquette: prise ou dépose d'un agent

Zapper: train qui est à l'approche d'un carré

Au dégagement: ta place est prise en gare

Tout debout: à fond

Corne: Pantographe

A l'ouverture: tu iras quand le signal sera ouvert

Branle palette ( :marto: ): agent chargé de donner le départ

Coup de palette ( :marto: ): donner le départ

Qualif W: un chef ( :guitou: )

Dans le sable: déraillement

Gratte cailloux: collègue de la voie

W: vide voyageur

Marchand de sable: train de "sable"

Torpille: 7P1

@+

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut

J'ajoute suppositoire-----> X73500  :coquine:

A Austerlitz le buffet c'est la voie 6. Pourquoi ? Lors de la construction de la gare souterraine banlieue, le plan de voie à été modifié. Et on est passé de la voie 5 à la 7.

Dans le language cheminots, aller à la voie 6, c'était aller au buffet.

Et maintenant, comment s'appelle la buvette coté quai ? Je vous le donne émile : "la voie 6"

Il y a une vingtaine d'année, un copain de stage roulait en aide conducteur, et ils avaient amené une rame vide un soir de grands départs (et auster est en cul de sac, donc fallait attendre le départ pour se dégager).

-Un voyageur leur demande "le train pour X..., il est sur quelle voie SVP"

-Son mecano sans se demonter : "voie 6 monsieur"

-Mon copain ébahi : "ben, où c'est que t'as vu ça"

-Le mecano "Y en a pas de voie 6, il pourra chercher" :coquine:  :coquine:  :coquine:

Françoué

autant pour moi, j'ai confondu voie 6 et voie 10 :valoche:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Salut à tous,

il y a un nouveau terme autre que danseuse qui commence un peu à percer qui désigne une machine type BB17000 :

il s'agit de la Gerbomax...

Amicalement

Par annalogie on pourrait y inclure toute la petite famille (8500, 16500, 20200 et 25500) vu que ces sublimes locs sont toutes équipées de la même suspension si douillette et prévenante pour notre confort... :D :carton:

Amicalement

Kriss44

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut

Je vais apporter ma modeste contribution Paris-Estoise :

-Vorace, Rapace : Train GL, plus particulièrement le PE-Strasbourg

-Taquet : butoir

-Etre coulé : à la bourre

-Foutre tout par terre : tout couper sur la rame (quand la relève n'est pas là par exemple :carton: )

-Vaireux : mécano de Vaires

Bon je ne suis pas trop inspiré je repasserais ;)

@+

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a aussi :

"la tole" : terme decrivant un carré, vienst de l'époque de la signalisation mécanique

"se faire soufler par une tole" : c'est lorsqu'à peine franchi, le carré se ferme

il y a aussi un terme purement locale :

"LA TOOOOOOOOOOOLE" : terme indiquant à l'aiguilleur qui a oublier d'ouvrir un signal

(terme employer que par un ac )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut

Il y a un terme employé par certains aiguilleurs d'AMB pour désigner les corails qui vont vers Strasbourg :

"la saucisse"  :coquine:

Et quand un train pour Strasbourg vient à faire pêter la sous-stat, on peut en conclure la chose suivante:

"A force de tirer sur la saucisse, il n'y a plus de jus" :blush2::blush2::blush2:

Je sais, je sors...

Yaya !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...