Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Espagne: crash d'un Airbus A400M à proximité de Séville


Invité JLChauvin

Messages recommandés

Le Parisien : Crash de Séville : la France limite les vols de l'Airbus A400M

L'Express : Pourquoi la France continue-t-elle de faire voler ses Airbus A400M?

Le Ministre : A400M, «bijou technologique» selon Jean-Yves Le Drian

No comment ...

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le Parisien : Crash de Séville : la France limite les vols de l'Airbus A400M

L'Express : Pourquoi la France continue-t-elle de faire voler ses Airbus A400M?

Le Ministre : A400M, «bijou technologique» selon Jean-Yves Le Drian

No comment ...

 

 

 

​Tiens, le Ministre se rendrait-il compte qu'avec un cahier des charges aussi exigeant, le résultat est forcément très complique et peut poser des problèmes insoupçonnés ? :Smiley_27:

 

Cela dit, l'A400M reste un projet super opérationnel et merveilleusement efficace comparé au F-35 (l'avion de combat censé au début être économique et bon partout, qui se révèle plutôt extrêmement cher et médiocre partout)...

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

​Tiens, le Ministre se rendrait-il compte qu'avec un cahier des charges aussi exigeant, le résultat est forcément très complique et peut poser des problèmes insoupçonnés ? :Smiley_27:

​Faudrait peut-être pas exagérer non plus. Aucune technologie révolutionnaire sur ce zinc, juste une définition qui bouche un trou dans les gammes d'avions tactiques occidentaux : ni trop petit ni trop gros, ni trop rapide ni trop lent. Chez les russes et ukrainiens il y a ce qui faut, mais bon..... il faut garder le savoir-faire et les emplois chez nous (ce qui est parfaitement légitime). En contrepartie, les militaires tirent la gueule car ils doivent "faire avec rien" pendant encore quelques années...

Heureusement, pour remplacer les vieilles P4 ils ont eu le droit d'acheter cash des gros pickups américains qui répondaient le mieux à leur besoin. Tant pis pour les emplois roumains chez dacia ou espagnols chez citroën.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

pour les P4

si on avait fait comme avec Panhard (commandes pas toujours utiles pour l'armée, mais utiles pour l'emploi)

si on n'avait pas laissé crever Cournil/UMM , on aurait du matériel 4x4 français ET performant

autre question

Dangel (4x4 sur base Peugeot) ou Sinpar (4x4 sur base Renault), ça existe plus ?

parce que le Ford, il consomme quand même pas mal et tient pas (mais alors pas du tout) la route sur goudron

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

​Faudrait peut-être pas exagérer non plus. Aucune technologie révolutionnaire sur ce zinc, juste une définition qui bouche un trou dans les gammes d'avions tactiques occidentaux : ni trop petit ni trop gros, ni trop rapide ni trop lent.

​L'A400M était censé faire à la fois du transport tactique comme le Transall voire les Casa (atterrissage sur piste en terre, largage de paras...) et du stratégique (capacité et rayon d'action plus importants que les précédents). Oui ça existe déjà, cf le C-17 ou certains appareils soviétiques. Mais c'est compliqué, donc cher, car il faut un gros avion très maniable.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

​Faudrait peut-être pas exagérer non plus. Aucune technologie révolutionnaire sur ce zinc, juste une définition qui bouche un trou dans les gammes d'avions tactiques occidentaux : ni trop petit ni trop gros, ni trop rapide ni trop lent. Chez les russes et ukrainiens il y a ce qui faut, mais bon..... il faut garder le savoir-faire et les emplois chez nous (ce qui est parfaitement légitime). En contrepartie, les militaires tirent la gueule car ils doivent "faire avec rien" pendant encore quelques années...

Heureusement, pour remplacer les vieilles P4 ils ont eu le droit d'acheter cash des gros pickups américains qui répondaient le mieux à leur besoin. Tant pis pour les emplois roumains chez dacia ou espagnols chez citroën.

​En même temps le camps d'en face est sur équipé de toyota!!!! 

Pour revenir à l'A 400 M, airbus reprend ses essais!!!https://shar.es/1rpuqg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

​L'A400M était censé faire à la fois du transport tactique comme le Transall voire les Casa (atterrissage sur piste en terre, largage de paras...) et du stratégique (capacité et rayon d'action plus importants que les précédents). Oui ça existe déjà, cf le C-17 ou certains appareils soviétiques. Mais c'est compliqué, donc cher, car il faut un gros avion très maniable.

​L'idée de base est séduisante : refaire le même succès que concorde en stimulant le secteur aéronautique européen, sur un projet qui semblait raisonnable.

Sauf que les protagonistes ont ajouté un critère supplémentaire : low-cost et vite développé. Et là ça ne fonctionne plus.

La taille de l'avion et le type de missions opérationnelles étaient bien ciblées pour occuper un créneau inexistant sur le marché. Mais le projet a été très mal géré. Résultat : au lieu d'être un fleuron qui déclenche des commandes dans le monde entier, ce zinc est une arlésienne qui risque de ne pas remplir correctement le cahier des charges des clients militaires (transport d'un gros blindé genre VBCI + troupes + capacités vol tactique + largage), et pour un coût faramineux.

En plus, des concurrents aux dents longues vont bientôt placer sur le marché des avions un peu moins bien, mais beaucoup moins chers, ou voire aussi bien : Antonov 70 et 178, embraer kc390, illyushin 214. L'avion polyvalent idéal est une chimère. En faisant quelques concessions réalistes, il y a moyen de trouver de bons compromis.

On imagine mal, par exemple, l'A400 effectuer un vol logistique de 4000 km avec 32t de chargement (37t c'est sur le prospectus, mais la soute est déja garnie de 5t d'équipements nécessaires, palans, treuils, élingues, ...), larguer 150 paras, puis enchainer sur un poser d'assaut en zone de guerre, et terminer par une évacuation de civils. Ca se passe rarement comme ça dans la vraie vie. Les militaires avaient surtout besoin d'un Transall un poil plus gros et avec le bon nombre de moteurs cette fois-ci. Le scenario initialement envisagé par l'etat-major français reposait sur une combinaison C17+C130. D'autres pays avaient un schéma similaire. Mais on leur a dit "pas bien de favoriser les américains, alors que les avionneurs européens savent faire". Bon ok, alors airbus va construire ce petit bijou, suite à un appel d'offres bidon mais règlementaire, et tout le monde sera content. Pour les moteurs, airbus voulait prendre des Pratt&Whitney déja en cours de conception. Mais on leur a dit "pas bien de favoriser les américains, alors que les motoristes européens savent faire". Bon ok, alors un consortium va développer un nouveau moteur, sans le recul nécessaire, mais ça sera le meilleur du monde. Pour la fabrication ils voulaient le faire en allemagne. Mais on leur a dit "les espagnols sont moins chers, moins surchargés, et ils font déja des petits casa, c'est presque pareil". Etc, etc... Une succession de décisions plus financiaro-politiques que pragmatiques, et un développement laborieux. Les allemands ont bien failli stopper le projet en cours de route, mais un lobbying intense a subitement renversé la situation. 30 milliards d'euros plus tard, il y a un peu d'amertume.

Tout au long du projet, les décideurs auraient du avoir en tête les questions essentielles : à quoi cet avion va servir, à qui, et quand ?

Si c'est pour répondre en priorité au besoin des militaires, il faut mettre les moyens pour remplir le cahier des charges et choisir des technologies existantes éprouvées pour livrer à temps.

Si c'est pour prouver au monde entier que l'europe aéronautique est à la pointe, il faut mettre les moyens suffisants et choisir les solutions techniques et organisationnelles les plus performantes du moment.

Si c'est pour en faire un best-seller mondial qui maintiendra des milliers d'emplois pendant des décennies, il faut trouver les meilleurs compromis, écouter les clients potentiels, et garder un coup d'avance sur la concurrence.

Si c'est pour faire un "concept-plane" de musée, il faut faire exactement ce qui a été fait, sans rien changer.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 semaines plus tard...

Ils avaient oublié de monter le BQTT...

Un problème de « qualité dans l’assemblage final » pourrait expliquer l’accident d’un A400M à Séville

http://www.opex360.com/2015/05/29/probleme-de-qualite-dans-lassemblage-final-pourrait-expliquer-laccident-dun-a400m-seville/

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le BQTT n'explique pas tout. Il semblerait que l'équipage ait eu "l'espoir" de pouvoir redémarrer les moteurs pour éviter un atterrissage d'urgence qui aurait détruit l'avion et qui représentait un risque pour eux. Mais en tentant ce redémarrage, ils ont réduit leurs chances de s'en sortir.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité jackv

 

parce que le Ford, il consomme quand même pas mal et tient pas (mais alors pas du tout) la route sur goudron

​ça rappellera les willys ..a 60/70 km elles tenaient la route ..toute la route

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.