Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Petite dérive entre amis (Suisse - 2 octobre 2015)


Messages recommandés

Ce matin, sur la ligne Yverdon - St-Croix (Réseau métrique), s'est produit un "incident technique" (je cite Travys). À savoir qu'une rame vide redescendait depuis St-Croix lorsqu'elle s'est immobilisé suite à un dérangement, que le mécanicien l'a quitté pour aller s' en occuper et que le convoi s'est ensuite remis en route.

Avec le mécano toujours au bord des voies, bien sûr.

En gros hein, parce que ce n'est pas très clair bien entendu, ça vient d'avoir lieux. On peut supposer ce que l'on veut, dans tous les cas le frein n'a pas freiné.

Donc la rame s'est faite la descente jusqu'à dérailler près de Trois-villes. Détaille piquant, il s'agit d'une voie unique, et l'article ainsi que Travys précisent bien que le train était d'abord arrêté "près de St-Croix" et que le déraillement a eu lieu "peu après Trois-villes", donc dans le sens de la descente. Ajoutant les photos d'un train lui rempli de passagers à Trois-villes et de témoignages disant avoir "vu passer un train sans personne à bord" et on peu imaginer que l'incident technique aurait pu trèèèès facilement se finir en accident majeur.

Parce que le train montant arrêté à trois-villes, s'il n'avait pas pu rejoindre la voie de croisement, ça aurait été embêtant...

http://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/20742483

Modifié par assouan
précision dans le titre
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En principe, la mise en mouvement intempestive aurait dû armer la veille automatique et son déclenchement aurait rapidement stoppé la dérive. Le matériel du Y-steC ne serait pas équipé ? Etonnant, je croyais que c'était la condition sine qua non pour qu'un train puisse circuler avec le seul conducteur.

Plus de peur que de mal, c'est le plus important.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Attention, est-ce que l'équipement que l'on connait en France fonctionne de la même manière en Suisse ? Et de toute façon si tel est le cas, si le frein est épuisé (simple hypothèse, je ne vois pas comment ça pourrait être le cas mais il faut en parler car précisément dans ce cas ...) ça ne freine pas.

 

Donc avant de tirer des conclusions, attendons non seulement des informations sûres, et aussi des précisions sur la technique suisse en matière d'automatismes.

 

Christophe

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

frein laissé sur service

frein non étanche

et hop ça desserre

règle n°1 : si tu serres et que tu dois quitter la loc : frein sur neutre pour éviter la réalimentation accidentelle

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Attention, est-ce que l'équipement que l'on connait en France fonctionne de la même manière en Suisse ? Et de toute façon si tel est le cas, si le frein est épuisé (simple hypothèse, je ne vois pas comment ça pourrait être le cas mais il faut en parler car précisément dans ce cas ...) ça ne freine pas.

 

Donc avant de tirer des conclusions, attendons non seulement des informations sûres, et aussi des précisions sur la technique suisse en matière d'automatismes.

 

Christophe

bonjour

il me semble qu'en France il faut que l'inverseur soit sur un sens de marche.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Cela dépend ... si tu parles de la VA, par exemple sur les AGC (mais sur d'autres matériels aussi), la VA fonctionne aussi avec l'inverseur sur 0. L'essai Va du moins. Il faudra que je fasse le test tiens ... :)

 

Christophe

Modifié par CC 72041
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si si, il doit y avoir un dispositif de sécurité (=VA). Par contre de la à connaitre son principe de fonctionnement ... Est-il actif avec l'inverseur sur 0 ? Y a-t'il une protection anti-déplacement (j'en doute)? Est-il équipé marche lente et rapide ou uniquement marche rapide? Etc...

Après ce qui est certain c'est qu'on peut l'isoler ce dispositif. Ou même qu'il peut être inopérant suite à un dérangement de frein.

D'ailleurs je ne suis pas sur qu'il s'agisse de frein à air comprimé. Les réseaux métriques à forte différence d'altitude (450 à 1060 mètres dans le cas présent) utilisent souvent le frein à vide, pour lequel je n'ai absolument aucune connaissance.

Qui vivra verra, mais par contre je maintiens que qualifier cela d'incident technique, c'est peut être un peu trop orienté marketing communicatif.
«C’est même un miracle! C’est le seul train de la journée qui roulait à vide», juge le directeur.

http://www.24heures.ch/vaud-regions/nord-vaudois-broye/deraillement-blesses-baulmes-saintecroix/story/22696748

«Un train ne part pas comme ça, répète Erwin Drabek, enquêteur auxiliaire. Le frein d’urgence doit s’enclencher après 60 mètres si personne n’appuie sur les commandes. Et les enregistrements montrent bel et bien que les freins fonctionnaient, puisqu’il s’était arrêté une première fois!» La locomotive datait des années 1980, et avait été entièrement révisée en juillet dernier. «Il faudra tout examiner en détail, les commandes et le véhicule», conclut l’enquêteur.

EDIT
Par contre, ils cumulent la chance là, parce que le déraillement s'est produit juste à côté d'un chemin forestier, or c'est une ligne en très grande partie à flanc de coteau et donc inaccessible.

EDIT 2

Il y a un autre point, c'est le Bt (voiture commande) qui était côté pente. Par définition, il est plus léger que l'automotrice et il freine donc moins...

Modifié par likorn
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

VA quasi inactive jusqu'à 5 ou 10 km/h (et effectivement selon inverseur)

mais à 10 km/ t'as déjà fait du chemin

et créé des dangers

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

Petite question s'expliquant par mon ignorance crasse du système helvétique... Partir en marche arrière, sans ordre de marche arrière ou avant, ça ne choque personne?

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Petite question s'expliquant par mon ignorance crasse du système helvétique... Partir en marche arrière, sans ordre de marche arrière ou avant, ça ne choque personne?

 

Tu as vu ça ou ?

Sinon, aucun mouvement d'aucune sorte n'est possible en gare sans assentiment, sauf danger immédiat et impérieux (en gros, quand on va mourir si on ne fait rien, on tente ...)
La gare est très précisément délimitée soit par les signaux d'entrée, ou s'ils sont absent par la première aiguille.

Par contre, un arrêt en pleine voie n'impose rien d'autre que de repartir selon le dernier assentiment (signal ou ordre) reçu. L'arrêt accidentel n'existe pas chez nous.

Modifié par likorn
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

parti à la visite ok! pas de frein à main sur ces automotrices? bon, dans tous les cas, de voir partir son train tout seul, ça doit te foutre une sacrée fouette!!!

par contre, de la à minimiser l'incident, ils sont gonflés, nulles doutes que l'OFT ne va pas penser la même chose.

Modifié par Rail cassé
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

parti à la visite ok! pas de frein à main sur ces automotrices? bon, dans tous les cas, de voir partir son train tout seul, ça doit te foutre une sacrée fouette!!!

par contre, de la à minimiser l'incident, ils sont gonflés, nulles doutes que l'OFT ne va pas penser la même chose.

Bien sur que si, il y en a.

Mais bon, il est assez clair qu'il ne fût pas serré. Cela dit, pour un arrêt de moins de 30 minutes ce n'est pas nécessaire réglementairement parlant.

 

VA quasi inactive jusqu'à 5 ou 10 km/h (et effectivement selon inverseur)

mais à 10 km/ t'as déjà fait du chemin

et créé des dangers

La VA n'a rien à voir avec le dispositif de sécurité (c'est le nom de notre VA). Je déteste d'ailleurs viscéralement le fonctionnement temporel de la VA, c'est pénible et en plus c'est non sécuritaire puisque cela laisse laisse la porte ouverte aux réflexes de Pavlov.

Le dispositif de sécurité:
-est actif dès que la machine roule (mais selon les véhicules, il faut ouvrir ou non le robinet d'isolement du frein).

-contrôle l'appui sur la pédale sur une distance de 50 mètres, puis déclenche un son grave; 50 mètres plus loin il vidange.
-contrôle l'activité de conduite (action du frein, du combinateur-traction, du sifflet, des phares ou de la pédale) sur une distance de 1600 mètres, puis il déclenche un son aigu intermittent; 200 mètres plus loin il vidange aussi.

Normalement, dans le cas présent, il aurait du vidanger après environ 100 mètres.

Modifié par likorn
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bien sur que si, il y en a.

Mais bon, il est assez clair qu'il ne fût pas serré. Cela dit, pour un arrêt de moins de 30 minutes ce n'est pas nécessaire.

 

Tout dépend pour quoi tu parts à la visite?  juste savoir la nature du dérangement........ bon, comme on dit, l'enquête nous le dira.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

VA quasi inactive jusqu'à 5 ou 10 km/h (et effectivement selon inverseur)

mais à 10 km/ t'as déjà fait du chemin

et créé des dangers

je me souviens ainsi d'une histoire d'un collègue descendu téléphoner á un carré et qui en se retournant n'avait pas retrouvé de suite son train, reparti en marche arriére (et c'est la VA qui avait sauvée la mise, l'inverseur étant resté sur Avant) 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

Alors bon réglementairement, on doit donc réaliser le poid-frein d'inertie après 30 minutes (le réduit d'abord, puis le complet après 2h).

Aux CFF, on forme les gens ainsi:
-Arrêt normal, le mécano en cabine ou pouvant toucher par la main son véhicule : frein de manœuvre (frein direct) à 1-2 bar.
-Quitter la rame pour moins de 30 minutes : serrer à fond le frein automatique, serrer la vis de la cabine occupée.
-Quitter pour plus de 30 minutes : réaliser le poids-frein d'inertie.

Par expérience, je sais que sur les petites lignes (tant aux CFF que sur les privés), on a tendance à simplifier certains points. MAIS rien n'est sûr, pas même que la vis ne fût pas serrée et défectueuse.

EDIT
 

Cela dit il existe deux bases de travail:

-Soit le dispositif de sécurité (la VA) fonctionnait, et dans ce cas là seul un dérangement de frein à peu provoquer la dérive.
-Soit elle ne fonctionnait pas.

Si le dispositif de sécurité fonctionnait, il a du vidanger après 100 mètres (sans doute, à vérifier selon le fonctionnement propre au véhicule et à la compagnie). La vidange n'ayant pas arrêté le train, il ne reste que le dérangement de frein sur une rame composée de deux véhicules (automotrice + voiture de commande):
-Soit seul un des véhicules freinait (dérangement au frein et levée du dérangement mal maitrisée, style gare de Lyon, ou "sabotage").
-Soit aucun ne freinait (épuisement du frein, corps dans la conduite générale, dérangement simultanée des distributeurs, fuite majeure à l'un des véhicules etc...)

En cas de dérangement aux freins, si l'automotrice seule freine, elle doit pouvoir arrêter le tout (la voiture de commande étant relativement légère en comparaison), si seul le Bt freine je ne suis pas sûr qu'il arrête la rame. C'est à prendre en compte.

Le fait que le mécano s'est arrêté suite à un dérangement peut laisser supposer que ce qui précède est une base d'exploration viable.

Sinon, si le dispositif de sécurité ne fonctionnait pas:
-Soit il avait été mis hors-service et le mécanicien n'a pas pris les mesures nécessaire lors de l'arrêt pour assurer efficacement son train.
-Soit il ne fonctionnait pas et cela n'avait pas été détecté, ce qui remet en question son contrôle.

Pour rappel, en Suisse, on ne contrôle le dispositif qu'une fois par jour, avant la première prestation. De plus, celui-ci n'est pas plombé et enfin est à déclencher sur le seul avis du mécano (c'est lui le responsable technique du véhicule. La seule prescription qui s'applique est celle qui dit qu'un dispositif de sécurité en dérangement doit être déclenché, la notion de dérangement est à l'entière appréciation du mécano).

Donc, on va bien voir, mais ce cas risque d'être intéressant.

 

Modifié par likorn
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 année plus tard...

Rapport intermédiaire de SESE.

Evidemment, ces véhicules ont des particularités de construction qui font que, globalement, ils ne sont pas très sûr.

https://www2.sust.admin.ch/pdfs/BS//pdf/2015100201_ZB.pdf

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.