Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Derive d'un AGC sur 20 kms...


Invité Le briquetier

Messages recommandés

Invité Le briquetier

Ce matin, après avoir heurté un animal (on parle d'une vache, mais c'est à vérifier.), un AGC (train 848973) est parti en dérive sur 20 kilomètres environ avec son conducteur et ses passagers, sur la ligne Serqueux Montérolier Buchy (76)

 

(Photo trouvée sur le net sans auteur...)

Le Briquetier.

 

PS de la modération : une source ici :

http://www.lamanchelibre.fr/actualite-119670-un-train-fou-en-normandie-incontrolable-.html

 

Modifié par assouan
Suppression de la photo
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Cette affaire est quand même très surprenante. On a tapé un paquet d'animaux avec, et très souvent, les conducteurs n'ont pas pu repartir en raison de l'arrachement de la CG.

Donc une dérive de 10 km, ça laisse pantois, et c'est bizarre "techniquement" parlant...

  • J'adore 8
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Donc, si j'ai tout compris, cet AGC n'avait plus de freinage après le choc. 

S'il y avait eu une fuite d'air dans la CG, le freinage aurait eu lieu.

C'est peut-être un problème de commande électrique, mais ce qui est gros, c'est que le freinage d'urgence n'ai pas fonctionné non plus. 

Là, je ne comprend pas !

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

...

Et il y a tempête au(x) sommet(s)...

Ah enfin....

C'est bien le moins.....

Oui, mais ce n'était pas si évident que çà, d'autres affaires aussi graves ont bien été camouflées... pour l'instant...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Information de la modération : ce sujet avait été masqué car ses sources n'étaient pas indiquées précisément mais que la photographie jointe venait directement d'un logiciel interne Sncf et pouvait heurter.

Depuis, on trouve cette information sur le site d'un journal donc rétablissement du sujet (après nettoyage des messages désormais HS) (que je vais regrouper avec l'autre sujet ouvert entre temps.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ha quand même..!!!!

Entre 73500 et AGC frappés de tares contraires à la securité, il va rester quelquechose à rouler en TER..???...

..vu que la génération d'avant est en marche forcée vers Culoz, voilà qui fait franchement les affaires de ceux n'attendant que la fin definitive du rail...

 

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

c'est à n'y comprendre ! techniquement parlant ou alors ça remet en cause la circulation sur RFN des AGC .

J'apporte un bémol. Même si l'incident est grave pour la sécurité, il est quand même lié à une collision violente (une vache pèse plus de 700kg) qui a occasionné des gros dégâts sur l'engin. On n'est pas dans le cas d'une anomalie répétée (genre déshuntage), et les AGC n'ont pas encore montré d'incidents au niveau du freinage, me semble t'il.

Dans ces circonstances il est surtout urgent d'attendre l'expertise technique, car il n'est pas certain qu'il s'agisse d'un défaut de conception ou du non-respect des normes de sécurité. (Et je n'ai pas d'actions chez de-dietrich ou franco-belge, c'est seulement mon opinion).

Cette affaire est quand même très surprenante. On a tapé un paquet d'animaux avec, et très souvent, les conducteurs n'ont pas pu repartir en raison de l'arrachement de la CG.

Donc une dérive de 10 km, ça laisse pantois, et c'est bizarre "techniquement" parlant...

Ca peut être bizarre ou ça peut être une fâcheuse coïncidence, le choc ayant mis le système de freinage dans une configuration impossible à prévoir.... A voir après expertise.

  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'aimerais déjà comprendre comment l'AGC a pu repartir après avoir heurté une telle masse !

Apparemment, il ne s'est jamais arrêté, il n'est pas reparti

Modifié par ADC01
  • J'adore 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ca peut être bizarre ou ça peut être une fâcheuse coïncidence, le choc ayant mis le système de freinage dans une configuration impossible à prévoir.... A voir après expertise.

Peut-être, mais au niveau du freinage d'urgence (bouton poussoir rouge), il n'est pas normal et totalement incompréhensible que le freinage n'est pas eu lieu. Ce bouton enfoncé provoque la mise à l'air libre de la conduite générale et l'arrêt d'urgence du train.  

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je pige pas, quand il regardes les manos, la CP est déjà à 0 ?

Le BEA-TT va faire son enquête je pense, ça va entrainer des modifs ce truc, comme sur les 23500 et l'insuffisance de freinage à cause d'une mauvaise soudure sur les cartes ATESS.

Y'a pas mal de morceaux de viandes sur l'avant que j'ai rarement vu dans un cet état !

Modifié par VoXA
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Le briquetier

Selon les premiers éléments de l'enquête, distillés par le chsct, l'adc repart normalement de Formerie, se trouve à 139 km/h lorsqu'il aperçoit 2 vaches à 100 m devant lui: il tape l'urgence au moment de l'impact. Le pupitre s'éteint et les manos descendent tous à 0: l'adc ne constate aucun effort de retenue.

La ligne n'étant pas équipée radio, il informe le régulateur par téléphone de la dérive. Le contrôleur regroupe les passagers à l'arrière du train. Lorsque la dérive perd enfin de la vitesse, vers celle d'un homme au pas, le col descend placer deux calés antillais dérives pour éviter que le train ne reparte dans l'autre sens.

La rame doit être rapatriée ce jour sur Sotteville pour visite approfondie sur fosse.

Les Crl de Rouen ont exercé leur droit de retrait sur ce type de matériel ce jour.

 

Perso, je trouve que adc et asct ont eu de bons réflexes: bravo à eux!!

 

ps: désolé, je viens de voir que Pascal 45 à mis les mêmes infos de par son lien.

Modifié par Le briquetier
rectif
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

 

J'apporte un bémol. Même si l'incident est grave pour la sécurité, il est quand même lié à une collision violente (une vache pèse plus de 700kg) qui a occasionné des gros dégâts sur l'engin. On n'est pas dans le cas d'une anomalie répétée (genre déshuntage), et les AGC n'ont pas encore montré d'incidents au niveau du freinage, me semble t'il.

Dans ces circonstances il est surtout urgent d'attendre l'expertise technique, car il n'est pas certain qu'il s'agisse d'un défaut de conception ou du non-respect des normes de sécurité. (Et je n'ai pas d'actions chez de-dietrich ou franco-belge, c'est seulement mon opinion).

Ca peut être bizarre ou ça peut être une fâcheuse coïncidence, le choc ayant mis le système de freinage dans une configuration impossible à prévoir.... A voir après expertise.

Malgré tes affirmations, les AGC ont bien des soucis. Une note de service il y a quelques années demandait lors de certains arrêts de freiner à 1.5b suite à risque de dérive du à desserage.

Je précise, cétait pour assurer le stationnement en gare, pas pendant le freinage.

Modifié par yienyien89
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...