Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Clothoide et raccordements progressifs en courbe


Messages recommandés

Bonsoir,

Je suis un modéliste passionné par les techniques de pose de voies.

Pour les raccordements progressifs entre une portion droite et une courbe, je connais l'usage de la clothoide et du raccordement parabolique (approximation de la clothoide).

Il y a beaucoup d'articles à ce sujet. En revanche, aucun de ces article ne parle des double voies. Comment se fait le raccordement progressif dans ce cas ?

Est-il possible de calculer 2 clothoides parallèles ?  Ou perd on le parallélisme des voies sur la partie de raccordement ?

Par ailleurs, s'il n'est pas possible de calculer 2 clothoides parallèles, fait-on une approximation pour les 2 rails d'une même voie (qui sont parallèles !)

J'avoue être passionné par les techniques et je n'arrive bien sûr pas à avoir de réponse sur des forum de modélistes.

Alors, je me suis dit que sur un forum INFRA, j'aurai peut être ma chance ...

Très grands remerciements d'avance.

François

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a une heure, dubreu a dit :

Est-il possible de calculer 2 clothoides parallèles ?  Ou perd on le parallélisme des voies sur la partie de raccordement ?

Par ailleurs, s'il n'est pas possible de calculer 2 clothoides parallèles, fait-on une approximation pour les 2 rails d'une même voie (qui sont parallèles !)

Je ne suis pas un spécialiste Infra, mais il y a quelques éléments à considérer en courbe :

- l'écartement des rails augmente (jusqu'à 1470mm)
- l'entraxe des voies augmente pour assurer le gabarit dynamique (en fonction de plusieurs paramètres aussi)
- le dévers et l'insuffisance de dévers sont des paramètres de 1er ordre dans ces calculs

Mathématiquement les raccordements ne sont pas parallèles, ni les rails.
Dans la pratique il n'y a pas que des clothoïdes, il y a plusieurs types de raccordements plus ou moins paraboloïdes.

  • J'aime 2
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 12 heures, cc27001 a dit :

 

Pas mieux. Juste une petite précision de vocabulaire : quand on parle de "rail", on désigne une barre (de 18 m, 36 m...) ou un long rail soudé. Lorsqu'on pose des barres éclissées, on parle d'une file de rails. Sauf erreur de ma part aucun LRS à ce jour n'est réellement continu sur la totalité d'une ligne (ils sont tous interrompus à un moment ou un autre par des appareils de voie, soit des aiguilles non incorporées en LRS soit des appareils de dilatation sur ouvrages d'art) par conséquent le terme générique reste "file de rails", que cette file soit composée de LRS ou de barres conventionnelles.

Bref : les rails ne sont certes pas parallèles dans les courbes mais il serait plus judicieux de dire : les files de rails ne sont pas parallèles dans les courbes.

  • J'aime 2
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui, il faut être rigoureux sur les termes. Ce sont des files de rail. okok

Et même pour le principe des "files de rails parallèles dans les courbes", il faudrait préciser selon les cas : courbes équidistantes ou courbes similaires décalées, ou courbes concentriques, car la notion de parallélisme en géométrie peut amener à des confusions.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 29/04/2018 à 20:11, dubreu a dit :

Bonsoir,

(...)

Il y a beaucoup d'articles à ce sujet. En revanche, aucun de ces article ne parle des double voies. Comment se fait le raccordement progressif dans ce cas ?

(...)

Hello

J’ai un peu de mal à comprendre : tu ne trouves pas de littérature sur la pose de double voie au sens « deux voies l’une à côté de l’autre » c’est ça ou autre chose ?

parce que, assez logiquement, le fait qu’il y ait deux voies contiguës ne dispense pas chacune des mêmes calculs de courbes...

je sèche ;) 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Je remercie chacun pour les différentes réponses apportées.

Pour répondre au modérateur, je n'ai pas trouvé de littérature traitant de la pose de "deux voies l'une a coté de l'autre". Les documents que j'ai consulté mentionnent les différents paramètres à prendre en compte pour calculer le raccordement d'une portion droite à une portion courbe, pour une voie en général.

Je me demandais donc s'il y avait des considérations particulières à prendre en compte lorsque l'on traite "2 voies l'une à coté de l'autre", notamment pour conserver autant que possible un "parallélisme" des voies.

Ou si, finalement, cela revenait à effectuer de manière quasi-indépendante, un calcul de raccordement pour chaque voie considérée.

En espérant avoir précisé ma demande, je vous remercie d'avance de votre patience, n'étant pas un pro INFRA. Tous vos ajouts seront les bienvenus, car je demeure très intéressé par le sujet.

Très bonne soirée.
François

 

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est peut être idiot, mais il me semble que pour deux voies parallèles, ce qui change c'est le rayon de la courbe. La différence entre les deux rayons étant l'entraxe des voies. Donc cela revient à calculer ton raccordement avec deux valeurs (1 pour chaque voie considérée.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois plus tard...
Le ‎02‎/‎05‎/‎2018 à 18:13, dubreu a dit :

Bonsoir,

Je remercie chacun pour les différentes réponses apportées.

Pour répondre au modérateur, je n'ai pas trouvé de littérature traitant de la pose de "deux voies l'une a coté de l'autre". Les documents que j'ai consulté mentionnent les différents paramètres à prendre en compte pour calculer le raccordement d'une portion droite à une portion courbe, pour une voie en général.

Je me demandais donc s'il y avait des considérations particulières à prendre en compte lorsque l'on traite "2 voies l'une à coté de l'autre", notamment pour conserver autant que possible un "parallélisme" des voies.

Ou si, finalement, cela revenait à effectuer de manière quasi-indépendante, un calcul de raccordement pour chaque voie considérée.

En espérant avoir précisé ma demande, je vous remercie d'avance de votre patience, n'étant pas un pro INFRA. Tous vos ajouts seront les bienvenus, car je demeure très intéressé par le sujet.

Très bonne soirée.
François

 

 

 

 

Il n'y a pas de réponse unique. Les différents réseaux ont des "règles" différentes, dans lesquelles il y a des approximations simplificatrices. En neuf à double voie, on part de l'axe de la ligne. Ensuite, il y a des "règles" d'entraxe en alignement et en pleine courbe (différentes en cas de ligne à "grande vitesse", selon la définition du pays). Ensuite, le raccordement doit respecter sur chaque voie des "règles" relatives à la variation progressive de courbure en plan et de dévers.. Ensuite, il faut tenir compte des caractéristiques du matériel de voie qui sera employé pour la faisabilité pratique, et du respect des règles relatives au obstacles.

Pour la France, as-tu le livre "La voie" de Monsieur Alias ? Son tort est de dater de 1984, mais il n'y a rien eu de public après. Comme dans beaucoup de sujets, l'utilisation de programmes informatiques ont rendu beaucoup de gens "utilisateurs" incapables de rendre compte de la théorie sous-jacente à l'établissement du programme informatique. Sans parler des cas où la notice mathématique s'est perdue dans les déménagements, restructurations, rachat de fournisseurs... !

Pour mémoire, une solution mathématique "théoriquement correcte" a été énoncée par M Caquot dans le numéro de janvier 1949 de la RGCF.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...