Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Messages recommandés

Bonjour à toutes et à tous, je viens de réussir tous les examens pour devenir conducteur crl de fret à metz Woippy, je suis bientôt convié pour signer mon contrat et négocier mon salaire. Je voulais voir avec vous, quel salaire on peut négocier et jusque combien on peut aller? N’ayant pas de référence car étant fonctionnaire je n’ai jamais eu à négocier un salaire. Merci à vous.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Anto57070 a dit :

quel salaire on peut négocier

La négociation ça me semble vite dit ! Déjà que de notoriété publique les recruteurs ne sont pas trop capables d'informer un candidat sérieusement sur sa rémunération et ses composantes, je doute qu'ils soient rompus à la négociation.

Pour donner un ordre de grandeur et une estimation du (théoriquement) possible, il faut retenir qu'un agent du cadre permanent d'un grade de début de la filière traction serait (je dis serait car il n'y a plus d'embauche sous Statut) rémunéré ainsi (traitement de base hors éléments variables de solde) :

image.png.3ede7e22aeb6b7d9c88f4f51f860aa08.png

(pour parfaire le calcul en rémunération annuelle et faire simple on multipliera par 13 pour intégrer la prime de fin d'année même si ce n'est pas un treizième mois ; on ne relance pas le débat sur ce point ici !).

Par définition, un nouvel embauché serait d'abord à l'échelon 0 (la première année, soit 2 % de moins que le montant de la première ligne) puis ensuite les échelons suivants... Je m'arrête ici pour illustrer le propos au 3ème échelon d'ancienneté :

image.png.0569cb6e03da59a9f85f128b9e8101f2.png

Ce qui se faisait déjà (parfois) pour une embauche sous Statut (autrement-dit au cadre permanent) c'était d'anticiper un peu les échelons d'ancienneté pour retenir ou ne pas faire fuir un bon candidat qui ferait la moue sur le salaire de début (surtout s'il avait déjà bien davantage là d'où il vient).

Un échelon 1 versus un échelon 0 c'était donc jouable au sortir de cette "négociation", rarement l'échelon 2. L'échelon 1 ou 2 dès l'embauche (voire 3, j'ai déjà vu) c'était vraiment pour récupérer une expérience déjà acquise dans une autre entreprise et pleinement réutilisable par la SNCF. Or, agent de conduite, c'est seulement à la SNCF (sauf à avoir fait le métier chez un autre opérateur).  Alors...

Au-dessus, j'ai pris comme référence la grille de rémunération du cadre permanent. 

Mais dorénavant (depuis le 1er janvier 2020), un candidat est embauché sous couvert d'une autre grille (dite du "personnel contractuel"). Exprimé en rémunération minimale annuelle cette fois-ci.

image.png.f03d117a171cb57296debb39102eb4e8.png

Un agent de conduite est embauché à la classe 3 (se substitue à l'ancienne qualification du cadre permanent dite TA).

image.png.4e42f9b6fd9dca1efb37ddde3604d4a9.png

Un petit 2 % en plus (référence à un premier échelon d'ancienneté de la grille du cadre permanent), pourquoi pas ? Je ne pense pas que ça puisse aller au-delà. Demander 5 % pour avoir 2 % et vite remballer la prétention salariale si ça coince, ça fait partie du jeu de la négociation.

 

Modifié par PLANONYME
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour les infos c’est très gentil de m’accorder de ton temps, étant fonctionnaire d’état avec 13 ans d’ancienneté , penses tu qu’ils accepteront un échelon plus important ou qu’ils peuvent s’aligner sur mon salaire, car là pour moi la perte et assez importante, après je sais qu’avec les primes ça peu vite monter mais bon. Quand je vois DB cargo qui embauche avec un salaire de base de 2000 euros, je me dis qu’on en est loin la. Et le problème des primes c’est que pour la retraite on oublie.

Modifié par Anto57070
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 6 heures, Anto57070 a dit :

un échelon plus important

Ce qui voudrait dire une anticipation (ou un raccourcissement) du premier déclenchement d'ancienneté à 3 ans. Je ne suis pas du tout sûr que ce sera accepté. Ça finirait probablement par se savoir au sein de la session de recrutement et ça serait le bazar assuré ! Pourquoi lui et pas moi ? Mais qui sait s'il n'est pas d'emblée proposé à tous davantage que le minimum conventionnel de branche ?

Je crois savoir que les candidats n'osent pas trop demander même si on leur a parlé de négociation. C'est au contraire le recruteur qui fait parfois un peu monter les enchères quand il sent qu'un candidat va lui échapper à cause justement du niveau du salaire de début de carrière, qui monte vite effectivement puisque la rémunération moyenne constatée d'un TA (classe 3 aujourd'hui) était déjà de 3000 € et de 3837 € pour un TB (classe 4) en 2021 (source bilan social : des moyennes toutes anciennetés, précision avant qu'on ne me tombe dessus !).

La classe 3, par nature elle ne bougera pas à l'embauche et la classe 4 ne pourra venir qu'ultérieurement quand la formation initiale sera complète et que cette qualification sera requise pour la conduite des trains confiés. 

Si DB Cargo embauche à 2000 € (y compris non formé et donc sans aucune habiliation à conduire quoi que ce soit avant un certain temps ?), c'est un argument à faire valoir.

Mais la SNCF aura sans doute comme réponse que le déroulement de carrière sera potentiellement plus diversifié chez elle que chez ses concurrents qui, pour l'heure, n'opèrent que dans le fret.

Je ne sais pas trop comment c'est formulé dans les documents du recrutement mais je ne comprends pas trop qu'une négociation de la rémunération puisse être proposée. Du gré à gré ? Mais en la matière, le gré est nécessairement d'un seul côté, celui du recruteur... sauf à ce qu'il ne trouve personne. Ce qui, quoiqu'on en dise, ne doit pas trop être le cas. La difficulté n'est pas de trouver des candidats pour entrer en formation d'agent de conduite (même s'il faut en trier énormémment pour en trouver un). La vraie difficulté c'est que ce candidat réussisse sa formation initiale pour pouvoir...conduire des trains, la finalité. 

 

  • J'aime 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Anto, je suis dans le meme cas que toi. ancien agent de l'état (un peu plus de temps que toi), je me reconvertis comme CRL TER. Je rentre en école dans quelques jours et je vais aussi être amené à signer mon contrat. Dans une interview, Mr PEPY avait clairement dit que les contractuels embauchés après le 1er janvier 2020 pourront négocier leur salaire en fonction de plusieurs critères (expérience, diplômes...etc). Dans mon cas je rentre avec un bac+3 et une expérience en management assez importante, mais qui clairement ne me servira à rien (dans un premier temps en tout cas). 

négocier le salaire en entrée d'école me parait un peu illusoire et peu réaliste. néanmoins, je tenterai quand même(on ne sait jamais... sur un malentendu..🤪). Par contre, une fois la formation terminée, là clairement je serais plus "insistant" sur la négociation en mettant en avant les critères que je juge important (mon expérience passée, mes diplômes...). Je suis peut être naïf mais en tout cas c'est comme ça que je compte faire. Et si on me fait comprendre que la négociation n'est absolument pas possible, ben je ferai mes 5 ans qui me lient à la Sncf et j'irai ailleurs, tout simplement. Mais bon, ce n'est pas le but.

 

il y a 40 minutes, PLANONYME a dit :

La difficulté n'est pas de trouver des candidats pour entrer en formation d'agent de conduite (même s'il faut en trier énormémment pour en trouver un).

Alors, je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi. quand tu vois le nombre de stage CRL qui sont reportés ou simplement annulés par manque de stagiaire, ça fait peur... Par contre pour en discuter avec plusieurs mécanos, le soucis ne vient pas forcément du manque de candidat mais des recruteurs ou des RH. perso, j'en ai fait les frais de cette mauvaise gestion... en toute honnêteté, j'ai failli au bout de plusieurs mois abandonner l'idée de rentrer à la SNCF. et malheureusement je ne suis pas du tout un cas isolé. un ami a déposé sa candidature (+ un co-optage) ... il aura fallut 4 mois et je ne sais combien de relance (d'amis CRL) pour que la RH l'appelle afin qu'il passe ses tests. il a eu la même réaction que moi : c'est juste une blague leur besoin en conducteur ??? 

maintenant c'est du passé, je vais me consacrer à 100% à la formation 🤓. c'était mon coup de gueule du jour 😂

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

Si la nego est limitée… c’est déjà bien… ca veut dire que la porte n’est pas fermée… 

c’est juste dommage ces effets d’annonces de la part de la SNCF.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 2 minutes, Sweety37 a dit :

Si la nego est limitée… c’est déjà bien… ca veut dire que la porte n’est pas fermée… 

c’est juste dommage ces effets d’annonces de la part de la SNCF.

Faut arrêter de rêver, la négociation des salaires c'est du vent. Comment imaginer une entreprise où chacun va négocier son salaire de façon individuelle,  c'est tout simplement impossible et ingérable.

Quand on vous peint les lunettes avec cette négociation, c'est simplement pour signifier qu'il y aura quelques euros de différence  pour le même poste et une même ancienneté, et que tu pourras demander une petite rallonge sans aucune certitude de l'obtenir. Car il faudra de toute façon rentrer dans une enveloppe budgétaire et là ça rentre au chausse-pied.

  • J'aime 4
  • J'aime pas du tout 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 6 heures, Laroche a dit :

Faut arrêter de rêver, la négociation des salaires c'est du vent. Comment imaginer une entreprise où chacun va négocier son salaire de façon individuelle,  c'est tout simplement impossible et ingérable.

euh.... à priori... t'as pas du beaucoup bosser dans le privé. En fait, tu "peux" négocier ton salaire dans n'importe quelle boite privée. Je ne parle pas de +20%... mais c'est juste la norme la négociation. Dans le privée... j'insiste. 

par exemple, dans les compagnies aériennes (pour faire un rapprochement avec la SNCF), tu peux négocier ton salaire d'embauche et c'est normal. 

Maintenant, que la SNCF ne veuille pas le faire ... c'est leur droit. Personne ne dit le contraire. c'est juste dommage que dans le plan de com du recrutement, on te dit que c'est possible. c'est plus ça qui me gène... 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 20 minutes, Sweety37 a dit :

euh.... à priori... t'as pas du beaucoup bosser dans le privé. En fait, tu "peux" négocier ton salaire dans n'importe quelle boite privée. Je ne parle pas de +20%... mais c'est juste la norme la négociation. Dans le privée... j'insiste. 

par exemple, dans les compagnies aériennes (pour faire un rapprochement avec la SNCF), tu peux négocier ton salaire d'embauche et c'est normal. 

Maintenant, que la SNCF ne veuille pas le faire ... c'est leur droit. Personne ne dit le contraire. c'est juste dommage que dans le plan de com du recrutement, on te dit que c'est possible. c'est plus ça qui me gène... 

 

 

Bof je n'ai fait que 42,5 années dans diverses boites privées, et j'ai embauché quelques collaborateurs, mais bon je ne prétends pas détenir la vérité 😘

Bien sûr qu'il existe une petite marge de négo lors d'une embauche, mais il faut être bien conscient que d'une façon ou d'une autre tu entres dans une grille en fonction de ton poste, de ton âge / ancienneté et expérience, et pour chaque poste il y a des bornes mini et maxi. Alors oui le recruteur essaie de te recruter au mini, et il ne te reste plus que quelques % à gratter, si le budget alloué le permet. Et que quelle que soit la boite, sauf cas exceptionnel, personne ne prendra le risque de faire rentrer un mouton noir qui serait payé beaucoup plus que ses collègues à poste équivalent.

Appeler cela une négociation me semble un abus de langage.

  • J'aime 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 10 heures, Laroche a dit :

Bof je n'ai fait que 42,5 années dans diverses boites privées, et j'ai embauché quelques collaborateurs, mais bon je ne prétends pas détenir la vérité 😘

Bien sûr qu'il existe une petite marge de négo lors d'une embauche, mais il faut être bien conscient que d'une façon ou d'une autre tu entres dans une grille en fonction de ton poste, de ton âge / ancienneté et expérience, et pour chaque poste il y a des bornes mini et maxi. Alors oui le recruteur essaie de te recruter au mini, et il ne te reste plus que quelques % à gratter, si le budget alloué le permet. Et que quelle que soit la boite, sauf cas exceptionnel, personne ne prendra le risque de faire rentrer un mouton noir qui serait payé beaucoup plus que ses collègues à poste équivalent.

Appeler cela une négociation me semble un abus de langage.

on est complétement d'accord...j'ai pratiqué également...

on ajoutera que bien évidemment cela dépendra également de la fonction et du niveau pour lequel tu souhaite être recruté....ou que l'on veut te recruter.

ce qui n'est pas la même chose...

si tu postules ou si on vient te chercher, il y a déjà potentiellement une différence.

la boite peut jouer dans certains métiers sur certains avantages soigneusement sélectionnés (voiture de fonction non logotée nombre de JRTT annuels octroyés matériels professionnels pouvant être utilisés à des fins personnels, etc etc etc..).

Bien évidemment la marge de manœuvre vis à vis de l'embauche d'un cadre dirigeant et la panoplie proposée, ne sera pas la même que pour un lampiste ( petit cadre exécutant maitrise ou simple agent... dont le grade ou la position est souvent déterminée juste par un niveau de salaire et qui n'ont de cadre que le titre).

Par ailleurs plus la boite est grosse plus les chose sont relativement cadrées, surtout dans le public/para public qui nous occupe dans ce fil.

Dans une PME, c'est déjà plus flou....

Dans le public il y a également tous ces chargés de mission (notamment dans les collectivités territoriales) qui sont embauchés en CDI ou mieux en CDD et là c 'est l'omerta totale car ce sont de vrai contrats, négociés de gré à gré hors de tout champs habituels.

Mais là encore ça n'est pas pour des postes de balayeurs d'éboueurs ou d'employés administratifs. du reste ces gens se voient attribués des postes parfois créés de toutes pièces hors nomenclature officielle de la fonction publique ou du secteur public   : le poste que tout le monde connait c'est celui de directeur de cabinet du maire.

il est rarement fonctionnaire en exercice, mais plus souvent en disponibilité de la fonction publique, et ses émoluements se négocient entre le maire qui le choisit et lui même,, puisque si le maire saute lors d'une élection, le dircab et sa clique dégagent avec... 

Un autre genre de poste des chargés de missions dans les collectivités : un projet tram est en projet on recrute un directeur en charge de la mission/projet tram , qui sera en poste avant le début des travaux et qui y restera encore un an après l'inauguration, voir enchainera sur une autre mission....

Ceux là s'ils sont politiquement dans le mouv de la collectivité, ils peuvent y rester des années en disponibilité de la fonction publique....et leurs salaires n'ont rien à voir avec ce qui est prévu par les grilles de fonction publique puisqu'ils sont "hors cadre".

voila pour les exemples dans le public histoire d'éclairer le débat...ne serait ce qu'à échelon d'une collectivité...

Cela doit bien exister à la SNCF ou dans je ne sais qu'elle entité....voir filiales pourtant rattachées administrativement à la maison mère.

mais bien évidemment ça ne s'applique pas aux "postes métiers" codifiés et répertoriés .... et encore moins à ceux apparenté ou issus du feu statut.

 

Modifié par capelanbrest
  • J'aime 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.