Gom

Modérateur
  • Compteur de contenus

    9 287
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    31

Réputation sur la communauté

6 073 Explosif

1 abonné

À propos de Gom

  • Rang
    Intermittent du rail
  • Date de naissance 27/07/1983

Infos Personnelles

  • Ville
    Coyote
  • Hobbies
    Free, or not to be

Infos Métier

  • Entreprise
    SNCF
  • Service
    Traction

Visiteurs récents du profil

24 032 visualisations du profil
  1. Cette politique de sécurité routière basée sur la vitesse a un gros effet pervers : On voit de plus en plus de personnes persuadées d'être respectueuses du code de la route à partir du moment où la vitesse est respectée... mais qui ne savent pas prendre un rond-point correctement, qui s'insèrent de manière dangereuse depuis les voies d'accélération, etc. Pour moi, il ne devrait pas y avoir de point du code de la route plus ciblé qu'un autre. Chaque règle est importante et doit être appliquée. Tiens j'ai encore vu un exemple d'incivisme ce midi à Rennes : La rue qui passe devant la gare est réservée aux bus et taxis, avec un panneau "sens interdit sauf bus et taxi" de chaque côté. Il y avait sans mentir une bonne dizaine de voitures qui ont pris cette rue pour un "dépose minute". Un fourgon de la Police Nationale était présent... Pour demander aux 2 qui étaient devant un emplacement réservé (accès pompiers ?) de dégager. En revanche, rien pour tous les autres. Les risques ? Provoquer un bouchon en bloquant les bus, gêne à la circulation des piétons qui se trouvent obligés de contourner par la route (et de prendre le risque de se faire renverser), ouvertures de portières sans regarder, etc... Ah mais bien sûr, ils respectaient la vitesse limite puisqu'ils étaient à l'arrêt. Mettons nous à la place de ces conducteurs qui ont vu passer le fourgon : ils peuvent se sentir dans les règles, puisqu'on ne leur a strictement rien dit. Donc ils recommenceront.
  2. Alors si ce n'est pas un problème de lecture, c'est un sérieux problème de compréhension. Ou de mauvaise foi, au choix. Tu as raison. Mettre plus d'agents sur les routes chargés de s'occuper du bon respect du code de la route dans son ensemble (en gras et souligné... Je ne sais pas si tu le comprendras mieux mais ça ne coûte rien d'essayer), ce n'est pas sérieux et irréalisable. Et surtout des agents formés qui connaissent réellement le code de la route et l'appliquent. Ah mais c'est donc ça ! C'est trop difficile... Donc on laisse tomber et on choisit la facilité. Donc pour rester sur les accidents de la route, ne restons que sur la vitesse parce que c'est facile, on pose un radar et on attend. Oublions les contrôles d'alcoolémie, les clignotants, le téléphone portable, etc, parce que c'est trop compliqué et que ça coûte plus d'argent que ça ne rapporte. Et pour ta dernière phrase, on reste toujours dans le même problème de compréhension, à aucun moment je demande de se passer des mesures de contrôle de vitesse. Je demande en revanche qu'on ne s'arrête pas uniquement à ça.
  3. 2) Ce dont je suis contre ? A ton âge, il serait temps d'apprendre à lire. 3) D'accord, donc le nombre de morts a son importance. Pourquoi n'y a-t-il pas le même acharnement politique (et de ta part, du coup) à faire diminuer le nombre de suicides ? Le nombre d'accidents domestiques ? 1 mort suite à une chute dans l'escalier à la maison est moins important qu'un mort sur la route ? 4) Avant de dire "pour le même accident à telle vitesse", j'ai simplement une autre approche : Celle de me dire qu'on peut plus simplement éviter l'accident. S'il n'y a pas d'accident (respect des clignotants, distances de sécurité, et autres règles élémentaires du codes de la route), il n'y a même pas à se poser la question de la vitesse.
  4. Au temps pour moi alors, je ne l'avais pas vérifié. Merci
  5. C'est bien dommage d'avoir supprimé cette partie de la loi. Heureusement là encore, le "bon sens" veut que cela se pratique encore. Eh oui c'est bien le principal reproche que je fais à la politique actuelle de sécurité routière. On ne réagit qu'aux nombres de morts, pas face au nombre d'accidents. On réagit à la conséquence, pas à la cause. Et encore une fois, ce n'est pas parce que je pointe du doigts ce fait que je suis totalement contre les contrôles de vitesse. Ils sont bien évidemment utiles. Mais la politique actuelle est totalement disproportionnée, ciblant en très très grande majorité la vitesse au détriment du reste, souvent même en rajoutant de la pollution (ralentisseurs, rond-points, ...). D'autres pays font le chemin inverse avec succès pourtant. C'est pourtant ce que tu fais dans le message que je cite. Pour revenir au sujet principal de ce forum et à l'actualité (2 accidents de personnes en Bretagne aujourd'hui) : Pourquoi ne pas appliquer la même logique au ferroviaire ? La vitesse est un risque important. On en parlait dans un autre sujet sur la traversée des gares à vitesse supérieure à 160. Et pour limiter les accidents de personnes, en circulant en marche à vue sur l'ensemble du réseau, on ferait alors beaucoup moins de morts. ... Non ?
  6. C'est au législateur qu'il faut alors te plaindre, le plus simple étant de prendre ta plus belle plume pour écrire à ton député. Et les véhicules agricoles sont limités à 25. C'est justement pour ça qu'on ne peut pas mettre de vitesse "minimale" ni de valeur chiffrée. Pour un véhicule agricole ou une voiturette, ils ne peuvent légalement (et théoriquement...) pas faire mieux. En revanche, le camping car n'est pas limité à 50/60km/h. Donc lorsqu'un tel véhicule circule à 50km/h sur une route sèche, sans virage dangereux, sans que la visibilité ne soit particulièrement réduite, il s'agit bien d'une vitesse anormalement faible. Il s'agit juste de bon sens, trop de paramètres étant en compte pour mettre des valeurs chiffrées.
  7. Comme dit plus haut, il n'y a pas de valeur binaire. Ce n'est pas parce que tu vas rouler ponctuellement sur nationale à 60 en plein milieu d'après midi un Mardi de Février non férié, tout seul sur la route que tu vas créer une gêne. En revanche, cette même vitesse avec une voie libre devant toi et tout un tas d'autres usagers derrière, ce n'est pas la même chose. C'est bien pour ça qu'il n'y a pas de donnée chiffrée dans la loi, c'est en fonction de plusieurs paramètres laissés à la libre appréciation des forces de l'ordre. Pour la phrase en gras : Relis le message d'ADC01 juste au dessus de toi. Il y a bien un article de loi qui interdit cette pratique. Ça semble dur à comprendre dis donc ! Et oui même en IDF, on trouve parfois sur les voies rapides de véritables bouchons mobiles. Pour tout un tas de raison (Ouvrier qui ne doit pas rentrer trop tôt pour éviter qu'on lui donne une autre mission mais qui a un véhicule géolocalisé, ou plus simplement la peur). Mais rassure toi, tu ne les verras quasiment jamais verbalisés ! Pour ta dernière phrase, tu peux aussi continuer de faire dire ce que tu veux aux chiffres, tout dépend ce que tu veux prendre en compte. Combien de morts dans des "sur accidents", ralentissements brutaux, etc ? Alors oui tu me diras que le bouchon en lui même n'est pas responsable seul de l'accident, il y a d'autres paramètres : vitesse, non respect des distances de sécurité, endormissement, inattention... Et je te répondrais que c'est la même chose quand tu dis qu'un accident est causé par la vitesse. Il y a souvent tout un tas d'autres paramètres qui font que la vitesse seule n'est pas en cause.
  8. Euh... Oui et ? Dans les exemples que j'ai cité, les 2 sont contraires à la loi. Pourtant ici, créer un bouchon vous semble plus acceptable que rouler 10km/h au dessus.
  9. Ce n'est pas à moi de l'estimer. La loi est suffisamment floue pour laisser libre appréciation aux forces de l'ordre. Non. Mais la loi impose une vitesse maximale et interdit une allure exagérément lente susceptible de provoquer une gêne à la circulation. Si tout le monde respecte ça, sans forcément rouler exactement à la même vitesse, on permet un trafic fluide, sécuritaire, écologique... (Oh un bisounours !)
  10. Peut-être parce qu'on n'a pas à l'accepter. Tu n'acceptes pas celui qui veut rouler 10km/h au dessus des limitations ? Pourquoi devrait-on accepter celui qui crée un bouchon égoïstement ?
  11. Pour évaluer cette vitesse anormalement basse, c'est assez simple en fait. Celui qui se "traine" à 70 sur route à 90 mais qui est tout seul ou encore dans une zone qui permet les dépassements faciles, ça ne pose aucun problème. Là où ça provoque une gêne à la circulation, c'est quand cette "lenteur" (notez les guillemets") provoque un embouteillage injustifié. Ce genre de phénomène est très fréquent en zone touristique, où certains ont la route pour eux et tant pis s'ils gênent tout le monde derrière eux. Ça génère de l'énervement, donc prise de risque parfois inconsidérée de la part des autres usagers excédés et surtout comme je le disais plus haut, ça provoque une gêne énorme, inutile et chronophage pour les services de secours.
  12. Accidents, Incidents & Avaries du Réseau

    Le temps de communiquer déjà, rendre compte de l'incident (y a-t-il une liaison radio sol train sur cette ligne ? Si non, ça peut prendre pas mal de temps). Le temps d'évaluer la situation, est-il possible d'y remédier et de poursuivre la marche (intervention d'agent voie ? Entreprise extérieure ? Sous quel délai ?). Puis choix de la solution : Quel est le plus rapide entre l'intervention pour déplacer la pierre et le retour gare en arrière + taxi/car pour les voyageurs ? Rien que cette partie peut prendre déjà plus d'une demie heure sans problème. Ensuite, la procédure de retour à la gare en arrière est aussi longue à mettre en œuvre, ça ne se fait pas de manière simple pour des raisons de sécurité. Et comme en plus il s'agit d'une procédure rare, il vaut mieux prendre son temps pour éviter tout problème (Autre circulation, assurance d'avoir une voie libre pour réceptionner le train, assurance également que la voie est libre sur le parcours à rebrousser, problématique passage à niveau, etc). Et je simplifie de mon petit point de vue de conducteur, je ne connais pas l'ensemble des éléments.
  13. http://www.droitissimo.com/auto-moto/code-route/vitesse/existe-t-france-vitesse-minimale-route-autoroute Mais comme ce n'est pas à la mode de sanctionner pour ça... Tout comme on ne sanctionne pas le mauvais usage des clignotants, le non respect des distances de sécurité, etc... Ça rapporte moins que mettre un radar. Il faut attendre le jour où un élu verra un membre de sa famille mourir parce que les secours auront mis trop de temps à intervenir car bloqué derrière un bouchon artificiel créé par ce genre de personnes. Peut-être que... Et encore ! Je me souviens encore, petit, regarder le JT avec mes grands parents. Une mamie s'était faite pruner pour entrave à la circulation. Commentaire bien à charge de Pernaut, comme à son habitude... Et quelques jours plus tard, amende retirée suite à cette médiatisation !
  14. Actualités aéronautiques

    Des économies vertigineuses... Euh... Les salaires des pilotes représentent quelle proportion dans le coût d'un vol ? Du journalisme sans parti pris, certainement
  15. Chronique médicale

    Rien n'a été prouvé concernant la présence d'aluminium dans les vaccins mais régulièrement, on s'inquiète, parce qu'il faut bien s'occuper. En revanche, concernant les doses énormes de déodorant contenant de l'aluminium dont on s'asperge chaque jour, qu'on respire abondamment, on fait quoi ? Concernant les doses qu'on ingère, car oui, l'aluminium est présent un peu partout dans notre alimentation, par les emballages ? Comme tout, l'aluminium devient toxique à partir d'une dose bien supérieure à celle contenue dans un vaccin (0.85mg maxi), et à condition que cette dose soit prise régulièrement (au dessus de 1mg/kg, quotidiennement). Qui se vaccine tous les jours ? Peut-on faire sans aluminium dans les vaccins ? Oui bien sûr. Mais à ma connaissance, on n'a pas encore trouvé d'adjuvant aussi efficace pour stimuler la réaction du système immunitaire. Donc oui on peut faire sans... Mais au prix d'une moins bonne efficacité, et aussi un besoin en rappel plus important. Ajoutons que même si la vaccination est imparfaite (Affaire du vaccin contre l'hépatite B et ses cas de sclérose en plaque par ex), elle sauve combien de vie ? N'est-ce pas la vaccination qui a permis d'éradiquer la variole ? (spéciale dédicace à Pasteur, si tu nous regardes de là où tu es !). J'avoue ne pas comprendre cet appel au principe de précaution. Pourquoi ne l'applique-t-on pas dans plein d'autres domaines, comme celui des ondes, des pesticides, etc etc... ?