Jump to content

On Sight

Membre
  • Content Count

    417
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

226 Brûlant

About On Sight

  • Rank
    Mallet 414

Infos Personnelles

  • Ville
    PARIS
  • Hobbies
    La montagne, les randonnées, les champignons, la gastronomie, le bricolage

Infos Métier

  • Entreprise
    -
  • Service
    non

Me Contacter

Recent Profile Visitors

7614 profile views
  1. Il faut peut être et surtout se poser des questions sur la conception de la gare. Si une gare "de Nîmes TGV" devait être construite, sa position idéale devait être au croisement de la ligne classique "Tarascon- Sête", or les concepteurs de la ligne ont placé dans la zone un changement de pantos "25000 LGV/25000 et la transition de signalisation TVM 430/ ETCS niveau 1!!! Une fois de plus on se moque complètement de l'exploitation et des difficultés de conduite dans cette zone. Il est donc facile de charger le conducteur ou (et) l'aiguilleur. De plus, j'avais lu mais cela a peut être évolué, que tous les itinéraires étaient tracés par les voies à quai (pas de différence entre un train avec arrêt d'un train sans arrêt).
  2. Saches cher ami que l'exploitation ferroviaire en sécurité est un bel empilage de métiers (au sens noble du terme) d'expertises, de connaissances, de savoir faire, de retour d'expériences et que tu es sûrement nécessaire au système mais pas suffisant. Par contre suffisant tu l'est.
  3. Bonjour, quelqu'un parmi vous peut me dire: - si les voies directes, en gare, sont utilisées par les TGV passant sans arrêt ou si tout le trafic passe par les voies à quai, - à quel PK se situe les points de transition TVM/ ETCS niveau 1 sur voie1 et sur voie 2, - à quel PK se situe les points de transition ETCS niveau 1/ TVM sur voie2 et sur voie 1. merci par avance.
  4. La même technique est utilisée sur les LGV au niveaux de certains ponts avec les DCV (détecteurs de chute de véhicule) et il existait, basé à peu près sur le même principe à la sortie du tunnel sous la Manche côté Calais pour les TGV Transmanche, 2 détecteurs de patins bas.
  5. Seuls les PRS du PAR SE pouvaient être repris en cde locale, mais à l'époque il était bcp + simple en procédure de garder la télécommande et la relève d'incident et l'exploitation étaient + rapides et moins complexes à gérer. Pour les autres PAR, CCT et PCD la commande locale n'était pas possible par les Exploitants. On peut rajouter "L'exploitation technique des chemins de fer" d'André Lemonnier ingénieur honoraire. document de1960.
  6. Bonjour, tu pourras ajouter, si ne n'est déjà fait, de grosses économies en personnel.
  7. Pour le LZB c'était plus "moderne" et le lobby du "Deutch Qualitat" déjà bien actif à l'époque... En ce qui concerne l'électrification si les rames étaient bi courant (3000 V DC/25000 V AC) elles auraient pu fonctionner sous 1500 V à mi-puissance comme les locs Italiennes à Modane.
  8. Faut bien s'occuper, ça ou peigner la girafe ou disserter sur le sexe des anges cela ne fait de mal à personne
  9. As tu déjà essayé de faire boire un âne qui n'a pas soif?
  10. Et heureusement les cantons sont courts. On est plus que limite de capacité et le premier train qui s'arrête c'est la fête à Neuneu…..
  11. Tout simplement parce que le système a été conçu par des constructeurs "signalisation" (1) et non pas par les spécialistes INFRA, Conduite et Exploitation des principaux réseaux Européens; donc tout va pour le mieux quand cela fonctionne , au moindre incident le système par conception est lourd à remettre en service. D'ailleurs sur les lignes à double signalisation de cabine, certains n'hésitent pas en cas de panne ETCS niveau 2, après accord et procédure, de redémarrer en TVM et on ne peut les blâmer. (1) - 1993 création de ERTMS Group (vœux européen) pour définir la STI (cahier des charges techniques); les Réseaux ferroviaires n'arrivent pas à se mettre d'accord sur un système, - 1998 formation de l'union UNISIG des industriels européens (de mémoire Siemens, Alstom, Ansaldo, ….) dans le but de finaliser la STI. Et surtout ne pas oublier le conducteur doit aussi parler la langue officielle du pays circulé. Si je suis intervenu dans cette partie du forum c'est que du fait de mon long parcours professionnel et en tant que "profane", je sais clairement de quoi je parle et je ne me contente pas d'écrire ou de transcrire quelques lignes lues de ci de là ou de copier "L'ERTMS pour les nuls".
  12. Le confinement n'a pas que des effets positifs, je ne suis pas à l'abri de me mélanger les pinceaux
  13. Bonsoir, tu vas sur le site de l'EPSF, rubrique "recherche de documents" et tu tapes "RFN-IG-SE 02C-00-n°002" Principes et règles d'exploitation du système ETCS V3, tu télécharges le document. Bonne lecture, avec le confinement tu devrais avoir assez de temps pour tout le lire sans mal de tête….
  14. Bonsoir, il doit y avoir une erreur, à Bordeaux les Châteaux ne sont pas des Châteaux d'eau
×
×
  • Create New...