Aller au contenu

zorba

Membre
  • Compteur de contenus

    799
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

395 Torride

À propos de zorba

  • Rang
    MAGLEV
  • Date de naissance 07/08/1947

Infos Personnelles

  • Hobbies
    Transports, Urbanisme, Architecture

Infos Métier

  • Entreprise
    -
  • Service
    non

Visiteurs récents du profil

5 379 visualisations du profil
  1. Cet gare sera utilisée aussi par les employés de l'aéroport et de toute la zone de bureaux et services ce qui doit faire quand même des flux importants. Quand on voit la densité de "bagnoles" dans le secteur, on peut penser que certains usagers viendront en train TER, privé bientôt donc propre et à l'heure et sans grève, et qu'ils laisseront les "bagnoles" au garage.
  2. Onet fait le travail avec des personnels précaires. Le nettoyage des trains devrait faire partie des tâches confiées à des cheminots au statut. Sinon, il ne restera à SNCF que les cadres dirigeants au statut, tous hauts fonctionnaires interchangeables ou pas, tous les métiers peuvent être externalisés avec à l'arrivée la baisse des coûts, des salaires et des journées de grève. Allez G. Pépy et E. Borne, encore quelques réformes avant de changer de poste.
  3. Ils sont "trop" forts chez ADP, ils n'ont pas de plans, ils font de la communication et s'adaptent en permanence.
  4. zorba

    Le Brexit

    Je ne m'inquiète pas du côté pragmatique des anglais, aussi bien ceux qui ont voté LEAVE que ceux qui ont voté REMAIN. Ils finiront bien par trouver une solution qui maintiendra leurs positions dans les affaires internationales, sans avoir besoin de s'agenouiller comme l'ont fait et continuent de le faire les dirigeants français devant les dirigeants allemands au nom de l'Europe et d'un soit-disant couple franco allemand qui est totalement imaginaire. Les entreprises allemandes ne demandant jamais l'avis ou l'autorisation des dirigeants français pour mener leurs affaires dans le sens de leurs intérêts. Ce qui reste le bon sens dans le système mondialisé actuel. "Homo homini lupus" disaient déjà les romains, et ils avaient établi un vaste empire.
  5. zorba

    Le Brexit

    L'Ecosse a refusé l'indépendance, elle a eu le choix, ce qui n'est pas le cas pour la Corse ou la Bretagne en France. Aux écossais d'anticiper et de faire exploser le Royaume "Uni" avant de rejoindre l'Union européenne. Restera le siège des anglais avec droit de véto à l'ONU, eux ne le lâcheront pas de leur plein gré, comme les français sont prêts à le faire au profit de l'Allemagne ou de l'Union européenne.
  6. Surtout à l'époque où l'on féminise "à mort" tous les noms dans les réseaux publics, priver les deux entreprises emblématiques du transport public de leur article féminin est une dérive dangereuse. Longue vie à la SNCF, à la RATP, pour le reste tout est décidé à Bruxelles, pas besoin de tirer le fil du mensonge...
  7. Quel intérêt de "barbouiller" ces rames qui viennent de recevoir une nouvelle livrée? Donner du travail aux ateliers peinture - entretien ou amuser quelques cadres responsbles du marketing chez Thalys et ... SNCF, ils sont nombreux semble--il et fort créatifs.
  8. Alors là, je ne vois pas l'intérêt, sauf si SNCF sous traite à des privés moins chers, c'est-à-dire payant ses employés moins bien que SNCF ne la fait...Avis aux amateurs et futurs GJ.
  9. zorba

    Le Brexit

    Walter Hallstein, premier président de la Commission Européenne, peut faire regretter la défaite de l'Allemagne en 1945, il s'est bien rattrapé depuis et a donné le bon exemple. Les anglais jouaient déjà contre l'Europe, allemande ou soviétique, c'est aussi dans leurs gènes.
  10. zorba

    Le Brexit

    Dans la démo-crature européenne, il n'y a que les votes "pour" l'Europe qui vont dans le sens du progrès et des libertés. JC. Druncker, président de la Commission, a officiellement déclaré et répété qu'"on ne pouvait pas voter contre les traités européens" Etait-il bien lucide ou souffrait-il d'une sciatique quand il faisait ces déclarations. . L'histoire apprend que tous les traités finissent pas disparaître, comme les grands empires; aux européistes de prendre les devants et de laisser les anglais résoudre leurs problèmes, ils ont souvent su faire seuls en défendant bien leurs positions et leurs intérêts.
  11. Sans oublier les coûts de manutention par des engins pouvant prendre 30 ou 40 tonnes en bout de flèche. Ça ne doit pas être donné non plus à l'achat ni en entretien, sécurité du levage oblige.
  12. zorba

    Le Brexit

    Les anglais n'ont jamais accepté d'autorité continentale, aussi bien celle des royaumes français, espagnols ou celle des empires prussiens ou russes, pareil pour l'autorité de l'église catholique apostolique et romaine, les rois ou reines d'Angleterre faisant parfaitement l'affaire en matière religieuse. C'est dans leurs gènes de gérer leurs affaires dans le sens de leurs intérêts et d'être les maîtres sur leur territoire. On ne peut pas dire la même chose des dirigeants français plus facilement aux ordres des puissances étrangères, occupantes ou pas, ce qui rend plus naturelle l'organisation de l'Union européenne actuelle.
  13. Vrai, mais pas en France dans un service ou un espace public.
  14. Alors si la sous traitance n'est pas une solution, il faut accepter de voyager dans des trains nettoyés moins souvent et plus superficiellement. Sauf pour les grandes occasions quand l'Etat-Major d'une Autorité Organisatrice ou de SNCF se déplace.
×
×
  • Créer...