Jump to content

Bauvilla

Membre
  • Content Count

    603
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

Everything posted by Bauvilla

  1. Lettre du Consul général de France à Barcelone aux Français d’Aragon, des Baléares et de Catalogne Chers compatriotes français d’Aragon, des Baléares et de Catalogne, Depuis le 14 mars, l’Espagne est en état d’alerte pour combattre la pandémie de coronavirus. A compter de ce jour, 30 mars, et jusqu’au 9 avril, les lieux de travail qui ne concourent pas à une production industrielle ou à des services considérés comme essentiels resteront fermés. Vous étiez déjà pour beaucoup confinés chez vous. Vous serez demain plus nombreux encore. Quelle que soit votre situation, vous témoignez dans l’épreuve d’un sens des responsabilités qui vous honore. C’est ainsi que nous vaincrons la maladie, en faisant face au fléau avec calme et discipline. Le strict respect des consignes du gouvernement espagnol est un impératif. Je vous remercie d’y veiller encore, comme vous le faites déjà. Au cours des deux dernières semaines et conformément à la ligne arrêtée par le Président de la République, le Consulat général de France à Barcelone et ses agences de Majorque, Ibiza, Saragosse, Gérone ou Lérida, ont œuvré pour accompagner les Français de passage souhaitant rentrer chez eux ; permettre aux étudiants, aux stagiaires, aux volontaires internationaux de faire face aux blocages et de retrouver leurs familles ; trouver des solutions d’hébergement d’urgence lorsque c’était nécessaire. Je veux rendre hommage à l’équipe de femmes et d’hommes qui se consacre à ce travail quotidien. A distance, malades du covid-19 et bien portants, les agents du Consulat général se sont dévoués sans relâche, tôt le matin et tard le soir, pour montrer que les valeurs de solidarité ne sont pas de vains mots mais un idéal d’action. Quand tout s’arrête, le service public continue et l’Etat avance. C’est le sens de notre engagement et celui de vos élus conseillers des Français de l’étranger, que je salue. Dans ce moment si singulier, où tant de certitudes sont balayées, certaines convictions sortent confortées. Je souhaite que le lien qui nous unit à notre communauté soit plus étroit que jamais. Le 18 mars, nous avons pris la décision de suspendre l’activité de délivrance de titres et fermé le Consulat pour pouvoir nous concentrer sur les urgences. Aujourd’hui, l’urgence, c’est de prêter attention à ceux d’entre nous qui sont les plus fragiles, malades, personnes âgées, isolées, femmes éventuellement menacées par leur conjoint... Nous nous devons d’être vigilants. Si vous êtes sans nouvelles de personnes de la circonscription que vous savez en situation de précarité, si vous éprouvez des difficultés pour les joindre, si vous êtes confrontés des difficultés qui menacent votre intégrité, votre santé, si vous ne parvenez plus à toucher votre pension, si vous ne vous en sortez plus, tout simplement, faites-le nous savoir. Naturellement, nous ne pourrons pas tout. Mais nous donnerons le meilleur de nous-même pour vous orienter, vous donner des clés ou si possible, vous ouvrir des portes. Je vous rappelle que notre ligne téléphonique est ouverte de 09h00 à 17h30 aux numéros suivants : (+34) 917 007 728 ; (+34) 917 007 737 ; (+34) 917 007 742. Pour les urgences, notre astreinte fonctionne jusqu’à 22h au (+34) 699 300 749. Vous pouvez aussi nous écrire en vous rendant sur le site du Consulat général www.barcelone.consulfrance.org. Pour ceux d’entre vous qui éprouveraient le besoin de parler et d’être accompagnés, nous mettons à vos disposition une liste de psychologues avec lesquels nous sommes en contacts et qui ont ouvert une consultation à distance. Le défi que nous affrontons est immense. Aux familles endeuillées qui ont perdu un être cher, j’adresse mes sincères condoléances. Le temps du combat n’exclut pas le recueillement et la compassion, au contraire. En nous souvenant des personnes parties trop tôt et en honorant nos morts, nous donnons aussi son sens à notre lutte pour la vie. Aux personnes malades, je souhaite tous mes vœux de prompt rétablissement et de bonne santé. A vous tous enfin, je veux dire que nous sommes là, à votre service. Tous ensemble, solidaires, nous serons plus forts et nous tiendrons bon. Cyril PIQUEMAL Consul général de France à Barcelone
  2. Je vous recopie la liste des travailleurs qui font partie des services éssentiels listée dans le décrét de confinnement tel que publié au journal officiel espagnol ce jour. BOLETÍN OFICIAL DEL ESTADO Núm. 87 Domingo 29 de marzo de 2020 Sec. I. Pág. 27635 cve: BOE-A-2020-4166 Verificable en https://www.boe.es 1. Las que realicen las actividades que deban continuar desarrollándose al amparo de los artículos 10.1, 10.4, 14.4, 16, 17 y 18, del Real Decreto 463/2020, de 14 de marzo, por el que se declara el estado de alarma para la gestión de la situación de crisis sanitaria ocasionada por el COVID-19 y de la normativa aprobada por la Autoridad Competente y las Autoridades Competentes Delegadas. 2. Las que trabajan en las actividades que participan en la cadena de abastecimiento del mercado y en el funcionamiento de los servicios de los centros de producción de bienes y servicios de primera necesidad, incluyendo alimentos, bebidas, alimentación animal, productos higiénicos, medicamentos, productos sanitarios o cualquier producto necesario para la protección de la salud, permitiendo la distribución de los mismos desde el origen hasta el destino final. 3. Las que prestan servicios en las actividades de hostelería y restauración que prestan servicios de entrega a domicilio. 4. Las que prestan servicios en la cadena de producción y distribución de bienes, servicios, tecnología sanitaria, material médico, equipos de protección, equipamiento sanitario y hospitalario y cualesquiera otros materiales necesarios para la prestación de servicios sanitarios. 5. Aquellas imprescindibles para el mantenimiento de las actividades productivas de la industria manufacturera que ofrecen los suministros, equipos y materiales necesarios para el correcto desarrollo de las actividades esenciales recogidas en este anexo. 6. Las que realizan los servicios de transporte, tanto de personas como de mercancías, que se continúen desarrollando desde la declaración del estado de alarma, así como de aquéllas que deban asegurar el mantenimiento de los medios empleados para ello, al amparo de la normativa aprobada por la autoridad competente y las autoridades competentes delegadas desde la declaración del estado de alarma. 7. Las que prestan servicios en Instituciones Penitenciarias, de protección civil, salvamento marítimo, salvamento y prevención y extinción de incendios, seguridad de las minas, y de tráfico y seguridad vial. Asimismo, las que trabajan en las empresas de seguridad privada que prestan servicios de transporte de seguridad, de respuesta ante alarmas, de ronda o vigilancia discontinua, y aquellos que resulte preciso utilizar para el desempeño de servicios de seguridad en garantía de los servicios esenciales y el abastecimiento a la población. 8. Las indispensables que apoyan el mantenimiento del material y equipos de las fuerzas armadas. 9. Las de los centros, servicios y establecimientos sanitarios, así como a las personas que (i) atiendan mayores, menores, personas dependientes o personas con discapacidad, y las personas que trabajen en empresas, centros de I+D+I y biotecnológicos vinculados al COVID-19, (ii) los animalarios a ellos asociados, (iii) el mantenimiento de los servicios mínimos de las instalaciones a ellos asociados y las empresas suministradoras de productos necesarios para dicha investigación, y (iv) las personas que trabajan en servicios funerarios y otras actividades conexas. 10. Las de los centros, servicios y establecimientos de atención sanitaria a animales. 11. Las que prestan servicios en puntos de venta de prensa y en medios de comunicación o agencias de noticias de titularidad pública y privada, así como en su impresión o distribución. 12. Las de empresas de servicios financieros, incluidos los bancarios, de seguros y de inversión, para la prestación de los servicios que sean indispensables, y las actividades propias de las infraestructuras de pagos y de los mercados financieros. 13. Las de empresas de telecomunicaciones y audiovisuales y de servicios informáticos esenciales, así como aquellas redes e instalaciones que los soportan y los sectores o subsectores necesarios para su correcto funcionamiento, especialmente aquéllos que resulten imprescindibles para la adecuada prestación de los servicios públicos, así como el funcionamiento del trabajo no presencial de los empleados públicos. 14. Las que prestan servicios relacionados con la protección y atención de víctimas de violencia de género. 15. Las que trabajan como abogados, procuradores, graduados sociales, traductores, intérpretes y psicólogos y que asistan a las actuaciones procesales no suspendidas por el Real Decreto 463/2020, de 14 de marzo, por el que se declara el estado de alarma para la gestión de la situación de crisis sanitaria ocasionada por el COVID-19 y, de esta manera, cumplan con los servicios esenciales fijados consensuadamente por el Ministerio de Justicia, Consejo General del Poder Judicial, la Fiscalía General del Estado y las Comunidades Autónomas con competencias en la materia y plasmados en la Resolución del Secretario de Estado de Justicia de fecha 14 de marzo de 2020, y las adaptaciones que en su caos puedan acordarse. 16. Las que prestan servicios en despachos y asesorías legales, gestorías administrativas y de graduados sociales, y servicios ajenos y propios de prevención de riesgos laborales, en cuestiones urgentes. 17. Las que prestan servicios en las notarías y registros para el cumplimiento de los servicios esenciales fijados por la Dirección General de Seguridad Jurídica y Fe Pública. 18. Las que presten servicios de limpieza, mantenimiento, reparación de averías urgentes y vigilancia, así como que presten servicios en materia de recogida, gestión y tratamiento de residuos peligrosos, así como de residuos sólidos urbanos, peligrosos y no peligrosos, recogida y tratamiento de aguas residuales, actividades de descontaminación y otros servicios de gestión de residuos y transporte y retirada de subproductos o en cualquiera de las entidades pertenecientes al Sector Público, de conformidad con lo establecido en el artículo 3 de la Ley 9/2017, de 8 de noviembre, de Contratos del Sector Público. 19. Las que trabajen en los Centros de Acogida a Refugiados y en los Centros de Estancia Temporal de Inmigrantes y a las entidades públicas de gestión privada subvencionadas por la Secretaría de Estado de Migraciones y que operan en el marco de la Protección Internacional y de la Atención Humanitaria. 20. Las que trabajan en actividades de abastecimiento, depuración, conducción, potabilización y saneamiento de agua. 21. Las que sean indispensables para la provisión de servicios meteorológicos de predicción y observación y los procesos asociados de mantenimiento, vigilancia y control de procesos operativos. 22. Las del operador designado por el Estado para prestar el servicio postal universal, con el fin de prestar los servicios de recogida, admisión, transporte, clasificación, distribución y entrega a los exclusivos efectos de garantizar dicho servicio postal universal. 23. Las que prestan servicios en aquellos sectores o subsectores que participan en la importación y suministro de material sanitario, como las empresas de logística, transporte, almacenaje, tránsito aduanero (transitarios) y, en general, todas aquellas que participan en los corredores sanitarios. 24. Las que trabajan en la distribución y entrega de productos adquiridos en el comercio por internet, telefónico o correspondencia. 25. Cualesquiera otras que presten servicios que hayan sido considerados esenciales. En résumé, peuvent sortir pour le travail: - Ceux qui assurent la fourniture d'alimentation - Tout le secteur sanitaire et fournitures de médicamernts et de materiel médical - Ceux qui assurent la sécurité et les secours - Ceux qui assurent les services d'électricité, eau, gaz et télécom - Radio, télévision et presse. - Les transports et la logistique pour que les services minimum marchent. - Le personnel des administrations et organismes strictement nécéssaires. Tous les autres travailleurs doivent rester chez eux en congés forcés rémunérés. Il est aà noter que la Semaine Sainte (Pâques) étant une période de beaucoup de jours fériés, le confinnement tient comptde de ces circonstances.
  3. Les camions transportant de la nourriture, des médicaments, du matérien médical, du textile (masques et combinaisons) ou toute marchandise autorisée par l'état (par exemple combustibles ou pièces de rechange pour ambulances...) peuvent circuler, les chauffeurs devant être équipés d'équipements de protection. L'armée espagnole est déjà mobilisée, elle n'assure que des tâches logistiques et d'assistance (désinfection des aéroports par exemple) à la demande des autorités civiles. Nous sommes en ce moment en état dit d'alarme. Si ça continue, on risque de passer en état d'exeption, ce qui ferait comprendre leur douleur à tous les hurluberlus qui bravent le confinnement. La troisième et dernière étape serait l'état de siège. L'armée prendrait alors le contrôle de la situation et presque tous les droits constitutionels seraient suspendus et l'armée pourrait tirer.
  4. Confinnement total décrété à partir de lundi jusqu'au 9 avril en Espagne.
  5. L'adjoint de Quim Torra, Pere Aragonès, vient de donner positif au coronavirus, la nouvelle vient de tomber à l'instant.
  6. Non, il y a méprise. Le gouvernement catalan demande que l'état qui est titulaire des ports, aéroports, routes et chemins de fer à caractère national procède à la fermeture de ces derniers ainsi que au blocage de la frontière qui est du ressort de Madrid. Le gouvernement catalan ne peut pas le faire car il ne contrôle pas les frontières ni les infras susnommées. Quoi qu'il en soit, je transcris le mail reçu de RENFE à 16H10 indiquant que à partir du 18, tous les billets émis sont annulés et remboursés. Ne seront vendus que des billets à des personnes autorisées et pour les motifs prescrits dans le décret de déclaration de l'état d'urgence. LA plupart des trains ne circuleront plus. Pour les rares trains qui circuleront des mesures de séparation entre voyageurs seront systématiquement prises, ainsi que des mesures de protection du personnel renforcées et les rames et gares désinfectées après chaque voyage pour les premières et plusieurs fois par jour pour les deuxièmes. La mise en marche de l'Ouigo espagnol., AVLO est reportée. Información sobre medidas excepcionales por estado de alarma Estimado cliente. Desde Renfe queremos unirnos al llamamiento de responsabilidad una vez declarado el estado de alarma por el Gobierno de España. Por ello, te informamos de las medidas excepcionales que van a entrar en vigor: Desde las 00:00 horas del miércoles 18 de marzo, anulación de todos los billetes de tren adquiridos para viajar durante toda la vigencia del estado de alarma. Devolución del 100% del importe pagado por estos billetes a todos los viajeros, independientemente del tipo de tarifa que hayan abonado. Aplazamiento de la entrada en funcionamiento de Avlo, el nuevo servicio de alta velocidad de bajo coste. Para aquellos clientes que pese a la recomendación de evitar desplazamientos tengan que viajar dentro de las causas de movilidad contempladas por el Gobierno, Renfe ha adoptado las siguientes medidas: Puesta a la venta de nuevos billetes adaptados al nuevo plan de transporte establecido en función de las reducciones decretadas por el Ejecutivo. Asignación de plazas a los clientes manteniendo el espacio entre viajeros siguiendo las recomendaciones sanitarias. Para aquellos clientes que estéis viajando estos días, recordaros las medidas que ya hemos puesto en marcha para asegurar su bienestar y el de nuestros empleados: Refuerzo de nuestros procedimientos de limpieza de los trenes, poniendo especial atención a los elementos con mayor riesgo de transmisión: pasamanos, pulsadores, W.C. y apoyabrazos. Se garantiza en todos los servicios la reposición de elementos higiénico/sanitarios: jabón y papel. Suspensión temporal en todos los trenes de los servicios de restauración a bordo, cafetería, bar móvil, distribución de prensa y auriculares. También permanecerán cerradas todas las Salas Club de las estaciones. Y para aquellos clientes que prefieran no realizar su viaje, desde este lunes 16 de marzo Renfe habilitará un número de teléfono de información específica (918 314 520). Gracias por su comprensión y responsabilidad.
  7. Mesures de confinement pour lutter contre le Covid-19 – fonctionnement du Consulat général de France à Barcelone en mode simplifié 1/ A partir du lundi 16 mars 2020 à 8 heures, l’intégralité du territoire espagnol est placé en « état d’alerte » Pour lutter contre le Covid-19, le gouvernement espagnol a déclaré l’état d’alerte. Les mesures adoptées entrent en vigueur dès le 14 mars 2020, à l’exception des restrictions de déplacement qui seront effectives le 16 mars 2020 à 8 heures. L’état d’alerte sera maintenu pendant au moins quinze jours. a/ Les mesures de confinement prévoient la fermeture de : - tous les centres commerciaux et galeries marchandes, à l’exception de ceux dédiés à la vente de produits de consommation courante (alimentation, nettoyage, hygiène) ; - tous les bars, restaurants et autres établissements de restauration, à l’exception de ceux qui sont intégrés à un hôtel ou un centre social ou de santé ; - tous les théâtres, cinémas, salles de fêtes, discothèques, pubs, salles de bal et de concert, salles de karaoké et tout autre type d’établissement récréatif ; - tous les établissements culturels type musées et bibliothèques ; - toutes les stations de sport d’hiver et toutes les sortes d’installations sportives, gymnases et clubs de sport, publics ou privés ; - tous les parcs d’attraction et parcs à thèmes ; toutes les formes de spectacles publics autres que ceux mentionnés précédemment, espace fermé ou ouvert ; - tous les établissements de jeu (salles de jeux, casinos, bingos…). Les regroupements sont interdits. Toutes les activités éducatives présentielles sont suspendues. b/ La liberté de circulation des personnes physiques est limitée. Ne sont autorisés que : - les déplacements pour effectuer des achats essentiels (alimentation, hygiène, santé, première nécessité), dans le strict respect des mesures de précaution élémentaires ; - les déplacements pour se rendre sur son lieu de travail et retourner à son lieu de résidence habituelle ; - dans toute la mesure du possible toutefois, et chaque fois que cela est possible, le recours au télétravail est encouragé par les autorités ; - les besoins de mobilité pour donner soin et assistance aux personnes vulnérables, pour l’accès aux services bancaires ou pour cas de force majeure sont également autorisés ; - en outre, une diminution de l’offre de transport intérieur, ferroviaire, aérien ou terrestre (au moins 50%) et une diminution de la capacité des trains sont prévisibles. Tenez-vous au courant ! Soyez vigilants ! 2/ En conséquence de ces mesures, le Consulat général de France à Barcelone adopte un mode de fonctionnement simplifié à compter de lundi 16 mars a/ Les guichets suivants restent ouverts au public : - la délivrance des passeports d’urgence et des laissez-passer pour les Français de passage ; - les procurations de vote (élections municipales) jusqu’au vendredi 20 mars à 15 heures ; - le cas échéant, les légalisations de signature, seulement dans les situations d’urgence ; Le Consulat général reste ouvert au public de 9h00 à 13h30. L’accès en est désormais interdit aux personnes en situation d’état grippal ou accompagnées de jeunes enfants, ainsi qu’aux personnes âgées de plus de 70 ans. Par ailleurs, seul le demandeur concerné par la démarche pourra accéder aux locaux. b/ Sont suspendues jusqu’à nouvel ordre : - toutes les demandes ordinaires de passeports et cartes d’identité, y compris celles pour lesquelles un rendez-vous avait déjà été programmé ; - toutes les remises de titres (sauf les passeports ou cartes d’identité pour lesquels un envoi par correspondance a été demandé). Les usagers qui avaient rendez-vous lundi 16 mars et les jours suivants de la semaine seront prévenus individuellement par courriel. Nous organiserons en temps voulu un nouvel agenda de rendez-vous, en fonction de l’évolution de la situation et des consignes des autorités locales. c/ Nous vous demandons de reporter toutes les démarches ne présentant pas un caractère d’urgence et de privilégier le téléphone ou internet pour vos contacts avec le consulat : - le numéro d’appel aux heures ouvrables (du lundi au vendredi, 9h00 – 13h30 ; 14h30 – 17h30) est le +34 932 70 30 00. Il est recommandé de joindre ce numéro avant tout déplacement auprès de nos services ; - pour toute urgence avérée en dehors des heures d’ouverture, les usagers peuvent contacter le +34 699 30 07 49 ; - nous vous invitons à consulter régulièrement la page du site internet du Consulat (https://barcelone.consulfrance.org/) et le site de l’Ambassade de France en Espagne (https://es.ambafrance.org/) Annexe : Questions/réponses La frontière entre la France et l’Espagne est-elle fermée ? La frontière entre la France et l’Espagne n’est pas fermée. Toutefois, les capacités de transports collectifs par voie aérienne, ferroviaire et routière sont fortement limitées. S’agissant de la voie aérienne, des chemins de fer et des bus, vous êtes invités à vérifier le maintien de votre voyage en consultant votre compagnie de transport ou votre agence. Les déplacements en voiture de la France vers l’Espagne et d’Espagne vers la France sont autorisés. A l’intérieur du territoire espagnol, les seuls déplacement autorisés sont ceux motivés par les achats essentiels, l’activité professionnelle, le retour à son domicile, l’assistance aux personnes les plus vulnérables et les cas de force majeure. Je suis résident en Espagne, actuellement en dehors de mon domicile. Puis-je rentrer chez moi ? Les restrictions à la liberté de circulation n’empêchent pas de regagner son domicile. Est-il possible d’entrer ou de sortir des communes ? Il est demandé de limiter ses déplacements aux motifs énumérés par le gouvernement : achats essentiels, activité professionnelle, retour à son domicile, assistance aux personnes les plus vulnérables et cas de force majeure. Les accès à certaines zones peuvent être bloqués, empêchant l’entrée et la sortie, hormis pour les services essentiels. Les commerces d’alimentation et les supermarchés seront-ils ouverts ? Oui, en tant que services essentiels. L’approvisionnement des commerces d’alimentation et des supermarchés sera-t-il assuré ? Oui, la distribution alimentaire est considérée comme un service essentiel et l’arrivée des produits de base est coordonnée avec les plateformes de distribution. Les habitants peuvent-ils sortir dans la rue et faire des achats ? Oui, pour les achats habituels, en évitant les rassemblements et en maintenant un mètre de distance entre les personnes. La consommation sur le lieu de vente n’est pas autorisée. Puis-je donner rendez-vous à quelqu’un dans la rue ? Oui, si ce sont des rencontres ponctuelles, limitées à des espaces ouverts et toujours en maintenant les distances et les mesures de protection et de sécurité. Puis-je accompagner les enfants au parc ? Ce n’est pas recommandé. Puis-je aller voir un parent, un ami ou un voisin chez eux ? Les déplacements sont limités. Les déplacement pour assister les personnes aux personnes les plus vulnérables sont autorisés. Puis-je visiter mes parents dépendants ? Oui, pour leur garantir l’assistance dont ils ont besoin. Je suis une personne dépendante. La personne qui m’assiste pourra-t-elle venir ? Oui, cela fait partie des services essentiels autorisés. Puis-je sortir mon animal de compagnie ? Oui, en maintenant les distances et les mesures de protection et de sécurité. Puis-je me rendre dans les bars et les restaurants ? Ils sont fermés depuis le 14 mars, pour une durée d’au moins quinze jours. Puis-je aller au cinéma ou au théâtre ? Ils sont fermés depuis le 14 mars, pour une durée d’au moins quinze jours. La bibliothèque, les musées, les centres civiques sont-ils ouverts ? Ils sont fermés depuis le 14 mars, pour une durée d’au moins quinze jours. Les centres commerciaux resteront-ils ouverts ? Non, uniquement ceux dédiés exclusivement aux denrées alimentaires, produits d’hygiène ou de nettoyage, ou les espaces des centres commerciaux consacrés à ces produits. D’une manière générale, les magasins peuvent-ils ouvrir ? Oui, avec les restrictions qui s’appliquent aux centres commerciaux et avec indication de l’obligation de respecter la distance d’un mètre entre les personnes. Puis-je retirer de l’argent dans un distributeur ? Oui, les services bancaires font partie des services essentiels dont la continuité est assurée. Il est en revanche conseillé de reporter les opérations présentielles en agence et de privilégier toutes les opérations en ligne. J’ai un rendez-vous médical, puis-je y aller ? Si ce n’est pas urgent, il vaut mieux le reporter. J’ai un rendez-vous pour de la rééducation. Puis-je m’y rendre ? Si ce n’est pas indispensable, il vaut mieux le reporter. Les transports publics fonctionnent-ils ? Oui, mais avec une occupation réduite d’un tiers et il n’est pas recommandé de les utiliser. Puis-je aller faire des démarches à la mairie (contraventions, impôts locaux…) ? Avant de vous y rendre, prenez l’attache de la mairie pour savoir si vous pouvez faire les démarches en lignes ou s’il est possible de les reporter. Y a-t-il un numéro de téléphone d’information centralisé ? Pour l’information, le 012, pour les symptômes, le 061. Le 112 uniquement pour les urgences et en aucune manière pour de l’information. La mobilité des services d’urgence est-elle assurée ? Oui. Que considère-t-on comme service essentiel ? La sécurité et les urgences, les services bancaires, l’électricité, l’eau potable, les combustibles, le gaz, les télécommunications, les autorisations pénitentiaires, les résidus urbains et industriels, les résidus sanitaires, les approvisionnements sanitaires et pharmaceutiques, la distribution des aliments pour les personnes, ainsi que pour les fermes et les abattoirs./. ET CE N'EST QUE LE DÉBUT
  8. L'extinction d'un feu restrictif, par exemple, un rouge ou un bleu implique que sur le paneau antérieur le rouge est présenté, tout autant sur LGV comme sur ligne classique. Et l'ERTMS donne aussi l'indication d'arrêt. La signalisation latérale n'est qu'un système de secours. Ce qui compte en situation normale ce sont les cantons ERTMS de 2000 m.
  9. Feu rouge = arrêt absolu, sauf si plaque P sur le signal = équivalent du sémaphore Le feu bleu clignotant ou fixe, toujours présenté avec un feu rouge ne s'adresse qu'aux trains équipés d'ERTMS et indique au conducteur d'ignorer le signal et s'en tenir aux indications de l'équipement du bord. Pourquoi? Les LGV espagnoles sont équipées d'ERTMS 2 et pour plus très longtemps du LZB allemand sur Madrid - Seville. Les lignes sont aussi équipées d'un block automatique à signalisation latérale ainsi que du système ASFA digital qui équipe aussi les lignes classiques. Ce système sert comme système de secours en cas de panne de l'ERTMS. Dans ce cas les conducteurs sont tenus de rouler à Vmax 200 km/H et s'en tenir aux indications des signaux latéraux, les indications bleues n'étant pas présentées Il convient de savoir que sur LGV, les cantons en signalisation latérale, qui peuvent avoir jusqu'à 35 km de longueur sont découpés en plusieurs sous-cantons de 2000 m qui sont gérés par l'ERTMS, ce qui explique pourquoi les trains roulant sous ce système peuvent franchir un signal, présentant le rouge + bleu en vitesse, ce qui signifie que le canton long n'est pas entièrement dégagé mais il y a suffisamment de sous-cantons libres autorisant la Vmax a 300 Km/H. En ce qui concerne les lignes classiques, comme par exemple les lignes de banlieue de Madrid et Barcelone, l'ERTMS se superpose sur le BAB (BAL à voies banalisées) afin de permettre un découpage des cantons de 1500 m en sous-cantons et augmenter le débit des lignes, qui pour certaines sont saturées.
  10. Je vous poste une vidéo filmée sur la LGV Madrid - Barcelone. Celà va peut-être vous choquer. Un AVE franchissant a 300 Km/h des signaux au rouge et bleu sous ERTMS2
  11. La banlieue de barcelone est en train d'être équipée de ETRSM - 2. La signalisation en place reste sauf que pour les signaux autres que ceux de protection un aspect bleu est ajouté aux signaux, ce qui indique aux trains équipés ERTMS d'ignorer le signal et s'en tenir aux indications de l'équipement de bord.
  12. Je vous posais la question car je ne fréquente plus l'endroit depuis 27 ans déjà et à l'époque, ayant fait le trajet entre Orléans et Orly par la RN 20 j'y avais vu beaucoup de camions de par chez moi. Il est vrai que le marché du transport routier a beaucoup changé depuis et je ne suis pas au courant des interdictions/restrictions actuelles et étant donné que beaucoup de camions venant en Ibérie sont des ex Pays de l'Est, cela a peut-être aussi changé quant aux habitudes des chauffeurs.
  13. Question H.S. Toujours aussi encombrée de poids lourds ibériques la RN 20 sur Orléans - Région Parisienne ? (En 1990 je bossais à Fleury-les-Aubrais (Avenue André Dessaux - RN 20) et logeais à Saran (Campanile - RN 20) et c'était la noria de camions espagnols et portugais, surtout, pour éviter les péages)
  14. Pour aller de BCN - El Prat jusqu'à la gare de Sants deux possibilités. Si arrivée à la T1 navette bus aéroportuaire à la T2 et ligne RENFE R2, arrivée voie 13-14. Possibilité d'obtenir le ticket gratuit Rodalies avec le billet AVE. Changement de voie à Sants ( 1 à 6 ) et contrôle style aéroport pour accès à l'AVE. (Ce qui est fort dommage car il existe une gare AVE à el Prat non utilisée) À chaque terminal il y a une station de métro de la L9. Prendre celle-ci en direction Zona Universitària. A Collblanc prendre la correspondance L5 direction Vall d'Hebron et descendre à Sants Estació, sortir par l'arrière du quai, c'est le chemin le plus court pour accéder au vestibule de Sants AVE. Un parcours routier BCN-ZGZ est intégralement autoroutier. Si taxi au départ de l'aéroport le trajet le plus court est de prendre l'autoroute C32 jusqu'à El Vendrell puis rejoindre l'autoroute A2 vers Zaragoza. Bonne route.
  15. Hôpital Miguel Servet ? Pour aller de Bcn à Zgz le mieux aurait été un AVE. 1H20 de trajet.
  16. Bonne nuit. Je ne suis pas un fanatique des TALGO, mais je dois reconnaître, pour les avoir emprunté tout autant sur le Corredor Mediterráneo espagnol que sur le POLT (TALGO de nuit Barcelona - Paris Joan Miró assuré par du matériel pendulaire) le voyage entre Montauban et Limoges était beaucoup plus confortable que dans un TALGO III RD (TALGOS Rouges non pendulaires) et certaines voitures couchettes du Paris-Côte Vermeille. Je ne comprends pas pourquoi en France on n'aime pas cette technologie. Il convient de savoir que la pendulation utilisée par des TALGO est dite "naturelle". C'est à dire que les voitures sont suspendues par le haut et l'inclinaison (11º max) se fait sans besoin de détecteurs de courbes ni mécanismes particuliers.Quoi qu'il en soit ça à l'air de bien marcher, même sur du matériel à très grande vitesse (AVE séries 102/112 - 130 -730) La mise en place des TALGOS Pendulares au début des années 1980 a permis de gagner en temps de trajet et en confort sur des voies classiques dont le tracé et l'armement étaient plus que médiocres en Espagne. Je peux vous dire que le confort en place couchée était très bien sur POLT et que la pendulation ne se ressentait même pas. Si vous étiez près de l'extrémité de la voiture vous pouviez entendre un léger chuintement des cylindres de rappel de la suspension lors de la prise des courbes ce qui indiquait que le mécanisme de pendulation fonctionnait. Et Dieu sait s'il y a des courbes serrées à partir de Caussade vers le le nord. Mais les ronflements du voisin dérangeaient beaucoup plus que ce bruit-là.
  17. N´était-t-il pas question de fusionner les postes 4 et 6 PRS dans un PAI unique contrôlant le secteur Matabiau ?
  18. Tortosa. Limite sud de la province de Tarragone. Sensiblement à mi chemin de Barcelone et Valence. L'hôpital s'appelle Hospital de Tortosa Verge de la Cinta. BNSF est coûtumière de ce genre de transports aux US pour le compte de Boeing.
  19. Vue aérienne de la nouvelle ligne. Remarquer que le tracé est encadré par deux autoroutes. AP7 à péage de La Jonquera (frontière, elle prolonge l'A9 française) vers le sud. À gauche. A7 libre de péage de Barcelonle sud, à droite, https://youtu.be/aGmxALAy-OM
  20. Voici un autre post de chez Skyscrapercity,com Source: https://www.skyscrapercity.com/showpost.php?p=165108766&postcount=15497 Para empezar el día, el tercer Euromed del día, destino Alicante, entrando a Salou a buena velocidad. Y ya por la tarde, empezamos con el Talgo 00165 a Cartagena, que llega a Salou 20 minutos tarde. A cargo de una brillante 252. Al pasar por el paso a nivel de la calle Barcelona, uno percibe perfectamente lo grande que es una locomotora. Y la rama de Talgo, apta para 200 km/h, con sus característico sonido de un solo eje a la vez.Cola de la rama de Talgo VI. A punto de parar, vemos que está esperando el cruce otro Talgo dirección Barcelona, en este caso el 01142, provinente de València. Movimiento de pasajeros. Y listo para salir hacia el sur, último vistazo y se da la señal. Al marcharse, foto completa del Talgo estacionado en la vía 4, acumulando retraso. Escenas cotidianas, sube el maquinista, al que he de agradecerle la bonita pitada. Parece que iba a marcharse el Talgo pero no, aparece por la curva de Salou el morro de una 447. Un R16 a Tortosa que descarga mucha gente, y carga una buena cantidad también. Ambos trenes en paralelo. Y sale el Talgo, pitando, con unos 20 minutos de retraso. Entrando en vía principal. La rama de Talgo IV, cruzando el paso de nivel Y rápidamente se abre el bullicioso paso a nivel de la calle Barcelona. No mucho después, aparece una doble de 447. La doble de 447 propiamente dicha, impoluta, posando delante del edificio de viajeros de Salou. Enganche de la doble composición, delante del edificio. 447 saliendo mientras toca el silbato. Cola de la 447, en diercción Barcelona haciendo un R16. Vista longitudinal. Poco después salta la sorpresa, una 470 sin servcio comercial. De perfil, muy limpia también pero con heridas de guerra en las juntas de goma de las ventanas. Y se para al final de la vía 4, pasado el último paso a nivel de los 3 que tiene la estación de Salou. A la espera de que la avance el Euromed 01161 Barcelona-Alicante. Se va la 470 sin servicio tras él y aparece una en servicio. R16 Barcelona, con parada en Salou, hasta el 13 de enero. Tras descargar y cargar mucho pasaje, emprende la marcha hacia Bcn. Y poco después, Euromed provinente de Alicante, también con retraso, unos 15 minutos. Hacia Bcn, a lidiar con la malla de la R2. Ni 5 minutos después aparece un R16, que previsiblemente se acaba de cruzar con el Euromed en Port Aventura. Efectua parada en Salou, escena de lo más cotidiana que pasará a la historia. Vale la pena remarcar el hombre del sombrero que llega a Salou con una caja de vino, la buena vida. 15 minutos después, saca la cabeza una 252 por la curva de Salou. Que llega con unos 15 minutos de retraso. Y estaciona en vía 4, donde carga más gente de la que descarga. Se trata del Talgo 01171 con destino Murcia. Y hasta aquí la sesión para la historia. __________________ Troisième post. Source: https://www.skyscrapercity.com/showpost.php?p=165108738&postcount=15496 Ante la próxima desaparición de la vía actual, traigo unas fotos de la estación de Salou hechas recientemente, que ya veremos si desaparece o no. Lo que está claro es que el tráfico ferroviario que conocemos acabará. Mirando hacia Cambrils. Mirando hacia Port Aventura y Tarragona. Vista general de las 4 vías de la estación, aunque sólo las 3 primeras están opertivas -contando desde el edifcio de viajeros (cerrado desde hace un tiempo)-. Paso a nivel a la altura de la calle Gandesa El paso a nivel de la calle Gandesa. Edificio de viajeros Destinos a los que nunca más se podrá llegar desde Salou. Cartel anunciando el paso de trenes rápidos (con falta ortográfica incluida). __________________ Tout ceci est désormais histoire. Je souhaite beaucoup de chance à Salou. Je pense qu'ils vont regretter le fait d'avoir pleurniché pour que les voies disparaissent, Ils auraient pu demander la mise en souterrain, comme ça ce fait beaucoup par ici. Mais bon... Il parait que le train sera remplacé par un tram jusqu'à Tarragona. Si vous le voyez un jour faites-moi signe.
×
×
  • Create New...