Aller au contenu

Fret SNCF, la fin ?


Messages recommandés

Invité necroshine

http://aubin.blogs.nouvelobs.com/

Fret SNCF sur la voie de l'éclatement ?

Selon « La lettre », Pierre Blayau et Guillaume Pepy seraient désormais convaincus que les difficultés du fret ne pourraient trouver de solution en interne. La dégradation de la conjoncture et le report de la réforme de la réglementation du travail rendraient le retour à l'équilibre de la branche « impossible ». Certains observateurs envisagent une perte qui avoisinerait les les 400 millions d'euros pour 2008.

Selon le même média, l'état major de la SNCF envisagerait de « faire émarger autour de sa branche fret une galaxie de cinq à dix filiales employant des salariés de droit privé ». Elles seraient en mesure de proposer des tarifs concurrentiels et sauver ce qui peut encore l'être. Un chargé de mission aurait même été recruté pour pour examiner un tel scénario.

Cette révolution ne serait pas en contradiction avec les propos tenus à de maintes reprises par le Président de la SNCF. En visite à Metz récemment, Guillaume Pepy a déclaré souhaiter relancer (une dernière fois ?) les négociations sur le temps de travail après les élections professionnelles (26 mars 2009).

Nul ne doute que le paysage syndical qui sortira des urnes sera fortement impacté par la crise. La promotion faite aux organisations radicales par le Président de la République aura des conséquences. De même que la volonté de la SNCF de réduire le nombre de partenaires sociaux... Négocier demain ? Mais avec qui ? Pour en arriver où ? Dici là, les quelques pompiers encore en mesure d'arroser les braises auront disparu...

L'entourage de Jean-Louis Borloo se serait ému de l'évolution réservée à Fret SNCF. Plutôt pour les remous sociaux qu'une telle initiative pourrait occasionner ! Le Gouvernement n'ignore pas qu'il est assis sur une poudrière et craint à juste titre la mobilisation des cheminots. D'autant que l'amorce d'une filialisation de la SNCF est un sujet ultra-sensible. D'ici à ce qu'un démenti voit le jour bientôt...

Modifié par necroshine
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

Personnellement,

je sens que cette filialisation est ineluctable, sans designer quelconque responsable,

nous ne nous en sortons pas... Malgré diverses plans...

Crées de nouvelles structures allégées, et flexibles a outrance permettra de garder l'activité dans le groupe...

Dommage revoltages

Modifié par necroshine
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Personnellement,

je sens que cette filialisation est ineluctable, sans designer quelconque responsable,

nous ne nous en sortons pas... Malgré diverses plans...

Crées de nouvelles structures allégées, et flexibles a outrance permettra de garder l'activité dans le groupe...

Dommage cestachier

capitulez-pas les gars, même les chercheurs arrivent à faire reculer Pécresse , c'est dire ! cestachier

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

capitulez-pas les gars, même les chercheurs arrivent à faire reculer Pécresse , c'est dire ! cestachier

Que nous proposes tu 5121 ??

virer les EF concurrentes ?

Virer nos 80% de cadres ?

Un chose est sure il y a une grande remise en question a effectuer.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ba rien de nouveau sous le soleil sinon que pepy va faire ce qu'il avait dit : vous évoluez ou je file tout aux filiales.

Après, libre à chacun de se sentir concerné ou pas par le "vous".

Et ce "vous" ne désigne pas que les conducteurs et leur RH mais l'ensemble de la chaîne allant des décideurs aux gens du terrain en passant par les commerciaux ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ba rien de nouveau sous le soleil sinon que pepy va faire ce qu'il avait dit : vous évoluez ou je file tout aux filiales.

Après, libre à chacun de se sentir concerné ou pas par le "vous".

Et ce "vous" ne désigne pas que les conducteurs et leur RH mais l'ensemble de la chaîne allant des décideurs aux gens du terrain en passant par les commerciaux ...

Qui pense vraiment que l'avenir du service public fret SNCF ne repose que sur la modification de la réglementation sociale ? N'est ce pas l'arbre qui cache la forêt... ?

Il est tout à fait clair que le gouvernement actuel a donné comme feuille de route au Président de la SNCF de ramener progressivement le statut des cheminots au niveau de la future Convention Collective des ETP en cours de négociation. La réorganisation du fret n'est que la catalyseur de cette frénésie de réformes au détriment des salariés

Après le fret, on parlera du transport voyageurs et alors, le "vous" incluera l'ensemble des personnels de la SNCF.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Qui pense vraiment que l'avenir du service public fret SNCF ne repose que sur la modification de la réglementation sociale ? N'est ce pas l'arbre qui cache la forêt... ?

Non, c'est un tout. Pour être compétitifs, il faut agir sur tout les leviers et pas seulement sur la règlementation.

Jusqu'a mi 2008, les concurents progressaient, dans un marché croissant, pas de quoi s'affoler. Aujourd'hui nos concurents progressent dans un marché en replis, cherchez l'erreur!

Les divers petits conflits coûtent cher à la SNCF, une fois le trafic perdu, il reviens rarement chez nous.

Perso, moi ça me fais mal de voir de plus en plus de train privés (ECR notament) et j'ai pas envie que l'hémoragie continue (ECR forme des dizaines de conducteurs, achète du matériel neuf plus puissant que le notre).

Si nous continuons de perdre de la charge comme cela, il n'y aura bientôt plus assez de charge sur certains sites et qui dit plus de charge, dit plus d'emplois.

Il est encore temps d'agir, cela passe par certaines concessions certes, mais c'est pour sauver l'essentiel

Bun's

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

Non, c'est un tout. Pour être compétitifs, il faut agir sur tout les leviers et pas seulement sur la règlementation.

Jusqu'a mi 2008, les concurents progressaient, dans un marché croissant, pas de quoi s'affoler. Aujourd'hui nos concurents progressent dans un marché en replis, cherchez l'erreur!

Les divers petits conflits coûtent cher à la SNCF, une fois le trafic perdu, il reviens rarement chez nous.

Perso, moi ça me fais mal de voir de plus en plus de train privés (ECR notament) et j'ai pas envie que l'hémoragie continue (ECR forme des dizaines de conducteurs, achète du matériel neuf plus puissant que le notre).

Si nous continuons de perdre de la charge comme cela, il n'y aura bientôt plus assez de charge sur certains sites et qui dit plus de charge, dit plus d'emplois.

Il est encore temps d'agir, cela passe par certaines concessions certes, mais c'est pour sauver l'essentiel

Bun's

100% d'accord avec toi,

Mais bon, chaque reforme proposée , levée de bouclier des syndicats.....

Que faire ???

Modifié par necroshine
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, c'est un tout. Pour être compétitifs, il faut agir sur tout les leviers et pas seulement sur la règlementation.

Jusqu'a mi 2008, les concurents progressaient, dans un marché croissant, pas de quoi s'affoler. Aujourd'hui nos concurents progressent dans un marché en replis, cherchez l'erreur!

Les divers petits conflits coûtent cher à la SNCF, une fois le trafic perdu, il reviens rarement chez nous.

Perso, moi ça me fais mal de voir de plus en plus de train privés (ECR notament) et j'ai pas envie que l'hémoragie continue (ECR forme des dizaines de conducteurs, achète du matériel neuf plus puissant que le notre).

Si nous continuons de perdre de la charge comme cela, il n'y aura bientôt plus assez de charge sur certains sites et qui dit plus de charge, dit plus d'emplois.

Il est encore temps d'agir, cela passe par certaines concessions certes, mais c'est pour sauver l'essentiel

Bun's

Ben ouais, le fait est qu'ECR est plus offensif voire plus malin que nous.

Mais que faut-il faire ? Je ne crois pas que c'est en tirant des trains pendant 14 heures par jour que je sauverai le Fret SNCF. Par contre je pense que revenir à un système d'organisation qui permet d'optimiser l'utilisation des agents, ça, ça permettrait de faire des économies ; mais comme ça marquerait un retour en arrière pour certains de nos décideurs, ça ne risque pas d'arriver... okok

Ils préfèreront démanteler la SNCF que de se désavouer ! revoltages

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

Ben ouais, le fait est qu'ECR est plus offensif voire plus malin que nous.

Mais que faut-il faire ? Je ne crois pas que c'est en tirant des trains pendant 14 heures par jour que je sauverai le Fret SNCF. Par contre je pense que revenir à un système d'organisation qui permet d'optimiser l'utilisation des agents, ça, ça permettrait de faire des économies ; mais comme ça marquerait un retour en arrière pour certains de nos décideurs, ça ne risque pas d'arriver... okok

Ils préfèreront démanteler la SNCF que de se désavouer ! revoltages

Tu n'as pas tort,

il ne faut pas se leurrer, on ne reviendra plus a une polyvalence ( fret, VFE, TER-Banlieue),

Mais une reforme de la tt035, et de tous ces textes plombant notre production... Serait judicieuse...

Comme le disait un de mes anciens chef (jeune attaché cadre aux dents tres longues), celui qui a mis en place cette TT035 et toutes les absudités de textes qui l'accompagnent, est parti directement ensuite chez Veolia pour la mise en place de leur EF....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben ouais, le fait est qu'ECR est plus offensif voire plus malin que nous.

Mais que faut-il faire ? Je ne crois pas que c'est en tirant des trains pendant 14 heures par jour que je sauverai le Fret SNCF. Par contre je pense que revenir à un système d'organisation qui permet d'optimiser l'utilisation des agents, ça, ça permettrait de faire des économies ; mais comme ça marquerait un retour en arrière pour certains de nos décideurs, ça ne risque pas d'arriver... okok

Ils préfèreront démanteler la SNCF que de se désavouer ! revoltages

Je suis entièrement d'accord.

Revenir avant le premier plan " véron ", vous savez, au temps où Fret SNCF n'avait pas viré des gros pourcentages du tonage soit disant " pas rentable " pour ne garder que le rentable et le redécouper en plusieurs part de gateau. Qui du coup ne sont pas rentables individuellement.

Vous ne vous rappelez pas de ce temps où fret SNCF gagnait du fric pour la première fois? puis les requins sont arrivés, ça marchait trop bien revoltages

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une fois les trains en filiales c'est la CCN qui sera apliquée donc tous les EF sur le meme pied d'égalité , enfin si chacun la respecte !

Une fois l'extension décrétée, les entreprises n'auront plus le choix que d'appliquer la CCN ... et pour le statut, comment vois tu la suite ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Naviland c'est des mecs qui y sont allez de leur plein grès , VFLI c'est des mecs embauchés en externe , après je sais pas si y'a des volontaires à VFLI aussi , si il y en a , ils doivent toujours être au statut je pense. Petite photo d'un CB , sa me parait assez d'actualité

Modifié par Nico_oi
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les agents de VFLI sont ils au statut ? Il me semble que non , tu as la réponse

je vois que personne n'intègre la possibilité de changements sociaux d'envergure que je vois pourtant se profiler à l'horizon (et je ne suis pas le seul, même en très haut lieu)

Qui aurait dit au 1° janvier 2008 qu'un président américain limiterait à 500000 $ le salaire d'un PDG à a qui l'Etat prête directement des fonds ? Ces deux hypothèses (limite de salaire et intervention de l'Etat) en elles-mêmes paraissaient complètement saugrenues sinon obscènes à tout le monde.

Qui aurait pensé en 1935 que les CP , les 40 heures allaient devenir une réalité ?

En 1788 les caisses de Louis XVI étaient vides ... sauf pour la Cour. Bien peu de choses ont complètement bousculé l'ordre existant.

Il faut commencer vraiment à penser hardiment.

oui, les conditions sociales de la SNCF peuvent être étendues aux autres EF et non pas l'inverse.

oui, il est possible de réintégrer la SNCF (et les autres) en une entreprise unique.

oui, un gouvernement qui favorise vraiment le rail et se libère des lobbies routiers et capitalistes est possible.

ça bouge ... il faut oser dire bien haut ce que nous pensons que devrait être le rail du futur, sans se censurer pour cause de Commission Européenne ou de pas de fric ou de ....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Personnellement,

je sens que cette filialisation est ineluctable, sans designer quelconque responsable,

nous ne nous en sortons pas... Malgré diverses plans...

Crées de nouvelles structures allégées, et flexibles a outrance permettra de garder l'activité dans le groupe...

Dommage okok

C'etait écrit depuis le refus de modifier le RH, c'est la même stratégie. Je crois sincerement qu'une boite comme la SNCF estn trop grosse pour rester réactive. Le EF connaitront le même porbleme au fur et a mesure qu'elle gagneront des parts de marchés

Pour repondre a 5121, le rail du futur ne sera pas forcement SNCF surtout si on ne fait rien pour relever le niveau actuel; les voyageurs se plaignent, les conseils généraux (a gauche) se plaignent, le gouvernement (a droite) se plaint. Personne ne semble satisfait de la maniere dont le rail fonctionne en France aujourd'hui.

Modifié par Jo.H
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jusqu'a mi 2008, les concurents progressaient, dans un marché croissant, pas de quoi s'affoler. Aujourd'hui nos concurents progressent dans un marché en replis, cherchez l'erreur!

Les divers petits conflits coûtent cher à la SNCF, une fois le trafic perdu, il reviens rarement chez nous.

Perso, moi ça me fais mal de voir de plus en plus de train privés (ECR notament) et j'ai pas envie que l'hémoragie continue (ECR forme des dizaines de conducteurs, achète du matériel neuf plus puissant que le notre).

Je suis sceptique quand je lis que c'est la concurrence qui plombe le Fret-SNCF. Allez demander aux anciens clients Fret-SNCF pourquoi ils sont allés à la concurrence: vous apprendrez en tout cas que ce n'était pas un problème de qualité de service.....................

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour repondre a 5121, le rail du futur ne sera pas forcement SNCF surtout si on ne fait rien pour relever le niveau actuel; les voyageurs se plaignent, les conseils généraux (a gauche) se plaignent, le gouvernement (a droite) se plaint. Personne ne semble satisfait de la maniere dont le rail fonctionne en France aujourd'hui.

et tout ce monde là a raison. Mais le rail n'aura de futur que dans une Société Nationale gouvernée dans l'intérêt du pays, pas pour des intérêts privés, que ce soient ceux de prétendus opérateurs ou ceux des financiers et autres accapareurs de la richesse nationale ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

C'etait écrit depuis le refus de modifier le RH, c'est la même stratégie. Je crois sincerement qu'une boite comme la SNCF estn trop grosse pour rester réactive. Le EF connaitront le même porbleme au fur et a mesure qu'elle gagneront des parts de marchés

Pour repondre a 5121, le rail du futur ne sera pas forcement SNCF surtout si on ne fait rien pour relever le niveau actuel; les voyageurs se plaignent, les conseils généraux (a gauche) se plaignent, le gouvernement (a droite) se plaint. Personne ne semble satisfait de la maniere dont le rail fonctionne en France aujourd'hui.

N'oublie pas que la France est un pays de gueulards et de pleureuses...

Les gens sont trop assistés, ils veulent tout sans rien payer...

Quand on a 5-10 minutes de retard dans un RER tout ca parce qu'un gugusse traine sur les voies,

ils viennent taper au carreau pour qu'on les remboursent du billet...

Ne pas oublier que nos politiques, qui sont de grands patrons, aimeraient l'eclatement total de la SNCF, afin d'y speculer comme au Royaume Uni il y a quelques années.

  • Upvote 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité necroshine

Je suis sceptique quand je lis que c'est la concurrence qui plombe le Fret-SNCF. Allez demander aux anciens clients Fret-SNCF pourquoi ils sont allés à la concurrence: vous apprendrez en tout cas que ce n'était pas un problème de qualité de service.....................

C'est donc avant tout le cout ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis sceptique quand je lis que c'est la concurrence qui plombe le Fret-SNCF. Allez demander aux anciens clients Fret-SNCF pourquoi ils sont allés à la concurrence: vous apprendrez en tout cas que ce n'était pas un problème de qualité de service.....................

C'est sur, quand le Lundi t'a pas ton train car y'à pas de loc, le mardi parceque y' a pas de lanternes, le mercredi parceque y'a pas de conducteur, le jeudi pour cause de grève, on peut pas accuser la qualité "chez nous"!...

Edit Gom : Correction balises.

Modifié par gomen
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...