Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Fret SNCF, la fin ?


Invité necroshine

Messages recommandés

Invité JLChauvin

A mon avis, y'a pas que la direction et nos politiques qui tentent de flinguer la SNCF....

Ah bon, et qui donc d'après toi, à part la Direction et nos politiques? Même le haut responsable Fret du coin avoue que ce document existe...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A mon avis, y'a pas que la direction et nos politiques qui tentent de flinguer la SNCF....

C'est toujours plus facile de balancer ce genre d'affirmation aussi incomplète qu'énigmatique (enfin pas pour moi...) quand on bosse pour VFE (TER peut-être aussi???) et qui plus est dans un Pool Fac à l'organisation et au fonctionnement aussi transparents que du jus de boudin noir!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

et qui plus est dans un Pool Fac à l'organisation et au fonctionnement aussi transparents que du jus de boudin noir!

C'est clair...Pour moi qui est fait du "VRAI" fac il y a une dizaine d'année en arrière,le but du jeu n'était pas de faire 8 ou 9 découchés Chalons-sur-Saône dans le mois...Mais plutôt de servir de bonne à tout faire dans un rayon de 20 voir 80 km au maximum...avec tout les petits bouts de trains que personnes ne voulaient ou pouvaient faire...

Ça prouve bien qu'aujourd'hui on est géré comme des manches (enfin ça date pas d'hier), surtout qu'en tu voies en roulement des journées (je devrais dire plutôt des nuits) avec des étapes de 45 km et retour en taxi avec des amplitudes de 3h et demi... lapleunicheuse

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ah bon, et qui donc d'après toi, à part la Direction et nos politiques? Même le haut responsable Fret du coin avoue que ce document existe...

Le document existe puisque je l'ai mis en ligne sous le titre "Management de la crise à la SNCF".

Il doit être sans doute dans la partie réservée aux cheminots - je n'ai jamais fait la démarche pour y avoir accès-

Un Modérateur est intervenu ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le document existe puisque je l'ai mis en ligne sous le titre "Management de la crise à la SNCF".

Il doit être sans doute dans la partie réservée aux cheminots - je n'ai jamais fait la démarche pour y avoir accès-

Un Modérateur est intervenu ?

Plus exactement, il avait été posté avant le tien en partie privée.

Après débat entre modos, nous avons décidé de ne garder que celui-là.

lapleunicheuse

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A mon avis, y'a pas que la direction et nos politiques qui tentent de flinguer la SNCF....

Je ne pense pas que les OS tentent de flinguer la SNCF, c'est à peu prés tout le contraire même, car elles seraient les premières perdantes en effectifs. Et c'est là que le bât blesse, car à vouloir, parfois et sur certains points, rester figées, elles en arrivent au même résultat..

Ce mécanisme est un cercle vicieux, et arrange ceux qui ont vraiment intérêts à "flinguer" la SNCF, certains politiques et une frange extemiste du lobby routier.

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

Je ne pense pas que les OS tentent de flinguer la SNCF, c'est à peu prés tout le contraire même, car elles seraient les premières perdantes en effectifs. Et c'est là que le bât blesse, car à vouloir, parfois et sur certains points, rester figées, elles en arrivent au même résultat..

Ce mécanisme est un cercle vicieux, et arrange ceux qui ont vraiment intérêts à "flinguer" la SNCF, certains politiques et une frange extemiste du lobby routier.

Fabrice

Je vais sûrement me faire pleins d'amis, mais continuer la langue de bois ne réglera rien et même empirerait les choses.

Les OS veulent donc parfois rester figées? Qu'est ce qui pourrait "défiger" la situation et rattraper des années de gestion incohérente, des années de casse et de démantèlement de l'outil de production? Pourquoi faire encore une fois porter le chapeau "aux OS"?

La Direction du groupe avoue dans ce document toute son incompétence et sa totale absence de politique à long terme, et c'est la démonstration que justement les OS avaient raison.

Il ne faut pas venir pleurer maintenant qu'il est trop tard: si la grande majorité du personnel SNCF s'était un peu plus bougé la carcasse quand il en était encore temps, les choses auraient tourné différemment. Mais au lieu de çà, la plupart d'entre vous ont joué à l'autruche, en ignorant ceux qui cherchaient à vous avertir, parfois même en les méprisant et en les dénigrant.

En écœurant les militants motivés, vous avez contribué à laisser les syndicats aux mains de gens qui au mieux ne sont pas à la hauteur et au pire profitent de la situation.

Quand aux EF privées, si le bastion social qu'était la SNCF s'écroule définitivement la situation ne vaudra guère mieux. Avec le transport de fret en train de chuter au fin fond des abysses, l'avenir n'est pas meilleur.

Je l'ai déjà écris, le pire est à venir, même pour ceux qui se croient encore à l'abri (retraités compris...).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le chemin de fer monolythique comme il existe depuis pas mal d'année est en effet bientot mort

pour 1 raisons :

Les clients attendent autre chose que ce qui leur est proposé , pour le Fret .

Sans client , le fret ( ou toute activité industrielle ) est amené a disparaitre.

Ça parait simple et évident , mais FRET SNCF et d'autres du monde ferroviaire l'ont oublié .

Les différents plans de redressement on toujours misé sur des re-organisations interne pour

réduire des couts de production, mais jamais pour batir des projets autours des clients :Smiley_41:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je vais sûrement me faire pleins d'amis, mais continuer la langue de bois ne réglera rien et même empirerait les choses.

Les OS veulent donc parfois rester figées? Qu'est ce qui pourrait "défiger" la situation et rattraper des années de gestion incohérente, des années de casse et de démantèlement de l'outil de production? Pourquoi faire encore une fois porter le chapeau "aux OS"?

La Direction du groupe avoue dans ce document toute son incompétence et sa totale absence de politique à long terme, et c'est la démonstration que justement les OS avaient raison.

Il ne faut pas venir pleurer maintenant qu'il est trop tard: si la grande majorité du personnel SNCF s'était un peu plus bougé la carcasse quand il en était encore temps, les choses auraient tourné différemment. Mais au lieu de çà, la plupart d'entre vous ont joué à l'autruche, en ignorant ceux qui cherchaient à vous avertir, parfois même en les méprisant et en les dénigrant.

En écœurant les militants motivés, vous avez contribué à laisser les syndicats aux mains de gens qui au mieux ne sont pas à la hauteur et au pire profitent de la situation.

Quand aux EF privées, si le bastion social qu'était la SNCF s'écroule définitivement la situation ne vaudra guère mieux. Avec le transport de fret en train de chuter au fin fond des abysses, l'avenir n'est pas meilleur.

Je l'ai déjà écris, le pire est à venir, même pour ceux qui se croient encore à l'abri (retraités compris...).

Ton analyse tient la route..... toutefois, les OS savent aussi dénigrer et mépriser ceux qui sont partis chez Naviland, ceux qui ont accepté il ya trois ans le projet EPOC, et plus récemment le volontariat. Sur ce dernier point, je critique l'attitude des OS qui ont préféré le refus de négociation en privilégiant leur score aux élections du 26/03: la première OS qui aurait accepté de faire bouger les lignes du RH0077 se serait faite laminer! Maintenant, on va aller vers les "frégates" au statut sans doute bien moins favorable que celui proposé par le volontariat, et là encore, les OS vont critiquer et mépriser ceux qui vont accepter d'y aller!!! Et le pire, c'est qu'au vu de la famine qui règne dans certains dépots, il risque fort d'y avoir la queue pour y aller!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ton analyse tient la route..... toutefois, les OS savent aussi dénigrer et mépriser ceux qui sont partis chez Naviland, ceux qui ont accepté il ya trois ans le projet EPOC, et plus récemment le volontariat. Sur ce dernier point, je critique l'attitude des OS qui ont préféré le refus de négociation en privilégiant leur score aux élections du 26/03: la première OS qui aurait accepté de faire bouger les lignes du RH0077 se serait faite laminer! Maintenant, on va aller vers les "frégates" au statut sans doute bien moins favorable que celui proposé par le volontariat, et là encore, les OS vont critiquer et mépriser ceux qui vont accepter d'y aller!!! Et le pire, c'est qu'au vu de la famine qui règne dans certains dépots, il risque fort d'y avoir la queue pour y aller!!

Tout à fait d'accord avec toi, ces OS ont toujours fonctionnés pour leurs petits intérêts personnels. Maintenant ont peu leurs dire "Merci". Ils arriveront encore à écraser leurs camarade pour avoir une place dans ces roulements, sans se soucier des autres, comme ils le font depuis des années.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

Ton analyse tient la route..... toutefois, les OS savent aussi dénigrer et mépriser ceux qui sont partis chez Naviland, ceux qui ont accepté il ya trois ans le projet EPOC, et plus récemment le volontariat. Sur ce dernier point, je critique l'attitude des OS qui ont préféré le refus de négociation en privilégiant leur score aux élections du 26/03: la première OS qui aurait accepté de faire bouger les lignes du RH0077 se serait faite laminer! Maintenant, on va aller vers les "frégates" au statut sans doute bien moins favorable que celui proposé par le volontariat, et là encore, les OS vont critiquer et mépriser ceux qui vont accepter d'y aller!!! Et le pire, c'est qu'au vu de la famine qui règne dans certains dépots, il risque fort d'y avoir la queue pour y aller!!

Tout à fait d'accord avec toi, ces OS ont toujours fonctionnés pour leurs petits intérêts personnels. Maintenant ont peu leurs dire "Merci". Ils arriveront encore à écraser leurs camarade pour avoir une place dans ces roulements, sans se soucier des autres, comme ils le font depuis des années.

Et alors, il faut tout accepter pour couvrir l'incurie des directions successives? Pour en arriver à quoi, à ce qui se passe partout ou les salariés ont joué le jeu? Arcélor, Continetal, Caterpilar, Sonny, Ford...

Continuez à rejeter la faute sur les syndicats en oubliant de voir qui, en tant que dirigeants largement rémunérés, est véritablement en cause.

Et je vais en rajouter une couche, vous continuez à renier la responsabilité collective de tous ceux qui ont préféré se cacher la tête dans le sable, parce qu'il plus facile de rejeter la faute sur quelque chose d'aussi "global" que "les OS". Alors que beaucoup ont préféré leur petit desseins personnels au bien collectif, il ne faut pas qu'ils viennent s'étonner de ce qui est arrivé. De toutes façons, il est beaucoup trop tard, continuez à pleurer, mais n'oubliez pas que maintenant ce sera chacun pour soi, la marrée monte...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tout à fait d'accord avec toi, ces OS ont toujours fonctionnés pour leurs petits intérêts personnels. Maintenant ont peu leurs dire "Merci". Ils arriveront encore à écraser leurs camarade pour avoir une place dans ces roulements, sans se soucier des autres, comme ils le font depuis des années.

Pas partout quand même.... A VSD aucun délégué n'a jamais intégré le rlt Epoc, aucun ne s'est porté volontaire, et je peux t'affirmer qu'aucun n'aura envie d'aller en Frégate....

Et alors, il faut tout accepter pour couvrir l'incurie des directions successives? Pour en arriver à quoi, à ce qui se passe partout ou les salariés ont joué le jeu? Arcélor, Continetal, Caterpilar, Sonny, Ford...

Continuez à rejeter la faute sur les syndicats en oubliant de voir qui, en tant que dirigeants largement rémunérés, est véritablement en cause.

Et je vais en rajouter une couche, vous continuez à renier la responsabilité collective de tous ceux qui ont préféré se cacher la tête dans le sable, parce qu'il plus facile de rejeter la faute sur quelque chose d'aussi "global" que "les OS". Alors que beaucoup ont préféré leur petit desseins personnels au bien collectif, il ne faut pas qu'ils viennent s'étonner de ce qui est arrivé. De toutes façons, il est beaucoup trop tard, continuez à pleurer, mais n'oubliez pas que maintenant ce sera chacun pour soi, la marrée monte...

Non, il ne faut pas tout accepter. Chez nous (SNCF), les négociations collectives se font via les syndicats.... on a bien vu l'intérêt du blog du fret, ou, justement, de nombreux agents ont fait des propositions pour accepter du changement, mais elles n'ont jamais été reprises par la direction ni entendues par les syndicats.... hors, basiquement, c'est bien un certain nombre des agents qui ont élus leurs délégués en 2005 qui sont prêts à voir bouger le RH0077. Donc pourquoi, au niveau national, les syndicats ont-ils refusé toute négociation, au mépris même de leur électorat? C'est uniquement sur ce point que je les remets en cause. Notes bien que dans mon commentaire j'incrimine aussi la direction du fret qui n'a jamais voulu infléchir sa position afin de trouver un conscensus. Des personnes de bonne volonté, à la base ou en direction, il y en a.... mais c'est sans doute loin d'être la majorité, et leurs actions ou leurs idées sont sans cesse entravées pour les petits intérêts personnels d'une minorité, pas obligatoirement syndicale d'ailleurs.

Edit: je reviens sur ta dernière phrase: ce n'est pas la marée qui monte, car on peut se mettre à l'abri.... c'est le bateau qui coule, et il n'y a pas de gilets de sauvetage pour tout le monde. Vu que certains dépots n'ont plus de boulot, il est évident que certains iront en frégate, pas par choix, mais pour avoir une paye décente, ou pour d'autre par peur que leur charge soit absorbée par des agents du dépot d'a coté.

Modifié par CRL COOL
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut à tous

J'ai lu dans un journal régional que le pôle RH du FRET SNCF avait pour projet de mettre en place, pour la première fois dans l'entreprise, le chômage partiel pour les adcs du FRET sans charge de travail effective actuellement.Qu'en est il réellement ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut à tous

J'ai lu dans un journal régional que le pôle RH du FRET SNCF avait pour projet de mettre en place, pour la première fois dans l'entreprise, le chômage partiel pour les adcs du FRET sans charge de travail effective actuellement.Qu'en est il réellement ?

C'est une note interne émanant de Mr Blayau. L'idée est effectivement émise.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le chemin de fer monolythique comme il existe depuis pas mal d'année est en effet bientot mort

pour 1 raisons :

Les clients attendent autre chose que ce qui leur est proposé , pour le Fret .

Sans client , le fret ( ou toute activité industrielle ) est amené a disparaitre.

Les différents plans de redressement on toujours misé sur des re-organisations interne pour

réduire des couts de production, mais jamais pour batir des projets autours des clients :Smiley_16:

Les "clients" comme tu dis veulent payer le moins cher possible pour un service...

Si les "clients" payaient le prix réel du transport routier (prix réel des accidents de la route, prix réel de l'usure des infrastructures, prix réel de l'impact de la pollution notamment sur la santé...), ils se tourneraient certainement vers le transport par rail.

Le problème vient donc d'une volonté politique de privilégier le lobby routier.En faisant payer à l'ensemble de la population les frais que des entreprises privées devraient payer.

De plus, le groupe Sncf est un très gros transporteur routier...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On en parle trop peu souvent, mais dans le poids du lobby routier, il ne faut pas oublier le nombre d'emploi que ça représente ! Un train de 750m qui fait Perpignan / Luxembourg, c'est combien de chauffeurs routiers ? Je ne cherche pas à défendre la route face au rail, mais il ne faut pas oublier ce petit point qui permet de mieux comprendre certaines décisions..

Gom

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Comparons la route et le fer.

La route : Charges patronales, TVA sur le camion et son entretien, TVA et divers taxes sur le carburant, TVA sur les péages, TVA sur les restos, hôtels.

Le fer : TVA sur le transport, charges patronales.

Voilà!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Comparons la route et le fer.

La route : Charges patronales, TVA sur le camion et son entretien, TVA et divers taxes sur le carburant, TVA sur les péages, TVA sur les restos, hôtels.

Le fer : TVA sur le transport, charges patronales.

Voilà!

Heuuuuuuuu je t'explique , les seuls a payer reellement la TVA sont les clients en bout

de la chaine ...donc nous !

Les entreprises , meme la SNCF recupere la TVA

D'ailleurs meme une association, peut recuperer la TVA selon le regime fiscal

qu'elle a choisi a sa création ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On en parle trop peu souvent, mais dans le poids du lobby routier, il ne faut pas oublier le nombre d'emploi que ça représente ! Un train de 750m qui fait Perpignan / Luxembourg, c'est combien de chauffeurs routiers ? Je ne cherche pas à défendre la route face au rail, mais il ne faut pas oublier ce petit point qui permet de mieux comprendre certaines décisions..

Gom

Tu as raison gomen, seulement c'est pour mieux faire travailler des chauffeurs slovaques ou autres, qui sont rémunérés à coup de lance pierre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On en parle trop peu souvent, mais dans le poids du lobby routier, il ne faut pas oublier le nombre d'emploi que ça représente ! Un train de 750m qui fait Perpignan / Luxembourg, c'est combien de chauffeurs routiers ? Je ne cherche pas à défendre la route face au rail, mais il ne faut pas oublier ce petit point qui permet de mieux comprendre certaines décisions..

Gom

Sous prétexte que cela crée des emplois, il faut continuer à pourrir la planète?

De plus, tu ne comptes que le mécano, mais il me semble que sans les AC, les régul, les agents de la voie, les gars dans les triages etc..., le train ne pourrait pas rouler...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

...

Edit: je reviens sur ta dernière phrase: ce n'est pas la marée qui monte, car on peut se mettre à l'abri.... c'est le bateau qui coule, et il n'y a pas de gilets de sauvetage pour tout le monde. Vu que certains dépots n'ont plus de boulot, il est évident que certains iront en frégate, pas par choix, mais pour avoir une paye décente, ou pour d'autre par peur que leur charge soit absorbée par des agents du dépot d'a coté.

C'est bien là que le bât blesse, il semble (ce n'est pas une critique) que beaucoup n'ont pas encore saisi l'ampleur du cataclysme.

Tu écris "ce n'est pas la marée qui monte, car on peut se mettre à l'abri.... c'est le bateau qui coule, et il n'y a pas de gilets de sauvetage pour tout le monde.". C'est une réaction symptomatique, beaucoup d'entre nos concitoyens pensent encore que la crise est pour les autres, mais que le bateau coule ou que la marée monte sur un bateau incapable de flotter reviens au même. Ceux qui croient sauver leur peau en acceptant de nouveaux renoncements ne font, en fait, que donner de grands coups de hache dans la coque! Se mettre à l'abri? Qui peut encore être assez naïf pour croire se mettre à l'abri en contribuant à saborder le radeau?

Pour en revenir au sujet principal, la fin était malheureusement annoncée depuis longtemps. Ceux qui reprochent "aux OS" la situation actuelle oublient non seulement le management catastrophique de l'entreprise, lié à l'idéologie ultra-libérale, et surtout le manque de réactions consternant de la part des moutons se laissant massacrer sans bouger. La retraite, la CP, le RH... finis, partis, envolés. Les facilités de circulation? Un futur souvenir...

Et puis finalement, "les OS" n'ont que le pouvoir que vous leur donnez... c'est à dire rien, du vent! Si la situation est telle qu'elle est, c'est aussi et surtout parce que le rapport de force est quasi-inexistant: pour cracher sur ceux qui ont essayé de tirer la sonnette d'alarme et pour jouer perso contre l'intérêt collectif il y a du monde, pour se mobiliser dans les coups de tabac le pont se dépeuple considérablement! Se donner un tas de bonnes raisons de ne rien faire et se défausser sur un quelconque bouc-émissaire semble devenu le sport nationnal!

Mais bon, c'est vous qui voyez... mdrmdr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sous prétexte que cela crée des emplois, il faut continuer à pourrir la planète?

De plus, tu ne comptes que le mécano, mais il me semble que sans les AC, les régul, les agents de la voie, les gars dans les triages etc..., le train ne pourrait pas rouler...

A l'avenir, merci de lire complètement mon post avant d'y répondre.

Gom

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je vais sûrement me faire pleins d'amis, mais continuer la langue de bois ne réglera rien et même empirerait les choses.

Les OS veulent donc parfois rester figées? Qu'est ce qui pourrait "défiger" la situation et rattraper des années de gestion incohérente, des années de casse et de démantèlement de l'outil de production? Pourquoi faire encore une fois porter le chapeau "aux OS"?

La Direction du groupe avoue dans ce document toute son incompétence et sa totale absence de politique à long terme, et c'est la démonstration que justement les OS avaient raison.

Il ne faut pas venir pleurer maintenant qu'il est trop tard: si la grande majorité du personnel SNCF s'était un peu plus bougé la carcasse quand il en était encore temps, les choses auraient tourné différemment. Mais au lieu de çà, la plupart d'entre vous ont joué à l'autruche, en ignorant ceux qui cherchaient à vous avertir, parfois même en les méprisant et en les dénigrant.

En écœurant les militants motivés, vous avez contribué à laisser les syndicats aux mains de gens qui au mieux ne sont pas à la hauteur et au pire profitent de la situation.

Quand aux EF privées, si le bastion social qu'était la SNCF s'écroule définitivement la situation ne vaudra guère mieux. Avec le transport de fret en train de chuter au fin fond des abysses, l'avenir n'est pas meilleur.

Je l'ai déjà écris, le pire est à venir, même pour ceux qui se croient encore à l'abri (retraités compris...).

Ne t'inquites pas trop pour les amis, si on n'arrive même plus à discuter, alors où va t'on ? :Smiley_48: ( je sais, quelquefois ça deborde....).

Le systeme tel que tu le preconises est un systeme idéal fondé sur des bases communes à tout le marché, toutes les entreprises, or justement, le systeme libéral se joue de cette notion pour redescendre aux valeurs "à l'unité". Et à la négociation éclatée.

Vu la predominance du marché sur les modes de fonctionnement des Etats, de la Planete, il faudrait tout revoir, "tout faire péter" !!!

La SNCF est cogérée avec les syndicats qui y sont en force, et qui voudraient pouvoir, au mieux, changer la société et donc le Monde, et c'est impossible, au pire bien profiter comme tous les autres..

Aprés, les hommes sont ce qu'ils sont, et ces situations schizophrènes profitent, bien entendu, aux plus opportunistes. C'est effectivement oublier la part humaine de beaucoup de délégués sincères, et une fois encore, un beau gachis....

Fabrice

Modifié par Fabr
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est bien là que le bât blesse, il semble (ce n'est pas une critique) que beaucoup n'ont pas encore saisi l'ampleur du cataclysme.

Tu écris "ce n'est pas la marée qui monte, car on peut se mettre à l'abri.... c'est le bateau qui coule, et il n'y a pas de gilets de sauvetage pour tout le monde.". C'est une réaction symptomatique, beaucoup d'entre nos concitoyens pensent encore que la crise est pour les autres, mais que le bateau coule ou que la marée monte sur un bateau incapable de flotter reviens au même. Ceux qui croient sauver leur peau en acceptant de nouveaux renoncements ne font, en fait, que donner de grands coups de hache dans la coque! Se mettre à l'abri? Qui peut encore être assez naïf pour croire se mettre à l'abri en contribuant à saborder le radeau?

Pour en revenir au sujet principal, la fin était malheureusement annoncée depuis longtemps. Ceux qui reprochent "aux OS" la situation actuelle oublient non seulement le management catastrophique de l'entreprise, lié à l'idéologie ultra-libérale, et surtout le manque de réactions consternant de la part des moutons se laissant massacrer sans bouger. La retraite, la CP, le RH... finis, partis, envolés. Les facilités de circulation? Un futur souvenir...

Et puis finalement, "les OS" n'ont que le pouvoir que vous leur donnez... c'est à dire rien, du vent! Si la situation est telle qu'elle est, c'est aussi et surtout parce que le rapport de force est quasi-inexistant: pour cracher sur ceux qui ont essayé de tirer la sonnette d'alarme et pour jouer perso contre l'intérêt collectif il y a du monde, pour se mobiliser dans les coups de tabac le pont se dépeuple considérablement! Se donner un tas de bonnes raisons de ne rien faire et se défausser sur un quelconque bouc-émissaire semble devenu le sport nationnal!

Mais bon, c'est vous qui voyez... :Smiley_48:

Les règles du jeu sont faussées par les nouveaux entrants qui n'ont pas, pour leur personnel, le même statut que nous.... S'il y avait une uniformisation des condition de travail des salariés du rail, je suis sur qu'il n'y aurait pas 20 à 30 % d'écart sur les devis proposés aux clients... Malheureusement, on est plus prompt à casser ce qui existe qu'à réformer l'intégralité du système afin qu'on parte sur des bases égalitaires.... Et si on adapte en France le RH0077 à la convention européenne des salariés du rail (signée par des OS plus que représentatives!), on sera encore moins bien loti que ce qu'il y aura dans les frégates!

Maintenant je reste persuadé que si on refuse de bouger, là c'est sur on meurt....... Cà ne veut pas dire qu'il faut tout accepter non plus, mais quelle sera la marge de négociation, sachant qu'il y a plus de demandeurs pour intégrer les filiales qu'il n'y a de places??? Est-ce l'intérêt égoïste de quelques uns qui va couler le navire, ou l'abscence de négociations avec les syndicats qui va permettre à la direction d'entériner l'intégralité de son projet sans qu'il y ait de remous???

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

le systeme libéral se joue de cette notion pour redescendre aux valeurs "à l'unité". Et à la négociation éclatée.

ou à la pas de négociation.

Voilà plus d'un siècle qu'on a inventé le slogan Prolétaires de tous les pays unissez-vous ! Pour s'opposer en bloc aux prétentions de ceux qui divisent pour régner. Quand on aura tous compris ça, le marché n'aura qu'à arrêter de dicter ses conditions.

Un certain barbichu avait dit à juste raison à mon avis, que la meilleure des démocraties bourgeoises n'était quand même rien d'autre que la dictature du capital. Plus ou moins dure selon la résistance opposée. Il est vrai que la Commune de Paris et les dizaines de milliers de victimes de ce bon M Thiers qui a pourtant son nom dans beaucoup de villes de France était encore tout proches ...

On y est à nouveau en plein !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...