Aller au contenu
231D419

Chemin de fer du Blanc-Argent

Messages recommandés

Bonjour Florian 016,

Est-ce que tu veux bien confirmer que la vitesse sera de 40 km/h sur toute la ligne à partir de demain?

Ce serait effectivement le début de la fin....

Bonjour, désolé de mon retard quant à ma réponse... J'étais en partiels universitaires...

La décision est devenue effective le 14 Juin 2010.

J'ai assisté à la réunion "de crise" se tenant le 9 Juin, en la Mairie de Romorantin, avec le Maire, le Président de RFF, de la SNCF-Centre, de Kéolis, et de quelques notables. La région "jure" vouloir garder le petit train... au prix de de 10 à plus de 15 Millions d'Euros, pour remmettre du ballast, enlever les petits rails DC, et mettre du gros rail.

Il y a eu une mauvaise foi notable de la part de la SNCF pendant l'entretien. Ainsi, le 40 km/h est instauré en raison du principe de précaution de fortes chaleurs estivales... Or, en hiver, cette nouvelle réglementation restera appliquable.

Autre point, le 40 Km/h est aussi applicable aux portions fraichement refaites, en 2006-2006 pour ne pas citer l'année...

Bref...du désespoir pour les usagers, les scolaires... les amoureux du BA...

Je voulais également vous annoncer un projet qui me tiens particulièrement à coeur, celui de mon court métrage/documentaire qui sera à paraître cette semaine sur Youtube. Je vous communiquerai le lien une fois la vidéo publiée.

Il s'agit d'analyser les réactions, les conséquences de telles décisions... Et pourquoi le BA est unique en son genre...

A très vite !

Florian

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A compter du 13 juin: vitesse limitée à 40 km/h sur toute la ligne (au lieu de 70 km/h) + suppression de trains + remplacement de certains TER par des cars.

Et le tout en urgence pour raison de sécurité après contrôle géométrique de la voie il y a 9 mois: information du Personnel le 9 juin, publication des nouveaux horaires le 10, application le 13 !!!!!

Sur le site TER Centre, ceci est indiqué sous la rubrique TRAVAUX.... Comme sur Valençay - Luçay ???

C'est le même processus que pour la ligne des Cévennes (52 km à 30 km/h pas très justifiés), Montluçon - Eygurande, Volvic - Lapeyrouse ???

N'hésitez pas à donner les vraies raisons....

Je fais copie de mon précédent message, dans le Topic "Cie du Blanc-Argent", qu'il convient également de replacer ici :

La décision est devenue effective le 14 Juin 2010.

J'ai assisté à la réunion "de crise" se tenant le 9 Juin, en la Mairie de Romorantin, avec le Maire, le Président de RFF, de la SNCF-Centre, de Kéolis, et de quelques notables. La région "jure" vouloir garder le petit train... au prix de de 10 à plus de 15 Millions d'Euros, pour remmettre du ballast, enlever les petits rails DC, et mettre du gros rail.

Il y a eu une mauvaise foi notable de la part de la SNCF pendant l'entretien. Ainsi, le 40 km/h est instauré en raison du principe de précaution de fortes chaleurs estivales... Or, en hiver, cette nouvelle réglementation restera appliquable.

Autre point, le 40 Km/h est aussi applicable aux portions fraichement refaites, en 2006-2006 pour ne pas citer l'année...

Bref...du désespoir pour les usagers, les scolaires... les amoureux du BA...

Je voulais également vous annoncer un projet qui me tiens particulièrement à coeur, celui de mon court métrage/documentaire qui sera à paraître cette semaine sur Youtube. Je vous communiquerai le lien une fois la vidéo publiée.

Il s'agit d'analyser les réactions, les conséquences de telles décisions... Et pourquoi le BA est unique en son genre...

A très vite !

Florian

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Fabr

Pas de panique, voyons... la solution Kéolis est déjà là...

Comme pour le Fret, la solution Géodis...

"...C'est tout de même pas quelques vieux bouts de rails sur un train à bouseux qui va faire fremir les Directions de TER et RFF.. Et puis il n'y a plus de fonds.."

Quoi...c'est pas la "philosophie" ?

Fabrice

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je fais parti des Amoureux de cette petite ligne,très utile.

Lamentable,ça reflète juste l'ensemble de l'entreprise et de nos cadres hauts placés !!!

Je fais 1mn de silence...............................................

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chère tousn

Voici mon film sur la défense du BA .... Il est publié ce jour sur youtube.

Partie I http://www.youtube.c...h?v=CUzVWwjO0Ps

Partie II http://www.youtube.c...h?v=Ap_kl4CFvyM

A très bientôt... Dites-moi ce que vous en pensez mdrmdr

Florian

Très chouettes vidéos, dans un contexte, hum, pas très favorable à ce qui n'est pas LGV...

Mais dits moi, le type à moustache assi au bureau et qui est peut-être le représentant de RFF sur la première vidéo, il s'appelle comment?

Modifié par dyonisos

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Défense du Chemin de Fer du BLANC – ARGENT :

Depuis le 13 Juin 2010, la SNCF et RFF ont décidés de limiter la vitesse de tous trains du Blanc-Argent à 40 Km/h au lieu de 70.

- Conséquence: le temps des trajets sont plus long, les correspondances SNCF ne sont presque plus assurées, le service public est menacé, les 115 emploies du BA sont menacés !

Pour revenir à une situation normal, la SNCF et RFF doivent s’engager à faire des travaux sérieux et rapidement sur la voie ferrée de Salbris (41) à Luçay le Mâle (36).

N'hésitez pas à nous soutenir....utilement.

Signez la PETITION:Mon lien

Contact: Me contacter

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité louis44

Salut Chapelon !

Pétition signée, je fais circuler sur le forum LR presse ! : http://www.lrpresse.fr/trains/viewtopic.php?p=962374#962374

Courage pour la défense de votre ligne !

Cordialement,

Louis44

PS : Je peine à croire que la région Centre, dont le responsable transports est un communiste bon teint, de mémoire, qui s'est tant deménée pour la réouverture Orléans - Chartres (et qui l'aura) veuille plomber le BA. :blink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chère tousn

Voici mon film sur la défense du BA .... Il est publié ce jour sur youtube.

Partie I http://www.youtube.c...h?v=CUzVWwjO0Ps

Partie II http://www.youtube.c...h?v=Ap_kl4CFvyM

A très bientôt... Dites-moi ce que vous en pensez

Florian

Bonjour,

Je suis très impressionné par la qualité de ces vidéos, et la mobilisation qui entoure cette ligne...

Pour avoir vécu un des derniers jours à 70 km/h, je confirme l'attachement du personnel et des usagers.

Félicitations pour ces documents

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Collectif des usagers de la ligne ferroviaire du Blanc-Argent convie élus, usagers, salariés, parents d’élèves et la population des communes traversées par la ligne du Blanc-Argent à une demi-journée de mobilisation le samedi 9 octobre prochain.

Dès 8 heures, le Collectif invite les participants à emprunter la ligne ferroviaire du Blanc-Argent pour se rendre à Salbris. Chaque gare traversée par « le train de la mobilisation » constitue un lieu de rendez-vous entre les gares de Romorantin-Lanthenay et Salbris. Arrivée du « train de la mobilisation » en gare de Salbris à 8 heures 54.

A 9 heures, le Collectif organise une réunion publique pour défendre le principe d’un retour à une vitesse de circulation de 70 km/h le plus rapide possible et d’obtenir des engagements forts des parties au dossier. Cette réunion publique aura lieu dans la salle polyvalente de la commune de Salbris (42 boulevard de la République, face à la Mairie).

A 11 heures, fin de la demi-journée de mobilisation en faveur de la ligne ferroviaire du Blanc-Argent. Retour par la ligne du Blanc-Argent vers la gare de Romorantin-Lanthenay (arrivée prévue à 12h05).

Le Collectif des usagers de la ligne ferroviaire du Blanc-Argent compte sur votre mobilisation !

Vous aussi, mobilisez-vous dès maintenant en diffusant l’information :

Site Web:

affiche:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Collectif des usagers de la ligne ferroviaire du Blanc-Argent convie élus, usagers, salariés, parents d’élèves et la population des communes traversées par la ligne du Blanc-Argent à une demi-journée de mobilisation le samedi 9 octobre prochain.

Dès 8 heures, le Collectif invite les participants à emprunter la ligne ferroviaire du Blanc-Argent pour se rendre à Salbris. Chaque gare traversée par « le train de la mobilisation » constitue un lieu de rendez-vous entre les gares de Romorantin-Lanthenay et Salbris. Arrivée du « train de la mobilisation » en gare de Salbris à 8 heures 54.

A 9 heures, le Collectif organise une réunion publique pour défendre le principe d’un retour à une vitesse de circulation de 70 km/h le plus rapide possible et d’obtenir des engagements forts des parties au dossier. Cette réunion publique aura lieu dans la salle polyvalente de la commune de Salbris (42 boulevard de la République, face à la Mairie).

A 11 heures, fin de la demi-journée de mobilisation en faveur de la ligne ferroviaire du Blanc-Argent. Retour par la ligne du Blanc-Argent vers la gare de Romorantin-Lanthenay (arrivée prévue à 12h05).

Le Collectif des usagers de la ligne ferroviaire du Blanc-Argent compte sur votre mobilisation !

Vous aussi, mobilisez-vous dès maintenant en diffusant l’information :

Site Web du collectif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.lanouvellerepublique.fr/loir-et-cher/ACTUALITE/Infos-Departementales/J.-Lorgeoux-Reunion-electoraliste

Aujourd'hui, le temps joue contre nous. Il faut se battre pour que des travaux soient engagés, vite, très vite sur les voies et que les autorails soient de nouveau autorisés à circuler à 70 km/h. » Voilà, rapidement résumé, le souhait des usagers du train de la ligne Le Blanc-Argent. L'occasion pour une petite centaine d'entre eux d'exprimer leur ras-le-bol samedi matin, lors d'une réunion publique à Salbris organisée par le Collectif des usagers de la ligne ferroviaire.

Depuis maintenant le 13 juin, ces fidèles de la ligne Le Blanc-Argent vivent une véritable galère, après que la SNCF a décidé « de manière brutale » de réduire la vitesse de l'autorail de 70 à 40 km/h pour des questions de sécurité. Conséquence : aujourd'hui, il faut 55 minutes pour rejoindre Romorantin de Salbris distant de moins de 30 km. Un paradoxe à l'heure du TGV...

« Il faut retrouver un service normal rapidement, sinon une partie de la clientèle va s'organiser et n'utilisera plus l'autorail. Un calendrier des travaux et des financements doit être réalisé dans les prochaines semaines », constate Patrice Martin-Lalande. « Il y a 700 personnes qui prennent le B-A chaque jour. Il faut que vous interveniez en haut lieu pour le sauver », rétorque un usager.

'' Exiger que RFF

et l'État mettent

la main

à la poche ''

Il apparaît qu'une amorce de désaffection commence à se faire sentir : « certains usagers privilégient désormais le covoiturage », se désole Fabrice, conducteur de l'autorail. « Cette liaison Romorantin - Salbris est un axe de vie essentiel dans l'aménagement du territoire. Je ne suis pas pessimiste mais réaliste. Le temps presse, tant pour les usagers que pour le personnel du BA inquiet pour son avenir », ajoute Jean-Pierre Abertini, maire de Salbris.

Pour Yvon Chéry, élu d'opposition romorantinais, « il est clair que le temps joue contre nous. J'attends un discours clair sur la nature des travaux à effectuer. » Et l'élu de « Dialogue à gauche » de Romo de souligner les 18 millions investis ces dernières années par la Région pour la ligne et les autorails et les 4 millions provisionnés pour ces futurs travaux. « Il faut exiger de Réseau ferré de France et de l'État qu'ils participent à la facture. Et non les petites communes desservies par le B-A. » »

Pas question de substituer des autocars au B-A

Le coût des travaux, pour l'instant, est évalué entre 12 et 15 millions d'euros. Les experts diligentés par Réseau Ferré de France et la SNCF devraient apporter un chiffrage précis. « Cela ne représente pas un tel coût. La SNCF augmente la note pour que le train disparaisse, c'est tout », s'emporte Claude Therez, ex-responsable des voies du BA aujourd'hui retraité. Et toute la salle de dénoncer le contrôle de sécurité ferroviaire de la SNCF qui ne s'appuie pas sur la spécificité de la voie métrique et du poids de l'autorail bien inférieur aux motrices classiques.

Valérie Rambaud, professeur au lycée Claude-de-France à Romorantin constate « une fatigue » des adolescents clients du B-A. « Le soir, ils doivent attendre plus de quarante-cinq minutes dehors avant de prendre l'autorail de 18 h 48. Il n'y a aucun espace fermé et chauffé pour les accueillir. C'est anormal. Certains parents se sont organisés et font du covoiturage ».

Un transporteur routier usager prend la parole. Lui aussi est indigné : « On a suspendu la circulation entre Valençay et Luçay-le-Mâle sans avertir ni les élus ni les parents d'élèves. Aujourd'hui, c'est un car qui assure la desserte. Et dans l'Indre, il n'y a aucune mobilisation... »

Une desserte par autocar et la disparition du B-A : voilà bien ce que craint la grande partie de l'assistance à moyen terme. « Nos enfants doivent aller au lycée en toute sécurité. Ce qui n'est pas le cas par bus sur la départementale 724 en hiver, à cause du froid et des gibiers », martèle Véronique Bonneau, trésorière du collectif.

Aujourd'hui, les usagers attendent avec fébrilité la teneur des deux rapports d'expertises (« qui doivent sortir le 15 octobre » selon le personnel du B-A). « Ils doivent être communiqués et entraîner une réunion publique transparente et contradictoire. Tous les maires doivent s'entendre pour lancer une pétition de soutien de la ligne ferroviaire », conclut Yvon Chéry. La salle applaudit. La mobilisation continue.

Informations : www.sedeplacerenba.fr

billet

Contre- la-montre pour la survie du B-A

« Le calendrier des usagers du B-A n'est pas le même que celui des expertises et du financement des travaux ». Jean-Pierre Albertini, maire de Salbris, a fort bien résumé les enjeux futurs de la ligne ferroviaire du B-A. Car une fois connue la nature des travaux à effectuer, qui les financera ? La Région a déjà provisionné 4,5 millions d'euros. Il resterait donc le double encore à trouver. En cette période de vache maigre, il va être difficile de convaincre les autres acteurs financiers de mettre la main à la poche. Et une fois l'enveloppe réunie, quand et combien de temps dureront les travaux sur les tronçons « à risque » ? Là aussi, mystère.

De très nombreux adolescents sont clients du B-A. Chaque jour, ils rejoignent les deux lycées de Romorantin. Beaucoup sont fatigués par les deux heures de trajet induites par la limitation de vitesse de l'autorail.

En avril prochain, date des dérogations scolaires, il est à craindre que des parents salbrisiens choisissent d'envoyer leurs enfants dans d'autres lycées. A Vierzon notamment, qui n'est qu'à une quinzaine de minutes par TER.

Il est également constaté un développement du covoiturage. Cette « désaffection » progressive du B-A, élus et personnel du B-A en sont bien conscients. Une course contre la montre est donc lancée. Il en va de la pérennité même de cette ligne ferroviaire transversale empruntée chaque année par quelque 350.000 voyageurs...

Des images pour sauver le Blanc-Argent

Florian Vaz est un usager régulier de la ligne le Blanc-Argent. Ce dernier était présent à la réunion publique. Depuis plusieurs mois, le jeune homme, armé d'une caméra vidéo, a pris faits et cause pour sauver la ligne ferroviaire. Des vidéos qui retracent l'historique de l'autorail mais aussi les conséquences concrètes pour les usagers de la limitation de vitesse aujourd'hui. Site : youtube : taper « le blanc-argent»

Michel Martin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.lanouvell...n-electoraliste

Et toute la salle de dénoncer le contrôle de sécurité ferroviaire de la SNCF qui ne s'appuie pas sur la spécificité de la voie métrique et du poids de l'autorail bien inférieur aux motrices classiques.

Bonsoir,

Question importante je pense: avec quoi la SNCF fait- elle le contrôle de géométrie voie sur cette ligne métrique? Les MAUZIN ça va mal sur le métrique ^^, IRIS 320 encore moins d'où cette question existentielle...

Merci à celui qui pourra répondre.

Cordialement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité 5121

J'ai envie de dire à la main , avec des outils comme un mètre ou un "patron" !

il y a du matériel en Corse qui devrait pouvoir être ramené sur le continent en été, quand les travaux sont supendus là-bas. Maintenant, de ce que je connais du BA, s'il reste encore des voies posées sur sable, ce n'est pas la peine d'insister. D'abord reballaster, et pas qu'un peu. Aux CFC il y a aussi des trémies ballasteuses qui pourraient servir, mais là, elle sont trop occupées (encore un ou deux hivers à mon avis)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

. Maintenant, de ce que je connais du BA, s'il reste encore des voies posées sur sable, ce n'est pas la peine d'insister.

En fait, alors qu'il y a effectivement des voies posées sur sable fin, ailleurs (par exemple Laluque Tartas) le BA était plutôt sur "gravillon" (comme beaucoup de voies secondaires de l'Est )

Paradoxalement, un gros effort a été entrepris ces dernières années : rail très lourd sur gros ballast et paradoxalement c'est cette voie lourde qui serait trop agressive pour le matériel...

Modifié par Mak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

20 millions d'€ pour remettre la ligne en état....

B-A.pdf

Modifié par CRL COOL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité TRAM21

En fait, alors qu'il y a effectivement des voies posées sur sable fin, ailleurs (par exemple Laluque Tartas) le BA était plutôt sur "gravillon" (comme beaucoup de voies secondaires de l'Est )

Paradoxalement, un gros effort a été entrepris ces dernières années : rail très lourd sur gros ballast et paradoxalement c'est cette voie lourde qui serait trop agressive pour le matériel...

299036631_a7254ceca7_z.jpg

utiliser du rail de 60 Kg au mètre pour de la voie métrique, uniquement parcourue par des autorails pas franchement lourds, ça surprend...

du rail de 30, 36 voire 40 Kg aurait été plus judicieux...

et des lignes en voie normale (désaffectées, et pas vraiment programmées pour rouvrir un jour !) sont équipées en 30 Kg (rail ex Est), comme Gray - Troyes... une réutilisation sur le BA serait judicieuse...

mais c'est surtout le ballast (ou plutôt l'absence de ballast !) qui pose problème, semble t-il

par ailleurs, lors d'une visite cet été, le bruit court que l'ultime locotracteur de BA va être mis hors service.

avec quoi se feront les trains de travaux ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

utiliser du rail de 60 Kg au mètre pour de la voie métrique, uniquement parcourue par des autorails pas franchement lourds, ça surprend...

du rail de 30, 36 voire 40 Kg aurait été plus judicieux...

Tout à fait d'accord. L'entretien d'une voie secondaire " parcourue par des autorails pas franchement lourds", c'est un métier différent de celui d'une grande ligne, il faut peut être mettre l'accent sur un matériel roulant tolérant une mauvaise géométrie et une voie plus légère.

On a l'impression que des directives, ne tenant pas compte des spécificités de la ligne, et émanant de je ne sais quels "experts" sont tombées d'en haut...

Si ce sont les mêmes charlots que les soi-disants experts qui, à Caen et Nancy préconisent et trouvent "pertinent" le remplacement du tramway sur pneu foireux TVR, par un autre tramway sur pneu, à peine moins foireux, on a du souci à se faire...

Modifié par Mak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout à fait d'accord. L'entretien d'une voie secondaire " parcourue par des autorails pas franchement lourds", c'est un métier différent de celui d'une grande ligne, il faut peut être mettre l'accent sur un matériel roulant tolérant une mauvaise géométrie et une voie plus légère.

On a l'impression que des directives, ne tenant pas compte des spécificités de la ligne, et émanant de je ne sais quels "experts" sont tombées d'en haut...

Si ce sont les mêmes charlots que les soi-disants experts qui, à Caen et Nancy préconisent et trouvent "pertinent" le remplacement du tramway sur pneu foireux TVR, par un autre tramway sur pneu, à peine moins foireux, on a du souci à se faire...

Salut à tous,

Je suis ce fil avec intérêt, plus que le choix de l'armement de la voie ce qui m'interpelle c'est la façon dont ont été effectués les contrôle géométrique. Y a tout de même du kilométrage et perso sur voie métrique je vois pas de système existant (digne d'effectuer un contrôle moderne, continu et en charge). Une bonne âme pourait- elle éclairer ma lanterne?

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Histoire de retorner le couteau dans la plaie, une vidéo du dernier train ayant roulé à 70 km/h sur la ligne:

Modifié par CRL COOL

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité 5121

le renouvellement en Corse se fait avec du 39 kg/m de réemploi, un très bon reballastage en bon calibre dur et des traverses métalliques pour l'ancrage. C'est la SNCF qui a défini ces critères ...

pour ce qui est du matériel, sitôt fini les CFC, il sera sans emploi suivi et disponible pour réembarquer ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...