Jump to content
Sign in to follow this  
CC 72065

[Ligne Pau-Oloron-Bedous-Canfranc] - Sujet Officiel

Recommended Posts

Maintenant, c'est peu être en Espagne que çà va coincer.....

Espagne la ligne Huesca Canfranc dans le flou.doc

Bonjour,

Cela m'etonerais beaucoup que les Espagnols laissent tomber, pour plusieurs raisons, mais la plus importante je crois, est qu'ils se sont proposés pour les jeux olympique d'hivers de 2012, donc les stations de "candanchou, formigal, etc" aurons besoins de sations de chemin de fer, de plus pour y aller assez souvent, toute la région de "Jaca, sabiñanigo, et surtout vers Biescas, futur terminal du tunnel sous le vignemale" est en travaux, la gare de Canfranc est aussi en travaux, pour en faire les plus grand "Parador"(Hotel) d'Espagne, en vue des jeux Olympique.

Voila et j'ajoute pour avoir longtemps été aux manif de "pététin, contre le tunnel du somport" que les français ont commencés le débroussaillage à "Bedous", et retapent les piles du pont de "l'Estanguet".

Amitiés

Richard

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest technicentre

Bonjour,

Cela m'etonerais beaucoup que les Espagnols laissent tomber, pour plusieurs raisons, mais la plus importante je crois, est qu'ils se sont proposés pour les jeux olympique d'hivers de 2012, donc les stations de "candanchou, formigal, etc" aurons besoins de sations de chemin de fer, de plus pour y aller assez souvent, toute la région de "Jaca, sabiñanigo, et surtout vers Biescas, futur terminal du tunnel sous le vignemale" est en travaux, la gare de Canfranc est aussi en travaux, pour en faire les plus grand "Parador"(Hotel) d'Espagne, en vue des jeux Olympique.

Voila et j'ajoute pour avoir longtemps été aux manif de "pététin, contre le tunnel du somport" que les français ont commencés le débroussaillage à "Bedous", et retapent les piles du pont de "l'Estanguet".

Amitiés

Richard

oui, mais le tunel du Somport a été cannibalisé pour servir d'issue de secours au tunnel routier... Et puis où en sont les sous sta? Je ne sais plus où j'avais lu ça, celle des forges d'Abel avait été volontairement arrêtée ainsi que l'autre en dessous... Et autre question, qu'est devenu le centre de vacances SNCF des forges d'Abel? J'en ai un souvenir inoubliable (mais qu'est-qu'il y faisait froid dehors en plein mois de janvier 82), de Candanchu et ses pistes (où on allait très peu puisque le guide moniteur SNCF nous faisait pratiquer du ski extrème out limite...). Bon, c'est sur, la première maison habitée était à Bedou et on avait 3/4 heures de montée en car et 20 minutes en descendant... Mais le panorama!!! Et puis, personne ne pouvait picoler à moins de ne pas aller skier, ce qui aurait été dommage... Le pied, ce camp de vacances d'apprentis... sauf bien sur du côté nanas où c'était morne plaine... Edited by technicentre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un article sur la réhabilitation de la ligne

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2010/08/13/pau-oloron-le-kilometre-de-rails-a-un-million-d-euros,150671.php

800 mètres de rails et de traverses sont posés chaque jour le long de la ligne Pau-Oloron. © Sébastien Lamarque Les élus de la Région ont visité hier matin le chantier de réfection de la ligne ferroviaire Pau-Oloron. Débutés le mois dernier, les travaux doivent s'achever en janvier 2011.

Depuis le 2 juillet, les ouvriers qui oeuvrent à la réfection de la ligne entre Pau et Oloron sont loin d'avancer à un train de sénateurs. Chaque jour, 800 mètres de rails sont posés. Une cinquantaine d'entreprises et une moyenne de 75 ouvriers par jour travaillent sur le chantier de près de 35 kilomètres.

Hier matin, élus de la Région, représentant de l'État et de Réseau ferré de France (RFF) ont visité le chantier, de la base des opérations de l'entreprise Colas, jouxtant la gare d'Oloron, à la pose des nouveaux rails à hauteur d'Ogeu-les-Bains.

Le coût du chantier, qui doit rendre une ligne opérationnelle le 2 janvier 2011, est évalué à 35 millions d'euros, répartis à part égale entre la Région et l'État (13,125 millions d'euros soit 37,5 % chacun). La part de RFF se situe à 8,75 millions d'euros. Ce qui revient à un million d'euros le kilomètre de voie rénovée.

Tous les constituants de la voie doivent être changés, soit 70 km de rails, 100 000 tonnes de ballast et 60 000 traverses.

16 trains par jour

« Les anciens rails à double champignon (conçus au départ pour être retournés après usure de la face supérieure) sont remplacés par des rails soudés, explique Patrick Trajan, de la Systra, maître d'ouvrage délégué du hantier. Ces derniers offrent l'avantage d'être moins bruyants et de provoquer moins de vibrations, puisqu'il n'y a plus de joints. »

Aux traverses en bois se substituent des traverses en béton, finalement plus respectueuses de l'environnement puisque les bois étaient chimiquement traités. Sur le chantier de pose à Ogeu, les élus ont été impressionnés par l'utilisation de ponts sur rails pour poser les traverses. Du plaquage synthétique, également plus silencieux, a été installé sur les passages à niveau rénovés, tandis que sept PN doivent être supprimés. Sur deux ponts-rails, le tablier est changé, les trois autres étant simplement restaurés. Le chantier se déroule de la gare d'Oloron vers Pau. La rénovation des quais de la gare achevant le chantier.

Le ballast plus épais permettra d'accueillir la circulation de trains de fret. Une nouveauté qui réjouit le président Alain Rousset. « Deux entreprises au moins, Lindt et Messier, peuvent être intéressées »,

estime-t-il. Les trains de voyageurs doivent passer d'une moyenne de 14 trains par jour à 16. « Le contrat d'axes Etat Région prévoit des horaires cadencés, mieux adaptés aux horaires de travail », précise le maire d'Oloron, Bernard Uthurry. La « régénération » de la ligne doit renforcer la fiabilité des temps de parcours et le confort acoustique des riverains comme des voyageurs. Et permettre, il faut l'espérer, de remplir les wagons entre Pau et Oloron.

==> Le chiffre

90. C'est en kilomètres/heure, la vitesse moyenne que devraient atteindre les trains express régionaux sur la ligne rénovée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest technicentre

Ouais... mais ça veut pas dire que des trains monteront au dessus d'Oloron... Encore moins, qu'ils iront en Espagne... De toute façon, la ligne a besoin d'une électrification à cause du ou des tunnel(s ) hélicoïdaux qui ne peuvent se ventiler... Certe, le Gave de Paux est toujours là mais les sous sta ne le sont plus (alors qu'elles débitaient encore l'une dans l'autre en 82...). Puis du côté Espagne, il n'y a toujours pas grand chose si ce n'est la gare de Canfranc qui est énorme mais à l'abandon...

Remettre du 1500 V? Quel boulot... Du 25 kV? A condition de reprendre tout les ouvrages d'art et de passer une ligne THT... Diesel impossible... Donnez -moi une autre solution...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais... mais ça veut pas dire que des trains monteront au dessus d'Oloron... Encore moins, qu'ils iront en Espagne... De toute façon, la ligne a besoin d'une électrification à cause du ou des tunnel(s ) hélicoïdaux qui ne peuvent se ventiler... Certe, le Gave de Paux est toujours là mais les sous sta ne le sont plus (alors qu'elles débitaient encore l'une dans l'autre en 82...). Puis du côté Espagne, il n'y a toujours pas grand chose si ce n'est la gare de Canfranc qui est énorme mais à l'abandon...

Remettre du 1500 V? Quel boulot... Du 25 kV? A condition de reprendre tout les ouvrages d'art et de passer une ligne THT... Diesel impossible... Donnez -moi une autre solution...

Attendre et donner du temps au temps, comme cela se fait depuis 40 ans env....

Pour entretenir une petite déclaration d'intention de temps à autres et le tour est joué sans bourse délier ...

bon je sors! :Smiley_39:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

En plus d'être l'issue de secours du tunnel routier, le tunnel ferroviaire du Somport abrite aussi un laboratoire d'étude sur la "matière noire".

Les trains ne sont pas près de revenir dans la région.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest 5121

En plus d'être l'issue de secours du tunnel routier, le tunnel ferroviaire du Somport abrite aussi un laboratoire d'étude sur la "matière noire".

Les trains ne sont pas près de revenir dans la région.

il ne faut pas s'affoler. Ce labo est maintenant installé dans une excavation spécialement creusée pendant les travaux du tunnel routier. Actuellement, il ne reste qu'un préfa au-dessus de la voie et qui ne sert plus qu'à stocker du matériel à l'abri du rayonnnement cosmique.

Pour ceux qui lisent l'anglais :

http://www.unizar.es/lfnae/lfnae_eng.html

et le genre de bijou qu'on utilise dans ces labos

Edited by 5121

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest technicentre

Ciel! Un ziglotron à coulisee inversée collimaté. C'est beau la technique moderne.

Bon plus sérieusement, c'est quoi cette histoire de matière noire? Peux-tu éclairer notre lanterne?

Sinon, pour répondre à Caplambrest, je n'ai rien contre ce projet de remise en état de cette ligne... Mais a-t-elle une rentablité financière ou un intérèt économique certain? La remettre en fonctionnement est une "broutille financière" si ces 2 points sont remplis... Je sais, je vais en faire bouillir et sursauter pas mal en écrivant ça... Mais rappelez-vous, quel a été le premier projet de LGV? Paris Lyon? NON, c'était Paris/Calais pour se raccorder à un tunnel sous la Manche qui fut creusé sur plusieurs kilomètres de part et d'autre... Ce tunnel fut coulé proprement (avec les tunneliers dedans) en 1974. C'est alors que Paris Lyon a pris la première place des LGV à construire... Si il ya des débouchés et des sources de revenus sures, ne vous tracassez pas, Pau, St Oloron, Canfranc revivra (et pas nécessairement sous le label SNCF d'ailleurs...). D'ici là, iln'ya a qu'à voir le fiasco de Perpignan Figuiéras inauguré en find'année 2010 pour s'en convaincre: La LGV s'arrête au miieu de nul part faute de ligne côté Espagne,ou encore de prendre les tunnels en direction de l'Espagne après St Giron (remarquez, on peut faire pas mal de choses très intimes dans ces tunnels... Ah! jeunesse, dommage que tu sois partie...

Edited by technicentre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ligne : Pau - Oloron-Sainte-Marie - Bedous - Canfranc

La gare d'Oloron-Sainte-Marie est le terminus de la ligne depuis 1985,

date de la fermeture du tronçon Oloron-Bedous à tout trafic.

Ligne Pau-Oloron : A la croisée des chemins de fer

Les traverses en chêne imbibées de fongicide et le « tac-tac » qui montait aux oreilles des voyageurs

assoupis, c'est terminé. La modernisation de la voie ferrée est en marche. Le train d'antan s'éloigne.

Le calcul n'a rien de bien compliqué. Un rail de chemin de fer « traditionnel » fait 18 m de long.

Sur 35 km de voie, il en faut un peu moins de 2 000 reliés, les uns aux autres, par des joints métalliques.

A chaque fois que les essieux d'un wagon (boggie) roulent sur l'un de ces joints - près de 2 000 fois, donc,

il monte ainsi aux oreilles des voyageurs comme un battement de cœur, une pulsation tintante et régulière

qui fait « tac-tac »… De quoi bercer l'usager gagné par le sommeil ou, au contraire, le tenir en éveil.

C'est selon. Mais pour les habitués de la voie ferrée qui relie Pau à Oloron, ce ne sera bientôt plus qu'un souvenir.

La suite

Article et photo : Sud-Ouest du jeudi 14 octobre

Environ 170 personnes sont mobilisées, en ce moment, sur les différents sites en chantier comme ici à Gan

Share this post


Link to post
Share on other sites

"...Réouverture entre Pau et Oloron prévue pour le 17 janvier..."

Ah tiens, on nous avait vendu le 01/02/2011 au mieux...et en X2200 svp!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour ,

Cette dépêche de presse est un peu en marge du sujet , mais elle est à considérer

par rapport aux moyens alloués entre le rail et la (auto)route .

Inauguration mardi de l'autoroute controversée Bordeaux-Pau

PAU - L'A65, nouvel axe autoroutier qui traverse la Gascogne pour relier les pôles aquitains que sont Bordeaux et Pau, sera inaugurée mardi, quatre ans jour pour jour après le lancement d'un projet qui a suscité de fortes réserves des défenseurs de l'environnement.

La nouvelle autoroute est un raccordement, long de 150 km, que l'on empruntera à Langon (Gironde), à 40 km de Bordeaux sur l'A62 en direction de Toulouse, pour rejoindre directement Pau sur l'axe est-ouest de l'autoroute A64 qui relie Toulouse et Bayonne.

L'inauguration de la nouvelle voie, deux jours avant son ouverture à la circulation prévue jeudi, aura lieu du côté béarnais de l'ouvrage, au point de raccordement sur l'A64, en présence du ministre délégué aux Transports Thierry Mariani et des responsables d'A'Lienor, consortium constitué du groupe de travaux publics Eiffage et de l'opérateur Sanef.

La presse paloise, qui avait initialement tenu pour acquise la présence du président Nicolas Sarkozy, n'excluait pas que le premier ministre François Fillon puisse faire le déplacement pour saluer la première autoroute réalisée, selon A'lienor, dans le strict respect des accords du Grenelle de l'environnement.

C'est cette "grenello-compatibilité" de l'A65 que les associations de défense de l'environnement ont contestée dès la signature du contrat public-privé, le 14 décembre 2006, s'inquiétant de la protection des zones humides traversées et des espèces protégées qu'elles hébergent.

Le combat mené notamment par l'association écologiste Sepanso, avec divers recours judiciaires, a pu tenir temporairement en respect les bulldozers au nom de la protection du vison d'Europe, dont le sud-ouest est le dernier bastion français, du fadet des laîches, petit papillon des landes tourbeuses, ou encore de la Cistude, tortue des marais.

Mais les travaux ont pu être complétés, au prix de diverses concessions environnementales du constructeur, le chantier pouvant désormais officiellement représenter, selon l'Etat, un "standard" à suivre pour les infrastructures post-Grenelle, routières comme ferroviaires.

Selon A'lienor, qui a accepté diverses mesures de compensation pour les dégâts constatés, les aménagements liés à la protection de l'environnement ont représenté environ 15% du budget des travaux, qui s'élève au total à 1,2 milliard d'euros.

Les défenseurs du projet se réjouissent de la mise en service de la nouvelle voie qui permettra de gagner une heure de voiture entre Bordeaux et Pau. Un gain de temps doublé d'une importante amélioration de la sécurité, compte tenu de la dangerosité de l'ancienne route nationale.

Les responsables économiques béarnais attendent des conséquences positives du nouvel axe qui rapproche leur région de Bordeaux, capitale de l'Aquitaine. Les stations de sport d'hiver des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes Pyrénées seront les premières à mesurer, dans le prochaines semaines, l'impact de l'A65 sur les arrivages de skieurs bordelais.

Mais tous s'inquiètent à l'idée que l'attrait et les effets positifs de l'A65 puissent être limités par les tarifs annoncés par le concessionnaire qui en font, selon le calculs des détracteurs, "l'autoroute la plus chère de France".

(©AFP / 12 décembre 2010 12h16)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour construire une autoroute, il faut investir

Pour construire une voie ferrée , il faut réfléchir ...

Une nouvelle fois, l'adage se verifie.... beurk

Edited by km315

Share this post


Link to post
Share on other sites

Seulement 4 ans ? :blink: C'est du rapide ! 150 km de 2x2 voies étudiées et construites en ce laps de temps ! :blink: Bon d'accord, c'est pas en montagne mais quand même ! Qu'est ce que qui a été lancé précisément en 2006 ?

Edited by Léman-Express

Share this post


Link to post
Share on other sites

Seulement 4 ans ? :blink: C'est du rapide ! 150 km de 2x2 voies étudiées et construites en ce laps de temps ! :blink: Bon d'accord, c'est pas en montagne mais quand même ! Qu'est ce que qui a été lancé précisément en 2006 ?

La déviation d'aire sur Adour et celle de Roquefort, en VE 2X2 voies normes autoroutes; avec la semi-concession post-construction de la déviation d'Aire, joli cadeau de la Région au Concessionnaire A'liénor pour la modique somme de 90 millions d'€, soit ce qu'il faut pour électrifier Pau - Oloron et rouvrir Oloron - Bedous...

Share this post


Link to post
Share on other sites

La déviation d'aire sur Adour et celle de Roquefort, en VE 2X2 voies normes autoroutes; avec la semi-concession post-construction de la déviation d'Aire, joli cadeau de la Région au Concessionnaire A'liénor pour la modique somme de 90 millions d'€, soit ce qu'il faut pour électrifier Pau - Oloron et rouvrir Oloron - Bedous...

Les voies de la politique... sont comme celles du seigneur.....impénétrables...!

Edited by capelanbrest

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest TRAM21

Les voies de la politique... sont comme celles du seigneur.....impénétrables...!

comme l'a dit par ailleurs Km315 : un permis de conduire = une carte d'électeur

c'est un concept que les politiques ont tous parfaitement assimilé ! cestachier

Share this post


Link to post
Share on other sites

comme l'a dit par ailleurs Km315 : un permis de conduire = une carte d'électeur

c'est un concept que les politiques ont tous parfaitement assimilé ! cestachier

oui et pas qu'eux..!

de toute façon cette ligne de Canfranc est plus un symbole qu'autre chose dans les perspectives actuelles.....

et ce symbole tout le monde en use ou en abuse selon sa position....

Tout le monde a bien compris que Canfranc ça ne reouvrira que si

- elle peut servir au Fret

-si elle est électrifiée et mis au bon gabarit pour le passage de caisses mobiles

-Si elle induit rapidement un trafic plus que significatif entre les 2 pays donc si l'Espagne mène concomitamment les m^mes travaux de l'autre coté et de préférence avec l'écartement standard....

Une fois validés ces postulats reste le phasage et les budgets.....

Compte tenu des budgets, des trafics Fret pas forcément en devenir à court et moyen terme, et des calculs électoraux à très courts terme de la part des politiques .....il y a fort à penser que le symbole n'est pas prés de s'évanouir et que l'arlésienne malgré les déclarations d'intentions des uns et des autres n'est pas prête de se concrétiser....mais bon on peut toujours espérer...

si l'on avait interrogé les gens de la vallée par référendum en posant la question :

préférreriez vous que l'on s'occupe d'aménager la RN ou que l'on ré ouvre la voie ferrée, la réponse aurait été vite donnée...

Immaginons un système de votation à la suisse.....puisque les citoyens se plaignent de ne pas être consulter.

Ce que je trouve moche là dedans c 'est que l'on manipule les gens....

Seule une volonté d'aménagement du territoire prise en hauts lieux (espagnol et français) pourra faire avancer le projet...tout le reste c 'est de la pipe..à moins que la région à elle seule trouve le budget pour effectuer les travaux de Bedous à Canfranc et l'intégralité de l'électrification.

Pour du ter et un potentiel plus que modeste....comment justifier un tel investissement ???

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest necroshine

http://aquitaine.france3.fr/info/pau-canfranc--l-etat-favorable-a-la-reouverture-68258877.html

Pau-Canfranc : L'Etat favorable à la réouverture

La ligne de chemin de fer Pau-Canfranc pourra être enfin réouverte, le gouvernement y est trés favorable. Le député David Habib, Alain Cazenave-Piarrot, président du CRELOC, et la députée-maire de Pau Martine Lignières-Cassou, après une rencontre avec des conseillers de Nathalie Kosciusko-Morizet, assurent que l'Etat est enfin expressément favorable à la réouverture de cette ligne.

Cette rencontre avec les interlocuteurs béarnais est venue confirmer les propos d'Alain Rousset qui avait rencontré la ministre voici trois semaines. Et là encore, il était sorti plutôt satisfait de l'entrevue.

Cette rencontre avait été jugé trés positive par le président du conseil régional d'Aquitaine : il « voyait les choses se débloquer ». Dse fonds europ Bruxelles devrait être sollicité pour aider l'Etat et la Région », aurait notamment assuré Jérôme Peyrat.

Actuellement, cette ligne n'est exploitée que sur la section Pau - Oloron, soit 36 kilomètres, et elle est neutralisée au-delà. Il est prévu de rétablir le TER sur la section Oloron - Bedous à l'horizon 2013. L'Aquitaine avait financé le débroussaillement de cette section qui s'est achevé fin avril 2008.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A savoir : une expo photo gratuite sur la ligne Pau-Canfranc a lieu actuellement au Conseil Régional d'Aquitaine (Hôtel de Région), à Bordeaux. Vous pourrez notamment y voir les travaux d'Odile Malaganne, Guillaume Bonnaud et Marc Zirnheld.

Exposition jusqu'au 31 août 2011.

Bon week-end à tous !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Fabr

Les fonds Européens...!!!!

Ils ne seraient pas plutôt affectables et donc mis de côté pour tenter de combler le puit sans fond des dettes Souveraines des Etats les plus faibles, et sauvegrder le "systeme" ????

Vu du côté des decideurs, je resterais prudent....

Fabrice

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest technicentre

Pau Canfranc... Je propose aussi de chercher voir si il n'y aurait pas un autre monstre au fond du Loch Ness... Et avec quels engins? Les sous sta n'ont elles pas été démontées, donc il faut du diesel alors que le tunnel hélicoîdal empêche toujours la ventilation... Je laisse de côté les problèmes d'alimentation électrique... Quels engins pourraient monter un train jusquà Canfranc? Pas de 7200, pas de 27000... Restent juste des 9300 qui pourraient le faire sans tout faire pêter et des 8500... En automotrice, je pense que c'est inutile d'essayer de monter avec une Z5300... Les Z2 pourraient tenter le coup... Mais, on a cassé les sous sta et la SHEM ne fait plus partie du groupe...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pau Canfranc... Je propose aussi de chercher voir si il n'y aurait pas un autre monstre au fond du Loch Ness... Et avec quels engins? Les sous sta n'ont elles pas été démontées, donc il faut du diesel alors que le tunnel hélicoîdal empêche toujours la ventilation... Je laisse de côté les problèmes d'alimentation électrique... Quels engins pourraient monter un train jusquà Canfranc? Pas de 7200, pas de 27000... Restent juste des 9300 qui pourraient le faire sans tout faire pêter et des 8500... En automotrice, je pense que c'est inutile d'essayer de monter avec une Z5300... Les Z2 pourraient tenter le coup... Mais, on a cassé les sous sta et la SHEM ne fait plus partie du groupe...

D'autant plus que la réélectrification, vue qu'il n'y a plus un mètre de ficelle en Vallée d'Aspe, est prévue en 25kV AC, donc si pas de 7200 possible, pas de 22200 équivalente....

Et si les 9300 sont possibles... les Jacquemins 25500, si fiables de nos jour?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les 25500 c'est pas une transmission Jacquemin. Tu confonds peut être avec les 25100/150/200 ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...