Aller au contenu
Le Web des Cheminots

ZorbecLeGras

Membre
  • Compteur de contenus

    1 241
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par ZorbecLeGras

  1. c'est une raison pour ne plus rencontrer de liftier dans les ascenseurs modernes .... Après rendre autonome un véhicule terrestre est très complexe malgré les progrès de l'informatique et de la chute vertigineuse des prix combinée à une puissance inégalé qui aurait fait rêver les ingénieurs des programmes Gemini et Apollo. Mais rendre un train autonome roulant sur une voie ferrée dédiés est d'une facilité désarmante pour les ingénieurs qui ont quasiment résolus les difficultés des automobiles autonomes sur autoroutes et routes depuis quelques années. La dernière difficulté à résoudre pour l'automobile autonome est de prévoir l'imprévisibilité des réactions humaines des piétons, cyclistes et autres chauffeurs routiers humains...
  2. Quel opérateur ? pourquoi compliquer inutilement ? A chaque accident il y a rapidement des pompiers, gendarmes, policiers et agents SNCF sur les lieux du drame, et, une de leurs priorités est de collecter des informations sur les circonstances de l'accident: pas besoin d'opérateurs couteux pour récupérer dans les restes de la barrière (ou mieux sur un enregistreur centralisé _<50€ _ localisé dans un des boitier du PN ) la carte SD de la caméra qui aura enregistré les 2 dernières heures de la vie de ce passage à niveau (enregistrement en boucle). Pas besoin de poteaux ou d' équipement satellite digne d'OSS117. Après, c'est la France, avec ses usages et coutumes, comme le récent accident passage à niveau où un radar était installé mais désactivé, officiellement pour ne pas chauffer à force de verbaliser ? Mais si SNCF veut se prémunir contre les risques juridiques à chaque boum-paf à un passage à niveau, il serait temps d'équiper à minima ET trains ET barrières des PNs de caméras enregistreuses. En prenant pas en compte les frais de justice, à +400K€ les dédommagements à chaque bing-ouille-paf c'est vite amorti. un peu masochiste les dirigeants de SNCF à toujours vouloir passer pour les méchants et cracher des €€€ lors des drames aux PNs ?
  3. c'est toujours la faute de la SNCF depuis 2000 et le scandaleux procès de St Médard où au dernier moment SNCF fut coupable alors que durant tout le procès la responsabilité du routier était seule reconnu n'en est que le meilleur exemple. Par contre que fait SNCF pour se protéger juridiquement contre des avocats de talents qui viendront défendre le chauffeur puisque "SNCF n'a pas respecté le feu rouge !" "SNCF n'a pas amélioré la route" "SNCF a fait circulé un train en retard et à l'heure de l'accidente d'habitude les barrières sont levées" ? Pourquoi SNCF n'installe pas des caméras à 50€ dans ses trains mais aussi carrément dans les barrières des passages à niveau ? Au moins en cas d'accident on ne perdra pas de temps avec ses hypothèses de barrières ne se fermant pas faisant la richesse des avocats des automobilistes. Pourquoi ?
  4. 650€ /j me parait surestimé si on compare à d'autres professions comme dans l'informatique (chef de projet informatique expert 600€/j en 2017) . Comme la majorité des conducteurs ne sont pas cadre, niveau maitrise peut-être?, je penserai plutôt à 300€/j en début de carrière. SI vraiment en interne SNCF se facture la journée d'un conducteur à 650€/j alors il y a problème.
  5. ou éviter de payer une mutuelle d'entreprise fort couteuse aux 140.000 cheminots au statut. Un cadeau pour attirer en PS25 est de bonne guerre quand il s'agit d'un tout petit nombre de salarié, mais 140.000, cela bouffe les fameuses économies produites par la réforme. De même en accordant aux PS25 l'accès total aux CE, au restaurant d'entreprise, aux centres de vacances et réseau de médecine interne SNCF, on pourrait envisager de supprimer leurs avantages du passé _ chèque vacances négociés, tickets restaurant si négociés_ aux PS25 quand la fusion des personnels sera effectuée. Il n'y a pas de petites économies et cela pourrait être très interesants pour les autres EF de s'aligner sur ces non avantages SNCF ! sinon: Aider «les employés qui ont un projet individuel» Le dirigeant ne se contente pas de décrire la réalité de demain. Il explique comment le groupe va s'y adapter: un programme de développement des compétences de un milliard d'euros sera lancé en 2019 pour trois ans. L'entreprise va aussi encourager la mobilité «géographique et professionnelle, à l'intérieur mais aussi à l'extérieur du groupe, pour ceux qui voudront poursuivre un autre projet». Il ne s'agit pas d'un plan de départs volontaires, mais l'idée n'en est pas très éloignée. «Il existe déjà dans l'entreprise une structure, SNCF Développement, qui aide les employés qui ont un projet individuel», souligne-t-on en interne. ... Bref les cheminots au statut verront leur carrière et leur rémunération progresser au mérite alors qu'elles avançaient de manière automatique au fil des années. http://www.lefigaro.fr/societes/2018/10/04/20005-20181004ARTFIG00326-pepy-veut-amender-le-statut-de-cheminot.php
  6. il y a une grande expertise allemande concernant les trains télécommandés:
  7. la force de la Chine est .... sa monnaie, le Yuan, devenu une monnaie d'échange international au même titre que le $, € ou la £ grâce à la bêtise du président des USA Obama. Pourquoi passer par le $ impliquant de se mettre sous le joug juridique des USA et des sanctions financières désastreuses ? avec le Yuan, c'est quasi du troc avec des produits chinois devenus indispensables vu la désindustrialisation de la France par exemple; pour un pays pauvres, c'est encore plus vrai et quasi obligatoire à court terme. Et qu'est-ce un contrat en $ si la Chine possède +37% des réserves monétaires des USA ? ils sont pris par les couilles comme on le dit vulgairement. Et comme pour la colonisation occidentale à ses débuts, il s'agit d'aider un pays en proposant ses services en échange de l'accès au marché intérieur pour le saturer des ses produits manufacturés tuant l'économie locale. Pour l'occupation militaire, n'attend pas de nos médias français beaucoup de reportages sensationnels mais les chinois prennent en main la sécurité de leurs intérêts, des intérêts de leur acheteurs aussi, notamment dans les routes maritimes où ils n'ont pas une armée d'avocats tatillons capable de faire indemniser des pirates et condamner les militaires ayant fait leur boulot en exécutant des ordres gouvernementaux. Renseigne-toi, les chinois ont un boulevard pour devenir les gendarmes du monde en 2 décennies. Après les théorie "changement du peuple", les asiatiques n'ont pas les même scrupules que les français, on l'a vu au Tibet mais aussi sous nos yeux dans des zones d'Afrique échappant au regard européen. Tous les coups sont bons et c'est normal, c'est humain.
  8. exact ! mais c'est connu l'herbe est toujours plus verte dans le champs d'à côté. Pour en revenir à la DB, il suffit de parler un peu la langue de Goethe et beaucoup de reportage sont disponible sur les problèmes, les retards (un peu comme sNCF sauf que nos médias français n'en parle jamais, préférant une adulation germanique frôlant le mystiscme pro, comme dire, pro comme sous le régime de Vichy !). Quand au bilan fin 2018, depuis qu'eurostar a remis 40 mdr€ d'endettement au bon compte et non plus par erreur sur SNCF (car venant d'ex-RFF), alors on peut dire que SNCF est bien mieux géré car DB est de nouveau lourdement endetté malgré la reprise de la dette avant 2000 par l'Etat allemand. Les cheminots français sont globalement bien plus performants que leurs collègues allemands et il suffit de converser en off avec le personnel des ICE reliant Paris pour subodorer une pointe d'envie vis à vis des collègues faisant la route vers Paris.
  9. richtig ! le rapport voiture / automobile n'est pas pareil chez les allemands amateurs de voitures confortables mais lourdes et pas économe, ni écologique. La conductrice de l'IE a cloué le bec au dragueur play-boy d'opérette avec sa voiturette !
  10. vu aussi en bureau de ville à Lyon en 1982: le guichetier prenait le petit carton/billet dans une armoire et le validait par cet appareil. Je me rappelle avoir demander au cheminot "pourquoi composter en gare alors que vous venez de le faire ?" "c'est pas pareil M'sieur !" et je compostais à la boite orange sans trop comprendre...
  11. le soleil n'a pas apporté une vague incroyable de touristes en Bretagne comme cela s'était vu en 2007 après la canicule de l'été 2006 (puis un retour aux chiffres habituels dès 2008: il fait trop frais pour les amateurs de température >30°c avec chant des cigales et odeurs de Ricard) 17% c'est excellent compte-tenu du report considérable de la clientèle bretonne vers le co-voiturage, l'avion, le bus (ou renonçant aux voyages) tout le long du long conflit social lié à la réforme ferroviaire et aux nombreux jours pendant des mois sans vraiment d'horaires fiables à l'avance. 17% c'est même inattendu mais il faut dire que les tarifs étaient très très corrects sur certains TGV et cela a contribué à un effet d'aubaine de la part du voyageur de dernière minute. Maintenant on va voir ce que deviendront ces +17% quand sera mis en place la nouvelle offre OuiTgv et surtout OuiGo limité à Rennes uniquement: c'est ballot de communiquer sur le LowCost OuiGo s'il n' est positionné qu'en petites unités uniquement à partir de Rennes (pas un seul à vers Quimper, Brest). C'est d'ailleurs le seul actuel combat d'élus politiques bretons concernant le rail en ce moment https://www.letelegramme.fr/economie/ouigo-les-tgv-low-cost-gagnent-du-terrain-sauf-en-bretagne-11-09-2018-12075516.php
  12. décidément tu es en train de te placer pour succéder à ... G.Pépy. envoie ta candidature avec tes idées neuves comme les PNs à doubles barrières souples, élastiques
  13. je crois que tu as trouvé l'argument imparable et atout au sujet des PN: ne pas rayer la peinture de son automobile en forçant les barrières d'un PN !
  14. entièrement d'accord. Pour l'aérien ce sera facilement mesurable. Plus difficile à évaluer pour la partie train surtout côté russe (https://www.youtube.com/watch?v=yG0N58_dUuY) Pas évident... Le navire porte-conteneur est hors étude car c'es devenu "le plus écologique et économique" malgré les mois pour relier l'Asie aux marchés mondiaux. Malgré la consommation en fuel lourd forcemment polluant, il revenait moins cher de faire venir du concentré de tomate bio de Chine que d'Italie du sud par camions. C'est paradoxal et n'intéresse pas nos écolos politiques.
  15. ce qui serait interessant serait de pouvoir comparer le volume transporté par un seul train (24 conteneurs ?) Chine-Europe en plusieurs jours et le volume total transporté par des avions cargos B747 pouvant faire plusieurs vols aller-retour dans le même temps. J'ai l'impression que ce doit être quasi équivalent, le stress en moins en arien d'une attaque de diligence dans les steppes russes ou européennes lors des inévitables arrêt du train. Ou d'une panne de machine qui immobiliserait le train quelques jours.
  16. bien que justifiant la réforme ferroviaire, la dette est limite hors-sujet de ce fil plutôt orienté conséquences sociales pour les cheminots. Il faudrait peut-être ouvrir un sujet spécialement sur la dette, et encore car nous sommes tous dépendants des ukases surprenants de nos décideurs et que cela ne ferait qu'alimenter un café du commerce ... inutile. Il suffira de veiller aux intérêts des prêteurs pour voir toutes ces réformettes sous un autre angle, hélas prioritaire car c'est du pognon $$$$
  17. INSEE français ne décide rien mais se plie aux décisions politiques françaises souvent surprenantes pour cacher la poussière sous le tapis ou plutot quelques milliards € pour faire croire que notre économie est en parfaite santé. EUROSTAT est l'institut officiel européen chargé de corriger les dérives de statistiques nationales arrangées pour mieux établit les comparaisons des économies nationales européennes. Eurostat en a marre de la situation française et en particulier du SAAD taillé sur mesure par Chirac le malin, pour obtenir un taux d'entrée dans l'€ très favorable aux français (merci, mille fois merci !). Depuis octobre 2007, le SAAD donc la dette RFF fait parti de la dette de l'Etat français au niveau européen ; est-ce que cela a eu un effet positif dans les mentalités des politiques français pour diminuer l'endettement de la France et/ou du ferroviaire? non et bien au contraire. Sous Sarkozy et Hollande, la dette ferroviaire a explosé, notamment à cause d'intéret avantageux aux emprunteurs (qui en profite ?) mais aussi de commandes inutiles ou de participation olé-olé (EcoMouv, RoissyExpress). Pire, Hollande a affecté à SNCF une dette d'Etat. Maintenant Eurostat a laissé +10 ans pour que la France arrête de truquer ses comptes et par ricochet ceux de RFF jusqu'en 2012 mais surtout SNCF. AU rythme où les décisions sont prises par nos élus français, la dette ferroviaire reprise dans le SAAD peut très bien basculer sur le compte de la Scurité Sociale qui doit être à l'équilibre en 2019 ! Ils ne sont plus à une magouille prêt pour ne pas respecter les règlements européens. La fin de l'EPIC SNCF a des conséquences prévisibles en matières de garanties de la dette mis sur son dos. L'agence de notation US Fitch a tiré la première les conséquences de l'adoption la réforme ferroivaire Macron: la note SNCF est abaissée ce qui était prévu bien avant la réforme; en gros cela signifie que le 40 Mrd € sont hors garantie de l'Etat français contrairement au garanties données lors de l'émission des emprunts. C'est un coup fourré que les prêteurs ne peuvent pas se permettre, faisant craindre une issue à "l'emprunt russe". Et la France peut très bien connaitre une aventure à la Grèce ou au Venezuela (par vote démocratique avec l'accession surprise de Mélenchon par exemple). Donc visiblement "on" a fait jouer l'Europe et Eurostat. Et par ricochet 40 Mrd€ de SNCF EPIC sont partis sur l'Etat directement ... depuis 2016. Il s'agit simplement d'une mesure garantissant aux prêteurs de retrouver leurs billes. C'est tout mais une grosse épine à gérer pour Macron / Le Maire. Et un superbe cadeau pour la gestion de G.Pépy. Et une réforme ferroviaire prise du mauvais côté et ne servant à rien. En ros, avec le "statut du cheminot" et les "zavanakis honteux", SNCF avait battu largement DB sur la gestion vertueuse de l'entreprise et ce fameux statut, sans mutuelle, avec des horaires décalés moins rénumérs, avec un départ obligatoire à 55 ans qui évitait un plan social à bon compte, et bien, c'était une bonne solution !
  18. http://comptespublics.fr/article/dette-de-letat/ La dette publique désigne généralement la dette de l’ensemble des administrations publiques de la France. Elle comprend donc : la dette de l’État ; la dette des collectivités locales (principalement les régions, départements et communes) ; la dette des administrations relatives à la sécurité sociale (dette des hôpitaux, des régimes général et spéciaux de sécurité sociale, des régimes de retraites complémentaires et de l’assurance chômage) Parmi ces différentes composantes, la dette de l’État représente la majeure partie (80%) de la dette publique. Le graphique ci-dessous illustre l’importance des différentes composantes de la de dette publique. Difficile de voir où se situait ex-RFF chargé par Chirac de cacher le peu de dette ferroviaire avant l'entrée dans l'€. Tu ne m'as pas rassuré, ni convaincu, car quelle somme va être transféréeen 2020 puisque depuis 2016 40 Mrd€ (1) sont officiellement au compte de l'Etat même si elle est par erreur comptable inscrite au bilan négatif de SNCF ? Laissons Macron et Le Maire avancer sur ce dossier pourri, en espérant une clarification avant 2019 puisque nos décideurs n'ont pas le choix... (1) ces 40 Mrd€ ayant généré depuis 2016, +6 Mrd€ d'intérêt qui n'aurait pas existé si c'était l'Etat qui avait emprunté à son nom et on aurait pu esperer que ces 40 Mrd€ de 2016 ait maigri à 37 MRd€ en 2018 par le jeu d'emprunt à taux quasi négatif. fin de discussion
  19. effectivement je ne comprend plus rien sauf que cette dette est inscrite sur 2 comptes: celui de l'Etat et celui de SNCF. Je veux bien faire parti des torchons mais si SNCF emprunte, elle paiera bien plus d'interet que si c'était l'Etat directement (quasi à taux négatif depuis quelques années) et au final c'est l'effet boule de neige à 3 milliard € /an sur le compte SNCF et l'Etat. Et comment expliquer le plan de reprise de dette SNCF, 25 Mrd€ à partir de 2020, alors que +39Mrd€ sont depuis 2016 dans les comptes directs de l'Etat ? s'il s'agissait de remboursement sec de dette, je comprendrai les effets de styles comptables mais là, c'est flou. Si tu trouves cela normal, j'en prend acte et ne vous dérange plus sur la dette ferroviaire traitée bien différemment qu'avec celui d'une société commerciale
  20. c'est officiel: donc au moment des premières discussions de la réforme ferroviaire mi-2017, l'entreprise SNCF dirigé par G.Pépy avait un endettement de moins de 10 milliards € ce qui est une excellente gestion si l'on compare avec l'allemand DB moins performant. (et je ne parle pas des 3 à 4 milliard € d'intérêt annuel d'une dette de +47Mrd€ mis sur le dos de SNCF par erreur et non respect des normes comptables et réglements européens). Reste à savoir comment la pilule va pouvoir passer, car il faut début 2019 impérativement présenter des comptes avec donc moins de 10 Mrd€ d'endettement ce qui donnera au départ de G.Pépy un bâton de maréchal pour une gestion vertueuse de l'entreprise malgré les multiples difficultés QUE politiques subies sous les présidents Sarkozy et Hollande. Et comment le suppositoire va passer auprés des responsables syndicaux qui ont livré une bataille sur un mauvais terrain, abandonnant leurs troupes rapidement pour les plus réformistes (il y a des traces de tracts sur la dette sur le forum, aujourd'hui édifiants). Après il faudrait peut-être demander des comptes à quelques cheminots du sommet (mais pas G.Pépy qui était dépassé par les technocrates savants) pour avoir mis l'entreprise dans cette impasse financière, ceux qui ont été remercié et ont connu des carrières fulgurantes. Aucun doute que notre presse indépendante, de Médiapart au Canard Enchainée, va enquêter sur ceux qui ont offert à Macron/Le Maire la joie de frôler les 100% de PIB en dette (les intérêts de la dette ferroviaires faisant basculer la balance des qlq Mrd€ de dette en trop). Et Le Maire est ridiculisé par ses fonctionnaires avec son plan de "35 Mrd€" repris en plusieurs fois (déjà il manque +12 Mrd€, soit une erreur de calcul de 30% ! ils font forts les crânes d'oeufs de Bercy). Mieux gérer, depuis l'époque Sarkozy, la dette n'aurait pas du dépassé 90% du PIB si ces cons avaient traité RFF comme il le fallait et ce ne sont pas les multiples alertes qui ont manqué... depuis 2005, début d'une grosse dérive ! Qui a gagné des €€€ sur la vache à lait SNCF ? qui empochent les intérêts ?
  21. est-ce lié à un réchauffement climatique, en tout cas Macron va voir sur place les sargasses en Martinique https://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKCN1M614H-OFRTP Et pour une fois qu'un président de la République s'intéresse aux soucis écologiques des iles, ne critiquons pas au 1/4 de tour vue les exploits d'Hollande, Sarkozy et surtout Chirac.
×
×
  • Créer...