Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Réforme du régime des retraites


Invité necroshine

Messages recommandés

Invité necroshine

http://aubin.blogs.nouvelobs.com/

Retraites SNCF Un rapport qui enfonce des portes ouvertes

«Réforme des retraites : impact plus faible que prévu pour la SNCF » , titre « Les Echos » aujourd'hui. Ah bon ? Parce que cette réforme cynique était censée générer des économies ? En plein conflit pour la sauvegarde du régime spécial des cheminots, plusieurs économistes doutaient déjà ouvertement de la pertinence financière de la démarche. Pas de scoop, donc !

L'Assemblée Nationale ne fait que confirmer aujourd'hui les projections de l'époque : Le gain résultant de cette réforme pourrait être nul », souligne son rapport cité par « Les Echos ». En fait, l'économie réalisée sur la période 2009-2030 s'élèverait à 300 millions d'euros par an (soumis à fluctuations), desquels il faut déduire le montant des mesures d'accompagnement négociées, à savoir 112 millions. Nous voilà donc à moins de 200 millions d'économie par an.

Au-delà de 2020, le gain brut chuterait autour de 150 millions par an, un niveau inférieur au coût des mesures d'accompagnement (217 millions d'euros par an à compter de 2013) poursuit le quotidien qui enfonce le clou « En d'autres termes, la réforme permettrait de substantielles économies dans les dix prochaines années, mais celles-ci s'annuleraient totalement entre 2020 et 2030 ».

L'Assemblée Nationale se refuse à établir des pronostics sur le long terme. Le résultat de cette réforme serait « difficile à déterminer». Ce qui l'est moins, c'est l'impact qu'aura eu la réforme sur le personnel et sur l'entreprise : campagne de dénigrement sans précédent, rupture du contrat moral passé à l'embauche, 5 années d'activité supplémentaire, surcoût pour un entreprise déjà en difficulté et bazar sans précédent dans la gestion des ressources humaines…

Tout cela pour rien ou presque. Car si l'intérêt économique de la casse du régime spécial de certains salariés a toujours été douteux aux yeux des économistes, il en est autrement sur le plan politique. Le véritable objectif de cette, réforme comme celle sur le « service minimum », était de satisfaire à tout prix des ambitions politiques pour le moins discutables : compte à régler ou obstacle à franchir pour accéder au pire ?

Depuis ces réformes, la France et les français vont mieux ! Rien à redire !

Modifié par necroshine
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

http://aubin.blogs.nouvelobs.com/

Retraites SNCF Un rapport qui enfonce des portes ouvertes

«Réforme des retraites : impact plus faible que prévu pour la SNCF » , titre « Les Echos » aujourd'hui. Ah bon ? Parce que cette réforme cynique était censée générer des économies ? En plein conflit pour la sauvegarde du régime spécial des cheminots, plusieurs économistes doutaient déjà ouvertement de la pertinence financière de la démarche. Pas de scoop, donc !

L'Assemblée Nationale ne fait que confirmer aujourd'hui les projections de l'époque : Le gain résultant de cette réforme pourrait être nul », souligne son rapport cité par « Les Echos ». En fait, l'économie réalisée sur la période 2009-2030 s'élèverait à 300 millions d'euros par an (soumis à fluctuations), desquels il faut déduire le montant des mesures d'accompagnement négociées, à savoir 112 millions. Nous voilà donc à moins de 200 millions d'économie par an.

Au-delà de 2020, le gain brut chuterait autour de 150 millions par an, un niveau inférieur au coût des mesures d'accompagnement (217 millions d'euros par an à compter de 2013) poursuit le quotidien qui enfonce le clou « En d'autres termes, la réforme permettrait de substantielles économies dans les dix prochaines années, mais celles-ci s'annuleraient totalement entre 2020 et 2030 ».

L'Assemblée Nationale se refuse à établir des pronostics sur le long terme. Le résultat de cette réforme serait « difficile à déterminer». Ce qui l'est moins, c'est l'impact qu'aura eu la réforme sur le personnel et sur l'entreprise : campagne de dénigrement sans précédent, rupture du contrat moral passé à l'embauche, 5 années d'activité supplémentaire, surcoût pour un entreprise déjà en difficulté et bazar sans précédent dans la gestion des ressources humaines…

Tout cela pour rien ou presque. Car si l'intérêt économique de la casse du régime spécial de certains salariés a toujours été douteux aux yeux des économistes, il en est autrement sur le plan politique. Le véritable objectif de cette, réforme comme celle sur le « service minimum », était de satisfaire à tout prix des ambitions politiques pour le moins discutables : compte à régler ou obstacle à franchir pour accéder au pire ?

Depuis ces réformes, la France et les français vont mieux ! Rien à redire !

Cette réforme des régimes spéciaux était prévue pour permettre d'augmenter les petites retraites ?(campagne électorale de Niko le futé)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

http://aubin.blogs.nouvelobs.com/

(...)

Tout cela pour rien ou presque. Car si l'intérêt économique de la casse du régime spécial de certains salariés a toujours été douteux aux yeux des économistes, il en est autrement sur le plan politique. Le véritable objectif de cette, réforme comme celle sur le « service minimum », était de satisfaire à tout prix des ambitions politiques pour le moins discutables : compte à régler ou obstacle à franchir pour accéder au pire ?

Depuis ces réformes, la France et les français vont mieux ! Rien à redire !

Tout est résumé dans ces quelques lignes... Tout est dans l'effet d'annonce, un gouvernement qui a eu le courage de réformer les régimes spéciaux et ne pas reculer devant des preneurs d'otage.

Même chose entre parenthèses avec le service minimum qui devait être la solution miracle : au-delà de l'effet d'annonce c'est déjà le 10e jour de conflit à l'ECT chambéry et ce jour sur le RER A : 1 train sur 10 (pointe) et 0 sur 10 aux heures creuses. Mais c'est vrai que "" Désormais quand il y a une grève en France, personne ne s'en aperçoit !""

Par contre autre contradicion de "notre" côté cette fois-ci : avoir fait plusieurs jours de grève pour voir des agents non touchés par la décôte prolonger allègrement leur carrière :Smiley_47:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

Tout est résumé dans ces quelques lignes... Tout est dans l'effet d'annonce, un gouvernement qui a eu le courage de réformer les régimes spéciaux et ne pas reculer devant des preneurs d'otage.

Même chose entre parenthèses avec le service minimum qui devait être la solution miracle : au-delà de l'effet d'annonce c'est déjà le 10e jour de conflit à l'ECT chambéry et ce jour sur le RER A : 1 train sur 10 (pointe) et 0 sur 10 aux heures creuses. Mais c'est vrai que "" Désormais quand il y a une grève en France, personne ne s'en aperçoit !""

Par contre autre contradicion de "notre" côté cette fois-ci : avoir fait plusieurs jours de grève pour voir des agents non touchés par la décôte prolonger allègrement leur carrière :Smiley_47:

C'est pas un peu beaucoup de ceux qui l'on fait complètement capotée, cette "grande grève? Ils voulaient rester mais ne l'osait pas... avant! J'en connais.... et plus d'un!

Ceci-dit, sur le cout de la réforme: c'est bien de constater à postériori que c'était une énorme c*nn*r**, mais qu'est-ce qu'on fait maintenant que le pire est arrivé, pour tenter de réparer les dégâts?... Rien, des mots, des belles phrases... du vent.

Nos élites commencent à perdre les pédales parce que cela fait très longtemps que çà dure leurs âneries, et que de plus en plus de gens qui se sentaient pourtant à l'abri de leur belles promesses en subissent les conséquences de plein fouet.

Comme l'écrit si bien BA:

Depuis ces réformes, la France et les français vont mieux ! Rien à redire !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

N'oubliez pas le matraquage médiatique qui pointe le bout du nez,

du moins apres les régionales bien entendu....

Le rendez vous de financement des retraites, prevu pour 2010 - 2011...

on commence deja a en parler.

Je pense que la population va se prendre encore quelques années de cotisation,

un age de depart repoussé a 65 ans ?

et surement une baisse des cotisations.

et n'oublions pas la retraite par capitalisation.... Malakoff Mederic, dont Guillaume Sarkozy tient les manettes :

http://crise-europe.blog.lemonde.fr/2009/0...llaume-sarkozy/

Modifié par necroshine
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est pas un peu beaucoup de ceux qui l'on fait complètement capotée, cette "grande grève? Ils voulaient rester mais ne l'osait pas... avant! J'en connais.... et plus d'un!

des permanents syndicalistes ou quasi font du rab aussi ! j'en connais au moins un , que MarcM doit pouvoir confirmé !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

des permanents syndicalistes ou quasi font du rab aussi ! j'en connais au moins un , que MarcM doit pouvoir confirmé !

Ben, c'est pas forcément contradictoire avec ce que j'écris. Moi aussi, j'en connais... :Smiley_47:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On peut pas dénigrer les syndicats quels qu'ils soient parcequ'un de leur permanent fait du rab, c'est nul, c'est certainement pas le meilleur, maintenant au moins tout le monde le sait.

bien souvent dans les post on fini par attaquer sur les syndicats peut être pour se soulager la conscience mais posez vous la question, es ce que vous seriez capable de la faire ? Quesque vous êtes prêt à sacrifier poiur défebdre vos collègues , moi je sais que j'en suis pas capable alors je blame pas trop mais je me trompe pas d'ennemi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

1)déja je n'ai pas ennemi au boulot , mais je le suis pour certains dans mon secteur , effectivement je ne suis pas dans leur syndicat , et pour certain si tu n'es pas avec eux , tu es contre eux ;):blink::blink::blink:

2) je suis élu DP , je sais un peu (enfin possible que je crois seulement :Smiley_47: )de quoi il en retourne !

Modifié par fby
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

désolé mais pour moi un mec qui bouffe au ratelier de la direction c'est bien mon ennemi et encore je suis gentil car j'aurai pû employer un autre mot.

Tu es élu c'est tout à ton honneur mais je sais que c'est très dur vu l'individualisme règnant

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

des permanents syndicalistes ou quasi font du rab aussi ! j'en connais au moins un , que MarcM doit pouvoir confirmé !

! pascontent si c'est du même ADC dont on parle ......il aime bien les chapeaux et les écharpes rouges .Il a siégé longtemps au CE (et bien plus ). Voilà un carrisme exemplaire mais fallait voir l'énervement dont il faisait preuve quand il était question de s'écarter de la doctrine .Comme dit la chanson de Michel Fugain "accroche à ton coeur , un morceau de chiffon rouge ..." re !

Je l'ai tjrs dit : "le chapeau empêche le cerveau de se refroidir comme il faut !"...La preuve, re re !

Effectivement navrant controleursncf

cohiba écrit :

"On peut pas dénigrer les syndicats quels qu'ils soient parcequ'un de leur permanent fait du rab, c'est nul, c'est certainement pas le meilleur, maintenant au moins tout le monde le sait.

bien souvent dans les post on fini par attaquer sur les syndicats peut être pour se soulager la conscience mais posez vous la question, es ce que vous seriez capable de la faire ? Quesque vous êtes prêt à sacrifier poiur défebdre vos collègues , moi je sais que j'en suis pas capable alors je blame pas trop mais je me trompe pas d'ennemi. "

Il est vrai que cette remarque est juste .Mais je dois admettre (si il s'agit du même gars dont on parle ) , il mérite une cartouche de la part des gars de la base . Il a su nager avec tout :

-les palmes

- le tuba

- les bouteilles

- la combinaison

et le dauphin qui le tire pendant des kms .... !

J'ai pratiqué ce mec pendant des années , ses discours lénifiants étaient d'une rigueur exagérée .Parfois pour coller au terrain , il faut bien s'écarter de " la doctrine " , hé bien avec lui :pas une once de compréhension .Ceux qui s'écartaient de la ligne officielle étaient des traitres...

Donc quand lui s'écarte , il mériterait ques ses collègues , agissent envers lui comme il l'a fait avec les autres....Voiloù !

Sans compter qu'il a su manoeuvrer habillement lors des dernières notations .Normal , il connait les rouages ....

Bref , je comprend la réaction de "fby" . revoltages

Modifié par MarcM
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

! pascontent si c'est du même ADC dont on parle ......il aime bien les chapeaux et les écharpes rouges .Il a siégé longtemps au CE (et bien plus ). Voilà un carrisme exemplaire mais fallait voir l'énervement dont il faisait preuve quand il était question de s'écarter de la doctrine .Comme dit la chanson de Michel Fugain "accroche à ton coeur , un morceau de chiffon rouge ..." re !

Je l'ai tjrs dit : "le chapeau empêche le cerveau de se refroidir comme il faut !"...La preuve, re re !

Effectivement navrant controleursncf

tout a fait revoltages

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois plus tard...
Invité necroshine

http://www.lemonde.fr/politique/article/20...l#xtor=RSS-3208

Les "gains" qui devaient résulter de la réforme des régimes spéciaux de retraite (RATP, SNCF) "pourraient, à terme, s'avérer beaucoup plus faibles pour la collectivité que ce que les prévisions initiales, particulièrement optimistes, ne le laissaient à penser", relève le sénateur UMP d'Indre-et-Loire, Dominique Leclerc, dans un rapport qu'il a livré dans le cadre de la discussion du projet de loi de finances pour 2010.

En juillet 2008, le gouvernement tablait sur une économie cumulée de 500 millions d'euros en 2012, grâce aux gains réalisés en cotisations et pensions. Aujourd'hui, la caisse de retraite de la SNCF avance le chiffre de 282 millions d'euros et celle de la RATP parle de 8 millions d'euros.

En quoi consistait la réforme ? Engagée en 2007, mise en œuvre au 1er juillet 2008, la réforme des régimes spéciaux de retraite est l'un des chantiers emblématiques de la présidence Sarkozy. En alignant progressivement le régime de retraite des agents de la RATP et de la SNCF sur celui des fonctionnaires, le président de la République a fait aboutir une réforme sur laquelle Alain Juppé s'était cassé les dents à l'automne 1995.

Mais pour réussir à faire travailler plus longtemps les cheminots et les agents RATP (qui vont progressivement passer de 37,5 années de cotisation à 41 ans en 2016) le gouvernement a dû y mettre le prix.

Les deux entreprises ont négocié des mesures sociales d'accompagnement, comme la création d'échelons d'ancienneté supplémentaires, le déblocage de la grille des salaires, la possibilité de rachat d'années d'études, la suppression de la condition d'âge pour l'affiliation au régime spécial. Leur coût a, d'emblée, été un sujet de friction entre le gouvernement et une partie de la majorité qui jugeait l'addition trop salée.

Quels ont été les effets de la réforme ?

Selon Dominique Leclerc, la réforme a changé les comportements. Aujourd'hui, près d'un cheminot sur deux par exemple poursuit son activité après 55 ans, contre seulement 20 % avant la réforme.

Quel est l'impact financier de la réforme ?

- A la RATP : si l'on met en relation les économies d'un côté, les mesures sociales de l'autre, la réforme à la RATP "engendrerait un surcoût jusqu'en 2015 d'environ 2 millions supplémentaires par an", avant de dégager de "faibles économies", évaluées par exemple à 23 millions d'euros en 2020.

- A la SNCF : le coût des mesures d'accompagnement a été revu à la hausse : "initialement évalué à 109 millions d'euros pour 2009, il serait finalement de 125 millions; (...) en 2012, il atteindrait 171 millions au lieu des 120 millions envisagés", souligne M. Leclerc dans son rapport.

Au total, les "gains engrangés" seraient "de l'ordre de 300 à 500 millions d'euros par an jusqu'en 2020", mais à partir de cette ils "chuteraient à un niveau inférieur (150 millions) au coût des mesures d'accompagnement (200 millions)".

"En d'autres termes, conclut le rapport, les gains accumulés au cours de la première période seraient annulés au cours de la seconde."

En moyenne, les perspectives d'économies seraient d’environ 300 millions d’euros par an sur la période 2009-2030. Et le gain moyen, une fois les avantages accordés soustraits, s'établirait à environ 200 millions par an sur cette même période.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et je te parle pas du rappel de pension sur 9 mois que je viens de recevoir

vu que la Caisse des Retraites vient de vérifier ma situation

suite à la nouvelle législation sur les retraites à la SNCF...

7 euros 43 centimes ... cestachier

Je rêve... lotrela

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et je te parle pas du rappel de pension sur 9 mois que je viens de recevoir

vu que la Caisse des Retraites vient de vérifier ma situation

suite à la nouvelle législation sur les retraites à la SNCF...

Salut DOM.

Veinard, tu vas pouvoir t'offrir une boite familliale de ......

.............................................................

...................................................... CARAMBAR! cestachier

7 euros 43 centimes ... lotrela

Je rêve... lotrela

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et je te parle pas du rappel de pension sur 9 mois que je viens de recevoir

vu que la Caisse des Retraites vient de vérifier ma situation

suite à la nouvelle législation sur les retraites à la SNCF...

7 euros 43 centimes ... cestachier

Je rêve... lotrela

Tu as quand même une bonne bouteille de pinard pour manger avec les escargots que tu as pêché dans la baltique lotrela

!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

Et je te parle pas du rappel de pension sur 9 mois que je viens de recevoir

vu que la Caisse des Retraites vient de vérifier ma situation

suite à la nouvelle législation sur les retraites à la SNCF...

7 euros 43 centimes ... lotrela

Je rêve... lotrela

Çà doit être pour rembourser ton augmentation de 7,43 €, qu'ils me piquent 203,55 € à moi! cestachier

Modifié par JLChauvin
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En gros, les cheminots obligés de partir au delà de 57 ans pour garder le pouvoir d'achat d'avant la réforme et cela coutera +600 millions en moins de 4 ans !

Qui payera ?

Celui qui a imposé cette réforme idiote (l'Etat) ?

C'est certain que l'on augmentera le prix des billets pour débilité législative de notre actionaire principal et nos futurs concurrents pourront se pavaner dans les médias sur le coût exorbitant de nos charges sociale.

A quand une contre-attaque de nos syndicats dévoilant tous nos avantages de boite de +250.000 salariés: gratuité des transports dont toute la région parisienne (stif), chèque-restaurant à gogo, mutuelle gratuite étendue à la famille, épargne-retraite, ristourne sur les voyages proposés par Voyages-sncf, produits financiers internes, prêts 0%, remboursement garde enfant si horaires décalés, crêches d'entreprise dans les grandes villes, et, et, et, toujours des places en centre de vacances !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.