Aller au contenu
Le Web des Cheminots

La SNCF refuse qu'un blog d'usagers utilise le mot TGViste


Messages recommandés

Un article d'Eco 89 du 11 03 2010 :

La SNCF protège jalousement la marque « TGV ». Pour échapper aux poursuites, le blog d'usagers en colère Tgv-tours-paris.fr vient de changer de nom. Plus surprenant : la SNCF exige aussi qu'il fasse le ménage dans ses articles, et de retirer le néologisme « TGViste ».

La direction juridique de la SNCF a envoyé un mail le 3 mars aux animateurs de Tgv-tours-paris.fr . Extrait :

« L'utilisation actuelle que vous faites de la marque “TGV®” relève de la contrefaçon et du parasitisme ; nous espérons ne pas avoir à prendre les mesures qui s'imposent dans de telles situations.

A toutes fins utiles, je précise que notre démarche ne consiste pas à vous empêcher de nourrir votre blog mais simplement à protéger et valoriser le patrimoine immatériel de la SNCF (notamment sa marque phare “TGV®”). »

Les animateurs, qui dénoncent les retards du TGV Tours-Paris, ont décidé de s'exécuter. Le blog occupait les trois premières places sur Google pour la recherche « TGV Tours Paris ». Il est inactif depuis ce mercredi. Il a été remplacé par un autre, Ligne-tours-Paris.blogspot.com. Les comptes Facebook et Twitter ont aussi été rebaptisés.

« Le terme “TGVistes” dénature la marque »

Contactée par Eco89, la SNCF explique que « c'est une démarche normale de protection d'une marque », comme en pratiquent de nombreuses entreprises. La SNCF ne s'est pourtant pas contentée de dénoncer l'utilisation de « TGV » dans le nom de domaine du blog.

Dans son mail, la direction juridique de la SNCF dénonce aussi l'expression « TGVistes », utilisée sur le blog pour présenter les usagers :

« L'utilisation du terme “TGVistes” dénature fortement la marque “TGV®”, qui se trouve modifiée pour en faire un néologisme impliquant de percevoir la marque comme un nom commun. De plus, le consommateur se trouve ainsi assimilé aux produits et services commercialisés sous cette marque, dont la finalité est donc détournée

puisqu'elle ne remplit plus son rôle de garantie d'identité d'origine. »

Les animateurs du blog sont prêts à modifier l'orthographe de leur néologisme, en remplaçant « TGVistes » par « tégévistes ». Mais selon eux, il s'agit d'une « action d'intimidation » : la SNCF n'a rien reproché à d'autres sites dont les noms font référence au TGV.

C'est le cas, par exemple, de Collectiftgvsudvar.org, site également critique à l'égard de la SNCF : le président de l'association nous confirme qu'il n'a pas été contacté par les services juridiques de la SNCF. Pas de problème, non plus, pour un site plus officiel, Interlignetgv.com, mis en ligne par des collectivités locales pour la réouverture d'une ligne Belfort-Bienne.

http://eco.rue89.com/2010/03/11/la-sncf-re...-tgviste-142302

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un article d'Eco 89 du 11 03 2010 :

La SNCF protège jalousement la marque « TGV ». Pour échapper aux poursuites, le blog d'usagers en colère Tgv-tours-paris.fr vient de changer de nom. Plus surprenant : la SNCF exige aussi qu'il fasse le ménage dans ses articles, et de retirer le néologisme « TGViste ».

La direction juridique de la SNCF a envoyé un mail le 3 mars aux animateurs de Tgv-tours-paris.fr . Extrait :

« L'utilisation actuelle que vous faites de la marque "TGV®" relève de la contrefaçon et du parasitisme ; nous espérons ne pas avoir à prendre les mesures qui s'imposent dans de telles situations.

A toutes fins utiles, je précise que notre démarche ne consiste pas à vous empêcher de nourrir votre blog mais simplement à protéger et valoriser le patrimoine immatériel de la SNCF (notamment sa marque phare "TGV®"). »

Les animateurs, qui dénoncent les retards du TGV Tours-Paris, ont décidé de s'exécuter. Le blog occupait les trois premières places sur Google pour la recherche « TGV Tours Paris ». Il est inactif depuis ce mercredi. Il a été remplacé par un autre, Ligne-tours-Paris.blogspot.com. Les comptes Facebook et Twitter ont aussi été rebaptisés.

« Le terme "TGVistes" dénature la marque »

Contactée par Eco89, la SNCF explique que « c'est une démarche normale de protection d'une marque », comme en pratiquent de nombreuses entreprises. La SNCF ne s'est pourtant pas contentée de dénoncer l'utilisation de « TGV » dans le nom de domaine du blog.

Dans son mail, la direction juridique de la SNCF dénonce aussi l'expression « TGVistes », utilisée sur le blog pour présenter les usagers :

« L'utilisation du terme "TGVistes" dénature fortement la marque "TGV®", qui se trouve modifiée pour en faire un néologisme impliquant de percevoir la marque comme un nom commun. De plus, le consommateur se trouve ainsi assimilé aux produits et services commercialisés sous cette marque, dont la finalité est donc détournée

puisqu'elle ne remplit plus son rôle de garantie d'identité d'origine. »

Les animateurs du blog sont prêts à modifier l'orthographe de leur néologisme, en remplaçant « TGVistes » par « tégévistes ». Mais selon eux, il s'agit d'une « action d'intimidation » : la SNCF n'a rien reproché à d'autres sites dont les noms font référence au TGV.

C'est le cas, par exemple, de Collectiftgvsudvar.org, site également critique à l'égard de la SNCF : le président de l'association nous confirme qu'il n'a pas été contacté par les services juridiques de la SNCF. Pas de problème, non plus, pour un site plus officiel, Interlignetgv.com, mis en ligne par des collectivités locales pour la réouverture d'une ligne Belfort-Bienne.

http://eco.rue89.com/2010/03/11/la-sncf-re...-tgviste-142302

la SNCF pourrait faire pareil avec un autre blog : Les NTGV les naufrages du TER Cannes Grasses

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sans vouloir prendre parti pour la boite, c'est vrai qu'on a plus tendance à parler de TGViste pour désigner le conducteur du TGV.... Je n'ai jamis lu ou fait de distingo entre les voyageurs qui empruntent le TGv ou ceux qui prennent les autres trains. Pour moi, c'est des clients.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

helpsoso Donc on a intérêt à faire gaffe à ce qu'on écrit :

le TGV est arrivé à l'heure...

le train est arrivé en retard...

le client est content

l'usager est mécontent...

L'agent SNCF aime son travail

le cheminot est encore en grève...

helpsoso

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sans vouloir prendre parti pour la boite, c'est vrai qu'on a plus tendance à parler de TGViste pour désigner le conducteur du TGV.... Je n'ai jamis lu ou fait de distingo entre les voyageurs qui empruntent le TGv ou ceux qui prennent les autres trains. Pour moi, c'est des clients.

Tu as raison... D'ailleurs, en gare, ils se mélangent ... helpsoso

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour moi ce sont des usagers, mais il est vrai que la notion de service public se perd de nos jours...

C'est le fond du débat ...

Sur la question initiale, si le sigle TGV est protégé, il va falloir se méfier .... Pourtant si Frigidaire existe encore, c'est sans doute parce que c'est devenu un nom commun ... Il faudrait prendre l'avis de K...er :Smiley_51: mdrmdr

Modifié par michael02
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le plus grave dans tout ça c'est surtout qu'il est interdit de critiquer... sinon poursuites judiciaires...

Ne serait-ce donc pas surtout la liberté d'expression qui est visée

donc une liberté fondamentale inscrite dans la constitution.

Modifié par Dom-trappeur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

que le logo TGV soit protégé, je veux bien, mais le terme, non

dans les dictionnaires il apparait bien en nom commun masculin

de plus, il y a une autre définition pour les initiales T.G.V., médicale ce coup ci : la Transposition des Gros Vaisseaux, non c'est pas une blague, c'est une malformation cardiaque.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Transposition..._gros_vaisseaux

http://www.doctissimo.fr/html/sante/encycl...o_congeni02.htm

bon... il y a aussi le TGV Téquila Get (ou Gin) Vodka, mais pas dans les dictionnaires celle ci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le plus grave dans tout ça c'est surtout qu'il est interdit de critiquer... sinon poursuites judiciaires...

Ne serait-ce donc pas surtout la liberté d'expression qui est visée

donc une liberté fondamentale inscrite dans la constitution.

Que l'on protège le logo, rien de plus normal, mais les 3 lettres sont tombées depuis longtemps dans le domaine public ... Il faudrait aussi alors protéger SNCF contre les contradicteurs ...

Démarche hasardeuse ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Que l'on protège le logo, rien de plus normal, mais les 3 lettres sont tombées depuis longtemps dans le domaine public ... Il faudrait aussi alors protéger SNCF contre les contradicteurs ...

Démarche hasardeuse ...

Roselyne avait essayé la Très Grande Vaccination mais ça n'a pas marché...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je comprend la boite:

on sera bien content de se réfugier sous le sigle "TGV" internationalement connu (et enfin prononçable) si un jour on doit déboulonner "sncf" sous les coups de butoirs de l'europe (avec un petit e), des libéraux attachés à des EF-privées, une attitude suicidaire avant 2012 de notre seul actionnaire (l'Etat) et aussi à la hargne de lobbies de déportés (US) souhaitant récupérer un max de fric.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour moi ce sont des usagers, mais il est vrai que la notion de service public se perd de nos jours...

Basiquement, une personne qui paye pour un service ou un produit s'appelle un client....

Un usager, c'est quelqu'un qui à l'habitude de.... (prendre le train en l'occurence).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un usager est une personne qui utilise un service public, par opposition : * au client, celui qui utilise les services d'une entreprise privée, * à l'adhérent, celui qui est membre d'une organisation privée

http://fr.wikipedia.org/wiki/Usager

usager, nom masculin

Sens Personne qui utilise un service public.

http://www.linternaute.com/dictionnaire/fr...inition/usager/

usager

(nom masculin)

Ecouter la définition...

Celui qui a un droit d'usage.

Celui qui utilise un service public.

http://www.mediadico.com/dictionnaire/definition/usager/1

...

Modifié par geant vert
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci geant vert de ce rappel de définitions, il semble que certain soit d'accointance avec le patronat. On commence par dire "client" après un dira SNCF SA ! Là oui on pourra l'appeler client. Désolé mais moi je ne m'y résout toujours pas.

Modifié par François75
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci geant vert de ce rappel de définitions, il semble que certain soit d'accointance avec le patronat. On commence par dire "client" après un dira SNCF SA ! Là oui on pourra l'appeler client. Désolé mais moi je ne m'y résout toujours pas.

Désolé, mais j'ai du mal à considérer une personne qui a payé un billet et qui attend un service comme un "usager".... C'est peut-être le terme légal, dans les faits, à mes yeux, un usager est quelqu'un qu'on fait monter dans une voiture voyageur pour le transporter du point A au point B sans se soucier de son éventuel bien être ou d'autres services qui pourraient lui être proposés.

"D'accointance avec le patronat".... :blush:cartonrouge:Smiley_40: Relis d'autres de mes posts sur ce forum.... :(

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"D'accointance avec le patronat".... :Smiley_20::blush::Smiley_40: Relis d'autres de mes posts sur ce forum.... :(

Ton dernier message me désole et prouve bien que dans les faits tu as déjà franchis le rubicon. Avoir lâché sur ce point c'est accepter la lente évolution d'une SNCF privatisée. Mais rassure toi ce sera pour TES clients.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ton dernier message me désole et prouve bien que dans les faits tu as déjà franchis le rubicon. Avoir lâché sur ce point c'est accepter la lente évolution d'une SNCF privatisée. Mais rassure toi ce sera pour TES clients.

Le terme client s'est imposé petit à petit au début de l'arrivée de Gallois.

Mais pour ma part à l'embauche en 1980, je me souviens d'un sermon commercial où l'on martelait du client à propos du futur TGV et "que l'on était pas au PTT".

Très curieusement, c'est Bussereau qui fin 2008 a remis à la mode le terme d'usager et a fait avalé la couleuvre en public à Pépy lors d'une séance d'excuses publiques pour je ne me rappelle plus quel retard (peu dépendant de notre volonté).

Quand on sait comment effectivement tout le staff attache tant d'importance au terme client, comme "Cap-Client", on peut imaginer les mines déconfites rue du Cdt Chuchotte avec le retour à la mode des zuzagés.

Pour ma part, on ne peut plus parler d'usager dans cette boite car l'Etat pingre n'éponge plus le déficit du service public ferroviaire sans sciller comme avant 1980 et n'assume plus son rôle depuis + 5 ans, sauf en empruntant nos TGV gratuitement.

Quand l'Etat exige des dividendes en millions d'euros, refuse de payer SA dette des lignes TGV du siècle dernier, ne garantit plus les emprunts SNCF (fin du AAA) ni la survie de la Caisse de Prévoayance privée au delà de 5 ans (dixit X.Bertrans en 2007), il nous reste plus que nos clients pour nous sauver.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quand la SNCF ne sera plus Société Nationale donc nationalisée...

On l'appellera SPCF comme Société Privée...

A priori la marque TGV enfin celle de Bachelot

Très Grosse Vaccination

a fait du dégât pendant l'hiver

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Désolé, mais j'ai du mal à considérer une personne qui a payé un billet et qui attend un service comme un "usager".... C'est peut-être le terme légal, dans les faits, à mes yeux, un usager est quelqu'un qu'on fait monter dans une voiture voyageur pour le transporter du point A au point B sans se soucier de son éventuel bien être ou d'autres services qui pourraient lui être proposés.

je paye mon toubib mais je ne suis pas son "client" mais son "patient"

peut être parce que j'ai bien poirotté dans la bien nommée "salle d'attente" :D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je paye mon toubib mais je ne suis pas son "client" mais son "patient"

peut être parce que j'ai bien poirotté dans la bien nommée "salle d'attente" :D

Normal, les médecins sont libéraux (petite entreprise individuelle) et non pas des agents du service public assurant une mission pour une entreprise publique (ce qu'est normalement la SNCF ??) Les nuances sont importantes, un service privé = client, un service public = usager

Modifié par François75
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et quand le médecin du cabinet privé travaille pour l'hôpital public ?

Tu restes un patient malade qui a besoin de soins...

pris en charge par l'assurance maladie.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et quand le médecin du cabinet privé travaille pour l'hôpital public ?

Certes mais il reste toujours un entrepreneur individuel, surtout s'il utilise son cabinet en honoraire libre. Mais honnêtement les médecins t’appellent tous "patients", seul celui de geant vert l'appelle "client". Je m'en méfierais d'ailleurs lapleunicheuse

Modifié par François75
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...