Aller au contenu
Le Web des Cheminots

SNCF : le paradoxe des retraites...


Messages recommandés

Bonjour,

En parcourant le forum du web des cheminots, j'ai lu plusieurs fois dans les sous-forum Europorte, ECR, et autres, que ces différentes entreprises recrutaient des agents de conduite expérimentés. Ces personnes sont en général d'anciens agents de la SNCF en retraite. Ainsi, après toute leur carrière, et en considérant la pénibilité de leur métier (qui justifie le départ en retraite plus tôt que les autres salariés), ils repartent volontairement au charbon dans le secteur privé...

Alors là, franchement, j'ai un peu de mal à comprendre... ce constat pose un problème :

1/ Soit le métier n'est pas aussi pénible que l'on veut bien nous l'affirmer (ces cheminots sont capables de continuer à travailler dans le privé). Les conditions de travail actuelles ne justifient alors plus un traitement particulier (qui était peut être parfaitement légitime auparavant).

2/ Soit ces personnes sont des Stakhanovistes...

3/ ou alors des fous ! ;-)

Voilà,

Merci pour vos réponses !

Cordialement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité SNCF 21

Sans oublier les faux culs qui après avoir cracher sur la SNCF, critiquer le boulot, "lutter" pour la retraite à 50 ans, etc vont dans le privé pour le fric ... Faites ce que je dis pas ce que je fais !!!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

En parcourant le forum du web des cheminots, j'ai lu plusieurs fois dans les sous-forum Europorte, ECR, et autres, que ces différentes entreprises recrutaient des agents de conduite expérimentés. Ces personnes sont en général d'anciens agents de la SNCF en retraite. Ainsi, après toute leur carrière, et en considérant la pénibilité de leur métier (qui justifie le départ en retraite plus tôt que les autres salariés), ils repartent volontairement au charbon dans le secteur privé...

Alors là, franchement, j'ai un peu de mal à comprendre... ce constat pose un problème :

1/ Soit le métier n'est pas aussi pénible que l'on veut bien nous l'affirmer (ces cheminots sont capables de continuer à travailler dans le privé). Les conditions de travail actuelles ne justifient alors plus un traitement particulier (qui était peut être parfaitement légitime auparavant).

2/ Soit ces personnes sont des Stakhanovistes...

3/ ou alors des fous ! ;-)

Voilà,

Merci pour vos réponses !

Cordialement

c'est vrai que ça la fout mal .... mais il y a souvent des gens qui se sont mis une corde autour du cou genre traites du pavillon, qui ne pourraient que difficilement continuer avec leur seule retraite. ceux-là, comme les seniors de plus de 55 ans, bon gré mal gré continueront à travailler ...

et puis il y en a aussi que la perspective de se retrouver nez à nez avec Bobonne n'enthousiasme guère

et puis ceux qui n'ont pas préparé leur sortie et se retrouvent tous cons à l'idée de ne plus savoir quoi faire ...

.. ça ne veut en rien dire que le boulot ne les a pas usés.

ça n'empêche que pour la plupart, ce départ anticipé n'est qu'une juste compensation des matins, soirées, nuits , week-ends, jours fériés passés loin de la famille, alors que les autres profitent d'une vie normale. Non ?

d'ailleurs la statistique est parlante : à 50 ans, l'espérance de vie restante d'un conducteur soumis à ce genre de régime n'est pas supérieure à celle d'un sédentaire ordinaire à 60 ... ça dit quelquechose !

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

c'est vrai que ça la fout mal .... mais il y a souvent des gens qui se sont mis une corde autour du cou genre traites du pavillon, qui ne pourraient que difficilement continuer avec leur seule retraite. ceux-là, comme les seniors de plus de 55 ans, bon gré mal gré continueront à travailler ...

et puis il y en a aussi que la perspective de se retrouver nez à nez avec Bobonne n'enthousiasme guère

et puis ceux qui n'ont pas préparé leur sortie et se retrouvent tous cons à l'idée de ne plus savoir quoi faire ...

.. ça ne veut en rien dire que le boulot ne les a pas usés.

ça n'empêche que pour la plupart, ce départ anticipé n'est qu'une juste compensation des matins, soirées, nuits , week-ends, jours fériés passés loin de la famille, alors que les autres profitent d'une vie normale. Non ?

d'ailleurs la statistique est parlante : à 50 ans, l'espérance de vie restante d'un conducteur soumis à ce genre de régime n'est pas supérieure à celle d'un sédentaire ordinaire à 60 ... ça dit quelquechose !

salut,

li y a x raisons pour ces personnes de continuer à travailler mais tu en trouveras très peu qui le font par plaisir.

et je pense qu'ils sont un infime pourcentage de ceux qui font valoir leurs droits a la retraite( ceux qui la prenne effectivement ne font pas parler d'eux)et puis a la conduite il y a malheureusement maintenant(spécialisation) plusieurs différence. Il doit y avoir plus de "rabiste "au tgv que dans le fret (les nuits finissent par user)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce sont des gens qui aiment le boulot et le transmettre , et qui veulent avoir un supplément sur leur pension !

C'est vrai que pour les mécanos, les pensions sont faibles.... :Smiley_46:

Ca mérite bien de travailler ailleurs pour en avoir encore plus, pendant qu'il y a tant de chômeurs...

Modifié par Tophe
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité ect-de-lyon

Je me passe de commentaires sur ces personnes qui, après avoir travaillé à la SNCF, après avoir bavé sur l'entreprise et leurs collègues, se cassent dans le privé en leur faisant bénéficier du savoir qu'ils ont acquérir à la SNCF. Si je commente, ça risque de mal passer à la modération... revoltages :Smiley_46:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ils sont trés largement minoritaires et loin de représenter la profession.

Mais comme ils existent on éxagère leur nombre pour porter une critique sur l'ensemble des cheminots.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

(...)

ça n'empêche que pour la plupart, ce départ anticipé n'est qu'une juste compensation des matins, soirées, nuits , week-ends, jours fériés passés loin de la famille, alors que les autres profitent d'une vie normale. Non ?

d'ailleurs la statistique est parlante : à 50 ans, l'espérance de vie restante d'un conducteur soumis à ce genre de régime n'est pas supérieure à celle d'un sédentaire ordinaire à 60 ... ça dit quelquechose !

Sédentaire ordinaire mériterait d'être développé et mieux défini...

Tant dans le privé que le public il est des sédentaires dont le rythme n'est pas facile non plus (3*8 par exemple ou grosse pénibilité, etc...).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sédentaire ordinaire mériterait d'être développé et mieux défini...

Tant dans le privé que le public il est des sédentaires dont le rythme n'est pas facile non plus (3*8 par exemple ou grosse pénibilité, etc...).

je suis d'accord avec toi. Il y a des sédentaires qui méritent aussi une retraite anticipée. Et ce, comme un droit en foncton des années pénibles travaillées, et pas comme veut faire le gouvernement, sur examen médical et 20 % d'invalidité.

Le maçon qui a porté des sacs de ciment et des parpaings toute la journée et rentre mort de fatigue à la maison (quand ce n'est pas au foyer ou en cabane de chantier), loin des siens a droit lui aussi à profiter au moins de ses vieux jours à un âge où il est encore en mesure de faire quelquechose de sa vie.

et comme tu dis, les personnes en horaires décalés ou en décalage permanent ... etc ....

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce sont des gens qui aiment le boulot et le transmettre , et qui veulent avoir un supplément sur leur pension !

Bonjour,

Alors ça je penses que c'est trés trés rare. Je ne dis pas que ce n'est pas vrai (j'en entend un d'ici qui arrive ) mais dans a majorité tu dois reprendre pour l'argent.

Sauf erreur de ma part en rempilant à la SNCF c'est certe ne pas vendre son ame au diable (d'aprés c'est ce que disaient certains de ceux qui rempilent chez le diable) mais c'est bosser pour qq €uro si j'aibien compris (cumul retraite + salalaire du diable bien supérieur à salaire de la bonne SNCF en rempilant). Delà à dire que quitte à faire qq années en plus autant aller chez le diable (j'entend déja dire que ce n'ets pas les mm cadences)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bien, je vous remercie pour les réponses que vous m'avez apportées.

Pour résumer, ces personnes qui démarrent une seconde carrière sont minoritaires, et elles n'ont pas peut-être pas forcément le choix (problèmes d'argent...).

En réalité, un cheminot qui aura fait toute sa carrière dans le fret sera a peu près aussi usé que sa machine lorsqu'il atteindra l'age de la retraite, j'imagine ?

Cordialement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bien, je vous remercie pour les réponses que vous m'avez apportées.

Pour résumer, ces personnes qui démarrent une seconde carrière sont minoritaires, et elles n'ont pas peut-être pas forcément le choix (problèmes d'argent...).

En réalité, un cheminot qui aura fait toute sa carrière dans le fret sera a peu près aussi usé que sa machine lorsqu'il atteindra l'age de la retraite, j'imagine ?

Cordialement

Chaque activité (Fret, voyageur (VFE et TER), banlieue) génère des incovénients et des avantages. Les nuits au Fret "flinguent" parfois, mais le stress de la banlieue (rouler sur signaux fermés, incidents à répétition), c'est pas mal aussi....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...