Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Nuit de cauchemar pour les passagers du Strasbourg - Port Bou


Messages recommandés

RTL 27/12/2010 - 11h23

Bagarres entre voyageurs ivres, 200 kilomètres en 11 heures... Le voyage a été cauchemardesque pour les 600 passagers d'un train de nuit qui devait rallier Strasbourg à Port-bou, à la frontière espagnole. En cause : un conducteur qui manquait à l'appel et des incidents techniques. Certains passagers saouls se sont battus dans le train, avant que la police n'intervienne. Bloqué un certain temps à Montbéliard, le train a pu repartir lundi vers 10 heures du matin.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 627
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Les plus actifs dans ce sujet

Images publiées

Invité JLChauvin

Sujets combinés

A noter le : "parce qu'il avait travaillé 3 jours"... J'ai du mal à comprendre, doit y avoir une autre raison.

En effet le "parce qu'il avait travaillé 3 jours" est quand même curieux.

- soit le journaliste a mal compris (une fois de plus me direz vous...).

- soit le gars qui conduisait depuis Strasbourg est un danger public...

Et il n'y avait personne de prévu à la relève de Belfort, il a fallu faire venir un conducteur de Lyon? Elle n'était pas prévue, cette relève?

Est-ce que quelqu'un est au courant de ce qui s'est vraiment passé?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le Lunea 4295 . . .

Détresse à Tournus : 3h00 de stationnement

Départ de Tournus vers 16.55/17.00

Le train vient d'arriver à Lyon

Les voyageurs pour le Languedoc-Roussillon seront acheminés au départ de Lyon par TGV

Les voyageurs pour Nice-ville restent dans les voitures directes

La SNCF s'engage a rembourser les titres de transport à 100 % + un aller retour offert

Source : Infos RTL à l'instant

Modifié par IGS4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Manifestement il semblerait

en lisant entre les lignes et en décodant...

qu'il y ait eu un problème de commande d'un agent de conduite

donc une question d'organisation...

Plus de 12 heures de retard pour les passagers du train Strasbourg-Portbou

Calvaire, cauchemar... Les 600 passagers du train Strasbourg- Port Bou (à la frontière espagnole) se souviendront longtemps de leur voyage.

Partis d'Alsace dimanche soir à 21h, ils ne sont toujours pas arrivés et leur train a déjà plus de 12h de retard...!

Pourquoi tant de retard ? "Une succession exceptionnelle d'incidents", explique la SNCF. Un conducteur qui manquait à l'appel, des incidents techniques et certains passagers ivres saouls qui se sont battus dans le train...

La SNCF reconnait "une difficulté d'acheminement du conducteur de train assurant une relève à Belfort, un incident avec des voyageurs alcoolisés et des difficultés sur un train TER précédent."

Parti un peu en retard de Strasbourg hier après 21 heures, le train s'est arrêté à Belfort pour changer de conducteur. Problème : il n'y avait pas de remplaçant sur place et "on a alors fait venir un conducteur de train depuis Lyon qui est arrivé vers 6 heures du matin", a précisé la SNCF. Résultat : les passagers ont passé la nuit dans leurs couchettes, le train à l'arrêt.

Mais ce n'est pas tout, "deux ou trois passagers qui avaient bu ont été descendus du train par la police de Belfort, parce qu'ils importunaient leur entourage".

Le train - attendu lundi à 8h30 à Port Bou, à la frontière espagnole - a finalement pu quitter à 7h20 Belfort... mais pour s'arrêter à Montbéliard, car il a fallu dépanner un autorail en panne sur la voie.

A 13h45, rebelotte. Le train est tombé en panne à Tournus, avant Lyon. Il est finalement reparti vers 17 h pour Lyon, précisent les DNA.

"La SNCF a décidé d'indemniser de façon exceptionnelle les voyageurs du train de nuit 4295 partis de Strasbourg dimanche soir à 21h30 et devant arriver à Port-Bou et Nice lundi à 8h30. Elle rembourse intégralement le prix du billet et offre un aller/retour gratuit supplémentaire à chacun des voyageurs", a indiqué la SNCF dans un communiqué.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le Lunea 4295 . . .

Détresse à Tournus : 3h00 de stationnement

Départ de Tournus vers 16.55/17.00

Le train vient d'arriver à Lyon

Les quelque six-cents passagers du train de nuit Strasbourg-Port Bou ont pu repartir lundi

en fin d'après-midi de Saône-et-Loire, où ils ont été retenus plus de trois heures par, cette

fois, une panne de locomotive, 20 heures après leur départ d'Alsace.

«C'est une avalanche d'incidents liés aux conditions climatiques et à des problèmes techniques.

On a fait venir une locomotive de Chalon-sur-Saône pour remplacer la motrice défaillante», a

expliqué à l'AFP Jean-François Dherin, un responsable marketing SNCF dépêché à la gare de

Tournus (Saône-et-Loire). C'est en effet en pleine Bourgogne que le convoi au retard exceptionnel

a marqué vers 13H45 un nouvel arrêt avant de repartir peu avant 17H00 pour un ravitaillement à

Lyon. Le train devait arriver vers 18H00 à la gare de Lyon-Perrache.

Le retard de ce train a également causé quelques perturbations en gare de Dijon.

Le bien public

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

En tout cas, ce n'est pas cet évènement qui améliorera la situation déjà bien triste de Lunéa.

On ne peut pas dire que la SNCF fasse beaucoup la promotion de ses trains de nuits (excepté pour le "je me réveille au pied de pistes" ponctuel), comme on ne parle jamais des trains qui roulent bien, les usagers vont associer à "train de nuit" l'image "5ème roue du carrosse". Car quoi qu'on en dise, les intempéries n'aident pas, mais : le fait de ne pas pouvoir avoir de relève en conduite avant 6h du matin et le fait que cette relève doive venir de Lyon montre qu'il n'y a plus assez de personnel pour assurer un service de qualité et le fait d'aider le TER en détresse puis de tomber lui-même en détresse montre bien que le matériel est un peu souffrant.

Par contre la réaction d'affréter un TGV spécial pour Perpignan et le geste commercial sont un bon point, mais cela ne va rester dans l'esprit du citoyen lambda, qui considère que c'est après tout normal dans de telles circonstances (ce qui peut se comprendre). Mais les personnes qui étaient dans le Lunéa en question ne plaignent toujours d'un manque d'information. Et il n'y a qu'à voir ce qu'indiquait infolignes pour les trains concernés aujourd'hui : ils seraient arrivés ... à l'heure !

Une pensée donc pour le système Lunéa mourant, alors même que je pense qu'une certaine partie de la clientèle apprécierait d'avoir le choix pour ses longs voyages, entre un train de nuit et une liaison TGV de jour, qui il est vrai est plus rapide, mais aussi bien moins agréable, même si les changements à Paris sont évitables.

_Nox_

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

le truc que je pige pas c'est par exemple les presques 4 heures entre la panne à tournus et le secours pour lyon. pourtant ya moyen de trouver des machines rapidement ds ce coin là????

Il faut trouver :

- une machine apte chauffage train (pas de 27000 par exemple....)

- un conducteur habilité "voyageur" disponible ou en réserve

- avoir un sillon pour porter le secours, sachant que la machine viendra sois de Dijon soit de Lyon (100 km de chaque coté environ: Dijon PK 312, Tounus PK 407, Lyon PK 512)

Entre la TT0035 (aptitude lignes parcourues et type de trains pour les conducteurs), la quasi suppression des réserves.... pas très facile... Il faut en plus que le condcuetur de réserve soit positionné au même endroit que la loc qu'il acheminera pour porter le secours....

Pour les sillons, c'est idem: c'est sans doute sous couvert d'un SDM (Sillon de Dernière Minute) que la machine de secours sera acheminée, sillon tracé comme son nom l'indique, au dernier moment.... Et dans le cas présent, avec l'acord de deux PC: Dijon et Lyon, ce qui doit donner un accord de circulation au pire en 4 heures (si si....) Quand on rajoute les opérations liées au secours (ordre de contrevoie éventuel, attelage plus essai de frein "VFF"), çà a donné trois heures d'attente....

Les locs dispo: sur cet axe, en principe, pas de locs à Chalon sur Saone ni Macon, à moins de la prendre sur une rame réversible (25200 ou 22200R + corail ou 25500 + RRR) en stationnement, mais ce qui conduira à devoir acheminer un autre EM pour reprendre la rame....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il faut trouver :

- une machine apte chauffage train (pas de 27000 par exemple....)

- un conducteur habilité "voyageur" disponible ou en réserve

- avoir un sillon pour porter le secours, sachant que la machine viendra sois de Dijon soit de Lyon (100 km de chaque coté environ: Dijon PK 312, Tounus PK 407, Lyon PK 512)

Entre la TT0035 (aptitude lignes parcourues et type de trains pour les conducteurs), la quasi suppression des réserves.... pas très facile... Il faut en plus que le condcuetur de réserve soit positionné au même endroit que la loc qu'il acheminera pour porter le secours....

Pour les sillons, c'est idem: c'est sans doute sous couvert d'un SDM (Sillon de Dernière Minute) que la machine de secours sera acheminée, sillon tracé comme son nom l'indique, au dernier moment.... Et dans le cas présent, avec l'acord de deux PC: Dijon et Lyon, ce qui doit donner un accord de circulation au pire en 4 heures (si si....) Quand on rajoute les opérations liées au secours (ordre de contrevoie éventuel, attelage plus essai de frein "VFF"), çà a donné trois heures d'attente....

Les locs dispo: sur cet axe, en principe, pas de locs à Chalon sur Saone ni Macon, à moins de la prendre sur une rame réversible (25200 ou 22200R + corail ou 25500 + RRR) en stationnement, mais ce qui conduira à devoir acheminer un autre EM pour reprendre la rame....

En clair, compte tenu des procédures et de la gestion à minima des moyens humains et matériels, cela devient une usine à gaz !

Encore un des multiples effets de la politique du "risque calculé".....tant vantée par les gestionnaires de tout poil en vue de réduire les coûts au quotidien.....

Car outre l'effet buzz relayé par les médias, ça n'est qu'un train et x centaines de voyageurs qui auront été vraiment dans la difficulté...

une goute d'eau par rapport au nombre de voyageurs et de trains ayant circulés ce jours là corectement, vous affirmeront les statisticiens dans un langage "politiquement correct"...en vous priant de bien vouloir les excuser pour la gêne occasionnée selon la formule consacrée....en plus on vous rembourse et on vous offre un aller retour gratos (fermer le banc).

Question : l'aller retour gratos il est au choix ou sur le même parcours?

Car pour celui qui voyageait exceptionnellement sur ce parcours, par sure qu'il doivent y retourner un jour.....je supose qu'il s'agit d'un bon d'achat de la même valeur ?

Ce qui au final revient à 2 bons d'achat de la même valeur...?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Finalement le retard est de combien ? Il y a discordance dans les titres de la presse.

Le Monde :

Près de 13 heures de retard pour 600 passagers d'un train SNCF

20 Minutes :

SNCF: Retard record pour un train Strasbourg-Port-Bou

TRANSPORTS - Quelque 600 passagers ont mis 22 heures pour atteindre leur destination...

Le Parisien :

Strasbourg-Port-Bou : les 600 voyageurs sont arrivés avec 26 heures de retard

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

À noter que, pour le "directeur des services aux clients", les gens dans les trains ce week-end étaient des "voyageurs" :

RTL

Glissement sémantique involontaire ou bien ?... :unsure:

Sans doute un vieux réflexe de terminologie grand public....

clients voyageurs usagers.....quelle différence dans les faits, si ça n'est la sémentique marketing, n'offrant aucune garantie de valeur ajoutée sur le plan du service à ceux désignés par l'ensemble des ces 3 vocables ?koiquesse

Un voyageur dans sa globalité reste un client (potentiel) pour la sncf et un usager dans tous les cas de figure, faute d'alternative à l' Ef

historique.nonmais

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Finalement le retard est de combien ? Il y a discordance dans les titres de la presse.

Le Monde :

Près de 13 heures de retard pour 600 passagers d'un train SNCF

20 Minutes :

SNCF: Retard record pour un train Strasbourg-Port-Bou

TRANSPORTS - Quelque 600 passagers ont mis 22 heures pour atteindre leur destination...

Le Parisien :

Strasbourg-Port-Bou : les 600 voyageurs sont arrivés avec 26 heures de retard

Le Parisien vient de corriger :

Le train Strasbourg-Port-Bou est arrivé avec...14 heures de retard

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les honneurs de tous les journaux télévisés du matin...

Faire pleurer dans les chaumières...

Un sujet pour "C'dans l'air" de ce soir...

Sans que pour autant on est l'explication factuelle,

ni les solutions qui seront mises en œuvre pour éviter à l'avenir ce genre de déconvenues....

car de solutions compte tenue de la gestion actuelle des moyens et par activités je n'en vois pas, sauf à tout revoir...!

Le Calvi aura beau être incisif ......ormis des "yaka" "faucon" et on "auraitdu"....je ne vois pas ce que l'on pourrait entendre...

Pour peu que le journaleux du Figaro soit là, ce sera l'apothéose anti Sncf.....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Finalement le retard est de combien ? Il y a discordance dans les titres de la presse.

Le Monde :

Près de 13 heures de retard pour 600 passagers d'un train SNCF

20 Minutes :

SNCF: Retard record pour un train Strasbourg-Port-Bou

TRANSPORTS - Quelque 600 passagers ont mis 22 heures pour atteindre leur destination...

Le Parisien :

Strasbourg-Port-Bou : les 600 voyageurs sont arrivés avec 26 heures de retard

réponse A réponse B ou réponse C ?

mdr!

mdrmdr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Finalement le retard est de combien ? Il y a discordance dans les titres de la presse.

Pour ce qui concerne les clients à destination de Perpignan

Les clients du Lunea 4795 (Perpignan 8.25) ont été acheminés de Lyon à

Perpignan avec le TGV spécial 27477 (Perpignan arrivée théorique : 20.38)

Retard prévu : + 60 mn (Source : Gares en mouvement)

Soit un retard de 13h15 environ

Modifié par IGS4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sans que pour autant on est l'explication factuelle,

ni les solutions qui seront mises en œuvre pour éviter à l'avenir ce genre de déconvenues....

car de solutions compte tenue de la gestion actuelle des moyens et par activités je n'en vois pas, sauf à tout revoir...!

Le Calvi aura beau être incisif ......ormis des "yaka" "faucon" et on "auraitdu"....je ne vois pas ce que l'on pourrait entendre...

Pour peu que le journaleux du Figaro soit là, ce sera l'apothéose anti Sncf.....

Bah...le seul problème c'est que ça fait 40 ans (1970/2010 et peut être même un peu plus d'ailleurs...) qu'on s'enfonce toujours un peu plus dans une logique ultra-libéralequi engendre des retards extrèmes donc extrèmement médiatisés...

ça promet pour l'avenir...

Depuis que ce forum existe, des évènements de cet ordre il y en a déjà eu de nombreux relatés...

le discours de la direction a toujours été le même "pris note pour l'avenir" après il y a les actes et les faits...

Modifié par Dom Le Trappeur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Accablant...

Strasbourg-Port Bou: le coup de gueule d'un passager de la SNCF

http://www.lexpress....ncf_948348.html

Modifié par Dom Le Trappeur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...