Aller au contenu
Le Web des Cheminots

La SNCF est une entreprise comme une autre


Messages recommandés

Prenez un établissement (peu importe lequel).

Sa production est défaillante, les conflits sociaux fréquents, la sécu pas chouette ... ça va mal.

De réorganisations en réorganisations, chacun faisant des efforts pour sortir de la zone rouge, les roulements se tendent, les CRL roulent plus, les sédentaires mieux organisés, chacun sa mission clairement définie, des gens compétents aux manettes ... petit à petit ça s'arrange.

Les gens arrivent à avoir plus facilement leurs congés, les rapports entre tous se détendent, les conflits locaux disparaissent.

La sécu elle met du temps à s'améliorer car c'est une machine pleine d'inertie mais on sent les prémices d'un léger mieux. Les formations sont plus en adéquation avec les besoins, les gens se sentent plus concernés.

Vous voilà avec un établissement loin d'être parfait mais qui globalement s'en tire pas mal.

Et c'est là que la SNCF devient une entreprise normale avec ce simple principe : si ça va bien, ce n'est pas que tu te débrouille bien, c'est que tu es large en effectif, à tous niveaux. Donc tu peux en faire plus avec moins.

Petit à petit, la charge augmente de nouveau, les congés se voient de nouveau refusés, les tournées non couvertes plus fréquentes.

Le personnel sédentaire se voit amputés de postes avec cette promesse : "c'est Globalement Au Moins Equivalent" (GAME), façon de dire que c'est un changement sans pertes ... ils savent déjà que ça ne le sera pas.

Les CRL commencent à protester. Les sédentaires aussi. Au dessus, ils s'en moquent : ça roule.

Les rapports se tendent, les conflits renaissent, la sécu elle va se dégrader mais en décalage, à cause de cette fameuse inertie. Le management de la sécurité (comprendre faire en sorte d'éviter l’événement sécu en priorité) devient un management de l’événement : traiter l’événement une fois qu'il est survenu.

Forcément, des gens fatigués, dégoûtés, ça donne des gens moins concernés donc moins concentrés.

Une hiérarchie dans le même état et à qui on ajoute chaque jour de nouvelles missions qui n'ont plus rien à voir avec leur métier (sans pour autant éliminer les missions de base), ça donne des gens distants, qui ne sont plus sur le terrain, qui n'ont plus le temps pour rien et font tout mal.

Voilà comment on devient une entreprise "normale", avec en plus un facteur aggravant : ceux qui décident de ça ne verront jamais l'établissement tomber, la cata arriver car ils le font pour plaire au dessus et obtiennent donc la promotion qui fait qu'au bout de 3 ans, ils partent ... la sécu qui s'effondre, le climat délétère, les grèves, le mal être, tout ça met du temps à s'installer et les décideurs seront déjà loin.

C'est vrai dans cet exemple, c'est vrai dans beaucoup d'établissements, dans tous les domaines ... nous sommes malheureusement devenu une entreprise normale.

  • J'adore 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce qui me fais chier c'est surtout qu'au lieu de motiver on casse, au lieu de récompenser on brise, au lieu de reconnaître les efforts on profite, au lieu de progresser on régresse ...

Mon avancement est bien le dernier truc qui m'occupe l'esprit, c'est peut être aussi pour ça que ça me fait mal de voir ça.

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce qui me fais chier c'est surtout qu'au lieu de motiver on casse, au lieu de récompenser on brise, au lieu de reconnaître les efforts on profite, au lieu de progresser on régresse ...

Ca fait 20 ans au moins que la direction, à l'instar des gouvernements successifs, cherche à faire disparaitre la SNCF. Dégoûter le personnel par des méthodes de management pour le moins curieuses fait partie de l'arsenal déployé pour arriver à ce résultat.

Les DUO et DPX qui jouent les sergents recruteurs pour les entreprises concurrentes s'inscrivent dans cette logique.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Avant les techniciens décidaient de tout sans se soucier du client.

Aujourd'hui le commercial décide de tout sans se soucier du reste.

Sauf que du train sans client ça sert à rien mais des clients sans train en sécurité, c'est le mur assuré.

On y va, et pas un de ceux qui décident n'est capable de dire "stop, là on déconne", pas un pour dire que le commercial n'est rien seul et ne peut commander sur tous les autres domaines.

Pas un pour mettre son cul en jeu au moment de décider, trop occupé à penser à leur carrière.

Et là où Bretigny devait être un électrochoc, on y pose un pansement ... un peu de mercure au chrome sur la partie visible d'une maladie beaucoup plus profonde et mortelle.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Avant les techniciens décidaient de tout sans se soucier du client.

Aujourd'hui le commercial décide de tout sans se soucier du reste.

Sauf que du train sans client ça sert à rien mais des clients sans train en sécurité, c'est le mur assuré.

On y va, et pas un de ceux qui décident n'est capable de dire "stop, là on déconne", pas un pour dire que le commercial n'est rien seul et ne peut commander sur tous les autres domaines.

Pas un pour mettre son cul en jeu au moment de décider, trop occupé à penser à leur carrière.

Et là où Bretigny devait être un électrochoc, on y pose un pansement ... un peu de mercure au chrome sur la partie visible d'une maladie beaucoup plus profonde et mortelle.

Tant que leur suffisance dédaigneuse les aveuglera, rien ne changera!!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Actuellement, être technicien à la sncf, revient à être une grosse merde ( et la faire ) car tu n'ira jamais aussi vite que le clic de souris de tes chefs! !

Bon, j'arrête là, mon trou à l'estomac!!! et py la souris est en wi fi de nos jours, on peut même plus les étrangler avec!!!! nan j'déconne!!! y a encore quelques bons chefs, tout aussi dépités que nous!!!!

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Au dessus, ils s'en moquent : ça roule.

:Smiley_05::Smiley_05:

et quand ca roule plus, c'est l'usager qui trinque, encore. Mais ca reste le seul moyen d'exprimer quelquechose, au lieu d'être un extreme.

Pourtant pensant bien faire, les agents s'arrangent pour que ca roule au max. N'en tirant aucun profit sur le long terme, si ce n'est le sentiment d'avoir fait son maximum dans des conditions pitoyables et se détériorant de jour en jour.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

Et oui nous sommes une entreprise normale, comme France Telecom et ailleurs, nous avons nos suicides.....

Mais comme je le dis souvent,

de nombreux dirigeants de proximité savent pertinemment que la direction choisie est néfaste pour l'entreprise, mais, ils l'appliquent a la lettre...

Si la base, appuyée de ces DPX se faisaient force de contradiction, de persuasion, et, de proposition, je suis sur que cela pourrait changer de nombreuses choses....

Surtout si la logique est implacable, nous serions suivi par les resposables d'UP, ET......

Nous sommes les "yeux" de l'entreprise, car nous sommes sur le terrain..... Les têtes pensantes, NON....

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

Et oui nous sommes une entreprise normale, comme France Telecom et ailleurs, nous avons nos suicides.....

Mais comme je le dis souvent,

de nombreux dirigeants de proximité savent pertinemment que la direction choisie est néfaste pour l'entreprise, mais, ils l'appliquent a la lettre...

Si la base, appuyée de ces DPX se faisaient force de contradiction, de persuasion, et, de proposition, je suis sur que cela pourrait changer de nombreuses choses....

Surtout si la logique est implacable, nous serions suivi par les resposables d'UP, ET......

Nous sommes les "yeux" de l'entreprise, car nous sommes sur le terrain..... Les têtes pensantes, NON....

De quoi te plains tu? Vous êtes sauvés, vous avez Barbara Dalibard maintenant... :Smiley_41:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

autosatisfaction habituelle pour un dirigeant commercial......du reste si elle avait du tenir un autre discours elle ne serait plus là...puisqu'elle aurait "sauté" avant toute ébauche de discours disant le contraire..... :Smiley_04:

le jour un dirigeant commercial tiendra un discours alarmiste, c 'est que le grand nettoyage aura commencé ou sera en passe de l'être..... :Smiley_16:

Puisse ce jour ne pas arriver de sitôt....car ce sera véritablement le début de la fin... nonmais

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

ou

extrait

" La croissance des activités ferroviaires de SNCF Proximités (transport public conventionné) est modérée. Transilien, TER, Intercités et Keolis) enregistrent +1,1% de croissance, tandis que SNCF Voyages (activité TGV) recule de -1,4% avec une quasi stabilité des trafics (-0,7%) dans un contexte de crise économique......

...............le résultat net part du Groupe est négatif à -180 millions d'euros"

joli satisfécit mais un chiffre d'affaire ne veux pas dire bénéfice et entreprise viable,.........proximité progresse mais combien de temps encore les régions qui paient vont elles accepter la dégradation du service??

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.