Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Le "titre" de conducteur de train


Messages recommandés

Bonjour,

j'ai eu beaucoup de succès avec ma question sur les "trains nobles", j'espère en avoir autant avec celle-ci sur le "titre" du conducteur de train.

Il me semble qu'il y'a eu une évolution dans le temps, de la vapeur à l'électrique, puis au TGV, dans la façon de désigner l'agent titulaire.

J'interviewais il y'a peu un ancien "chauffeur" à la vapeur qui me disait qu'on était passé de "mécanicien" à "conducteur" au moment de l'arrivée des machines électriques.

J'aurais aimé avoir votre retour (et vos éclaircissements) sur ces différentes appellations : ce qu'elles désignent, ce à quoi elles vous font penser...

- mécanicien vs. conducteur ?

- "pied fin" (électrique vs. vapeur) ?

- "top gun", "Goldorak" "gueule-de-rat" : TGV-istes ?

D'avance, merci !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

pieds-fins au dépôt de Paris-sud-ouest en 1965, c'était les mécaniciens (conducteur-électricien) ayant  justement les trains nobles à leur tableau de chasse. Un peu de mépris et de jalousie chez les autres, parce qu'évidemment, ces trains apportaient un supplément de prime non-négligeable à ces bouffeurs de km.

Comme je l'ai dit plus haut, au dépôt du Charolais, la veille de faire le Mistral, le roulement prévoyait une remontée de Lyon sur l'obscur mais populaire 54, et l'avant-veille, c'était une longue nuit d'amour  entre 20:19 et 02:23 avec au programme Laroche, Paris sur la brouette n° 2006, Bercy, Juvisy, Paris ! Tout le monde au même niveau, pas de jaloux ! La fin de service au Charolais à 02:23, il fallait oser !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

oui les mécaniciens étaient " les conducteurs " des machines a vapeur, mais le terme "mécanicien" est resté dans certain document réglementaires pour qualifier tous les conducteurs  qu'ils soient, électriques ,diesel , autorail,

 

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

sur le roulement de 1967 dont j'ai parlé, il est mentionné CRRU (conducteur de route) pour les agents en premier, AICR pour les agents en second.

A la même époque, MECRU désigne un mécanicien vapeur de route.  La distinction existe déjà.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En 1992 on est passé de... à... :

CRMV conducteur de manœuvre T2 à CRMP conducteur de manœuvre et de parcours TA1

CRMV conducteur de manœuvre T2 à CRMPP conducteur de manœuvre et de parcours TA2

ELCR élève conducteur T3 à CRLEL conducteur élève TB1

CRRU conducteur de route T4 à CRL conducteur de ligne TB2

CRRUP conducteur de route principal T5 à CRLP conducteur de ligne principal TB3

Dans des temps plus anciens, CRE désignait un conducteur électricien 

Modifié par BUDD
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On peut encore voir cette appellation sur certains panneaux de consignes dans certains dépôts me semble t-il.

un document intéressant : mon certificat d'autorisations de 1967 :

MECRU : conduite à la route de locomotives à vapeur

CRE : conduite à la route de locomotives et automotrices électriques

CRAR : conduite des autorails

CRDZLRU : conduite à la route de locomotives diesel

CRLM : conduite à la route de locomoteurs

MECMV : conduite des locomotives de manœuvre (vapeur)

CREMV : conduite des locomotives de manœuvre (électriques)

CRDZLMV : conduite des locomotives de manœuvre (diesel)

CFRU : assistant à la route un agent de conduite (vapeur)

AICRE : assistant à la route un agent de conduite (électrique)

AICRDZL : assistant à la route un agent de conduite (diesel)

CFMV : assistant aux manoeuvres un agent de conduite (vapeur)

j'étais un modeste AICR(E)

à noter que l'appellation CRRU utilisée sur le roulement du Charolais n'est pas reprise ici

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

crru sont arrivés plus tard , après la disparition des crar ,cre et crdzl ils etaient tous T4 depuis 1948 (il ont disparu (peut être pas sur tous les documents) pour être regroupés vers1964/65)  puis crrup a la création de T5  milieu ou fin années 70 ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

mon certificat (CRE) et le roulement (CRRU) sont contemporains (1967), mais les roulements étaient édités au moins 2 fois l'an, tandis qu'il devait y avoir des stocks de certificats. CRRU a donc toutes les chances d'être postérieur à CRE

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je viens de retrouver un " certificat d'autorisation a la fonction de (1)"

(1) voir au verso

8.74 sym 0.001.1918

il avait du être refait en 1974  et au verso il est indiqué au stylo dans la colonne "fonction autorisée "crru E1 D1

comme c'est ecrit a la main il peut y avoir des variantes suivant les ET

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et pour les TGV-istes, on m'a parlé des surnoms "Top-gun" ou "Goldorak". Est-ce que ces mots vous évoquent quelque chose ou appartiennent-ils à l'histoire ancienne ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bien qu entendu parler, ces surnoms n'ont pas vraiment cours dans les contrées que je fréquente.

 

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Qui n'a pas lu de Maurice Maillet Vapeur : Hommes et Machines où il beaucoup question des "sénateurs" au manche de leurs Pacifics revues et corrigées par André Chapelon? Éditions  La Vie du Rail.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

Et pour les TGV-istes, on m'a parlé des surnoms "Top-gun" ou "Goldorak". Est-ce que ces mots vous évoquent quelque chose ou appartiennent-ils à l'histoire ancienne ?

Dans le monde ferroviaire, ce n'est pas un compliment...

Ça c'est sur que ce n'est pas un compliment. Et certains d'entre nous en ont connu des Top-Gun/Goldorak, la plupart n'ayant même pas réussi à finir leur carrière en roulement régulier commercial tellement ils étaient bons mauvais dangereux pour eux et pour les autres.

L'introduction du mot tégéviste dans le Petit Robert de 1997 fût l'une des grandes "victoires" d'une coterie de ces Top-Gun/Goldorak dont certains sont allés se vendre à la concurrence dès leur retraite pour conduire des trains de marchandise avec des machines diesel. Eux qui n'auraient pas supporté approcher autre chose qu'un TGV à moins de 10 mètres, encore moins un diesel qui pue, quand ils œuvraient dans l'EF historique. Parlez moi d'un prestige...

Cette "élite" là a fait beaucoup de mal au métier de conducteur en se refermant sur elle-même, en brisant systématiquement tous les mouvements sociaux et en acceptant de s'assoir souvent et ouvertement sur la réglementation du travail. Mais elle existait déjà avant l'arrivée du TGV cette "élite", notamment dans les dépôts titulaires des trains à 200, le TGV n'a fait qu’amplifier et empirer les choses.

Personnellement ce mot de tégéviste me hérisse, je l'ai toujours combattu comme j'ai toujours combattu les dérives élitistes fortement encouragées par la direction qui se servait de ces dérives pour mieux diviser et régner, de 1995 à 2008 je suis avant tout resté conducteur autorisé TGV tout en assurant les autres types de train tant que cela été possible, au grand dam de l'élite auto-proclamée. Ce n'est pas cracher dans la soupe, au contraire c'est rester lucide.

Et pour ce qui est de la "noblesse", les anciens m'ont appris que dans ce métier, "élite" ou pas, on a plus vite fait de faire une connerie qu'un exploit et qu'il ne faut jamais l'oublier. Conduire un train c'est un métier consistant à assurer avant tout la sécurité des biens et des personnes transportées, comme celle des riverains d'ailleurs. Il faut s'efforcer de faire l'heure le mieux possible bien évidement, mais surtout pas n'importe comment!

Un "Top-Gun" c'est un pilote de chasse, pas un pilote de ligne. On ne demande pas à un commandant de bord de faire la guerre mais de voler entre deux aéroport sans se casser la gueule et en assurant la sécurité et le confort de ses passager (ou du fret) et celle des gens survolés. Et bien en train c'est pareil.

Pour finir, le fait de travailler comme aide-conducteur puis d'assurer tous les types de train donnait une expérience autrement plus grande que la spécialisation à outrance actuelle. Il y avait une certaine progressivité dans l'expérience, et surtout çà permettait au plus grand nombre de garder les pieds sur terre et de maintenir constamment les fondamentaux...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.