Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Manœuvre de refoulement sous autorité d un agent de manœuvre


Messages recommandés

Bonjour à tous ,pourrais je avoir des avis sur *  comment identifier des responsabilités ,sur un événement sécurité (Collisions,franchissement de signaux, autres....)en manœuvre de refoulement  sachant que les conversations radio ne sont pas enregistrées* 

peut on par exemple conclure que malgré les témoignages écrits (nature des ordres à la radio ordonné et entendu ) des deux agents AMV,ADC,    malgré les deux bandes atess des 2 cabines de conduites où se trouvent chacun des 2 agents qui doivent s’y trouver,           est il possible de ne pas établir de responsabilité de l’un ou de l’autre sous prétexte qu’il n’y a pas d’enregistrement.

Si cela était le cas, le conducteur n’aurait aucune portes de sortie, si il avait en face de lui un AMV de mauvaise foi qui n assumerai pas ses responsabilités, si bien sûr la faute lui incombait .

sachant que réglementairement en manœuvre de refoulement l’AMV est responsable de la manœuvre et a autorité sur le conducteur.

Merci .

 

 

 

 

 

 

 

  • Etonné 1
  • Pas content 1
  • J'aime pas du tout 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 28/02/2021 à 06:51, corfou94 a dit :

est il possible de ne pas établir de responsabilité de l’un ou de l’autre sous prétexte qu’il n’y a pas d’enregistrement

Je pense que, dans certains cas, il n'est pas possible de déterminer une responsabilité. Mais est-ce nécessaire ? 

"Les catastrophes ferroviaires qui ont lieu sont une infime proportion de celles qui auraient pu se produire" (citation, un Président de la Sncf il y a longtemps).

Modifié par PLANONYME
correction
  • J'aime 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 28/02/2021 à 06:51, corfou94 a dit :

         est il possible de ne pas établir de responsabilité de l’un ou de l’autre sous prétexte qu’il n’y a pas d’enregistrement.

 

si le cadre qui mènee l'enquête sur l'incident a une certaine pratique , au vu des déclarations, des lieux des circonstances  , il aura une idée sur la ou souvent les responsabilité ,...(pas besoins de sortir la gégène ) ... après il peut exister aussi les antécédents des agents c'est humain ..

 et comme écrit planonyme... " est ce nécessaire "  (ya ka fusiller les 2 agents) ... le seul intérêt d'un incident est ce que l'on peut en tirer pour éviter son renouvellement..

Modifié par jackv
  • J'aime 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 28/02/2021 à 06:51, corfou94 a dit :

sachant que réglementairement en manœuvre de refoulement l’AMV est responsable de la manœuvre et a autorité sur le conducteur.

Tu as donc une grande partie de la réponse !  mais comme mentioné par Jackv, il est plus intéressant de voir l'aspect Retour d'EXpérience, plutôt que "responsabilité". Mais l'air du temps est à la recherche  des "responsabilités", à défaut de responsables

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Le 28/02/2021 à 06:51, corfou94 a dit :

sachant que réglementairement en manœuvre de refoulement l’AMV est responsable de la manœuvre et a autorité sur le conducteur.

 

il y a 26 minutes, Laroche a dit :

Tu as donc une grande partie de la réponse ! 

si version toujours d'actualité,( n'étant moi plus dans la boucle ) ....
(disponible librement sur site EPSF : https://securite-ferroviaire.fr/espace-reglementation?combine=Dispositions+générales+relatives+aux+manœuvres&shs_term_node_tid_depth=All&date_filter[min][date]=&date_filter[max][date]=&sortc=&items_per_page=5

" ... (Article 103 de l’arrêté du 19 mars 2012 modifié)
Chaque manœuvre est commandée par un unique agent habilité à la tâche essentielle pour la sécurité
«
Commander une manœuvre
» et désigné par l’exploitant ferroviaire responsable du train concerné.
Cet agent a autorité sur tous les agents participant à la manœuvre, y compris le conducteur.
Il définit la place et le rôle de chacune des personnes participant à l’opération.
Préalablement au début de la manœuvre, l’agent habilité à la tâche essentielle pour la sécurité «Commander une manœuvre»peut désigner un agent pour guider le mouvement commandé. Le cas échéant, cet agent prend place sur la rame au côté du conducteur ou prend place sur la rame dans des conditions assurant sa sécurité et lui permettant de s’assurer que la partie de voie est libre. ..."

 

rc-ab-8a-num-1-v2-mac.pdf

  • J'aime 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, BB 15063 a dit :

 

 

si version toujours d'actualité,( n'étant moi plus dans la boucle ) ....
(disponible librement sur site EPSF : https://securite-ferroviaire.fr/espace-reglementation?combine=Dispositions+générales+relatives+aux+manœuvres&shs_term_node_tid_depth=All&date_filter[min][date]=&date_filter[max][date]=&sortc=&items_per_page=5

" ... (Article 103 de l’arrêté du 19 mars 2012 modifié)
Chaque manœuvre est commandée par un unique agent habilité à la tâche essentielle pour la sécurité
«
Commander une manœuvre
» et désigné par l’exploitant ferroviaire responsable du train concerné.
Cet agent a autorité sur tous les agents participant à la manœuvre, y compris le conducteur.
Il définit la place et le rôle de chacune des personnes participant à l’opération.
Préalablement au début de la manœuvre, l’agent habilité à la tâche essentielle pour la sécurité «Commander une manœuvre»peut désigner un agent pour guider le mouvement commandé. Le cas échéant, cet agent prend place sur la rame au côté du conducteur ou prend place sur la rame dans des conditions assurant sa sécurité et lui permettant de s’assurer que la partie de voie est libre. ..."

 

rc-ab-8a-num-1-v2-mac.pdf 852 Ko · 2 Téléchargements

mais après cela il y a tellement d'autres paramètres qui entrent en jeu.. ne serais se que les appréciations, des distances ,des vitesses, des temps de transmission ,du temps de réalisation des ordres , de l'intensité de la réaction..et les éléments techniques du matériel manœuvré.. etc..

et oui manoeuvrer ,ce sont des métiers de professionnels..

Modifié par jackv
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

M’....ouais, 4 avis de retraités que j’envie a mourir d’être parti au bon moment en gardant l’image de ce qui était  la fierté par tous ces aspects de se savoir cheminot, malheureusement les gars et tant mieux pour vous ,les évolutions,les changements ,les mentalités que vous avez connu en 30 ans ou plus au cours de votre carrière se sont multipliés par 100 au cours des 10 dernières années et certains d’entre vous ont dû en ressentir les conséquences dans leurs dernières années professionnelles.

LAROCHE:   l’air du temp a changé , aujourd’hui il faut UN responsable (voir Brétigny)et le plus bas possible dans l’echelon hiérarchique, que plutôt voir une chaîne de responsabilité qui impliquent des cadres qui se protègent entre eux.

PLANONYME: as tu déjà vu ce que une bande atess peut décrypter, impossible de faire un faux témoignage si tu es pas raccord avec ,et encore ils peuvent même aller plus loin en accédant à une mémoire interne.   Dans le cas que j’expose plus haut ,il y aurait 2 témoignages discordant ADC,AMV, à la radio de manœuvre et en les superposant à la bande atess ,inévitablement ont peut établir les responsabilités, les bandes atess sont actives bien sur dans la cabine où se trouve L’ADC mais aussi dans la cabine (isolée)ou doit se trouver L’AMV, qui peut a tout moment actionner le BPURG.

en ce qui concerne la citation d’un ancien PDG, espérons de tout cœur que l’inverse ne soit pas  un jour la tendance.

JACKY: désolé de te l’apprendre mais aujourd’hui OUI ils sortent la gégène, l’agent n’est plus un agent ,c’est un numéro qui ne doit pas s interposé dans le déroulement de carrière des cadres qui peuvent êtres compromis dans un événement sécurité, savoir ce qu’ ont peut en tirer d’un incident comme tu dis ou même d’un ESR (événement de sécurité remarquable) pour éviter qu’il se renouvelle , pas possible ,il faut rendre compte à L’EPSF, alors ont s arrangent, ont falsifient le REX entres autres (même quand le CTT ne veut pas le signer, c’est dire )ont fais de l’entre soi entre cadres pour diluer la part d’immoralité de chacun et ont FUSILLE comme tu crois pas si bien dire les numéros.

BB15063: merci pour l’article 103 de L’EPSF ,mais même cela qui est clair ,net ,précis, Qui imaginerait que si un ESR se produisait de la manière dont je l’ai narré plus haut , L.ADC serait en mesure conservatoire le jour même pendant que L.AMV assurerait sa journée du lendemain.

merci de m’avoir répondu,à bientôt de vous rejoindre (2 ans) et profiter en un maximum.

 

  • J'aime 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, corfou94 a dit :

Qui imaginerait que si un ESR se produisait de la manière dont je l’ai narré plus haut , L.ADC serait en mesure conservatoire le jour même pendant que L.AMV assurerait sa journée du lendemain.

Des cas comme ça, on en a plein malheureusement.

En cas de témoignages divergents, pour le peu de cas dont j'ai connaissance, le dossier des agents parle. Je veux dire, après avoir étudié toutes les pièces, si elles ne permettent pas de lever le doute sur les responsabilités, on va voir les dossiers. Ça ne lèvera toujours pas le doute mais la relation de confiance avec la hiérarchie permettra de lancer par exemple une reprise de formation pour l'agent envers lequel on a le plus de soupçons, pendant que l'autre sera plus facilement "blanchi".

Autre point qui entre en jeu, le traitement d'un écart ne se fait que par la hiérarchie de l'agent. Admettons qu'un agent de manœuvre soit blanc comme neige et que tous les torts soient sur l'ADC. Le DPX de l'agent de manœuvre peut choisir de prendre des mesures conservatoires le temps d'étudier le cas, gérer le choc de son agent, faire un REX afin de peut-être en parler en journée de formation et de mettre une boucle de rattrapage pour ses agents. Pendant ce temps, le DPX ligne de l'ADC peut choisir d'enterrer l'affaire parce que l'ADC en question n'a plus que 2 semaines à faire avant d'être muté ou de partir en retraite. Il peut aussi s'agir de la mutation ou retraite du DPX lui même !


C'est pour ça qu'un conducteur n'a normalement pas le retour du traitement d'un incident dans un autre service et inversement. Chacun fait à sa sauce et ça peut mener à des jalousies ou incompréhensions. Comme pour des ADC, craindre de devoir bosser avec tel agent parce que c'est le fils du DUO, qu'il a plusieurs casseroles au cul mais que tout le monde s'en fout. Rumeur déjà entendue mais pour laquelle on a toujours qu'un seul son de cloche.

Qu'en est-il en cas non pas d'incident mais d'accident, si la justice doit s'en mêler... Aucune idée.

Avant qu'on caricature ce que j'ai mis, je sais qu'un DPX ne prend pas toujours ses décisions seul, qu'il peut aussi y avoir des pressions au dessus de lui. Disons que c'est simplifié.

  • J'aime 4
  • J'adore 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...