Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Ca Remue En Allemagne


Messages recommandés

Republicain Lorrain du mardi 03 juillet 2007

Allemagne : regain de combativité salariale

Après la métallurgie, les télécoms et le bâtiment, les chemins de fer allemands sont secoués par des grèves, une accumulation de conflits sociaux durs dans le pays qui témoignent d'une combativité retrouvée des salariés en ces temps de relance économique. Des arrêts de travail ont perturbé hier le trafic ferroviaire, surtout régional, dans plusieurs grandes villes dont Munich et la capitale financière Francfort. Les grèves n'ont duré que deux heures et concerné 500 personnes, mais ce n'est qu'un début, ont prévenu les deux grands syndicats de la Bahn, Transnet et GDBA, qui veulent obtenir une augmentation de 7 % des traitements sur un an pour les quelque 134 000 salariés de la compagnie. La direction propose 2 % sur trente mois. Pour compliquer la vie des usagers à l'approche des vacances estivales, le petit syndicat GDL, qui dit représenter les trois quarts des quelque 20 000 conducteurs de locomotive, a décidé de mener parallèlement son propre combat. Il a annoncé des grèves aujourd'hui et s'attend à une forte mobilisation. Ce nouveau conflit s'ajoute à une liste déjà longue depuis le début de l'année dans la première économie de la zone euro. Avec une croissance attendue par Berlin de 2,3 % cette année, soit proche du niveau de 2006 (2,7 %) malgré la montée de la TVA à 19 %, et la décrue régulière du chômage, les syndicats ont de nouveau de bons atouts pour imposer leurs revendications.
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut ,

Pour ce pays , il a une inflation de 1,7% dès fin juin , elle est due en grande partie

par la hausse du prix des carburants de l'ordre de 2,5% .

Les 3% d'augmentation sur trente mois accordés par les patrons de la DB vont vite être grignotés .

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tiens c'est bizarre je croyais qu'ils n'avaient pas le droit de grève la bas dans les transports publiques...

Comme quoi quand les gens sont exécédés l'interdiction du droit de droit de grève ou le service minimum ne sont pas des solutions absolues quand il s'agit de transport ferroviaire.

Il y en a qui doivent regarder ce conflit allemand avec inquiétude okok

ps: pour info aux états unis dans le métro de new york il y a quelques années il y avait aussi eu une grève alors que normalement il me semble qu'ils n'avaient pas ledit droit de grève

ps2: devinez pourquoi les mécanos u.s avaient fait grève? bigbisous

Modifié par Murphy'S
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Allemagne: la grève perturbe le réseau ferré, la direction veut discuter

FRANCFORT (AFP), 17:04

© AFP

Une conductrice de train en grève, le 3 juillet 2007 à Munich

Les chemins de fer allemands ont connu de multiples perturbations mardi en raison de la grève lancée par plusieurs syndicats pour soutenir leur revendication salariale, conduisant la direction à appeler à une reprise rapide du dialogue.

Les arrêts de travail concentrés en début de matinée ont paralysé en partie le trafic ferroviaire de plusieurs grandes villes, comme Stuttgart (sud-ouest), Cologne (ouest) ou Hambourg (nord) ou fortement perturbé celui de Berlin, Francfort ou Munich (sud).

Le mouvement a affecté aussi bien le trafic régional et national de passagers et de marchandises, que local. De nouvelles grèves ponctuelles sont prévues dans l'après-midi et le mouvement va se poursuivre mercredi, ont averti les principaux syndicats de la Bahn, Transnet et GDBA dans un communiqué.

Chaque jour de grève coûte une somme "de deux chiffres en millions", soit au moins 10 millions d'euros, a affirmé le président du directoire de la Deutsche Bahn, Hartmut Mehdorn, au cours d'une conférence de presse à Berlin.

Chez un constructeur automobile, les retards de production liés à des débrayages peuvent être par la suite rattrapés en organisant des équipes de travail supplémentaires. "Chez nous, l'argent manquera de façon définitive dans la caisse", a-t-il insisté, invitant les trois syndicats impliqués à venir à la table des négociations dès jeudi.

Des voyageurs attendent sur un quai de la gare de Francfort, le 3 juillet 2007

Une proposition saluée par Klaus-Dieter Hommel, chef du GDBA. "A l'évidence, la direction de la Bahn a compris notre avertissement", a-t-il dit dans un entretien à une radio bavaroise.

Estimant le temps venu de faire profiter les quelque 134.000 salariés des bons résultats de leur entreprise, les deux grands syndicats de la Bahn exigent une augmentation des traitements de 7% pour douze mois. La direction propose deux hausses successives de 2% sur trente mois.

Le petit syndicat GDL, qui a appelé à la grève pour la première fois mardi, réclame des hausses allant jusqu'à 31% pour les quelque 20.000 conducteurs de locomotives, dont il dit représenter les trois quarts. GDL voudrait voir passer le salaire d'embauche d'un cheminot à 2.500 euros par mois, contre seulement 1.500 euros net actuellement. Jouant les trublions, il veut négocier un accord séparé directement avec la direction. Il n'avait pas participé aux précédentes séries de négociations salariales.

Qualifiant cette exigence d'"aberrante", M. Mehdorn a tout rejeté en bloc. "nous n'allons pas accepter une division des salariés", a-t-il ajouté.

GDL a de son côté décliné l'invitation au dialogue avec les deux autres syndicats. "Les revendications de Transnet seront négociées jeudi, et c'est bien ainsi (...) S'il (le président de la Bahn) veut quelque chose de nous, alors il n'a qu'à nous inviter à des négociations salariales", a déclaré le président du GDL Manfred Shell à la radio régionale Hessischer Rundfunk.

Le syndicat est prêt à commencer une grève illimitée s'il le faut, a-t-il de nouveau menacé alors qu'approchent les premiers grands départs en vacances d'été.

Le mouvement de grève d'avertissement a débuté lundi, après l'échec pendant le week-end de la troisième série de discussions entre la direction de la Deutsche Bahn et les deux syndicats Transnet et GDBA. Les représentants des salariés avaient fixé une trêve expirant le 1er juillet.

Modifié par fabrice
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ha ! Hier j'ai assisté à la première "STRIKE" (grève en allemagne) et à une première AG en territoire étranger : nonmais

Deux trucs à retenir ,ils veulent principalement une forte augmentation de salaire (à l'heure ou la DB fais de gros bénéfices sur leur dos) pour compenser tout les efforts assez conséquent qu'ils ont fait ces dernières années...Ils réclamaient également des effectifs un peut plus nombreux pour pouvoir faire face aux augmentations de trafic et de productions sans cesse demandé...

Vu les heures qu'ils passent au boulot ,et ce qu'on leur demande, c'est un peu normal que ça commence à bouger...Ils sont prêt à remettre ça...de tout coeur avec eux, surtout que chez eux je pense que leurs dirigeants vont bien trop loin sur leurs conditions de travail...

On en a parlé hier au journal de 20h sur TF1 ? ou encore mieux celui de 13 h ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vu les heures qu'ils passent au boulot ,et ce qu'on leur demande, c'est un peu normal que ça commence à bouger...Ils sont prêt à remettre ça...de tout coeur avec eux, surtout que chez eux je pense que leurs dirigeants vont bien trop loin sur leurs conditions de travail...

Quelles sont, en quelques mots, les différences entre notre RH0077 actuel et chez eux ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité ibrahima

Le motif de la grève des conducteurs de métros de New-York était : le maintien de la retraite à 55 ans. Ils ont repris le travail car les syndicats ont été condamnés à verser plusieurs milliars de dollars par jour de grève.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le motif de la grève des conducteurs de métros de New-York était : le maintien de la retraite à 55 ans. Ils ont repris le travail car les syndicats ont été condamnés à verser plusieurs milliars de dollars par jour de grève.

Oups ... bonjour les cotisations ...

Dans de telles circonstances, il est impossible de lutter.

Que dire aussi des 12000 contrôleurs aériens licenciés collectivement par R. Reagan en août 1981 pour fait de grève ?

Ils sont fous ces ricains ... :Smiley_40:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oups ... bonjour les cotisations ...

Dans de telles circonstances, il est impossible de lutter.

Que dire aussi des 12000 contrôleurs aériens licenciés collectivement par R. Reagan en août 1981 pour fait de grève ?

Ils sont fous ces ricains ... :Smiley_40:

1) impossible de lutter .....ca ca dépend....si les gens sont vraiment ulcérés et que la base dépasse le cadre syndical.......ben tant pis le syndicat coule mais la grève continue (il est pas nécéssaire d'être syndiqué pour faire grève non?)

mais bon c'était pour souligner qu'interdiction ou pas, poussés à bout, les gens peuvent passer outre

2) l'affaire des controleurs aériens est plus compliquée que cette simple phrase..........mais pour en revenir ici......vous voyez 16000 mécanos (sans compter toutes les professions essentielles au fonctionnement de la boutique) licenciés collectivement?..........le remède serait pire que le mal....

Modifié par Murphy'S
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

ouaip......mais rien à la TV, qui quoiqu'on en pense, reste le média qui a le plus d'influence et d'écoute dans ce pays....

TF1 = Pathé-Marconi => La Voix de son maître

:Smiley_31:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On en a parlé hier au journal de 20h sur TF1 ? ou encore mieux celui de 13 h ?

Y a encore un journal à 13h sur TF1 ???????

Je croyais que c'était une émission de divertissement, ils ont viré Pernod alors ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Excusez moi , mais je vais jouer le trouble fete ...

D'une facon generale , la television Francaise ne parle jamais de ce qui se passe en Europe

pas plus pour les chemins de fer , que pour le reste . ( ormis les catastrophes qui font monter l'Audimat )

De la meme facons nos politiques ont traites l'Europe en un quart d'heure lors des campagnes electorales , pour

dire " ca y es , je me suis debarassé de la corvée "

Donc apres a force de se regarder le nombril , on ne voit plus le reste du monde... ni comment c'est ailleurs

en mieux ou en moins bien .

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quelles sont, en quelques mots, les différences entre notre RH0077 actuel et chez eux ?

Des journée de 13h maxi (et ça leur arrive assez souvent chez Ralion) avec coupure de nuit.....et déplacements (rare découchés) pratiquement pas rémunérés ,ils ne font que des rentrantes...Après ça dépend de qui et de ou ...

Pour ce qui est des repos ,congés , ect un peu comme chez nous mais commandé ferme sur 6 mois (En programmation on a des leçons a prendre c'est clair ,pas de charlots qui font des dérégules du 10 au 18 juillet pour une fête nationale en te commandant le matin même parce qu'il savent pas...).

C'est grosso-modo ce qui risque de nous être proposé en septembre ou octobre pour le nouveau RH (comme la prise minuit sortie de repos et fin à minuit la veille...)...

Bref c'est bien mieux chez nous au point de vu rythme de travail,c'est eux qui me le disent et je veux bien les croire chez eux c'est l'autre extrême....D'ailleurs certains de chez eux étais même parti dans le privé pour avoir (ou conserver) de meilleurs conditions de travail c'est pour dire...Le contraire de chez nous ,et d'ailleurs c'est pour ça que la DB n'a pas eu de mal à contrôler la concurrence depuis plus de 10 ans....Mais bon à force de tirer sur la corde des conditions de travail alors que tu as une entreprise qui fait du gros bénéfice et qui s'apprête à rentrer en bourse...Vu les efforts qui leurs ont été demandé ces dernières années c'est compréhensible qu'ils demandent à être entendu...

Après c'est des grèves à l'allemandes avec des grosses négociations sur des revendications bien précises ,pas de surenchères ou de mélanges comme chez nous pour réunir les syndicats ,ça déjà été fait en amont , quoique la le GDL (syndicats de conducteurs de train ,un peu l'équivalent de la Fgaac) est à la base du mouvement et y va fort ...

Il faut noter que normalement les vieux conducteurs de la DB avec l'ancien statut était fonctionnaire et donc n'avaient pas le droit de grève...Mais il en reste plus beaucoup...En plus comme tout les services à la traction sont bien cloisonné (et même quelques fois filialisés au sein des régions....) c'est assez dure de mobiliser tout le monde...

Il font un genre de service minimum (techniquement il font pas mieux que chez nous de tout façon...suppression de dernière minute,ect...),avec les trains en retards et bien bondés sur une bonne partie du pays tout en ayant fais la une des journaux et de la télé...D'ou ma question sur la couverture médiatique ,juste un petit encart dans le journal RL ,tu me diras ça n'a pas à faire la une chez nous... Mais parce que chez nous dès qu'il y'a 1 trains de supprimer on est tellement prompte à citer l'étranger en exemple...(n'est ce pas Mr "Pernod Picard" ?...)

D'ailleurs c'est une belle preuve que le service minimum est difficilement réalisable techniquement parlant (rotation des rames,trains à l'heure,ect...) ,un réseau ferré c'est pas une ligne de métro de 15 km....Certain feraient bien de s'en souvenir...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Y a encore un journal à 13h sur TF1 ???????

Je croyais que c'était une émission de divertissement, ils ont viré Pernod alors ?

Il ne faut pas non plus exagérer non plus. Cela ne reste qu'un mouvement social comme il y en a des centaines en France à tout moment et de plus, pour le moment, le pays n'est en rien paralysé. La seule différence notoire est qu'en Allemagne, la culture de la grève n'existe pas et donc que nous tombons dans l'exceptionnel.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

...

Après c'est des grèves à l'allemandes avec des grosses négociations sur des revendications bien précises ,pas de surenchères ou de mélanges comme chez nous pour réunir les syndicats ,ça déjà été fait en amont , quoique la le GDL (syndicats de conducteurs de train ,un peu l'équivalent de la Fgaac) est à la base du mouvement et y va fort ...

Il faut noter que normalement les vieux conducteurs de la DB avec l'ancien statut était fonctionnaire et donc n'avaient pas le droit de grève...Mais il en reste plus beaucoup...En plus comme tout les services à la traction sont bien cloisonné (et même quelques fois filialisés au sein des régions....) c'est assez dure de mobiliser tout le monde...

...

C'est le syndicalisme que j'aimerais voir chez nous.....bon ça reste un reve.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Meme avec des syndicats comme en Allemagne tu irais au boulot les jours de gréve!!!

He bien non, pas dans le cas ci-dessous.

Après c'est des grèves à l'allemandes avec des grosses négociations sur des revendications bien précises ,pas de surenchères ou de mélanges comme chez nous pour réunir les syndicats ,ça déjà été fait en amont , quoique la le GDL (syndicats de conducteurs de train ,un peu l'équivalent de la Fgaac) est à la base du mouvement et y va fort ...

Car ce que je repproche aux syndicats français c'est bien de faire exactement le contraire des allemands;

- revendications fourre-tout

- confusion syndicalisme/politique

- absence de négociation réelles

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

He bien non, pas dans le cas ci-dessous.

Car ce que je repproche aux syndicats français c'est bien de faire exactement le contraire des allemands;

- revendications fourre-tout

- confusion syndicalisme/politique

- absence de négociation réelles

Je pose deux questions:Quels sont les salaires des cheminots allemands?(salaire direct et indirect)

A quel age partent-ils en retraite?( et avec quel taux?)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je pose deux questions:Quels sont les salaires des cheminots allemands?(salaire direct et indirect)

A quel age partent-ils en retraite?( et avec quel taux?)

Je voie tres bien où tu veux en venir....mais ce qui a été fait il y a 30 ou 40 ans (voir plus) est une chose, avoir évolué en est une autre. Et aujourd'hui j'estime que ce que j'ai ecrit plus haut est la preuve d'un certain manque de lucidité ( ou de logique).

Modifié par Vinces
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je voie tres bien où tu veux en venir....mais ce qui a été fait il y a 30 ou 40 ans (voir plus) est une chose, avoir évolué en est une autre. Et aujourd'hui j'estime que ce que j'ai ecrit plus haut est la preuve d'un certain manque de lucidité ( ou de logique).

Demander des augmentations de salaires ou le maintien de ses droits sociaux ne me semble pas dater d'une autre époque!!

Il est dommage que les seuls boucs-émissaires désignés soient les syndicats français et non tous ceux qui mettent en place les directives européeennes(1er, 2éme et 3éme paquet ferroviaire par exemple), le MEDEF qui lui est trés constructif(?), les différents gouvernements, les libéraux de tous ordres qui n'ont qu'un but: LIBERALISER LES TRANSPORTS ET TOUTE L'ECONOMIE

Sans doute qu'en Allemagne, tout va beaucoup mieux, mais les cheminots allemands sont nettement moins bien payés qu'en France, partent à la retraite plus tard avec un taux nettement inférieur!!

Un syndicat de conducteurs allemand demande 31% d'augmentation salariale(imagine si la CGT demandait autant en France, tu ferais sans doute gréve !!!)

Tu as refusé de répondre à la question, j'essaie d'y répondre malheureusement le maniement de la langue de bois que j'effectue risque encore de déplaire!!

http://www.latribune.fr/info/Face-a-la-gre...125730F003E3E4A

Je n'ai rien trouvé dans l'Humanité ni la Vie Ouvriére alors je cite un article de La Tribune.

Modifié par antoine
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...