Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Le Mouvement Du 18 Et L'avenir De Notre Régime De Retraite


Que ferez vous le 18 et quelle est, à votre avis la meilleure solution pour gérer ce dossier.  

109 membres ont voté

  1. 1.

    • Je serai en grève
      61
    • Je travaillerai
      12
    • Je serai en RP, CA, etc...
      16
    • Je ne sais pas encore ce que je ferai
      8
  2. 2.

    • Il n'y a rien à négocier, le régime doit rester tel qu'il est. De plus, ce doit être la base de revendication pour le régime général, après on verra bien s'il faut négocier
      58
    • Il vaut mieux négocier tout de suite ou après avoir donné le coup de semonce du 18 octobre
      39
  3. 3.

    • On part immédiatement sur du reconductible
      55
    • On fait un coup de semonce le 18 et on attend de voir les choses se préciser avant de partir sur du reconductible
      42
  4. 4.

    • Réduire la durée de cotisation voulue par le gouvernement
      41
    • Gagner sur la durée de mise en oeuvre de la réforme
      22
    • Réduire la décote pour les trimestres manquants
      55
    • Obtenir la prise en compte de la pénibilité pour certaines catégories
      72
    • Obtenir une contrepartie financière à cette réforme
      47
    • Autre
      9


Messages recommandés

Comme je l'ai dit dans le précédent sondage, les choses ont quelque peu évolué, le positionnement des OS, l'information donnée par l'entreprise, les comptes rendus des rencontres avec le gouvernement, etc. Tout ceci m'amène donc à m'interroger sur vos positions actuelles sur le sujet et la façon dont il doit être traité.

Je vous demande, si possible de répondre sincèrement, de ne pas fausser le sondage pour ceux qui ne sont pas concernés (libre à vous de donner votre avis sur sujet) et si possible d'argumenter ou de préciser votre position.

Je vous demanderai aussi de prendre sur vous, comme j'essaierai de prendre sur moi, pour que ce sujet ne tourne pas en baston, que ce soit entre syndicats, entre grévistes et non-grévistes, entre catégories de cheminots, entre les agents et personnes extérieurs à l'entreprise, merci d'avance.

Modifié par Jay17
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 69
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Les plus actifs dans ce sujet

Bon, j'ai répondu, que je serai bien entendu en grève le 18 octobre et pour moi il n'y a rien à négocier, à l'heure actuelle, je reste plutôt sur l'idée d'un coup de semonce le 18 en attendant de voir venir, de toute façon si le front syndical doit exploser, ça se fera très rapidement, que le mouvement soit reconduit ou non. Pour ce qui est de ce qui est à négocier, je reste sur ma logique, tout est important et tout mérite d'être défendu. Je n’ai pas trop le temps de développer les choses maintenant, mais je suis sûr qu’il y aura matière à débat !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour ma part je serai également en grève le 18 maintenant si la grève est reconduite je la poursuit car nous ne pouvons pas nous disperser car après ce sera fini si certains arrêtent pour reprendre plus tard et que d'autres poursuivent le mouvement ça ne va pas tenir et nous n'allons même pas limiter la casse!

Sinon une remarque purement "technique" tu as mis: "Réduire la surcote pour les trimestres manquants" or si surcote il y a il vaut mieux travailler moins lotrela. Il doit plutôt s'agir de décote non?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour ma part je serai également en grève le 18 maintenant si la grève est reconduite je la poursuit car nous ne pouvons pas nous disperser car après ce sera fini si certains arrêtent pour reprendre plus tard et que d'autres poursuivent le mouvement ça ne va pas tenir et nous n'allons même pas limiter la casse!

Sinon une remarque purement "technique" tu as mis: "Réduire la surcote pour les trimestres manquants" or si surcote il y a il vaut mieux travailler moins lotrela. Il doit plutôt s'agir de décote non?

Je suis d'accord avec toi sur l'éparpillement.

Oui tu as raison pour la remarque technique, je me suis un peu mélangé les pinceaux, je modifie ça de suite ! lotrela

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Donc je serais en grève reconductible et il n'y a rien à négocier puisque de toute façon sur la durée de cotisation ce n'est pas négociable selon le gouvernement pas plus que les 41 qui nous tomberons dessus après par décret.

Le front syndical s'orientera en fonction de ce qui se passera le 18 si la journée est très forte et si la reconduction déborde les appareils syndicaux cela ouvre d'autres perspectives et renvoi à des obligations supplémentairs pour les OS.

J'aurais pu comprendre la stratégie du coup de semonce si une autre date d'action de grève avait été mise en avant dans un espace temps pas trop éloigné, permettant le lancement de la reconduction, mais comme ce n'est pas le cas et que plus le temps passera plus le risque de retrait de certaines OS de l'action sera grand, je dirais qu'il vaut mieux tenir que courir et y aller à fond dès le 18.

Quand à l'histoire de "casser la capacité de résistance des salariés" voulu par un gouvernement qui cherche l'affrontement, Hé bien oui elle existe surement et alors ? Croyez vous que c'est différent à chaque grand mouvement ? l'affichage de ce gouvernement est certe plus martial, mais est-ce pour autant qu'il soit en capacité de s'imposer aux salariés, si ceux -ci ont la ferme intention de ne pas lâcher ?

Pour finir j'ai voté autre, je suis pour une remise à plat totale des régimes de retraite, pour un régime de répartition unique aligné sur le haut, pour une meilleure répartition des richesses, avec des garanties contre la paupérisation des pensions, la prise en compte des pénibilités métiers et le plafonnement des pensions. Bien loin de ce qui se profile à l'avenir

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je serai en grève le 18 octobre.

Je considère cette journée comme un coup de semonce,

tout dépendra pour la suite de la mobilisation du nombre de grévistes et manifestants, et de l'attitude du gouvernement

Tenir compte de ce qui s'est passé en 2003 (refus d'un grand nombre de cheminots de s'engager dans une grève illimitée mais volonté de journées d'actions fortes et mobilisatrices de tous les salariés)

Il n'y a rien à négocier sur le projet du gouvernement de droite-UMP-MEDEF, il faut qu'ils abandonnent leurs prétentions.

Par contre il faut avancer des revendications et des propositions pour assurer l'avenir du système des retraites en France :

- en premier lieu sur le financement des retraites qui ne doit plus reposer exclusivement sur la masse salariale mais aussi sur les revenus financiers, la valeur ajoutée des entreprises etc... et surtout pas sur l'instauration d'une TVA sociale portant sur les produits de consommation courante ou d'une augmentation de la CSG/CRDS qui s'applique en quasi totalité sur les salaires.

- sur le système de calcul des pensions donc le nombre d'annuités de cotisations nécessaires pour prétendre à une retraite complètes qui doit revenir pour tous à 37,5 ans pour baisser à 35 ans.

- sur la pénibilité du travail et donc des années d'abondement de cotisations à ce titre (travail de nuit, en service décalé, travail physiquement pénible, dangerosité etc...)

- sur l'âge de départ en retraite en tenant compte de la durée des études qui se modifie très rapidement mais aussi du chômage des jeunes ou des séniors

- sur le montant minimum de la pension et de la pension de réversion (veufs ou veuves de pensionnés)

Modifié par Dom-trappeur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je serai en grève le 18 octobre.

Je considère cette journée comme un coup de semonce,

tout dépendra pour la suite de la mobilisation du nombre de grévistes et manifestants, et de l'attitude du gouvernement

Tenir compte de ce qui s'est passé en 2003 (refus d'un grand nombre de cheminots de s'engager dans une grève illimitée mais volonté de journées d'actions fortes et mobilisatrices de tous les salariés)

Il n'y a rien à négocier sur le projet du gouvernement de droite-UMP-MEDEF, il faut qu'ils abandonnent leurs prétentions.

Par contre il faut avancer des revendications et des propositions pour assurer l'avenir du système des retraites en France :

- en premier lieu sur le financement des retraites qui ne doit plus reposer exclusivement sur la masse salariale mais aussi sur les revenus financiers, la valeur ajoutée des entreprises etc... et surtout pas sur l'instauration d'une TVA sociale portant sur les produits de consommation courante ou d'une augmentation de la CSG/CRDS qui s'applique en quasi totalité sur les salaires.

- sur le système de calcul des pensions donc le nombre d'annuités de cotisations nécessaires pour prétendre à une retraite complètes qui doit revenir pour tous à 37,5 ans pour baisser à 35 ans.

- sur la pénibilité du travail et donc des années d'abondement de cotisations à ce titre (travail de nuit, en service décalé, travail physiquement pénible, dangerosité etc...)

- sur l'âge de départ en retraite en tenant compte de la durée des études qui se modifie très rapidement mais aussi du chômage des jeunes ou des séniors

- sur le montant minimum de la pension et de la pension de réversion (veufs ou veuves de pensionnés)

en 2003 que FP etait attaquee

le 18 c'est les retraite SNCF et la tu nous parles des retraites en generale,il faut etre claire le 18 a la CGT c'est le minimun qu'elle devait faire pour avoir le cul propre et pour ne pas perdre la maitrise du mouvement .

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

le 18, je serai en grève et les jours à suivre également, si on nous en laisse la possibilité bien sur.

je crains par contre les grandes leçons de morale lors des AG le 18 car je ne suis pas convaincu du tout que toutes les OS soient OK pour reconduire, loin de là au contraire.

Comme le dis JAY, l'éclatement syndical va arrivé très vite je crois.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

le 18, je serai en grève et les jours à suivre également, si on nous en laisse la possibilité bien sur.

je crains par contre les grandes leçons de morale lors des AG le 18 car je ne suis pas convaincu du tout que toutes les OS soient OK pour reconduire, loin de là au contraire.

Comme le dis JAY, l'éclatement syndical va arrivé très vite je crois.

La tration va vite s'isolee et etre isilee si le mouvement n'est pas reconduit par toutes les OS.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je serais en grève le 18.

Si cette grève est reconductible, je la poursuivrais.

Néanmoins, je suis aussi d'accord avec l'idée que le 18 soit un avertissement et donner la possibilité au gouvernement de revoir sa copie.

Je sais que sur Strasbourg la FGAAC et FO ont appelé à une grève reconductible mais au niveau local les délégués SUD RAIL et CGT parlent aussi de reconduire la grève. Mais d'ici le 18, je pense que la direction de ces OS aura le temps de donner les consignes à suivre. N'oublions pas que c'est la base qui va décider des suites à donner à cette grève.

Je suis pour qu'on ne touche à rien. Dans le sondage il est marqué réduire la décote alors que moi je parle de supprimer la décote. Mais honnêtement je pense qu'on y laissera quelques plumes notamment avec la durée de cotisation.

Modifié par ____
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

en 2003 que FP etait attaquee

le 18 c'est les retraite SNCF et la tu nous parles des retraites en generale,il faut etre claire le 18 a la CGT c'est le minimun qu'elle devait faire pour avoir le cul propre et pour ne pas perdre la maitrise du mouvement .

Tout à fait d'accord.

Pourquoi avoir posé un préavis reconductible en 2003 alors que nous n'étions pas concernés, et maintenant que c'est notre tour, on fait une petite grève de 24h?

Le coup de semonce dont certains parlent ne sera que du vent.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tout à fait d'accord.

Pourquoi avoir posé un préavis reconductible en 2003 alors que nous n'étions pas concernés, et maintenant que c'est notre tour, on fait une petite grève de 24h?

Le coup de semonce dont certains parlent ne sera que du vent.

Tyty je te sens un peu remonté........ lotrela la grève carrée c'est pour les tafioles...... lotrela

Modifié par ____
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dis moi Aigleroyal, tu ne serai pas en train de te faire modérer par pépé... lotrelalotrela

Je vois ça (plutôt par Antoine). C'est ce que j'appelle un retour de manivelle dans les gencives. nonmais

Pour me sortir de cette situation, je dirais juste que je montre ce qu'il ne faut pas faire ou dire. revoltages

Modifié par ____
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je serais en grève le 18.

Néanmoins, je suis aussi d'accord avec l'idée que le 18 soit un avertissement et donner la possibilité au gouvernement de revoir sa copie.

J. Mais honnêtement je pense qu'on y laissera quelques plumes notamment avec la durée de cotisation.

le 1810 = coup de semonce uniquement.

On ne met pas de pression sur les négociateurs syndicats-direction car cela m'étonnerai qu'il sorte LA solution miracle d'un chapeau magique le 20/10 !

Peut-être qlq propositions concrètes début décembre ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je m'émerveille devant vos dons d'anticipation.

L'interfédérale se déroule aujourd'hui et ce n'est qu'à partir de là que devrait se définir les modalités et le contenu revendicatif aisi bien sûr que les OS y prenant part.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je m'émerveille devant vos dons d'anticipation.

L'interfédérale se déroule aujourd'hui et ce n'est qu'à partir de là que devrait se définir les modalités et le contenu revendicatif aisi bien sûr que les OS y prenant part.

Tu semble penser que les cheminots n'ont pas leur mots a dire.....ils ne sont pas obliger de suivre aveuglement les mots d'ordres des syndicats, ils peuvent aussi avoir leurs opinions personnelles et s'y tenir.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

en 2003 que FP etait attaquee

le 18 c'est les retraite SNCF et la tu nous parles des retraites en generale,il faut etre claire le 18 a la CGT c'est le minimun qu'elle devait faire pour avoir le cul propre et pour ne pas perdre la maitrise du mouvement .

La question des retraites ne tombe pas du ciel depuis mai 2007.

Nous sommes dans un processus enclenché depuis des dizaines d'années tant sur la question des retraites du régime général que des régimes spéciaux, mais aussi sur la question du régime particulier des cheminots et d'ailleurs cela ne se limite pas à la seule question des retraites mais aussi la caisse de prévoyance, le statut des cheminots, le statut de l'entreprise ferroviaire.

Chacun regardera l'histoire avec sa propre expérience, sa propre opinion.

Alors merci de me permettre de conserver ma propre opinion, ma propre expérience à partir desquelles je me fais mon analyse et donne mon avis.

C'est aussi par rapport à la force en face de nous qu'il faut réfléchir sans oublier l'état de l'opinion plublique ou le niveau du rapport de force. Il faut aussi écouter les autres cheminots et les autres salariés tant sur le contenu, le fond que sur la forme de l'action.

Je te laisse ton opinion sur la CGT, opinion qui en dit déjà long sur ton état d'esprit par rapport à la nécessité d'être tous ensemble, de rassembler, mobiliser.

Personnellement je n'irai pas prendre mes ordres à Montreuil ou ailleurs, ce n'est pas mon genre.

Mais je ne pense pas non plus que ce soit en nous divisant, en nous opposant au nom de chapelles qui représentent au plus 20% de cheminots syndiqués que nous avanceront et réussiront à nous opposer au rouleau compresseur Gouvernement de droite - Medef - UMP sans parler de la direction sncf aux ordres des précédents...

Il y a donc deux choses à apprécier correctement :

- le fond : la question des retraites,

que veulent faire la droite et le medef,

le niveau d'information des cheminots et des salariés (il y en a qui n'ont tujours pas compris)

mais aussi la riposte (propositions, revendications)

sur les trois aspects qui me semblent importants :

financement, nombre d'années de cotisations, âge de départ à la retraite.

Et ces questions concernent aussi les cheminots car notre propre régime de retraite se doit d'évoluer sur ces points.

et la forme :

Quelle forme doit prendre l'action, le mouvement à mener (grève de 24h, reconductible, illimitée, manifestations...)

J'estime que ces questions concernent TOUS les salariés et qu'on ne peut limiter ces questions aux seuls cheminots.

La société à changé, le monde du travail aussi.

On peut toujours se regarder le nombril et se dire qu'on est les meilleurs (d'ailleurs nous sommes les derniers) ce ne sera pas suffisant pour faire basculer le rapport de force en notre faveur.

Depuis que je suis entré à la SNCF, j'ai suivi tous les mouvements, j'ai fait 1986/7, 1995, 2003 et toutes les autres journées de grève, manifestations, rassemblements...

Je me suis donc fait MON expérience.

Je n'ai donc rien à changer par rapport à mon post précédent

et je n'autorise personne à caricaturer mes positions.

En tout état de cause, j'évite surtout d'avoir des oeillères.

Modifié par Dom-trappeur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu semble penser que les cheminots n'ont pas leur mots a dire.....ils ne sont pas obliger de suivre aveuglement les mots d'ordres des syndicats, ils peuvent aussi avoir leurs opinions personnelles et s'y tenir.

Bien d'accord avec toi Vinces

et en même temps, l'analyse et les propositions des syndicats (contenu, forme de l'action...) dans leurs diversité, nous en avons besoin pour nous forger notre propre opinion en conservant notre sens critique et notre liberté d'action.

Je pense aussi que Pepe respecte les opinions individuelles de chacun même si il ne se laisse pas marcher sur les pieds...

Modifié par Dom-trappeur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

- sur le système de calcul des pensions donc le nombre d'annuités de cotisations nécessaires pour prétendre à une retraite complètes qui doit revenir pour tous à 37,5 ans pour baisser à 35 ans.

Est-ce réellement faisable ? Je veux dire... On passe 20 ans, aux crochets de nos parents (parfois un peu moins, pour ceux qui doivent faire des petits boulots pendant leurs études...), on devrait donc bosser 35 ans (jusqu'à 55 donc), pour ensuite passer à nouveau 25 ans (compte tenu de l'espérance de vie) aux crochets de nos enfants qui paieront nos retraites ? Au total, ça ferait 45 ans de notre vie passée aux crochets des autres, contre 35 à réellement vivre de ce qu'on produit... 56.25% du salaire pris pour faire vivre les enfants et les parents retraités. Sur un SMIC brut (1200€ pour arrondir), ça ferait 675€ en moins. Il reste donc 525€ pour payer les impôts / taxes, et enfin vivre... Et ça, c'est en gardant évidemment des calculs simplistes... Peut être trop réducteurs. Mais sur le fond, ça me parait difficilement réalisable...

gom

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La question des retraites ne tombe pas du ciel depuis mai 2007.

Nous sommes dans un processus enclenché depuis des dizaines d'années tant sur la question des retraites du régime général que des régimes spéciaux, mais aussi sur la question du régime particulier des cheminots et d'ailleurs cela ne se limite pas à la seule question des retraites mais aussi la caisse de prévoyance, le statut des cheminots, le statut de l'entreprise ferroviaire.

Chacun regardera l'histoire avec sa propre expérience, sa propre opinion.

Alors merci de me permettre de conserver ma propre opinion, ma propre expérience à partir desquelles je me fais mon analyse et donne mon avis.

C'est aussi par rapport à la force en face de nous qu'il faut réfléchir sans oublier l'état de l'opinion plublique ou le niveau du rapport de force. Il faut aussi écouter les autres cheminots et les autres salariés tant sur le contenu, le fond que sur la forme de l'action.

Je te laisse ton opinion sur la CGT, opinion qui en dit déjà long sur ton état d'esprit par rapport à la nécessité d'être tous ensemble, de rassembler, mobiliser.

Personnellement je n'irai pas prendre mes ordres à Montreuil ou ailleurs, ce n'est pas mon genre.

Mais je ne pense pas non plus que ce soit en nous divisant, en nous opposant au nom de chapelles qui représentent au plus 20% de cheminots syndiqués que nous avanceront et réussiront à nous opposer au rouleau compresseur Gouvernement de droite - Medef - UMP sans parler de la direction sncf aux ordres des précédents...

Il y a donc deux choses à apprécier correctement :

- le fond : la question des retraites,

que veulent faire la droite et le medef,

le niveau d'information des cheminots et des salariés (il y en a qui n'ont tujours pas compris)

mais aussi la riposte (propositions, revendications)

sur les trois aspects qui me semblent importants :

financement, nombre d'années de cotisations, âge de départ à la retraite.

Et ces questions concernent aussi les cheminots car notre propre régime de retraite se doit d'évoluer sur ces points.

et la forme :

Quelle forme doit prendre l'action, le mouvement à mener (grève de 24h, reconductible, illimitée, manifestations...)

J'estime que ces questions concernent TOUS les salariés et qu'on ne peut limiter ces questions aux seuls cheminots.

La société à changé, le monde du travail aussi.

On peut toujours se regarder le nombril et se dire qu'on est les meilleurs (d'ailleurs nous sommes les derniers) ce ne sera pas suffisant pour faire basculer le rapport de force en notre faveur.

Depuis que je suis entré à la SNCF, j'ai suivi tous les mouvements, j'ai fait 1986/7, 1995, 2003 et toutes les autres journées de grève, manifestations, rassemblements...

Je me suis donc fait MON expérience.

Je n'ai donc rien à changer par rapport à mon post précédent

et je n'autorise personne à caricaturer mes positions.

En tout état de cause, j'évite surtout d'avoir des oeillères.

tu nes pas la CGT ?je parle de la position de la CGT et non de la tienne

Remix de 95 ,greve pour certaines OS pour la secu(plan Juppé),pour les cheminots de base c'etaient les retraites et rien que les retraites.

En 95 la CGT avait lance une grande greve 24h carre revoltages La greve avait ete reconduite par un preavis des autre OS la FGAAC en particulier.

Modifié par ouragan
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu semble penser que les cheminots n'ont pas leur mots a dire.....ils ne sont pas obliger de suivre aveuglement les mots d'ordres des syndicats, ils peuvent aussi avoir leurs opinions personnelles et s'y tenir.

Arrête de me provoquer inutilement mon grand!

Pourquoi Dom a tout de suite compris le sens de ma question alors que toi tu fais exprès de l'intrerpréter.

Pour réagir aux modalités et au contenu revendicatif du 18/10, il faut d'abord le connaitre, c'est bien évidemment ce que je voulais dire!

Tu veux mon opinion personnelle: Je suis en congés paternité du 14/10 inclus au 29/10 inclus.

Je n'irai pas à l'AG ou aux AG et je suivrai l'actualité en m'occupant de mon fils.

Modifié par Pepe
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Arrête de me provoquer inutilement mon grand!

Pourquoi Dom a tout de suite compris le sens de ma question alors que toi tu fais exprès de l'intrerpréter.

Pour réagir aux modalités et au contenu revendicatif du 18/10, il faut d'abord le connaitre, c'est bien évidemment ce que je voulais dire!

Tu veux mon opinion personnelle: Je suis en congés paternité du 14/10 inclus au 29/10 inclus.

Je n'irai pas à l'AG ou aux AG et je suivrai l'actualité en m'occupant de mon fils.

C'est plus Pépé c'est Papa !

T'as raison de prendre ton congé car les conducteurs de trains n'ont pas souvent l'occasion de voir grandir leurs enfants..

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...