Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Certains Vont Tomber De Haut


Messages recommandés

Bonsoir à tous, je voudrais vous apporter une petite réflexion:

Le 14 novembre, une grève qui, comme le pense une grande majorité ici, aurait pu être évité depuis le début, va avoir lieu. Cette grève sera une grève Politique ou Technique.

Je m'explique :

La politique : c'est celui de refuser en bloc les 40 ans de cotisations.

La technique : c'est accepter les 40 ans et ensuite vouloir imposer des négociations pour compenser les décotes.

La réponse est claire : POLITIQUE car la technique n'a pas lieu d'être puisque les négociations ont déjà débutées...

Cela veut dire que temps que la CGT n'aura pas fait plier le gouvernement sur le point des 40 ans de cotisation, elle ne lèvera pas son préavis, car je le répète, elle part contre cela...

JE N' Y CROIS PAS UNE SECONDE. La preuve étant le cri au secours de Thibaut pour la réunion tripartite.

mon opinion:

Messieurs, vous voulez partir en grève, OK.

Mais maintenant vous devez savoir pourquoi vous partez :

- Partir en grève c'est contre les 40 ans de cotisations. Point Barre.

- Vous voulez suivre les confédérés, OK.

- Mais rappelez vous, que si vous partez en grève le 14 novembre:

vous ne devrez pas lâcher avant la capitulation du gouvernement sur les 40 ans de cotisations pour revenir à 37,5 ans.

- Si vous arrêtez avant pour débuter des négociations, c'est que :

1) les confédérés auront la culotte baissée aux chevilles et qu'elles auront acceptée les 40 ans de cotisation. (déjà fait au niveau national, sauf pour sud)

2) 97% DES CHEMINOTS n'auront pas réussi à faire plier le gouvernement (la FGAAC fait 3% des voix)

3) Les négociations qu'attend la FGAAC pour finir de travailler reprendrons alors que les cheminots se seront affaiblit.

4) Que vous aurez perdu X jours de grève pour rien.

Alors chacun fait comme il veut, mais moi, le 14 novembre,

je travaille. je ne ferai pas grève

pour que les confédérés viennent à la table des négociations.

j'ai des compensations, à obtenir de la part de la SNCF, qui doivent contre carré les effets néfastes de cette réforme.

Si les propositions reste en deçà de mes espérances à ce moment et à ce moment seulement,

et si mes collègues n'ont pas usé toutes leurs cartouches dans un bras de fer aussi inutile que dévastateur, je poursuivrai le combat.

ne nous trompons pas de bataille car sinon nous risquons de perdre la guerre.

heureusement que les vieux durant les grande greves cheminots des annees 20 et 30 n etaient pas comme toi bigbisous eux ils avaient pas le bac ou un tas de diplomes mais ils avaient pas besoin de faire une tres grande reflexion pour savoir si le patron les enc..le a sec et les vieux eux ils partaient en greve et a l epoque c etait plus dificile et le licenciment,les problemmes avec les gendarmes et juge voir meme la morts pour certaint pendant les manif .... controleursncfmdrmdrrevoltagesrevoltages revoltages

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

certe historique mais vrais car la pluparts des acquis cheminots vienne des grande greves des annee 20 et 30 et il y a eu beaucoup de revocation,de cheminots au chommages dans la misere et sans aucunes chances de retrouver un emplois parceque rouge,dangereux grevistes,anarchistes et a l epoque que sa soit autonome ou cgt iste la sanction etait la meme ... j ai beaucoup de respect pour ces vieux ainci que pour tout les cheminots morts pour la france durant la guerre et je leurs dit un tres tres grand merci controleursncf

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suis désolé Dom mais tu viens de démontrer qu'il faut augmenter le nb d'annuités !

Tu nous dis, ce qui est exact, que l'entrée dans la vie active est de plus en plus tardive. Donc que le nombre d'années cotisées baisse.

Nous sommes dans un système de retraite par repartition où, je le rappelle, les cotisants payent les retraites actuelles.

Tu voudrais donc baisser la masse des cotisations au moment où le nombre des retraités augmente... Quelque chose m'échappe !

C'est exactement le discours de ceux qui veulent démontrer que le système par répartition n'est plus viable. Et je ne pense pas que tu en fasse partie...

A trop vouloir démontrer...

Manifestement tu n'as malheureusement rien compris.

Le financement des retraites actuelles par les actifs repose sur

- le nombre des cotisants actifs (1 millions d'actifs en plus = 12 millions d'euros de cotisations supplémentaires)

- la base sur laquelle repose les cotisations (actuellement quasiment que les rémunérations salariales) et le taux des cotisations

On peut rechercher d'autres sources de financements (spéculations financières, stoks-options etc...) ou modifier le niveau des taux de cotisations en fonction d'un certain nombre de critères...

Autre chose est le calcul du niveau de pension d'un salarié :

et là à terme il ya aura baisse du niveau des pensions puisque la moyenne de durée des carrières baisse et que le nombre d'annuités nécessaires pour le calcul augmente (37,5 >40>41>42>...) donc face aux difficultés nombre de salariés devront tenter dans un premier temps de faire des années supplémentaires mais le pourront-ils ?Ensuite le système se bloquera de lui même. La réforme de Balladur puis celle de fillon de 2003 en sont déjà un bon exemple pour démontrer que c'est le contraire qui se produit et que le gouffre financier s'accentue...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

heureusement que les vieux durant les grande greves cheminots des annees 20 et 30 n etaient pas comme toi revoltages eux ils avaient pas le bac ou un tas de diplomes mais ils avaient pas besoin de faire une tres grande reflexion pour savoir si le patron les enc..le a sec et les vieux eux ils partaient en greve et a l epoque c etait plus dificile et le licenciment,les problemmes avec les gendarmes et juge voir meme la morts pour certaint pendant les manif .... controleursncfrevoltagesrevoltagesrevoltagesrevoltages

bigbisousmdrmdrrevoltages

ni comme toi car contrairement à toi Monsieur le beau parleur, ils n'avancaient pas des faits sans en etre sur

"pas de bac ou un tas de diplomes en poche" désolé

quant au patron qui m'en....à sec je suis désolé de t'informer que nous n'avons pas les mêmes moeurs

encore sur le patron je ne comprend pas puisue tu refuse de négocier avec lui.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

heureusement que les vieux durant les grande greves cheminots des annees 20 et 30 n etaient pas comme toi bigbisous eux ils avaient pas le bac ou un tas de diplomes mais ils avaient pas besoin de faire une tres grande reflexion pour savoir si le patron les enc..le a sec et les vieux eux ils partaient en greve et a l epoque c etait plus dificile et le licenciment,les problemmes avec les gendarmes et juge voir meme la morts pour certaint pendant les manif .... controleursncfmdrmdrrevoltagesrevoltagesrevoltages

On ne peut pas non plus vivre dans le passé en ressortant ce genre de chose car la société a évoluée, les mentalités ont évoluées, les conditions économiques et industrielles aussi. Aujourd'hui cela fait partie de l'histoire et on ne refait pas l'histoire, on en écrit une autre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On ne peut pas non plus vivre dans le passé en ressortant ce genre de chose car la société a évoluée, les mentalités ont évoluées, les conditions économiques et industrielles aussi. Aujourd'hui cela fait partie de l'histoire et on ne refait pas l'histoire, on en écrit une autre.

Tu as oublié de dire que la lutte des classes c'était terminée!!!

(demande aux 200 français les plus riches si c'est vrai!!!!)

Vivre avec son temps c'est accepter la régression sociale et travailler plus pour gagner plus?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu as oublié de dire que la lutte des classes c'était terminée!!!

(demande aux 200 français les plus riches si c'est vrai!!!!)

Vivre avec son temps c'est accepter la régression sociale et travailler plus pour gagner plus?

Merci de me le rappeller.....mais il est evident que pour certains ce n'est pas cas. Le terme "travailler plus pour gagner plus" ne me derrange pas.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci de me le rappeller.....mais il est evident que pour certains ce n'est pas cas. Le terme "travailler plus pour gagner plus" ne me derrange pas.

Sauf que cette formule est galvaudée, dans la réalité, même si effectivement tu travailles plus pour gagner plus d'argent (quand tu le peux...), en fait tu travailles plus pour avoir le même pouvoir d'achat. Mais c'est sûr, c'est moins vendeur comme ça...

Modifié par Jay17
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sauf que cette formule est galvaudée, dans la réalité, même si effectivement tu travailles plus pour gagner plus d'argent (quand tu le peux...), en fait tu travailles plus pour avoir le même pouvoir d'achat. Mais c'est sûr, c'est moins vendeur comme ça...

Je veux bien prendre ton point de vue.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci de me le rappeller.....mais il est evident que pour certains ce n'est pas cas. Le terme "travailler plus pour gagner plus" ne me derrange pas.

et travailler 5ans de plus pour gagner peut etre pareil? sa derange?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Manifestement tu n'as malheureusement rien compris.

Le financement des retraites actuelles par les actifs repose sur

- le nombre des cotisants actifs (1 millions d'actifs en plus = 12 millions d'euros de cotisations supplémentaires)

- la base sur laquelle repose les cotisations (actuellement quasiment que les rémunérations salariales) et le taux des cotisations

On peut rechercher d'autres sources de financements (spéculations financières, stoks-options etc...) ou modifier le niveau des taux de cotisations en fonction d'un certain nombre de critères...

Autre chose est le calcul du niveau de pension d'un salarié :

et là à terme il ya aura baisse du niveau des pensions puisque la moyenne de durée des carrières baisse et que le nombre d'annuités nécessaires pour le calcul augmente (37,5 >40>41>42>...) donc face aux difficultés nombre de salariés devront tenter dans un premier temps de faire des années supplémentaires mais le pourront-ils ?Ensuite le système se bloquera de lui même. La réforme de Balladur puis celle de fillon de 2003 en sont déjà un bon exemple pour démontrer que c'est le contraire qui se produit et que le gouffre financier s'accentue...

Je sais tout cela mais ça n'infirme en rien ma réponse.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir à tous, je voudrais vous apporter une petite réflexion:

Le 14 novembre, une grève qui, comme le pense une grande majorité ici, aurait pu être évité depuis le début, va avoir lieu. Cette grève sera une grève Politique ou Technique.

Je m'explique :

La politique : c'est celui de refuser en bloc les 40 ans de cotisations.

La technique : c'est accepter les 40 ans et ensuite vouloir imposer des négociations pour compenser les décotes.

La réponse est claire : POLITIQUE car la technique n'a pas lieu d'être puisque les négociations ont déjà débutées...

Cela veut dire que temps que la CGT n'aura pas fait plier le gouvernement sur le point des 40 ans de cotisation, elle ne lèvera pas son préavis, car je le répète, elle part contre cela...

JE N' Y CROIS PAS UNE SECONDE. La preuve étant le cri au secours de Thibaut pour la réunion tripartite.

mon opinion:

Messieurs, vous voulez partir en grève, OK.

Mais maintenant vous devez savoir pourquoi vous partez :

- Partir en grève c'est contre les 40 ans de cotisations. Point Barre.

- Vous voulez suivre les confédérés, OK.

- Mais rappelez vous, que si vous partez en grève le 14 novembre:

vous ne devrez pas lâcher avant la capitulation du gouvernement sur les 40 ans de cotisations pour revenir à 37,5 ans.

- Si vous arrêtez avant pour débuter des négociations, c'est que :

1) les confédérés auront la culotte baissée aux chevilles et qu'elles auront acceptée les 40 ans de cotisation. (déjà fait au niveau national, sauf pour sud)

2) 97% DES CHEMINOTS n'auront pas réussi à faire plier le gouvernement (la FGAAC fait 3% des voix)

3) Les négociations qu'attend la FGAAC pour finir de travailler reprendrons alors que les cheminots se seront affaiblit.

4) Que vous aurez perdu X jours de grève pour rien.

Alors chacun fait comme il veut, mais moi, le 14 novembre,

je travaille. je ne ferai pas grève

pour que les confédérés viennent à la table des négociations.

j'ai des compensations, à obtenir de la part de la SNCF, qui doivent contre carré les effets néfastes de cette réforme.

Si les propositions reste en deçà de mes espérances à ce moment et à ce moment seulement,

et si mes collègues n'ont pas usé toutes leurs cartouches dans un bras de fer aussi inutile que dévastateur, je poursuivrai le combat.

ne nous trompons pas de bataille car sinon nous risquons de perdre la guerre.

Faur arrêter de tirer sur l'anbulance mon gars, et savoir mouiller sa chemise de temps en temps

avoir le courage de ses conviction, ne pas déléguer le combat au front et arriver comme un cheveux sur la soupe pour compter les point, se sera trop tard, mai tu fait comme tu veux, je parle de l'extrait retrancrit ci dessus.

Je préfère perdre de l'argent en ayant essayé de me battre plutot que le perdre en courbant l'échine. l'esclavage est aboli depuis un certain temps en france

Modifié par Rail cassé
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

certe historique mais vrais car la pluparts des acquis cheminots vienne des grande greves des annee 20 et 30 et il y a eu beaucoup de revocation,de cheminots au chommages dans la misere et sans aucunes chances de retrouver un emplois parceque rouge,dangereux grevistes,anarchistes et a l epoque que sa soit autonome ou cgt iste la sanction etait la meme ... j ai beaucoup de respect pour ces vieux ainci que pour tout les cheminots morts pour la france durant la guerre et je leurs dit un tres tres grand merci pascontent

la retraite bizarement a été acquise sans grève .Par contre , elle a été défendue ardemment en 1953 ou un certain nombre ont été révoqué .Mon grand père en faisait parti .CGTiste pur et dur et gaulliste de gauche , car prisonnier avec des cocos et des gaullistes ...ça laisse des traces (à l'époque il y en avait pas mal à la ceget).Il a été réintégré (à titre posthume par Charle Fitermann ) .Donc , cette grève , je la ferai mais pas convaincu de la stratégie mais

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

la retraite bizarement a été acquise sans grève .Par contre , elle a été défendue ardemment en 1953 ou un certain nombre ont été révoqué .Mon grand père en faisait parti .CGTiste pur et dur et gaulliste de gauche , car prisonnier avec des cocos et des gaullistes ...ça laisse des traces (à l'époque il y en avait pas mal à la ceget).Il a été réintégré (à titre posthume par Charle Fitermann ) .Donc , cette grève , je la ferai mais pas convaincu de la stratégie mais

Salut MarcM, on est beaucoup à avoir un passé familliale de ce genre, eux aussi nos grand pères ils n'étaient pas convaincus de la stratégie, mais eux c'était une question de vie et de mort comme tu le rappel et il ne se sont pas laissé faire pour autant. ils se battaient pour un autre choix de vie.

C'est sur qu'ils sont beaucoup à avoir payé cher leur engagement, a nous aussi de sauver ce que leurs combats nous a donné.

Moi aussi la stratégie de chacun m'échape, ce que je sais, c'est quand on veu m' enc pascontent lé je ne me pose pas trop de questions et je me bat.

Chercher à comprendre la stratégie des syndicats, des politiques, de la direction des entreprises,des médiats, pas la peine de me torturer l'esprit, seul le ressenti et mes convictions personnelles priment.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il est a craindre lors de la conference sur les retraites de 2008 que gouvernement et MEDEF s'orientent a 42 ans de cotisations des 2009 et de 45 ans des 2012

NON et NON !!!!

La feuille de route pour le régime général et la FP c'est 41 en 2012 et 42 en 2016 (Il faut 4 ans pour monter d'une annuité)

45 c'est dans les rêves du MEDEF, mais avec ce taquet là, le niveau des pensions sera tellement lamentable que même Sarko n'osera pas pousser aussi loin la durée de cotisation...

Lisez le numéro de Novembre du mensuel "Alternatives Economiques" leur dossier sur les retraites est vraiment bien fait !

Augmenter le nombre d'annuités nécessaire en passant de 37,5 à 40 ans est donc un leurre et n'a qu'un seul objectif : faire baisser le niveau des pensions en euros constants.

C'est évident, mais ça a du mal à percuter dans la cervelle de bon nombre de travailleurs du privé !

Soit dit en passant si certains cadres pensent racheter des années d'études, ils vont vite déchanter en voyant les tarifs.

La bataille des 37,5 est perdue, pas celle de la décote !

Si les cheminots arrivent à faire reculer Sarkozy et à passer à 40 annuités sans double peine, le rendez vous de 2008 devient

crucial, puisque là TOUS les salariés seront concernés...

Le privé acceptera t'il la feuille de route vers 42 sans broncher comme à l'été 1993 ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

NON et NON !!!!

La feuille de route pour le régime général et la FP c'est 41 en 2012 et 42 en 2016 (Il faut 4 ans pour monter d'une annuité)

45 c'est dans les rêves du MEDEF, mais avec ce taquet là, le niveau des pensions sera tellement lamentable que même Sarko n'osera pas pousser aussi loin la durée de cotisation...

Lisez le numéro de Novembre du mensuel "Alternatives Economiques" leur dossier sur les retraites est vraiment bien fait !

C'est évident, mais ça a du mal à percuter dans la cervelle de bon nombre de travailleurs du privé !

Soit dit en passant si certains cadres pensent racheter des années d'études, ils vont vite déchanter en voyant les tarifs.

La bataille des 37,5 est perdue, pas celle de la décote !

Si les cheminots arrivent à faire reculer Sarkozy et à passer à 40 annuités sans double peine, le rendez vous de 2008 devient

crucial, puisque là TOUS les salariés seront concernés...

Le privé acceptera t'il la feuille de route vers 42 sans broncher comme à l'été 1993 ?

Ton annalyse n'est pas fausse, il est quand même dangereux d'attendre le rendez vous de 2008.

Les salariés du privé n'ont la même facilité que nous pour contester.

Il faut profiter du mouvement actuel pour éviter le pire, en 2008 il sera trop tard.

j'explique.

Si nous cheminots nous nous faisont laminer sur ce mouvement, plus personne n'osera bouger en 2008, surtout le privé.

cestachier j'éspère quand 2016 sarko ne sera plus au pouvoir.

Modifié par Rail cassé
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si nous cheminots nous nous faisont laminer sur ce mouvement, plus personne n'osera bouger en 2008, surtout le privé.

lotrela j'éspère quand 2016 sarko ne sera plus au pouvoir.

C'est là dessus qu'il faut communiquer vers les usagers/clients pour rendre le mouvement populaire et faire comprendre à l'ensemble des salariés que le mouvement des cheminots il concerne indirectement le régime général...

Dans la fonction publique je pense que la feuille de route ne passera pas en 2008. Des retraitables qui sont ric rac à 40

annuités commencent à réfléchir... à perdre 1 mois de salaire avec les ptits jeunes...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est là dessus qu'il faut communiquer vers les usagers/clients pour rendre le mouvement populaire et faire comprendre à l'ensemble des salariés que le mouvement des cheminots il concerne indirectement le régime général...

Dans la fonction publique je pense que la feuille de route ne passera pas en 2008. Des retraitables qui sont ric rac à 40

annuités commencent à réfléchir... à perdre 1 mois de salaire avec les ptits jeunes...

Totalement en accord avec toi sur le fait qu'il faut communiquer dès aujourd'hui, le 14 dans les manif il n'y aura pas que des cheminots mai aussi des gens du privé et la mobilisation grandie aussi dans les autres corporations.Je rappel que la feuille de route elle se conteste dès maintenant.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir à tous, je voudrais vous apporter une petite réflexion:

Le 14 novembre, une grève qui, comme le pense une grande majorité ici, aurait pu être évité depuis le début, va avoir lieu. Cette grève sera une grève Politique ou Technique.

Je m'explique :

La politique : c'est celui de refuser en bloc les 40 ans de cotisations.

La technique : c'est accepter les 40 ans et ensuite vouloir imposer des négociations pour compenser les décotes.

La réponse est claire : POLITIQUE car la technique n'a pas lieu d'être puisque les négociations ont déjà débutées...

Cela veut dire que temps que la CGT n’aura pas fait plier le gouvernement sur le point des 40 ans de cotisation, elle ne lèvera pas son préavis, car je le répète, elle part contre cela...

JE N' Y CROIS PAS UNE SECONDE. La preuve étant le cri au secours de Thibaut pour la réunion tripartite.

mon opinion:

Messieurs, vous voulez partir en grève, OK.

Mais maintenant vous devez savoir pourquoi vous partez :

- Partir en grève c'est contre les 40 ans de cotisations. Point Barre.

- Vous voulez suivre les confédérés, OK.

- Mais rappelez vous, que si vous partez en grève le 14 novembre:

vous ne devrez pas lâcher avant la capitulation du gouvernement sur les 40 ans de cotisations pour revenir à 37,5 ans.

- Si vous arrêtez avant pour débuter des négociations, c’est que :

1) les confédérés auront la culotte baissée aux chevilles et qu’elles auront acceptée les 40 ans de cotisation. (déjà fait au niveau national, sauf pour sud)

2) 97% DES CHEMINOTS n’auront pas réussi à faire plier le gouvernement (la FGAAC fait 3% des voix)

3) Les négociations qu’attend la FGAAC pour finir de travailler reprendrons alors que les cheminots se seront affaiblit.

4) Que vous aurez perdu X jours de grève pour rien.

Alors chacun fait comme il veut, mais moi, le 14 novembre,

je travaille. je ne ferai pas grève

pour que les confédérés viennent à la table des négociations.

j'ai des compensations, à obtenir de la part de la SNCF, qui doivent contre carré les effets néfastes de cette réforme.

Si les propositions reste en deçà de mes espérances à ce moment et à ce moment seulement,

et si mes collègues n'ont pas usé toutes leurs cartouches dans un bras de fer aussi inutile que dévastateur, je poursuivrai le combat.

ne nous trompons pas de bataille car sinon nous risquons de perdre la guerre.

mon_avis_pour_le_14.pdf

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bien vue jay17 mon avis perso qu une os ne soit pas d accord avec un mouvement ok normal nous somme en democratie et pas en coree du nord ! mais que cette os serve la soupe a la direction pas d accord car si ont gagne et sauve un maxi mum d acqui cela profite a tous y compri a l os qui s oppose au mouvement .LA moindre des choses pour elle est de continuer a negotier,nous prouvais a+b que leur solution est la bonne ! mais pas disuader les copains qui EUX parte au charbon .... revoltages

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Totalement en accord avec toi sur le fait qu'il faut communiquer dès aujourd'hui, le 14 dans les manif il n'y aura pas que des cheminots mai aussi des gens du privé et la mobilisation grandie aussi dans les autres corporations.Je rappel que la feuille de route elle se conteste dès maintenant.

d accord avec toi mais le privé et bien c est le privé .... le medef a deja gagné meme si il reste quelque domaine de resistance les regimes speciaux sont les derniers BASTIONS ... et il n y a plus que quelque legions qui defendes notre bonne vielle social-democratie ... nous somme oui dans un mouvement de greve politique et plus exactement dans une guerre economique les partisans de la social-democratie contre les partisansdu liberalisme (les plus dures) a savoir que le liberalisme c est le cancer du capitalisme!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce n'est plus 5 ans de plus mais 2,5 ans.

slt moos

je vois que tu n'as pas tout compris malheureusement

Les 2,5 ans laches par le gvt seront repris des 2009 au 01/01/

En effet lors de la conferance sur la retraite en 2008 il est fort probable que l'on annonce 42ans de cotisations donc ton age pivot augmentera avec puique pour ne pas avoir de decotes il faudra compter sur 168 tri et non plus sur 160 tri

Donc il peut te lacher 2,5 ans puiqu'il sait deja qu'il va les recuperes dans 1 an

Le danger actuel c'est qu'avant il suffisait de cotiser 25 ans et avoir 15 ans de route pour pretendre a une retraite convenable.(c'est pour cela qu'on pouvait embaucher les futures ADC jusqu'a 30 ans 50-30=20+5a de bonif=25annees de cotis (simulateur CPR calcul sur 276 mois max soit 23 ans) Avec cette reforme il te faut compter par trimestres cotises . je suis de 1963 avant je pouvai calculer comme cela. annees cotisees x 2% soit 34x2=68% du salaire a la retraite. avec reforme tableau sncf 34x1,875=63,75% a la retraite et sans decote pour 160 trim(40) donc perdant

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

slt moos

je vois que tu n'as pas tout compris malheureusement

Les 2,5 ans laches par le gvt seront repris des 2009 au 01/01/

En effet lors de la conferance sur la retraite en 2008 il est fort probable que l'on annonce 42ans de cotisations donc ton age pivot augmentera avec puique pour ne pas avoir de decotes il faudra compter sur 168 tri et non plus sur 160 tri

Donc il peut te lacher 2,5 ans puiqu'il sait deja qu'il va les recuperes dans 1 an

Le danger actuel c'est qu'avant il suffisait de cotiser 25 ans et avoir 15 ans de route pour pretendre a une retraite convenable.(c'est pour cela qu'on pouvait embaucher les futures ADC jusqu'a 30 ans 50-30=20+5a de bonif=25annees de cotis (simulateur CPR calcul sur 276 mois max soit 23 ans) Avec cette reforme il te faut compter par trimestres cotises . je suis de 1963 avant je pouvai calculer comme cela. annees cotisees x 2% soit 34x2=68% du salaire a la retraite. avec reforme tableau sncf 34x1,875=63,75% a la retraite et sans decote pour 160 trim(40) donc perdant

20 ans de route ça fait 4,5 ans de bonifs. Et ça fait 48% du SL brut à 50 ans. Pas étonnant que certains partent ensuite à la concurrence.

Dans ton exemple de 63.75% (pour 40 annuités), il me semble que tu négliges le fait que ton SL sera de 5% supérieur qu'actuellement et en faisant abstraction des autres modalités négociés. Il est donc faux de dire que tu seras perdant mais qu'il te faille travailler plus longtemps, oui probablement.

L'augmentation des annuités, que tu juges inéluctable (où sont les 37,5 pour tous pronées par bon nb ici), se seraient produites aussi si l'âge pivot était resté à 50/55 ans.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...