Aller au contenu

Inharime

Membre
  • Compteur de contenus

    3 576
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    13

Inharime a gagné pour la dernière fois le 20 septembre 2016

Inharime a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

5 503 Explosif

À propos de Inharime

  • Rang
    Korea Train Express
  • Date de naissance 19/10/1947

Infos Personnelles

  • Hobbies
    Buller

Infos Métier

  • Entreprise
    sncf
  • Service
    non
  • Métier & Lieu
    Retraité depuis le 18/10/02 13h00

Visiteurs récents du profil

14 805 visualisations du profil
  1. Plan H00

    A l'époque où j'émargeais (modestement) au budget de la SNCF les horaires des trains de la banlieue parisienne (ancêtres des Transiliens)étaient tracés à la décaseconde et repris comme tels sur les documents d'application (fascicules horaires et recueil horaires banlieue) destinés au personnel. Pour le public (indicateurs horaires, affiches, tableaux en tous genres et autres moyens d'information) ces horaires étaient arrondis à la minute, minute inférieure pour les heures de départ de la gare origine, d'arrivée et de départ pour les gares intermédiaires et minute supérieure pour l'heure d'arrivée au terminus (ben oui, il faut penser à tout...) Dans les années 80 (du vingtième siècle) lorsque j'étais horairiste "marchandises" ("fret" n'existait pas encore) je traçais certains horaires (essentiellement les trains de messageries circulant à 120 km/h ou plus) à la demie minute. Mais là il n'était pas nécessaire de traduire pour le public .
  2. Un conducteur de réserve peut "sauver" un train et un seul. En cas de retards généralisés son utilité est des plus limitée...
  3. C'est l'éternel problème du calcul de la consistance d'un parc de matériel. Lorsque l'on présente les chiffres au "décideur" (qui est généralement aussi le financeur) ceux-ci sont toujours trop élevés. La tendance naturelle est donc de calculer au plus juste et de ne pas tenir compte des immobilisations accidentelles puisque celles-ci sont par définition accidentelles et non quantifiables a priori. Et dans ce domaine, comme dans beaucoup d'autres l'expérience et les statistiques n'ont guère de valeur...(et là je parle d'expérience ).
  4. C'est vrai. Limiter les Paris - Nantes à Sablé où il y aurait une correspondance sur un TER rencontrerait certainement un franc succès. Il y a sans doute une solution moins radicale.
  5. Prenez-vous le train de nuit ?

    La voiture lits russe était limitée à Aix la Chapelle si son retard dans le sens Moscou - Paris était tel qu'elle serait également en retard au retour (en gros qu'elle n'avait plus le temps de faire l'aller-retour Aix-Paris pour retomber dans son horaire normal au départ d'Aix vers Moscou). Dans ce cas la DB informait la SNCB (le "central" à Bruxelles) qui informait à son tour le PCR Nord (qui lui informait le PC et la gare de Paris Nord...il ne faut pas oublier qu'à l'époque la transmission des informations se faisait par téléphone ou par téléimprimeur). A noter que le PCR devait également informer l'ambassade d'URSS à Paris (ça ne rigolait pas en ce temps là ) et que la gare de Paris Nord disposait d'affiches rédigées en russe (donc en écriture cyrillique) pour indiquer aux voyageurs qu'ils seraient acheminés dans une voiture de première classe jusqu'à Aix où ils retrouveraient "leur" voiture lits. souvenirs, souvenirs...
  6. Le fret ferroviaire se porte bien !

    Vrai, mais cela montre que cet "expert" commet lui aussi des erreurs. Si c'est anecdotique dans le cas de la participation de la SNCF dans le capital de feu Air Inter (pour ma part j'ai retenu le chiffre de 25%) ce peut être plus ennuyeux dans d'autres domaines. Donc, méfions nous de ces prétendus experts...
  7. Difficultés entre les régions et la SNCF

    Utilisateur occasionnel de la ligne Angers - Paris (et retour ) je n'entends pas souvent ce genre d'annonce et je pense que ce n'est effectivement pas à l'agent de conduite de la faire mais plutôt au chef de bord (quitte à ce qu'il se soit informé auprès de l'ADC).
  8. Pas d'accord. Tu peux très bien dire et faire savoir que tu ne partages pas l'avis de la majorité et que tu désapprouve les mesures prises. Si on appliquait ce que tu dit il n'y aurait plus d'opposition dans aucune instance puisque les contestataires démissionneraient au premier désaccord (ce qui, c'est vrai arrangerait certains). Et là ce ne serait pas du tout démocratique.
  9. Difficultés entre les régions et la SNCF

    C'est vrai que c'est un vaste sujet et un transporteur se verra toujours reprocher d'en faire trop ou pas assez. En ce qui concerne la SNCF il me semble que le premier effort doit porter sur la qualité de l'acoustique tant dans les voitures (bonne dans les TER que j'emprunte mais parfois déplorable dans les TGV A) que dans les gares et sur la taille et l'emplacement de certains écrans d'information.
  10. Le fret ferroviaire se porte bien !

    Ne serait-ce que pour le plan Midi Rail, non seulement Sarko n'y est strictement pour rien (merci Martin Malvy) mais en outre il n'a pas filé le moindre fifrelin. Sarko ça n'a été que les PPP dont on n'a pas fini de subir les effets de l'arnaque financière (sauf les majors du BTP concernés bien entendu).
  11. Si tu votes contre une proposition mais que celle-ci est quand même appliquée car elle a obtenu la majorité tu ne peux être tenu pour responsable.
  12. Difficultés entre les régions et la SNCF

    Les annonces peuvent sembler inutiles voire agaçantes pour les habitués mais peuvent s'avérer utiles voire nécessaires pour les voyageurs occasionnels. Quant à la Suisse il est vrai qu'il n'est pas demandé aux voyageurs d'attendre, pour descendre, que le train soit arrêté et à quai et de faire attention à l'intervalle entre le marchepied et le quai mais sans doute est-ce parce que le public y a, là bas, un peu plus de bon sens.
  13. Difficultés entre les régions et la SNCF

    Vrai, mais si ces annonces ne sont pas faites il se trouvera toujours un gugusse pour le reprocher. La "judiarisation" de la société ou même le simple pinaillage fait qu'une entreprise, quelle qu'elle soit, doit s'entourer de toutes les précautions possibles et imaginables pour tenter de se couvrir en cas de réclamation aussi futile soit elle. Certes cela emmerde (il n'y a pas d'autre terme) tant l'entreprise que les clients -de moins en moins nombreux- qui ont encore quelques neurones mais le nombre croissant de ceux qui se comportent en assistés perpétuels imposera toujours plus de mesures de ce genre.
  14. métiers de l'escale

    On peut, avec des moyens nouveaux, réinventer l'eau chaude. En la produisant plus vite et à moindre coût. Une organisation qui, hier, n'a donné que des résultats mitigés peut fort bien réussir aujourd'hui grâce à l'évolution de l'organisation, des techniques ou, tout simplement, des mentalités. Quant aux agents destinés à la vente et aux renseignements il me semble qu'ils font, comme bon nombre d'autres agents du terrain, partie des premières victimes des suppressions de postes.
  15. métiers de l'escale

    Il serait intéressant de savoir vraiment comment et par qui se creuse le "trou" de la SNCF et il n'est pas incongru de penser qu'une organisation et une affectation différente des moyens permettraient de maintenir d'avantage d'emplois "de terrain". Et ces emplois seraient certainement bénéfiques tant pour la sécurité que la réactivité ou le service à la clientèle.
×