Aller au contenu

black5

Membre
  • Compteur de contenus

    2 779
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    3

black5 a gagné pour la dernière fois le 15 mars

black5 a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

3 380 Explosif

À propos de black5

  • Rang
    Thalys
  • Date de naissance 28/11/1947

Infos Personnelles

  • Ville
    Lamure sur Azergues
  • Hobbies
    moto, tir à l'arc, intéressé par les avions et planeurs

Infos Métier

  • Entreprise
    -Attente d'amortissement
  • Service
    non

Visiteurs récents du profil

10 895 visualisations du profil
  1. black5

    Le Bar de la Rotonde

    Maréchal nous voilà!!!
  2. black5

    Prévention routière

    Et aussi sur les radars pédagogiques...
  3. black5

    accidents autre que ferroviaires

    Cet accident d'avion est triste. Les spéculations vont naturellement bon train sur ses causes. Il faut savoir que le vol en montagne requiert des connaissances particulières (je ne présume pas des connaissances effectives de l'équipage). Simplement : Si on ne veut pas être "embêté" par les turbulences il faut voler le matin (accident à 14h50 UTC/Z). Les ascendances se forment sur les pentes exposées au soleil et ce l'autre côté de la crête c'est la dégueulante, la règle veut que l'on ne s'approche pas d'une montagne par son côté à l'ombre sans une bonne marge d'altitude. Ces ascendances provoquent un appel d'air parfois violent : témoin la vallée de la Durance où le vent remonte la vallée avec violence tous les après-midi de beau temps... A St Crépin où j'ai fait du planeur on bénéficiait de l’ascenseur à couillons (pas besoin de chercher l'ascendance!) et vue imprenable sur le fort de Montdauphin. La piste est incluse dans une boucle de la Durance ce qui les décollages et atterrissages disons sportifs. Tout ça pour dire que cet accident a pu être causé par par une dégueulante (chute verticale de l'avion) très intense associée à un vent de face(vitesse sol faible), l'enquête en cours devra déterminer la cause réelle.
  4. Dans ces fermes du Queyras point n'était besoin de mettre le nez dehors pour nourrir le bétail, la seule obligation était d'évacuer le fumier, pas de litière faute de paille d'ailleurs utilisée mélangée au foin, la bouse et autre déjections tombant dans un "canal" vidé à la pelle et brouette ad-hoc. Je suppose qu'un peu partout dans les Alpes les procédés étaient sensiblement les mêmes, je ne parle ici que ce j'ai connu en tant que vacancier (toutes saisons!).
  5. black5

    Le Bar de la Rotonde

    C'est dans le doit fil des expulsions pour construction diverses telles que Center Parcs à Roybon en Isère, le triangle de Gonesse et de tous ceux dont on ne parle pas ou trop peu
  6. Ce n'était pas forcément mieux avant, mais à cette époque l'agriculteur n'était pas stressé par les emprunts nécessités par une mécanisation à outrance et avait le temps de vivre mais les préoccupations étaient bien présentes : vais-je pouvoir rentrer mon foin avant l'orage qui menace ou pleuvra-t'il assez pour le regain. Je parle aussi d'une époque où il n'y avait pas de manque de nourriture pour toute la population. Dans les années 50 les tickets d'alimentation n'étaient plus qu'un mauvais souvenir... Tous les soucis actuels ne sont arrivés qu'avec l'exode rural causé par différents facteurs tels que les besoins en main d’œuvre de l'industrie (il fallait ben des ouvriers pour fabriquer les 4CV et autres 2CV : un an et plus de délai pur obtenir un de ces bijoux de la technologie).
  7. A la même époque dans le Queyras (Molines) les gerbes (seigle et orge) étaient mises à sécher sur les balcons en haut sur le devant et le foin stocké dans la grange en rondins de mélèze... A l'époque où c'était une ferme les propriétaires (âgés) vivaient avec leur deux vaches et leur mule dans la pièce du rez de chaussée (juste une fenêtre à la place de la porte mais le tuyau de poêle est resté en place et fonctionnel !) Et ils utilisaient le même type de batteuse telle qu'illustrée par Jack. Fenaison : Prêt pour le retour avec quatre barillons (c'est le nom local pour ces ballots : deux barres de bois et un filet de corde) sur la charrette. Je n'ai pas d'images pour la suite des opérations mais le barillon était hissé j'usqu'à une plate-forme située sous le toit de la grange et le foin déversé en vrac dans la finière tassé par les enfants (quel jeu!)... Il faut se représenter que l'espace dans la grange se remplissait de foin jusqu'au toit. La partie haute de la maison en rondins avait pour nom la fuste, très durable j'en ai vu une datée de 1610!
  8. black5

    accident PN

    Grosse frayeur, mais pas de mal autre que matériel (tant mieux). Mais gros dégâts dans la rédaction : le train qui n'a pas pu éviter (sic) la voiture sur le passage à niveau. Mais ce n'est pas pas une première...
  9. black5

    Le Bar de la Rotonde

    Rien d'étonnant : la sociologie des sénateurs étant ce qu'elle est : ils sont élus par les élus (!) locaux dont les maires qui eux mêmes sont souvent "intéressés" dans les questions de logement.
  10. Même principe de "réparation" que les automobiles que l'on voit affublées qui d'un capot d'une autre couleur d'une aile ou d'une portière achetés "pas cher" à la casse du coin. Système D (merdes toi avec ce que tu as sous la main)
  11. black5

    Petite Blagounette

    En Corse, pose du premier panneau en braille… > > > > > > > >
  12. black5

    [jeu] Où Que C'est ? Quoi Qu'est-ce ?

    On ne l'a pas déjà vu ce couver? Touristique Champagne-Ardennes?
  13. black5

    [jeu] Où Que C'est ? Quoi Qu'est-ce ?

    Pontmort commune de Cellule (63), PN de la D423 Sur Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Gare_de_Pontmort Je passe, rien sous le coude pour l'heure.
  14. black5

    Conventions TER

    Pour moi l'ancienne livrée c'était kir-vin blanc(ou jaune)
  15. black5

    OUIGO Le TGV low-cost

    Super,les roulements
×