Aller au contenu

Mak

Membre
  • Compteur de contenus

    5 187
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    4

Tout ce qui a été posté par Mak

  1. Merci beaucoup Géant Vert, Cordialement De toute façon, même s'il y avait des signaux de cantonnement, par définition, il n'y aurait pas de signal de block sur cette ligne ,non équipée en block manuel ! J'en profite pour te demander si l'établissement Pl d' Epiry est toujours précédé d'une pancarte "GARE" ?
  2. En général, les facilités circulation SNCF restent valables sur les lignes qui ont été fermées après 1969 par exemple Chartres Orléans ligne fermée avant-guerre : carte SNCF non admise sur les cars Transbeauce Niort Fontenay-le-Comte, fermée à la fin des années 60 ,facilités de circulation valables sur les autocars TER SNCF
  3. En principe si c'est comme en Suisse ou en Allemagne elle s'appliquera à tous les camions. L' OBU (On-Board-Unit) sera compatible avec la LKW Maut allemande et la RPLP Suisse, les camions non équipés devront remplir un imprimé spécial...
  4. Donc, c'est plus une VUSS ? Quel est le type d'exploitation maintenant ?Avant la rénovation les sémaphores étaient annoncés par une pancarte GARE ou un avertissement ?
  5. Tout à fait ! On n'ose pas réclamer le paiement de l'usage de l' infrastructure routière, donc en compensation on réduit le péage du transport ferroviaire . Si le péage du ferroviaire est augmenté ( règles de bonne gestion obligent) et que parallèlement on oublie les mesures prévues pour facturer un peu mieux l'usage de l'Infrastructure routière...
  6. Quand est ce que cet accident est arrivé ?
  7. http://www.mobilicit..._0_77_1859.html La règle d'or va-t-elle tuer dans l'oeuf le développement des entreprises ferroviaires commerciales grosses Ef et OFP ? En effet un des facteurs du développement du fret ferroviaire commercial, est à quoi bon le cacher le niveau très bas des péages versés à RFF, en contrepartie du droit de circuler sur le réseau La règle d'or pourrait bien remettre en question ce niveau très bas des péages et provoquer une forte augmentation des péages, dans le cadre vertueux de la politique du nouveau gouvernement de réduire la dette de RFF. Les meilleures intentions du monde peuvent avoir des effets pervers à l'inverse de la politique pensée annoncée. Le gouvernement actuel est réputé favorable rail et un peu moins à la route. Pourtant, le scénario cauchemar pour les entreprises ferroviaires serait une forte augmentation des péages (mise en oeuvre de la règle d'or) et parallèlement dénaturation des mesures qui auraient pu augmenter la productivité du train : mise en application de mesures démagogiques telles que : la TIPP flottante remboursement d'une partie des taxes du gazole routier retard dans l'application de l'écotaxe poids-lourds voire pourquoi pas abandon pur et simple de cette mesure, pour éviter une éventuelle grogne du transport routier autorisation de circuler des mégas camions. Une fois de plus le développement de chemin de fer risque d'être entravé par de nouvelles contraintes, qui normalement devraient être compensées par la montée en puissance, justifiée , des péages routiers, mais il y a fort à parier que ce second volet qui rétablirait l'égalité des chances dans la concurrence soit encore une fois oublié ...
  8. Je reformulerai : " les panneaux non circulaires sont susceptibles de présenter des feux imposant l'arrêt" Par ailleurs, il peut y avoir des signaux d'arrêt sur des lignes sans block (cantonnement téléphonique)
  9. Eh bien précisément si ! Losque tu consignes ta caténaire tu la mets à la terre par ce talon, le rail est déjà à la terre, donc les caténaires et les rails étant reliés ensemble à ce moment là tu es sûr qu'il n'y a plus aucune différence de potentiel entre le rail et la caténaire. Non seulement tu es sûr qu'il n'y a plus de 1500 v, mais les éventuels 100 ou 50 v résiduels qu'on pourrait retrouver en cas de défaut, on ne les a plus on a : 0 v !
  10. Une G1000 CFR avec quelques tombereaux aménagés comme au bon vieux temps du père Daumier ? :jesuisdehors:
  11. Comme tu l' as dit toi-même en double voie cela ne prête pas trop à conséquence En revanche en BM de voie unique., tu tombes sur avertissement mécanique ou sur une cible ronde (*) , comme tu es en voie unique tu respectes limitation de 30 ou 40 sur les aiguilles d'entrée et de sortie (donc dans ta tête tu es bien en mode VU puisqu'on ne trouve ces dispositions que dans cette situation) donc logiquement même si tu ne t'aperçois pas qu'il manque la plaque BM tu vas bien sagement attendre l'ouverture du signal (2), et certainement pas de dire « tiens, c'est de la voie banalisée maintenant ! " Donc à moins de travailler dans une entreprise ultralibérale ou on pratique la journée de 18 heures sans pause , et d'être complètement off, ça devrait le faire... (*) donc difficile de se croire en BAL (2) qui d'ailleurs n'a que deux feux, donc là aussi c'est un indice qui devrait faire tilt !
  12. Si vous en prenez une botte de dix, on vous donne une 22200 de Sotteville en prime ?
  13. Le mécanicien circule sur une ligne à voie unique en bloc manuel en sortie de gare le signal présente un feu rouge et œilleton allumé, plaque Nf (la plaque BM a été démontée !) premier cas des travaux ont été réalisés durant le repos hebdomadaire du mécanicien et la ligne est maintenant une ligne à une seule voie banalisée… deuxième cas Un malveillant à démonté la plaque BM pour se faire un peu d'argent de poche.en la vendant à des collectionneurs Lorsque l'on est arrêté dans ce genre de situation s'est bien souvent lors d'un arrêt régulier, donc le mécanicien devrait logiquement attendre l'ouverture du signal et l'autorisation de départ. Comme un agent sédentaire est présent dans la gare, il est difficile de démonter la plaque à son insu, et même si cela était le cas il y a des chances qu'il le remarquerait. En conclusion, même si la plaque est absente, il y a peu de chances que le sémaphore de BM soit confondu avec un sémaphore de bloc automatique lumineux. Je partage tes conclusions du 17 sur l'improbabilité d'une telle situation… :Smiley_19:
  14. Eh bien c'est pourtant le cas, le neutre est à la terre et au rail. , Si d'ailleurs ce n'était pas le cas, il y aurait une différence de potentiel entre le rail et la terre, et on trouverait plein de petits cadavres de toutous ,minets, renards, nudistes, hippies et baba cools adeptes de la marche pieds nus, que sais je encore , aux abords des passages à niveau où la voie croise un chemin de terre. Pour la petite histoire, j'ai fait fonctionner une lampe électrique de 40 W au bout du jardin en 220 V alimentée uniquement par un seul fil de phase, le retour s'effectuant par la terre. (Avec une lampe plus puissante le disjoncteur différentiel du compteur saute, ou alors il faut alimenter avec un transformateur de séparation)
  15. Réponse : non ! Maintenant si le conseil général veut financer cette réouverture, ça sera un service public de plus rendu à la population et après tout l'argent sera peut être mieux employé là que dans les bus T Zen à 450 000 € pièce (mais avec plein de petites lumières marrantes qui font bien sur les plaquettes de propagande) et qui plaisent tant aux Bo'Bo's des autorités (*) organisatrices parisiennes. (*) un peu moins aux voyageurs qui se trouvent éjectés lorsque les (très) belles portes design, s 'ouvrent malencontreusement dans les virages...
  16. D'accord avec toi ! D'ailleurs ainsi que le fait remarquer Assouan les machines ont été homologuées donc je suppose que ce point ne posait pas de problème...
  17. Merci beaucoup Rancky pour ces précisions, les intervalles de décharge ce sont ces espèces de petits cylindres peints en blanc (ça ressemble un petit peu à une mine) je ne me rappelle plus si ce sont des résistances ou des condensateurs ?
  18. Par ailleurs les lignes à une seule voie, où on peut rencontrer un signal F (ou Nf sans plaque BM) sont rarissimes (lignes à une voie banalisée), Bayonne Mouguerre, Toulouse St Sulpice Tarn était (est ?) dans ce cas ? si quelqu'un connaît d'autres cas ?
  19. Il y avait ça sur la Auteuil Pont Cardinet : Avertisement et Sémaphore de BAL, pas de vert !
  20. Par ailleurs que se passera t'il si on relie une corail à la CP d'une G1206 à 10 bars ? Rien du tout, car les réservoirs sont sans doute aptes à encaisser du 15 bars et peut être éprouvés à beaucoup plus. Enfin , pour être homologuée en France la pression CP de la G1206 doit être conforme aux prescriptions..
  21. Désolé, mais je maintiens mon point de vue le + de la sous station est relié à la caténaire, le moins à la terre et au rail. Les supports métalliques de LAC sont également reliésà la terre. Tu faisais référence à un court circuit sur un des circuits "qui mettrait le feu au groupe électrogène." Je maintiens si ce circuit est protégé par fusible ou disrupteur, il n'y aucune raison que ça se produise : le circuit est protégé contre les surintensités. Un circuit sans protection différentielle peut être parfaitement protégé contre les surintensités, en revanche il est vrai qu'il n'offre pas la même sécurité contre les chataîgnes et autres électrocutions qu'un circuit également protégé de manière différentielle... Mais ceci est un autre problème...
  22. Oui ,parceque sémaphore de BAPR ou de BM, attention les dégâts...
  23. Sur Romilly- Troyes, tu as des Ep, leur protection est obtenue par la fermeture du canton par un carré...
  24. Ok, les rails sont posés sur des traverses souvent en bois donc isolantes, mais en traction électrique, il me semble qu'ils sont reliés à la terre (par l'intermédiaire d'un dispositif) idem pour la sous station le moins est relié aux rails et à la terre ? Si c'était pas le cas il y aurait une différence de potentiel entre le rail et la terre, avec les conséquences que ça peut avoir... En principe dans ce cas, le fusible du circuit concerné fond. Donc normalement ça ne fous pas le feu au groupe électrogène...
×
×
  • Créer...