Aller au contenu
Le Web des Cheminots

BB4100

Membre SNCF
  • Compteur de contenus

    6 103
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par BB4100

  1. Les collectivités touchent de bien plus grosses subventions pour construire une voie verte que pour maintenir une voie ferrée... le calcul (à court terme) est vite fait! C'est une région que je ne connaissais pas jusqu'à la semaine dernière, quand je suis passé avec l'X 2403. Bien qu'en plein brouillard, ça m'a donné envie de revenir faire un tour!
  2. Salut! les ateliers de Toulouse ouvrent leurs portes le 14 septembre de 9h à 18h, avec une machine au levage et visite d'un autorail et d'une locomotive J'y serai toute la journée pour l'animation. Venez nombreux!
  3. Je trouve l'article bien tourné et les spotteurs bien distingués de ce genre de malade (la mythomanie est une maladie...) car malheureusement c'est ce genre de personne qui jette le discrédit sur toute la "communauté" qui est plutôt pourtant bien respectueuse des règles de sécurité et des cheminots.
  4. Effectivement, ce gars est connu par la SNCF et par les spotteurs comme étant la personne à éviter absolument... Ça lui fait les pieds.
  5. C'est "drôle" de voir ça aujourd'hui même... Cet après midi, le poste 7 de Toulouse Raynal est fermé, faute d'aiguilleur disponible.
  6. Je ne serais pas si radical. Le modélisme et la simulation sont deux choses différentes. Que ce soit dans le ferroviaire ou l'aérien. Est ce que les revues d'aéromodélisme ou de maquettisme aéro parlent de la simulation? Est ce que Steel Masters publie sur les jeux vidéos de guerre? Loco Revue a déjà publié des articles sur la simulation, ils étaient même en partie associés à la distribution de TrainZ au début. Mais les lecteurs veulent du modélisme, du travail manuel, des réseaux. Mais, ils sont ouverts et si tu proposais des articles sur la modélisation de matériels roulants ou de lignes, je suis sûr qu'ils les publieraient. Ils sont demandeurs d'articles nouveaux, les rédacteurs permanents ne peuvent pas tout faire. Dire que la simulation est gratuite, ce n'est pas tout à fait juste. Il faut le jeu de départ (bon, OK, ça se pirate) mais aussi un ordinateur. On en trouve des pas trop chers, mais pour que le simulateur donne le meilleur de lui même, il faut une bonne bécane. Ensuite, on peut aussi passer à la vitesse au dessus en reproduisant un véritable pupitre, ça demande des frais... Enfin, une fois l'ordi éteint, on n'a plus rien de sa fabuleuse collection, on ne peut pas la prendre dans ses doigts ou l'amener circuler sur le réseau du club ou des copains... Ces deux mondes sont assez différents bien que complémentaires. Ensuite, je ne crois pas que les compteurs de rivets soient en train de tuer le modélisme, au contraire. Ils le tirent vers le haut. Les modèles sont plus chers mais autrement plus beaux qu'avant. Mais il y a maintenant une nouvelle gamme qui émerge, notamment chez Piko, avec des machines convenables, une bonne motorisation et à un prix abordable. Pareil pour des beaux modèles plus anciens dont les prix chutent. C'est autre chose que les coffrets Jouef avec des machines au fonctionnement erratique et à l'allure peu réaliste qui, à mon avis, on dégoûté pas mal de gamins à poursuivre l'aventure modéliste.
  7. Merci Assouan Je n'ai pas fréquenté beaucoup de clubs, mais l'ambiance générale dépend surtout de quelques membres souvent très copains avec le président fondateur (ou le président fondateur "himself"). Au club de Montréjeau, on est une douzaine de copains et on refait le monde autour de nos réseaux en faisant tourner des trains. Ça se passe bien, en bonne entente. Par contre, ils ne recherchent pas forcément l'hyper réalisme avant tout et sur notre prochain réseau modulaire, j'ai du user de beaucoup de diplomatie et de propagande pour faire admettre qu'un réseau d'expo actuel devait comporter de la voie fine, de la caténaire et qu'on peut tous y arriver... c'est fatigant parfois. Sinon, j'ai adhéré au club de Villemomble, avec plus de 70 membres, un réseau immense... là aussi, l'ambiance était bonne, mais on ne se connaissait pas tous et certains avaient un regard suspicieux à l'arrivée du beatnik à l'accent du sud . Par contre, quand je sortais mes pinces pour atteler les manilles des attelages à vis, là ils se taisaient D'après plusieurs témoignages, l'ambiance délétère de certains clubs vient d'un hyper président adulé par sa cour et où aucune remarque n'est possible, ou alors des clubs montés uniquement pour que les membres construisent le réseau personnel du président (j'ai déjà vu). Mais là, ça n'a rien à voir avec le modélisme, c'est une question de savoir vivre. Après, j'ai ma pratique en club, mais aussi en indépendant, avec mon réseau personnel en standby construction ainsi que quelques réalisations faites pour participer à des défis du forum Loco Revue, comme mon Modulino ou ma Plique. D'ailleurs, on peut voir avec ça qu'il n'y a pas besoin d'une place et d'un portefeuille énormes pour avoir un réseau réaliste avec de la voie fine, de la caténaire et faire rouler des rames plausibles. Pour ça, il y a aussi la voie étroite et s'il y a quelques ayatollahs, la plupart des "étroitistes" sont des gens très ouverts, pleins de fantaisie et d'humour et de surcroit abordables et sympathiques. L'un des plus connus et François Fontana, rédac' chef de la revue Voie Libre, qui fait des réseaux fabuleux sur des petites surfaces, où fourmillent détails et saynètes amusantes. Donc ce n'est pas vrai que le modélisme est onéreux, "espaçovore" et plein de gens arrogants engoncés dans leurs certitudes. Il suffit de trouver la bonne formule. Les grosses expos sont bien pour en découvrir toutes les facettes, comme Sedan, cet automne, ou Rail Expo. Pour en revenir à TAB, j'ai une 6526 de première génération, héritée d'un (bon) copain. Sans hésiter, je l'ai superdétaillée (perçage des feux rouges, changement des pantos, pose d'un décodeur et je me tâte même pour la repeindre avec des teintes justes (et changer son n°). Je ne fais pas du modélisme pour entasser des modèles qui prendront de la valeur, mais pour avoir MES machines, celles qui ont ma patte. TAB est ainsi une bonne base, mais la gravure a vieilli, même par rapport à une 6500 Jouef des années 1990 qui avait en plus des dimensions correctes. Et que dire de la Roco? Bien sûr que neuve elle n'a pas l'air d'avoir servi, mais après patine, elle prend une présence indéniable. Elle a perdu sa valeur (et encore), mais elle est réaliste et c'est devenu un modèle unique... Le made in China n'enlève pas au modéliste le plaisir de bricoler ses véhicules, justement, certains détails étant tellement foirés par les chinois qu'il devient indispensable de les modifier.
  8. Je ne crois pas vraiment que ça soit terminé. Depuis les années 60 (dès que le HO s'est démocratisé, en gros) les modélistes n'ont eu de cesse que d'automatiser leurs réseaux. Il suffit de relire les revues de l'époque pour voir la place que prenait l'électronique dans le milieu, avec des block systèmes, des sonorisations synchronisées à partir de magnétos à bande, des va et viens, la commande de l'éclairage par courant HF, les premières commandes sélectives, des PRS plus vrais que nature en relais téléphoniques... Tout ça pour commander un réseau plat de nouilles avec pour but de faire circuler le plus de trains possible sur la surface allouée. Je ne vois finalement pas trop la différence avec bon nombre de réseaux que les gens ont dans le grenier ou la cave, l'informatique s'est certes immiscée, mais elle n'est finalement qu'une évolution des automatismes basiques d'autrefois. Ce qui, je pense, a réellement tranché avec "le modélisme à la papa" est l'avènement en Europe dans les années 80 du modélisme d'atmosphère (pratiqué aux USA dès les années 50) que l'on pourrait résumer par "moins mais mieux". Cette pratique est largement répandue dans les revues, mais est loin de représenter l'essentiel des réseaux.
  9. Pourquoi s'évertuer à annoncer qu'on va remplacer des corails datant de la fin des années 70 par des TGV... datant de la fin des années 70? Après discussions avec des gars du matériel, les TGV sont conçus pour rouler à grande vitesse, avec des organes spéciaux qui, service à grande vitesse ou pas, doivent être révisés de la même manière. Cet entretien coûte cher et pour le rentabiliser, il faudrait remplacer ces pièces spécifiques par d'autres, suffisantes pour rouler à 160 ou 200 km/h "seulement". Mais pour ça, il faut de nouvelles études, une nouvelle modernisation, qui coûterait elle aussi très cher. Finalement, le TGV déclassé sur lignes classiques, je n'y crois pas trop. Le remplacement de rames Corail par des automoteurs est surtout motivé par la suppression des agents formation et l'unification des centres de maintenance, sûrement pas pour le confort de l'usager/client/voyageur. C'est un peu le schéma qui a prévalu de 1830 à 1990 sur le réseau national et un peu partout dans le monde. Si on y revient, c'est que ce n'était pas si mal... mais il faudrait réintégrer chaque activité en une seule unique entité, où les correspondances seront assurées entre TGV, TER, Intercité, avec la péréquation économique qui convient. Bref, à l'opposé de ce qu'on fait maintenant. Mais n'est ce pas le but du management que de détruire le travail fait par son prédécesseur afin de laisser sa trace et remplir ses objectifs?
  10. Sur la première photo au dessus, on imagine le cheminement de la voiture qui a fini sur le talus. Ça fait froid dans le dos quand on pense à ce qu'ont du ressentir les voyageurs là dedans...
  11. Le choc des photos... Une pensée pour le victimes, survivantes ou pas, leurs familles et à tous les collègues espagnols mêlés à tout ça de près ou de loin, j'imagine leur sentiment de tristesse, comme on a pu le ressentir il y a deux semaines de ce côté-ci des Pyrénées.
  12. Salut! c'est ma première intervention sur ce sujet (je n'avais jamais le temps d'arriver au bout que d'autre messages s'empilaient... ). Tout d'abord, je tiens en envoyer tous mes vœux aux personnes concernées, victimes, témoins, secouristes et aux collègues qui travaillent dur pour tout remettre en état. Sinon, pour le cœur moulé soudé, ça existe, mais je n'en ai vu que sur des branchements simples. Les TJD doivent être bien trop complexes (EDIT: trop lent pour répondre...)
  13. C'est curieux que ça n'ait pas été diffusé plus tôt ici http://next.liberation.fr/mode/2013/06/14/des-conducteurs-de-train-suedois-ont-ose-la-jupe_910826 Ça me donne des idées pour les agents matériel (on n'a pas droit au short parait-il)
  14. Assouan, tu es tombée sur le poste du copain François Il fait du 0 (1/43,5ème), et il est très doué. Mais son poste, s'il a vraiment les leviers qui bougent, n'est "que" cosmétique. Pour des vrais poste enclenchés, il faut se tourner vers les Australiens. Le poste n'est pas à l'échelle, mais il permet la commande d'un réseau miniature. Sinon, la commande mécanique des appareils de voie existe vraiment. Figurative la plupart du temps, mais pour les aiguilles à pied d'œuvre, le levier peut basculer en même temps que l'aiguille. C'est ce que j'ai sur mon réseau Mais j'avoue qu'à ce niveau là, ce n'est pas toujours de la détente...
  15. C'est marrant, je n'avais pas encore vu ce sujet. A l'origine, le barrage d'Artouste servait à alimenter en électricité les lignes Pau - Canfranc, Buzy - Laruns, ainsi qu'une partie de la transversale Toulouse - Bayonne. Sinon, le lac d'Artouste est bien équipé de pompes pour le réalimenter via d'autres bassins versants, mais ce ne sont pas les turbines qui font ça. Avec plus de 700m de hauteur de chute, la centrale est dotée de turbines Pelton qui ne sont pas réversibles, contrairement aux Kaplan qui équipent les centrales au fil de l'eau telles que la Rance.
  16. Même les signaux mécaniques sont fonctionnels J'ai aussi vu un réseau où le lapin se cache dans son terrier à l'approche d'un train
  17. Salut! C'est un problème récurrent un peu partout. Récemment, une UM 2 de 73500 devait sortir pour assurer des navettes Arènes - Colomiers (banlieue de Toulouse). Le premier 73500 tombe en rade en sortie du dépôt, le temps de le dégager et d'en ramener un autre (qui était vide d'air et demande 20 minutes de gonflage...), il a été décidé de faire la navette en engin seul pour ne pas couler le premier train. Bilan: des navettes bondées toute la journée, des retards à répétition, une intervention des forces de l'ordre pour calmer des voyageurs excédés... il aurait fallu 5 minutes de plus pour atteler le deuxième engin, que j'ai finalement préparé pour rien, alors que j'aurais pu m'occuper d'un autre train qui du coup est lui aussi parti en retard.
  18. Jamais je ne jetterai la pierre à cet homme. Il a failli, comme on peut tous faillir, ça a été le boulot du tribunal de le condamner et j'imagine que ça a été difficile pour les jurés. Par la phrase que tu as citée, je veux juste dire que l'opinion publique a une fois encore été amenée à fustiger la SNCF, une entreprise, ça n'a pas de sentiment mais du pognon... Par contre, je n'arrive toujours pas à comprendre ce qu'on lui reproche.
  19. Juste après l'accident, tout le monde voulait lyncher le chauffeur du bus. Maintenant qu'on a expliqué que c'était un homme simple et gentil, marqué à vie par l'accident, il parait bien sympathique alors on se retourne contre la SNCF vu qu'on ne sait pas où chercher...
  20. Très bien ce document! (et le tag "libérez Pététin sur la ligne d'Oloron...) Mais on relève que beaucoup d'expérimentations tombent à l'eau puisque les automobilistes ne respectent de toutes façons pas la signalisation. Le feu jaune correspondrait à un allongement de la durée de l'annonce. Pourquoi ne pas laisser qu'un feu clignotant avec une annonce rallongée dans ce cas. Je n'arrive pas à voir l'utilité d'un feu jaune... De toutes façons, à l'approche d'un PN, on ralentit (panneau d'annonce de forme triangulaire et puis ça économise les pneus et les suspensions), donc si on est engagé, on finit de passer, si on est à l'approche, on peut freiner. Depuis le temps que les PN existent, je pense qu'on est arrivés à un point de sécurité maximal des installations. La durée d'annonce est un compromis permettant de laisser le temps de libérer le PN avant le passage d'un train rapide mais de ne pas fermer la route trop longtemps en cas de train lent. Ou alors, il faudrait un PN qui calcule la vitesse du train et qui harmonise les temps d'annonce... Qui paye? Si le PN reste fermé trop longtemps, on augmente exponentiellement le risque de passage en chicane... Quant à l'article que tu cites Train57, en rapport avec les troupeaux, je ne sais pas où tu habites, mais chez moi, il y a régulièrement des troupeaux qui traversent les PN, avec un agriculteur devant et un autre derrière, avec un drapeau rouge... ça s'appelle la campagne. Pour faire stopper les trains, tous les PN sont équipés de téléphones en relation avec un poste occupé 24h/24, donc on peut donner l'alarme en cas de problème. Pour en revenir à Allinges, visiblement le bus était déjà engagé lors de l'annonce mais n'a pas pu dégager assez vite. Ce ne serait pas un souci d'annonce... De toutes façons, quel que soit le système, il y aura des morts. Sur un carrefour équipé de feux tricolores, il n'y a aucune raison qu'il y ait une collision. Et pourtant il y en a. Et on ne parle pas de supprimer les carrefours.
  21. Je viens de regarder le PN sur Google Street view. Il ressemble à des milliers d'autres. La chaussée est large, délimitée par des bordures de trottoir comme sur la quasi totalité des PN français. Ces bordures sont là à mon avis pour matérialiser le bord de la chaussée et empêcher qu'un véhicule ne passe à côté du passage planchéié ou n'abime un feu clignotant ou un téléphone d'alarme en passant trop près. Si la SNCF peut être attaquée, ça ne serait que sur le temps d'annonce, seul paramètre sur lequel elle peut intervenir sur le PN. Si la configuration de la route est dangereuse (courbe serrée après le PN), je ne vois pas en quoi la SNCF serait responsable. Cet accident est vraiment dramatique, certains témoignages sont poignants et bouleversants, mais il ne faut pas tomber dans le n'importe quoi judiciaire dans le but de consoler les familles. Je suis persuadé que si le chauffeur s'était fait avoir dans les mêmes circonstances mais avec un bus vide, on n'aurait pas eu toute cette histoire, juste une enquête et une décision de justice entre la SNCF et le transporteur routier et les bus passeraient encore à ce PN. Le fait que des enfants aient été tués donne à cette affaire une dimension affective qui ne devrait pas entrer en ligne de compte, car augmentant la partialité du jugement. C'est difficile aussi de témoigner dans ces cas là. J'ai déjà assisté à des évènements sans par la suite me rappeler exactement de certains détails importants. Là aussi, le côté affectif et émotionnel peut fortement altérer le souvenir des témoins, même dans un laps de temps très courts, qui produiront alors, en toute bonne foi, un faux témoignage. J'espère surtout qu'il sortira de ce procès une prise de conscience sur la façon d'appréhender les passages à niveau, points délicats potentiellement dangereux lorsque toutes les conditions de franchissement ne sont pas remplies.
  22. Combien de lignes seraient concernées? On a délaissé depuis des années les relations grandes lignes, on a limité la vitesse de certaines lignes pour limiter les frais d'entretien, les trains grandes lignes sont passés sous le giron des régions qui ont adapté les dessertes et les horaires à leurs abonnés... Avant de décider de rouler à 250 km/h sur ligne classique est qu'on ne devrait pas commencer par retrouver le niveau de service d'il y a 20 ans? Sans parler des matériels modernes qui, côté confort, sont loin d'égaler les Corails trentenaires... Je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de décideurs qui passent 2h par jour dans un AGC! Entre le siège qui fait mal au dos et le bruit ambiant, on a beaucoup régressé. Les liaisons inter-villes rapides ont toujours existé. Il y a eu les TEE, mais bien d'autres aussi. Tout ça a disparu pour remplir les TGV. Ensuite, je ne vois pas à quoi ça sert de rouler à 250 km/h si au bout il n'y a pas une correspondance bien étudiée avec les TER. Et ça ne peut marcher qu'avec un plan de transport global et non pas complètement éclaté comme aujourd'hui.
  23. Salut! J'expose des photos à l'Office du Tourisme de St Gaudens du 3 au 27 avril. Si vous êtes par là, n'hésitez pas à venir y faire un tour! Bonne visite!
  24. Salut! J'aurais pensé à la boucle de Bourg Argental.
×
×
  • Créer...