Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Déraillement du Train Jaune à Osséja !


Messages recommandés

Bonsoir , cet après midi , un train a déraillé sur la ligne à voie métrique du coté d'Osséja en Serdagne , soit disant à cause d'un rail usé !

Qui a plus d'info et que s'est il passé exactement !

Merci d'avance pour les infos !

Juste pour mémoire , dans 10 jours on commémorera le centenaire de la catastrophe du déraillement du Paillat , drolle de coincidense ! mdrmdr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 90
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Les plus actifs dans ce sujet

Images publiées

Bonsoir , cet après midi , un train a déraillé sur la ligne à voie métrique du coté d'Osséja en Serdagne , soit disant à cause d'un rail usé !

Qui a plus d'info et que s'est il passé exactement !

Merci d'avance pour les infos !

Juste pour mémoire , dans 10 jours on commémorera le centenaire de la catastrophe du déraillement du Paillat , drolle de coincidense ! mdrmdr

Salut, c'est vrai qu'il serait bien d'en savoir plus.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Drolle de coincidence , et en plus dans la même configuration qu'il y a 100 ans , deux motrices et dans un virage !

J'espère que d'autres photos arriveront sur cet accident peu commun , vu le monde qui en a pris sur le bord de la route !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le Train jaune déraille

Le Train jaune qui circulait dans le sens Villefranche-de- Conflent / La-Tour-de-Carol,

avec six passagers à bord et deux membres du personnel, a déraillé, hier, vers 11 h 45,

à hauteur de Nahuja, à proximité d'Osséja. A l'origine de l'accident : la rupture brutale

d'un rail. L'alerte a immédiatement été donnée auprès des sapeurs-pompiers qui sont

intervenus pour secourir d'éventuelles victimes. Toutefois, aucun blessé n'est à déplorer.

La locomotive ainsi que trois des quatre wagons sont sortis de la voie de chemin de fer.

Deux d'entre eux se sont légèrement penchés sans se renverser et un autre s'est immobilisé contre

un pylône. Les six passagers ont été évacués et acheminés en taxis jusqu'à leur destination.

Les services de la SNCF se sont également rendus sur place afin de procéder à des opérations

de relevage du train. La locomotive et les wagons devront ensuite être remis sur les rails.

En attendant, le trafic ferroviaire est interrompu.

http://www.midilibre.com

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

a voir la photo c'est déjà un engin ancien des années 50 je pense ce qui est étonnant c'est que leurs gros entretiens as eu lieu il y a peu de temps à Bézier. L'infra qu en est il sur cette ligne?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le materiel roulant de la Cerdagne n'est pas quinquagénaire, mais centenaire.

Rénovation dans les années 60 à Marseille-Prado, puis dans les années 80 à Beziers.

Concernant l'infra, la plus grande partie de la voie est en rail DC lui aussi centenaire.

Hormis les deux rames GTW-2/6 Stadler achetées par la région en 2005 (toujours pas très au point, semble-t-il), tout est d'origine sur cette ligne.

C'est sympa du point de vue historique, mais ça l'est moins du point du vue de l'exploitation quotidienne.

Je n'ose imaginer à quoi ressemblerait cette ligne si les Pyrénées-Orientales étaient un canton suisse...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut.

Juste une question: personne ne gueule contre ces matériels qui sont centenaires?

Parce que chez nous, c'est une tradition pour les matériels à peine âgés de 30 ans...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi ce qui me dérange c'est le "soit disant" : pourquoi ne pas y croire ???

Bonsoir , cet après midi , un train a déraillé sur la ligne à voie métrique du coté d'Osséja en Serdagne , soit disant à cause d'un rail usé !

Qui a plus d'info et que s'est il passé exactement !

Merci d'avance pour les infos !

Juste pour mémoire , dans 10 jours on commémorera le centenaire de la catastrophe du déraillement du Paillat , drolle de coincidense ! pascontent

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le materiel roulant de la Cerdagne n'est pas quinquagénaire, mais centenaire.

Rénovation dans les années 60 à Marseille-Prado, puis dans les années 80 à Beziers.

Concernant l'infra, la plus grande partie de la voie est en rail DC lui aussi centenaire.

Hormis les deux rames GTW-2/6 Stadler achetées par la région en 2005 (toujours pas très au point, semble-t-il), tout est d'origine sur cette ligne.

C'est sympa du point de vue historique, mais ça l'est moins du point du vue de l'exploitation quotidienne.

Je n'ose imaginer à quoi ressemblerait cette ligne si les Pyrénées-Orientales étaient un canton suisse...

J'ai emprunté le petit train jaune l'année dernière (en été) de Font-Romeu à Villefranche aller-retour.

Malgré le caractère "rustre" du matériel roulant, le circuit est si beau que on oublie vite les banquette en bois (moi et mon amie avions choisi de voyager dans les voitures sans toit).

Je ne pourrais juger de "l'exploitation quotidienne" de la ligne, mais avouons que c'est essentiellement du tourisme (donc pas de contrainte de temps).

L'hiver, c'est du matériel plus récent qui circule..

Et si cette ligne vit, c'est peut être un peu grâce au tourisme, non ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut.

Juste une question: personne ne gueule contre ces matériels qui sont centenaires?

Parce que chez nous, c'est une tradition pour les matériels à peine âgés de 30 ans...

Malheureux : n'aie même pas cette pensée si tu mets le pied en Catalogne Nord* !!! Attention aux chasseurs de sangliers, yen a plein les montagnes :-)

Tu signes les pétitions pour le maintien de la ligne et du matériel (plutôt 20 fois qu'une),tu fais signer toutes les générations de tes arrière-arrière-arrière grands parents depuis 1659, un point c'est tout !!! Le Train Jaune ....c'est le Train Jaune !!!

va le voir et profite du paysage, tu comprendras :-)

* = Pyrénées Orientales pour le reste du monde

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut.

Juste une question: personne ne gueule contre ces matériels qui sont centenaires?

Parce que chez nous, c'est une tradition pour les matériels à peine âgés de 30 ans...

Allons, allons, les 22200Rever sont trentenaires et personne ne s'en plein(surtout les climatisées) cartonrouge

Mais je n'en dirai pas autant pour les collégues du FRET et leurs 7200/22200. pascontentlotrela (surtout les Lensoises)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Malheureux : n'aie même pas cette pensée si tu mets le pied en Catalogne Nord* !!! Attention aux chasseurs de sangliers, yen a plein les montagnes :-)

Tu signes les pétitions pour le maintien de la ligne et du matériel (plutôt 20 fois qu'une),tu fais signer toutes les générations de tes arrière-arrière-arrière grands parents depuis 1659, un point c'est tout !!! Le Train Jaune ....c'est le Train Jaune !!!

va le voir et profite du paysage, tu comprendras :-)

* = Pyrénées Orientales pour le reste du monde

hé bé, alors c'est pire que sur la Belle Ile (Kallisté) encore appelée Corse, parce là-bas, ils ont claqué avec plaisir les vieux Renault dès qu'il y a eu assez d'AMG, et ils sont tous fiers de leur matériel moderne ... eux !

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

hé bé, alors c'est pire que sur la Belle Ile (Kallisté) encore appelée Corse, parce là-bas, ils ont claqué avec plaisir les vieux Renault dès qu'il y a eu assez d'AMG, et ils sont tous fiers de leur matériel moderne ... eux !

Hello ,

La Corse et la Catalogne libres !!! cartonrouge

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bon, j'en rajoute une louche : pour le Train Jaune, on n'en rajoutera jamais assez :-)

"Bienvenue sur le site de

SAINTE-LEOCADIE, petit village de 176 habitants, perché à 1300 mètres d'altitude, au coeur de la Cerdagne.

Traversée par la ligne de chemin de fer du "petit train jaune", Sainte- Léocadie est composée de 4 hameaux ( hameau Mairie, hameau de Palau, hameau de Llous et Cases d'amont)

Petit village certes, mais riche d'un patrimoine architectural et religieux que vous aurez à coeur de découvrir : fermes à cour fermée caractéristiques de la Cerdagne ( l'une est aujourd'hui un musée ), église du 12ème siècle au retable intéressant.

Le musée installé dans la ferme " Cal Mateu " sert de cadre, en été, à la vente aux enchères du vin produit par la vigne la plus haute d'Europe.

Amateurs de sensations fortes désireux de découvrir la Cerdagne vue du ciel, l'aéro-club "Icaria "situé à proximité du centre de vol en montagne de l'armée de terre vous fera survoler le plateau Cerdan.

Amoureux de la nature, vous aurez la possibilité de vous promener en forêt et de pique niquer sur l'une des aires aménagées à cet effet, soit d'emprunter un parcours de balade pédestre ou encore de suivre le tracé du GR 36 qui peut aussi être parcouru en VTT

Laissez vous séduire et venez nous rendre visite.

A bientôt"

Leur rendre visite par le Petit Train Jaune, évidemment (et venir avec de quoi signer, voir post précédent !!!)

A titre de comparaison, site de la ville de Lyon

"La vallée du Rhône a toujours été un axe de circulation routière et fluviale majeur. Lyon a saisi l'opportunité de cet atout et a développé un réseau de communication exceptionnel : l'aéroport international Lyon Saint-Exupéry et sa gare TGV facilitant les connexions air-rail, le réseau TGV (train à grande vitesse) et un réseau autoroutier très développé".

Bon, avec 176 habitants, ils ont un aéroport, ils ne demandent pas le TGV (à vrai dire, ils préfèrent que Perpinya se le garde) mais...ils ont une ligne exceptionnelle, ils y tiennent, et ils ont besoin de se faire des amis, beaucoup, beaucoup d'amis, pour avoir beaucoup beaucoup de signatures :-)

Etre seul sur le quai, entendre d'abord le silence, puis peu à peu grandir le bruit caractéristique du Petit Train Jaune qui monte "à fond la caisse" à 20km/h, et le voir enfin apparaître brinquebalant dans le tournant, çà, tu ne le vivras pas à Lyon Part Dieu !!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Juste pour mémoire , dans 10 jours on commémorera le centenaire

de la catastrophe du déraillement du Paillat , drolle de coincidense ! cartonrouge

Le 31 octobre 2009 - Centenaire de la catastrophe du Paillat

Alors que la ligne est prête à être inaugurée, survient, le 31 octobre 1909,

un accident dramatique lors des essais de charge du pont Gisclard.

La catastrophe fera 6 morts, dont le Commandant du Génie, Albert Gisclard,

qui avait mis au point le pont suspendu.

La commission d'enquête, chargée d'expliquer les causes de cet accident,

conclura à un défaut du système de freinage.

Les motrices sont alors équipées d'un quatrième frein électromagnétique et

l'inauguration de la ligne Villefranche - Mont-Louis se fera le 18 juillet 1910

Les débris des automotrices

http://jeantosti.com/trainjaune/trainjaune.html

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 10 mois plus tard...

P.-O.Le célèbre train jaune forcé à l'arrêt

j'épère que ça ne va pas durer trop longtemps

http://www.midilibre.com/articles/2010/09/09/A-LA-UNE-Le-celebre-centenaire-train-jaune-force-a-l-arret-pour-cause-d-usure-anormale-1376682.php5

Modifié par raez
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Concernant l'infra, la plus grande partie de la voie est en rail DC lui aussi centenaire.

Hormis les deux rames GTW-2/6 Stadler achetées par la région en 2005 (toujours pas très au point, semble-t-il), tout est d'origine sur cette ligne.

C'est sympa du point de vue historique, mais ça l'est moins du point du vue de l'exploitation quotidienne.

c'est curieux que ce point (la superstructure de la ligne) soit tout juste évoqué. Sans augurer des causes de l'accident, on peut quand même rappeler la vétusté de la voie, dans un état d'obsolescence bien plus avancé que sa "cousine" de Haute-Savoie (sur laquelle il y a quand même eu des sections rénovées de manière significative, même si le plus gros reste à faire).

Pour tout ferroviphile qui fréquente régulièrement les cdf de montagne ou plus largement ceux appelés "secondaires", qu'ils soient suisses, espagnoles (catalans) ou même italiens (ligne de Male par exemple), l'état de la superstructure sur Villefranche-Latour de Carol est vraiment atterrant. L'usure accélérée et les dysfonctionnements récurrents observés sur le matériel récent (acheté sur catalogue et donc pas forcément bien adapté aux conditions d'exploitation particulière de cette ligne) a probablement un lien -au moins indirect- avec l'état de la voie. Sur St Gervais-Vallorcine (Le Chatelard), les Z800 de construction suisse ont eu certains organes de caisses fissurés quelques années à peine après leur mise en exploitation, constat rarement observé sur les réseaux helvétiques de nature comparable. On peut également rappeler que si le matériel historique du Canari, plusieurs fois restauré, a un attrait certain sur le plan touristique, certaines de ses caractéristiques mécaniques (moteurs suspendus par le nez et suspension rustre par exemple) sont génératrices de contraintes importantes sur la voie, malgré les vitesses (très) faibles. Espérons que cette très belle ligne pourra bénéficier un jour -pas trop lointain- d'une modernisation substantielle de sa superstructure (voie et idéalement signalisation, + alimentation électrique)...

Christian

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

c'est curieux que ce point (la superstructure de la ligne) soit tout juste évoqué. Sans augurer des causes de l'accident, on peut quand même rappeler la vétusté de la voie, dans un état d'obsolescence bien plus avancé que sa "cousine" de Haute-Savoie (sur laquelle il y a quand même eu des sections rénovées de manière significative, même si le plus gros reste à faire).

Pour tout ferroviphile qui fréquente régulièrement les cdf de montagne ou plus largement ceux appelés "secondaires", qu'ils soient suisses, espagnoles (catalans) ou même italiens (ligne de Male par exemple), l'état de la superstructure sur Villefranche-Latour de Carol est vraiment atterrant. L'usure accélérée et les dysfonctionnements récurrents observés sur le matériel récent (acheté sur catalogue et donc pas forcément bien adapté aux conditions d'exploitation particulière de cette ligne) a probablement un lien -au moins indirect- avec l'état de la voie. Sur St Gervais-Vallorcine (Le Chatelard), les Z800 de construction suisse ont eu certains organes de caisses fissurés quelques années à peine après leur mise en exploitation, constat rarement observé sur les réseaux helvétiques de nature comparable. On peut également rappeler que si le matériel historique du Canari, plusieurs fois restauré, a un attrait certain sur le plan touristique, certaines de ses caractéristiques mécaniques (moteurs suspendus par le nez et suspension rustre par exemple) sont génératrices de contraintes importantes sur la voie, malgré les vitesses (très) faibles. Espérons que cette très belle ligne pourra bénéficier un jour -pas trop lointain- d'une modernisation substantielle de sa superstructure (voie et idéalement signalisation, + alimentation électrique)...

Christian

Ayant pris le train jaune, il y a 3 semaines, je n'ai pas eu l'impression d'être particulièrement secoué ; la voie date certes de l'origine de la ligne; elle est armée en rail DC et sa maintenance est certes limitée mais dans plusieurs arrêts il y avait des stocks de traverses neuves qui montrent que des choses se font. Avis de taupier, il y a 10 ans la voie était à peu près dans le même état puisque la maintenance que je viens d'évoquer doit permettre de la conserver ainsi. Mettre en cause l'infrastructure, ce pourrait être la dégradation du nivellement au droit des joints principalement, mais comme je l'ai dit, je n'ai pas été secoué.

Quand on parle d'usure d'essieu reste à savoir ce que ça veut dire (bandages, boudins, ...). S'agit-il d'un phénomène nouveau ou déjà rencontré ? Il est question d'usure à moins qu'on y englobe également l'apparition de fissures !!! Si c'était le cas, on comprend aisément la décision de tout arrêté.

Une photo prise le mois dernier (c'est ma main sur le bord de la remorque, pour me reconnaître lors de la revoyure)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est exactement le phénomène qu'a vécu le MBE quelques années après la mise en servive des z 800 de 1997. C'est bien le nivellement au droit des joints qui occasionne ces usures et défauts .

Attendons encore un petit peu, et les rames stadler du canari auront de la casse aussi.

Ce type de rame avec le truc moteur qui pèse un poids du diable à l'essieux, c'est fait pour rouler uniquement sur de la belle voie suisse. !

Sur le MBE il reste quelques zones en PLMa qui viellissent d'années en années, pour le moment ca passe encore, mais pour combien de temps? surtout que la régénération prévue pour 2011 2012 est repoussée d'un an.

Le model Z 850, très souple de suspension gomme assé les cahots du roulage sur le PLMa, mais pour combien de temps? passé sur ces même zones avec une

Z 800, c'est l'enfer!

On en est à devoir reposer du PLMa pas trop esquinté sur des zones HS. Un joli plâtre sur une jambe de bois! Mais c'est ça ou l'arrêt des circulations un jour ou l'autre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...