Aller au contenu
Le Web des Cheminots

TGV : Rennes Brest doublé par Rennes Nantes?


Messages recommandés

Salut à tous,

un petit article dans la PQR d'hier 5 juillet 2010.....

http://www.letelegra...2010-978933.php

TGV. Rennes-Brest doublé par Rennes-Nantes ?

5 juillet 2010 - 13 réaction(s)

Inquiétude dans le Finistère. Les travaux prévus sur les lignes Rennes-Brest et Rennes-Quimper vont-ils être écartés au profit de la ligne Rennes-Nantes?

Brest et Quimper à trois heures de Paris, ce n'est pas encore pour demain! Cet objectif que les Finistériens considèrent comme un impératif économique, est confronté à deux obstacles: la diète budgétaire et, surtout, l'émergence de la ligne TGV Rennes-Nantes, composante du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Une concurrence d'autant plus redoutable que le directeur de Réseau ferré de France (RFF) semble avoir fait son choix...

Une demi-heure qui prend du retard

Où en est-on de la liaison TGV Ouest? Entre Paris et LeMans, la ligne circule depuis longtemps en réseau grande vitesse. Pour le tronçon LeMans-Rennes, le plan de financement est acté et les 182 kilomètres de ligne nouvelle seront opérationnels en 2016. Rennes sera alors à 1h30 de Paris. C'est après Rennes que cela se complique. Des travaux déjà entrepris sur le réseau intra-breton ont permis de gagner quelques minutes par effacement de passages à niveau ou de virage. Mais il reste environ une demi-heure à rogner sur les lignes nord et sud de la Bretagne, par des travaux de plus grande envergure, pour mettre Brest-Quimper à une heure et demie de Rennes et donc à trois heures de Paris. Et, à ce jour, le compte n'y est pas!

Obtenir un engagement de l'État

Lors de la récente assemblée générale de l'association Investir en Finistère, les dirigeants d'entreprises ont redit leur inquiétude face à l'évolution de ce dossier. Déjà, en novembre dernier, les dirigeants finistériens, menés par Jacques Feunteuna et Jean LeVourc'h, avaient saisi Jean-Louis Borloo pour que la desserte ferroviaire intra-bretonne à grande vitesse soit inscrite au schéma national des infrastructures. Ils n'ont reçu, à ce jour, que des réponses d'attente et s'inquiètent d'autant plus que des déclarations récentes du directeur de Réseau ferré de France font craindre une inversion de priorité dans l'Ouest, la ligne Rennes-Nantes évinçant les travaux du réseau intra-breton. Les dirigeants d'entreprise ne sont pas les seuls à se mobiliser. Le sénateur François Marc (PS) est intervenu au cours de cette réunion pour faire le point de ses démarches auprès du ministère et la difficulté à obtenir un engagement véritable de l'État sur la réalisation de ces travaux, pourtant promis lors des négociations du plan État-Region. Et lui aussi ne manque pas de s'émouvoir des récentes déclarations du directeur de RFF, plaçant Rennes-Nantes comme «priorité d'État».

La distance Brest-Quimper...

Dans le Sud-Finistère, c'est le conseiller régional quimpérois Ludovic Jolivet (UMP) qui s'émeut, lui aussi, de la tournure des événements et de la nécessité d'une mobilisation finistérienne sur ce dossier sensible. Mais il ne manque pas de pointer le contraste entre «la coalition nanto-rennaise dans de nombreux domaines et la rupture quimpéro-brestoise». Une brèche que, selon lui, RFF ne manque pas d'exploiter dans ses choix de priorités.

Le télégramme de Brest 05 juillet 2010.

Si cela est vrai, on va vraiment de rebondissements en rebondissements....

Aujourd'hui rien dans la presse, aucune réaction de la région.....

Alors gesticulations politiques ou sérieuses menaces ?

affaire à suivre...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité louis44

Sont gonflés tout de même ces foutus finistériens... 895 000 habitants là bas... autant dire que dalle :Smiley_13:

la ligne Rennes-Nantes évinçant les travaux du réseau intra-breton.

Rennes-Nantes c'est aussi un réseau intra-breton... d'autant plus nécéssaire pour conforter le triangle breton (métropole Nantes- Rennes- Vannes) et la Réunification... Nantes - Rennes, c'est 2.5 millions d'habitants irrigués. Aujourd'hui, il faut passer par Savenay, et bifurquer encore en Redon, et puis encore à Messac, un peu plus haut. Or la route "drette", c'est par Chateaubriant, le long de l'ancienne voie unique, qui va être rouverte en TT. Vivement not' TGV ! :blink:

Nan mais ! :):Smiley_11:

Pour une fois que ce gouvernement ne va pas faire une c* ils s'opposent ! :Smiley_12:

Modifié par louis44
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sont gonflés tout de même ces foutus finistériens... 895 000 habitants là bas... autant dire que dalle :Smiley_21:

Rennes-Nantes c'est aussi un réseau intra-breton... d'autant plus nécéssaire pour conforter le triangle breton (métropole Nantes- Rennes- Vannes) et la Réunification... Nantes - Rennes, c'est 2.5 millions d'habitants irrigués. Aujourd'hui, il faut passer par Savenay, et bifurquer encore en Redon, et puis encore à Messac, un peu plus haut. Or la route "drette", c'est par Chateaubriant, le long de l'ancienne voie unique, qui va être rouverte en TT. Vivement not' TGV ! :blink:

Nan mais ! :Smiley_11::Smiley_12:

Pour une fois que ce gouvernement ne va pas faire une c* ils s'opposent ! :Smiley_13:

Tu oublis quand même pas les nombreux touriste qui vont dans le Finistère et tu oublis aussi les cotes d'Armor et le Morbihan , qui seront aussi desservis !!! :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Nantes = Bretagne ! vivement que le temps de trajet pour faire Paris-Brest soit raccourci, j'en ai marre de passer 4 H 30 dans le train pour rentrer au pays

c'est vrai que ça s'aggrave ! la première fois que je suis allé à Kemper, j'y ai passé ... la nuit ! :blink:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

c'est vrai que ça s'aggrave ! la première fois que je suis allé à Kemper, j'y ai passé ... la nuit ! lapleunicheuse

Salut,

un moment que t'es pas venu dans le coin alors.....

bref on rigole, mais ici ça rigole pas d'autant que la région s'est engagé vis à vis des électeurs...

Le président PS va devoir s"expliquer.....

bon de toute façon même avec un parcours en 3h25 pour la majeur partie des trains.....ceux qui font les recettes c'est à dire les gens voyageant pour affaire ne sont pas prés de prendre le tgv .....

L'aéroport vient d'être agrandi il y a 8 rotations vers paris par jour....ça n'est pas pour rien ....!

Dommage tout de même....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité louis44

Le Morbihan, ça va... Nantes-Vannes, ça ne met pas des plombes tout de même... c'est même plus vite en train qu'en bagnole, même l'hiver par temps calme... lapleunicheuse

C'est vrai que Nantes passe (comme souvent) sur le ventre du 22 et du 29 mais NANTES est la capitale de la Bretagne quand même... lotrela

En gros, je conseille à ces deux départements de faire contre mauvaise fortune bon coeur et de se dire que, comme le 28 ou le 45 (qui sont des sacrés trous perdus, plus au bout du monde tu meurs, et comme Océan t'as la Beauce), qui se sont sacrifiés pour Paris, ils ont fait un sacrifice pour le bien de toute leur région tout leur pays ... cartonrouge

Modifié par louis44
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"le président PS va devoir s'expliquer..."

C'est vrai que s'il avait été UMP les choses seraient allées plus vite.

Politique politicarde quand tu nous tiens...

Tel n'est pas mon propos, PS ou UMP...même combat!

Juste que le TGV en Bretagne c'est du TGV au rabais....

Un escargot qui dessert toutes les pissotières...faute de matériel TER à une époque,

et surtout parce que chacun voulait sa desserte...

Aujourd'hui, on pourrait déja gagner de précieuses minutes en rationalisant l'offre de desserte...

sauf que l'on attendait pour le faire l'arrivée de la nouvelle LGV et la modernisation des radiales....!

on tourne en rond...et malgré une offre TER dont les élus se gausse (mais on est parti de rien...) les 4 voies gratuites ont encore de beaux jours devant elle, car en dehors des heures domicile travail, l'offre TER reste plus que moyenne....on ne parle pas des S D&F......

Essayez donc de quitter Brest après 19h.....ou de voyager dans la journée avec le TER un samedi ou un dimanche.. c'est quasi impossible sauf à faire un aller retour de vieux avec retour obligatoire vers 18h maxi...!

9a commence tout juste à bouger sur la relation Nantes Brest....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que certains aimeraient gagner du temps en supprimant les arrêts qui ne les concernent pas.

Moi-même j'aimerai disposer de trains directs pour me rendre à Paris...mais il faut satifaire simultanément le maximun de clients et ce qui est bien pour l'un ne l'est pas pour les autres.

Cela dit quand on compare la desserte de la Bretagne (nord et sud) avant et après l'arrivée du TGV le progrès est important quoique personnellement je regrette la disparition des trains de nuit.

Pour ce qui concerne l'articulation TGV/TER, là aussi de grosses améliorations ont été apportées mais les TER doivent répondre à deux besoins pas forcément compatibles: la desserte purement locale (genre domicile/travail) et la correspondance de ou pour les TGV. Là encore on ne peut satisfaire chacun individuellement.

Le Conseil Régional a déjà fait de gros efforts et ne semble pas vouloir s'arrêter...mais se pose le problême du financement et l'époque ne semble pas favorable (sauf à augmenter les impôts).

Pour ce qui est des 2x2voies elles remontent à une époque ou le déclin du chemin de fer était programmé et l'éloignement de la région par rapport à Paris et son sous dévelopement relatif militait pour leur gratuité (c'est la même chose pour la traversée du massif central)

Tu peux proposer leur cession à une société autoroutière et l'instauration de péages (succès garanti)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le Morbihan, ça va... Nantes-Vannes, ça ne met pas des plombes tout de même... c'est même plus vite en train qu'en bagnole, même l'hiver par temps calme... mdrmdr

C'est vrai que Nantes passe (comme souvent) sur le ventre du 22 et du 29 mais NANTES est la capitale de la Bretagne quand même... :)

En gros, je conseille à ces deux départements de faire contre mauvaise fortune bon coeur et de se dire que, comme le 28 ou le 45 (qui sont des sacrés trous perdus, plus au bout du monde tu meurs, et comme Océan t'as la Beauce), qui se sont sacrifiés pour Paris, ils ont fait un sacrifice pour le bien de toute leur région tout leur pays ... :cool:

En gros tout pour moi, et tant pis pour les autres ????

Et pourquoi les trous perdus n'auraient pas le droit eux aussi d'avoir des voies rénovées et des temps de parcours réduits ?

ps : Nantes n'est plus en Bretagne.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En gros tout pour moi, et tant pis pour les autres ????

Et pourquoi les trous perdus n'auraient pas le droit eux aussi d'avoir des voies rénovées et des temps de parcours réduits ?

ps : Nantes n'est plus en Bretagne.

je vois que Nantes divise encore et encore.

Le fiel de Pétain et surtout l'orgueil d'une minorité dirigeante nantaise aujourd(hui déplumé (plus de port, plus d'industire) font du mal aux populations vivant dans les limites de l'ancien duché.

Nantes est en Bretagne pour les élites nantaises quand on peut chiper le financement breton pour se payer à bon compte un TGV Nantes-Rennes avec accessoiremtn un arrêt à Notre Dame des Landes, futur aéroport international qui impliquera pour un minimum de rentabilité, le détournement des vols de Rennes à Brest !

En gros tout pour moi, et tant pis pour les autres ????

MAis ce cafouillage encore nantais masque le réel problème du financement du Tgv breton: c'est un Partenariat Public Privé très à la mode pour l'Etat désargenté qui pète plus haut que son Q.

Les bretons sont trop cons: ils ont apporté fin 2009 leur quote-part de financement, y compris LoireAtlantique qui devrait verser 100m€ pour un gain de 10 minutes entre Nantes et Paris --> la balle est dans le camp de l'Etat (pas de sous pour la BRetagne) et des entreprises privés (Bouygues, Eifffiage,..) dont on demande beaucoup trop pour leur fond propore (TGV Bordeaux, CharelsDeGaule Express,...)

En résumé, cette gueguerre n'est qu'un prétexte pour ne pas tenir les engagements de l'Etat et des privés appelés ailleurs.

Dommage que ce soit encore les élites nantaises qui jouent contre les intérets bretons et de l'Ouest en général.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité louis44

Les élites nantaises de gauche se nourrissent au petit lait des PDL... @capelan : au passage, la relation SN-Nantes, épine dorsale de l'agglo, est dans le même merdier; samedi, dernier A/R vers Nantes s'arrêtant à DONGES et à SAVENAY : 18 h 27 (Interloire bondé et inconfortable). De toute façon, Nantes - Savenay et Nantes-SN, c'est le plus important, sans ça, la Loire-Atlantique ferroviaire, ça n'existe pas. Après, PDL oblige, y a les liaisons vers la Vendée (donc Clisson + l'ancien réseau de l'Etat). Et puis Chateaubriant, enfin. Et puis Blain un jour, quand la RN 171 sera déclassée, donc dans dix ans tout au plus. Et Pontchâteau, etc. On n'a pas le temps pour la Bretagne, c'est tout simple.

Les élites nantaises de droite, je les connais assez : elles n'ont pas exercé de pouvoir local depuis vingt ans, et à part certains (Métaireau, et encore), leurs élus cherchent à tirer la couverture a eux (trillard en premier, Métaireau, Pinte, Hunault etc.) pour leurs fiefs assez éloignés d'ailleurs (Chateaubriant, St Gildas, Pornic, Ancenis) ou élitistes (La Baule). Tout ça pour des projets plus ou moins mégalos (combien de salles de spectacle à St Gildas? Trois ou quatre je crois, pour à peine 3.000 habitants...[ comparons avec Blain, 10.000 habitants, au coeur d'un bassin de 60.000 habitants : un ciné et une salle poly, le minimum quoi]

@ inharim : la liberté de circuler remonte à Anne de Bretagne. Supprimez-là, et la Bretagne toute entière se révolte (De Gaulle).

Bref, niveau gain de temps sur Nantes-SN on fait ce qu'on peut : au mieux les TER directs arriveront à rallier Savenay en 20 minutes (pour 45 km) et SN en vingt-cinq minutes de plus... les TGV mettront peut-être 30 minutes à relier SN à Nantes, grand max. C'est déjà bien...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les élites nantaises de gauche se nourrissent au petit lait des PDL... @capelan : au passage, la relation SN-Nantes, épine dorsale de l'agglo, est dans le même merdier; samedi, dernier A/R vers Nantes s'arrêtant à DONGES et à SAVENAY : 18 h 27 (Interloire bondé et inconfortable). De toute façon, Nantes - Savenay et Nantes-SN, c'est le plus important, sans ça, la Loire-Atlantique ferroviaire, ça n'existe pas. Après, PDL oblige, y a les liaisons vers la Vendée (donc Clisson + l'ancien réseau de l'Etat). Et puis Chateaubriant, enfin. Et puis Blain un jour, quand la RN 171 sera déclassée, donc dans dix ans tout au plus. Et Pontchâteau, etc. On n'a pas le temps pour la Bretagne, c'est tout simple.

Les élites nantaises de droite, je les connais assez : elles n'ont pas exercé de pouvoir local depuis vingt ans, et à part certains (Métaireau, et encore), leurs élus cherchent à tirer la couverture a eux (trillard en premier, Métaireau, Pinte, Hunault etc.) pour leurs fiefs assez éloignés d'ailleurs (Chateaubriant, St Gildas, Pornic, Ancenis) ou élitistes (La Baule). Tout ça pour des projets plus ou moins mégalos (combien de salles de spectacle à St Gildas? Trois ou quatre je crois, pour à peine 3.000 habitants...[ comparons avec Blain, 10.000 habitants, au coeur d'un bassin de 60.000 habitants : un ciné et une salle poly, le minimum quoi]

@ inharim : la liberté de circuler remonte à Anne de Bretagne. Supprimez-là, et la Bretagne toute entière se révolte (De Gaulle).

Bref, niveau gain de temps sur Nantes-SN on fait ce qu'on peut : au mieux les TER directs arriveront à rallier Savenay en 20 minutes (pour 45 km) et SN en vingt-cinq minutes de plus... les TGV mettront peut-être 30 minutes à relier SN à Nantes, grand max. C'est déjà bien...

Je comprends parfaitement ton argumentation....!

Ceci étant, je crois bien que Finistère = Bout du monde = vache à lait(clientèle captive faute de concurrence aérienne fiable et pérenne...)......tu m'étonnes que les gens d'ici au final, finissent par se résigner et vont faire carrière ailleurs pour revenir en fin de carrière.....faisant de la région "extrême Ouest" une région de vieux en devenir...qui n'aime pas la chaleur et qui ne se déplace qu'en "camping car" sur des 4 voies "gratos" auxquelles il ne faut surtout pas toucher, sous peine de révolution !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité louis44

ça c'est le problème du Finistère... même les romains n'y sont pas allés, tant que c'était perdu !

En Loire-Atlantique, on a fort à faire pour continuer à être la région capitale de Bretagne et être celle de la "région" qu'on nous a imposé (le grand vide, sauf Le Mans, et Angers)... cestachier

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

Salut à tous,

un petit article dans la PQR d'hier 5 juillet 2010.....

http://www.letelegra...2010-978933.php

Le télégramme de Brest 05 juillet 2010.

Si cela est vrai, on va vraiment de rebondissements en rebondissements....

Aujourd'hui rien dans la presse, aucune réaction de la région.....

Alors gesticulations politiques ou sérieuses menaces ?

affaire à suivre...

Ce dimanche dans le même quotidien la Région s'exprime :

Le Schéma national des infrastructures de transport définira les priorités d'investissements pour les 30 ans à venir. Mais d'ores et déjà, l'avant-projet ne satisfait pas le président LeDrian: la ligne Bretagne à grande vitesse n'y figure pas.

Né du Grenelle de l'environnement, le Schéma national des infrastructures de transport (Snit) veut privilégier les transports alternatifs à la route: le chemin de fer, les services urbains en site propre ainsi que le transport maritime et fluvial. L'objectif: améliorer la desserte des territoires, tout en limitant la création d'infrastructures nouvelles et en réduisant les consommations énergétiques et les émissions de CO2. Les effets espérés dans trente ans: un transfert de la route vers le fer estimé à 10milliards de tonnes-kilomètre, 2,5milliards de voyageurs-kilomètre et un transfert de l'avion vers le train de[--------] 2milliards de voyageurs-kilomètre. [/--------]L'avant-projet de schéma, que vient d'établir le ministère, est destiné à servir de base de concertation avec les élus territoriaux. Leur accord est, en effet, préférable, dans la mesure où les collectivités qu'ils pilotent seront appelées à cofinancer, aux côtés de l'État, les réalisations retenues.

Pas d'avions sans trains

À ce stade de l'élaboration du Snit, pas question de lister par le menu l'ensemble des équipements susceptibles d'être choisis. Néanmoins, certains projets majeurs sont cités. Deux d'entre eux intéressent la Bretagne: laLGV LeMans-Rennes et l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (44). Ce dernier devra toutefois remplir une condition impérative: être doté «d'une desserte satisfaisante en transports collectifs», précise l'avant-projet. Une desserte très vraisemblablement ferroviaire, selon les voeux des maires Delaveau et Ayrault qui ont pesé de tout leur poids pour qu'une liaison rapide Rennes-Nantes, via la gare TGV de Notre-Dame-des-Landes, soit inscrite au Snit. L'aéroport de l'Ouest pourrait alors être à deux heures et des poussières de Montparnasse et les deux métropoles à une cinquantaine de minutes l'une de l'autre. L'impécuniosité de l'État étant ce qu'elle est, la rigueur budgétaire obligera-t-elle alors à des renoncements dont pourrait être victime le projet BGV, comme le craint l'Ouest breton? «En l'état actuel des choses, l'avant-projet ne me satisfait pas», commente, pour sa part, Jean-YvesLe Drian. «En décembre dernier, j'avais insisté auprès du ministre en faveur de la nouvelle phase Rennes-Brest et Rennes-Quimper. Actuellement, ce qui est réglé techniquement et financièrement, c'est trois heures et huit minutes, en 2014. Pour aller à trois heures, il faudra des shunts, des tronçons de voies nouvelles. J'espérais voir ces shunts intégrés au schéma, ils n'y sont pas! Dès mon retour du Japon, la semaine prochaine, je demanderai un entretien au ministre». Sans préjuger du résultat de cette démarche, le préfet de région, Michel Cadot, souligne que le schéma national n'a pas forcément pour mission d'inscrire des projets d'amélioration comme le BGV. Pour autant, il affirme clairement que ce projet sera réalisé conformément aux engagements pris.

Le poids breton

Quant à la liaison Rennes-Nantes via l'aéroport, le présidentLeDrian estime qu'elle peut être bénéfique à la ligne Quimper-Paris... à condition qu'elle retienne l'itinéraire ouest par Redon (35) et non le tracé est par Châteaubriant (44), également envisagé. Sur ce choix du tracé, le poids de la Bretagne pourrait être déterminant. Comme l'a annoncé, vendredi soir, le ministre Bussereau, en déplacement éclair à Nantes, le futur aéroport sera celui des régions Pays-de-la-Loire et Bretagne, cette dernière ayant vocation à contribuer à la réalisation de l'équipement, comme elle a participé au projet au sein du Syndicat mixte d'études. Une position qui lui permettra de faire valoir ses vues et de défendre les intérêts bretons sur l'aéroport et les équipements connexes.

* Alain Le Bloas

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/transport-la-bretagne-en-marge-des-priorites-18-07-2010-993228.php

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

les élites nantaises ont baisé les cons de bretons !

controleursncf

Liaison Nantes-Rennes

« La signature de cet accord est le véritable point de départ de la réalisation de l'aéroport Grand ouest, dotant la métropole et les régions Pays de Loire et Bretagne d'un grand aéroport international au service de leur développement », s'est félicité Dominique Bussereau.

La répartition des financements devrait être la suivante : le concessionnaire aura la charge du foncier, des travaux et des coûts environnementaux. L'État prendra en charge ce qui lui revient de manière régalienne, c'est-à-dire tous les équipements de navigation aérienne et une partie des infrastructures routières. Quant à la région des Pays de Loire, elle s'appuiera sur les départements pour financer sa part de desserte routière et les compléments de financement de l'aéroport. Enfin, depuis trois jours, la liaison ferroviaire Nantes-Rennes est inscrite au Schéma national des infrastructures de transport (SNTI). Cependant le simple tracé n'est prévu qu'à l'horizon 2020.

Exit donc Rennes-Brest ET Rennes-Quimper,

vive Nantes-Aéroport de prestige local Notre Dame des Landes -Rennes (si affinité).

Quand on connait le mépris des élites nantaises pour les bretons, la Bretagne et la toute peitite ville Rennes qui n'a pas encore le statut sarkozien de métropole régionale, on s'étonne de la passivité des représentants du Finistère, Morbihan qui se sont engagés à financer ce TGV qu'ils ne verront pas à grande vitesse !

115 millions € pour le TGV Breton, dont une grande partie financée par ces (couillonss) de bretons !

Il reste une solution: revoir le financement du TGV breton et réduire très fortement la participation du Finistère, Morbihan.

Mais tout cela n'est que plan sur la comète:

il faut s'assurer du financement de l'Etat et ce n'est pas gagné même pour 140 m€.

Puis trouver un gogo du privé et quand je vois l'empressement des boites privées pour le CharlesDeGaule Express on peut toujours espérer pour l'Ouest et même mettre un cierge à STe Anne d'Auray!

Enfin, quelle EF va risquer des TGV à priori non rentable?

Après les propos très financiers de D.Azéma déclatan que 20% des TGV sont 'non rentables", je doute fort qu'il se risque dans l'Ouest profond...

Au final, les rèves non financés ont toujours endormi les élites nantaises qui rèvent de grandeur nationales parisiennes et se font doubler par des bretons plus pragmatiques, plus prêts de leurs gweneks.

Viviement une réunification pour qu'enfon l'ouest agisse ensemble et non avec des intérêts opposés.

Modifié par 2D2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

mais merde, quoi !

Mais Rennes-Nantes ce sont les intérêts de la Bretagne !

Quel intérêt aurait-on, pour faire de la Bretagne, région de 5 000 000 d'habitants, troisième région de France hors-IDF (après RA, PACA), une région active et motrice, d'aller faire un TGV à Lannion, Camaret etc ? Quel intérêt, après avoir démoli la gare de Lannion en 2005, de rasiboiter encore x dizaines de PN pour gagner 8 minutes? Mais OSEF quoi... vivement que cette folie à plusieurs millions d'€ soit terminée !

Rennes-Nantes, c'est la liaison capitale ! Nantes-Vannes, c'est fait, et difficilement améliorable (on aurait pu améliorer SN-Vannes, mais la ligne Besné-Pontchâteau à Montoir vient d'être déclassée, l'armée n'assurant plus son entretien). Rennes-Vannes, ce sont des centaines d'actifs qui passeront au train si on a les c* de faire comme Frêche, c'est à dire proposer des conditions tarifaires attractives* ! Nantes-Rennes, c'est l'épine dorsale d'un système "type Transilien" qui verrait l'établissement de zones concentriques autour de Nantes et Rennes, afin de favoriser les transports pendulaires (arrêtons de nier l'évidence, y en a combien des actifs bossant à Nantes ou Rennes et qui y vivent? Et combien sont à Blain, Nozay, Puceul, Issé, Savenay, Bouée???).

* Actuellement il coute 2 euros par trajet, pour aller d'un bout à l'autre du département avec les cars Lila. Le système est non seulement à l'équilibre, mais est rentable. Si on avait la même chose dans le train (du style 1euro pour aller à Savenay ou Sainte-Pazanne, 2euro pour aller à Pornic, Machecoul ou Pontchâteau, St Gildas ou St Nazaire, 3 euros pour Redon, St Gilles CdV, Le Croisic etc.) les trains seraient systématiquement bondés comme des boîtes de sardines de la Belle-Iloise ! Y aurait un report modal du tonnerre ! controleursncf

Je verrais bien un système de RER et de trains au tour de Nantes et de Rennes, avec des liaisons cadencées vers La Roche, Pornic, St Malo, Paimboeuf, St Jacques des Landes, Redon, St Gilles Crx de Vie etc. et des RER Nantes-Rennes, Nantes-Redon et Nantes-Le Croisic ! D'ailleurs, à défaut de RER, il y a les trams-trains, c'est tout pareil, puisque le tram, c'est le métro de Nantes !

Vous allez dire : je fais partie des élites nantaises, je suis malade du complexe de capitales etc...

Ben non! Nantes et Rennes sont à 450 bornes de la capitale, elles sont au centre d'une région active et ouverte sur l'extérieur, une région attractive, donc nous faisons comme Lyon et Marseille, nous nous formons en métropoles régionales... Pendant longtemps, St Nazaire et Nantes se sont entretuées, ont fait toutes deux des tas de travaux et de dépenses (port avancé de Paimboeuf, ports fluviaux de Lavau, Rohars etc., canal de la Martinière, extension sur Donges etc.) puis un jour elles ont eu l'intelligence de travailler ensemble. Ce que Rennes et Saint-Malo n'arrivent toujours pas à faire, d'ailleurs...

Mais j'ose espèrer que Nantes et Rennes y arriveront... Nancy et Metz y sont arrivées elles, après beaucoup de tensions... :blush:

Modifié par louis44
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

désolé de te vexer mais le dossier du TGV Bretagne était initialement prévu avec du Qumpier/Brest à 3h de PAris et l'entourloupe récente ne peut que sémer la zizanie du cloche-merle local et desservira pour longtemps les intérets de la Bretagne réunie ou pas.

De plus le financement initialement prévu ne tient plus la route: je ne vous pas pourquoi dans le Finistère ou le Morbihan on va payer pour les intérêts ligériens d'un nouvel aéroport dont les études de marché impliquaient la fermeture des aéroports de Rennes et Brest.

Quant au potentiel touristiques de Brest, outre la rade pour les voileux, +28 paquebots de luxe feront escale en 2010 avec visite du Finistère.

Combien d'escale à Nantes/St Nazaire?

Modifié par 2D2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tes paquebots de luxe n'ont pas besoin du train...

Brest-Quimper - Paname : comme c'est, ça va... qu'est-ce que c'est que cette manie de tout vouloir mettre à 1 h de Paris? Pendant ce temps là, que je sache, il faut toujours 1/2 journée pour rejoindre Nice, Irun ou Toulouse, non?

Quant aux aéroports de Brest, de Rennes (et tant qu'on y est, de Vannes, de Lannion, et de La Baule), ils n'ont jamais réussi à se remplir, et le train peut très bien les remplacer; les guéguerres entre villes du Poitou par ex. pour leurs aéroports (quand t'as quatre trucs dans un carré de 80x80 km), c'est ridicule, pour une région, il faut UN grand aéroport, pas des petites pissotières pour glorifier chaque patelin ! L'exemple d'Ancenis est flagrant d'ailleurs...

A ce rythme là, pourquoi pas rétablir l'aérodrome des Prateaux pour Blain et celui de Pont-Piétin pour St Omer ? (sièges de records d'aviation en 1913-14).

Tous ces aérodromes, soit ils resteront pour les militaires (Brest, Rennes) soit pour les déroutements (Lannion, St Nazaire, Brest, Rennes) soit pour les usines... rien qu'à Gron, Airbus emplit tout l'aéroport, c'est très bien comme ça... quant à Nantes-SN, le train va plus vite, on ne va pas s'en plaindre, non?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tes paquebots de luxe n'ont pas besoin du train...

Brest-Quimper - Paname : comme c'est, ça va... qu'est-ce que c'est que cette manie de tout vouloir mettre à 1 h de Paris? Pendant ce temps là, que je sache, il faut toujours 1/2 journée pour rejoindre Nice, Irun ou Toulouse, non?

Quant aux aéroports de Brest, de Rennes (et tant qu'on y est, de Vannes, de Lannion, et de La Baule), ils n'ont jamais réussi à se remplir, et le train peut très bien les remplacer; les guéguerres entre villes du Poitou par ex. pour leurs aéroports (quand t'as quatre trucs dans un carré de 80x80 km), c'est ridicule, pour une région, il faut UN grand aéroport, pas des petites pissotières pour glorifier chaque patelin ! L'exemple d'Ancenis est flagrant d'ailleurs...

A ce rythme là, pourquoi pas rétablir l'aérodrome des Prateaux pour Blain et celui de Pont-Piétin pour St Omer ? (sièges de records d'aviation en 1913-14).

Tous ces aérodromes, soit ils resteront pour les militaires (Brest, Rennes) soit pour les déroutements (Lannion, St Nazaire, Brest, Rennes) soit pour les usines... rien qu'à Gron, Airbus emplit tout l'aéroport, c'est très bien comme ça... quant à Nantes-SN, le train va plus vite, on ne va pas s'en plaindre, non?

tu n'as pas le sentiment d'insulter les bretons en traitant de pissotières Brest-Guipavas ou Rennes?

C'est bien cela que je constate depuis 5 ans, cet égocentrisme nantais qui empèche de voir les réalités.

Ayant toujours suivi le développement de Nantes depuis des décennies, cette impasse orgueilleuse m'attriste surtout en constatant que la communication nantaise masque la perte de pans entiers de ce qui faisait la richesse de Nantes: Chanters navals, industries dont ferroviaire, import-export, vignoble si mal mis en valeur,...

Les paquebots ne sont que l'illustration de l'attrait touristique comme c'est le cas de Bordeaux, La Rochelle, Cherbourg, Le Havre mais hélas plus Nantes malgré l'aménagement léger du quaii des Antilles. Avec une liaison à 3h de Paris, on peut s'attendre à un dopage économique du Finistère, surtout pour les voileux avec la rade de Brest qui commence enfin à prendre son envol.

Pour en revenir au TGV Bretagne, si vraiment il se réduit à Nantes-JM AyraultPort INTERNATIONAL-Rennes , alors ce dossier et son financement sont torpillés. Sur 1,1M€ il risque de manquer les 200m€ que devaient apporter le Finistère, le Morbihan et les Cotes d'Armor.

200m€ , ce n'est rien pour une grande métropole comme Nantes; ainsi on verra si on péte plus au haut que son Q car j'ai de gros doute...

Chambouler tout au cri de "après moi s'il en reste" n'est pas rès coopératif ni productif régioanlement; et cela fera beaucoup rire à Paris ou Bordeaux.

Modifié par 2D2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

mais merde, quoi !

Je verrais bien un système de RER et de trains au tour de Nantes et de Rennes, avec des liaisons cadencées vers La Roche, Pornic, St Malo, Paimboeuf, St Jacques des Landes, Redon, St Gilles Crx de Vie etc. et des RER Nantes-Rennes, Nantes-Redon et Nantes-Le Croisic ! D'ailleurs, à défaut de RER, il y a les trams-trains, c'est tout pareil, puisque le tram, c'est le métro de Nantes !

Vous allez dire : je fais partie des élites nantaises, je suis malade du complexe de capitales etc...

Ben non! Nantes et Rennes sont à 450 bornes de la capitale, elles sont au centre d'une région active et ouverte sur l'extérieur, une région attractive, donc nous faisons comme Lyon et Marseille, nous nous formons en métropoles régionales... Pendant longtemps, St Nazaire et Nantes se sont entretuées, ont fait toutes deux des tas de travaux et de dépenses (port avancé de Paimboeuf, ports fluviaux de Lavau, Rohars etc., canal de la Martinière, extension sur Donges etc.) puis un jour elles ont eu l'intelligence de travailler ensemble. Ce que Rennes et Saint-Malo n'arrivent toujours pas à faire, d'ailleurs...

Mais j'ose espèrer que Nantes et Rennes y arriveront... Nancy et Metz y sont arrivées elles, après beaucoup de tensions... cestachier

Pour ta gouverne, sache ce système de RER, qu'on appelle périurbain autour de Rennes, existe déjà. St Malo et Redon sont très bien desservies par train désormais.

Et tu parles que gagner 8 min sur Brest Rennes c'est pas grand chose, mais il suffit juste de faire des travaux sur une ligne déjà existante.

Là, sur Rennes Nates via Notre Dames des landes, c'est une nouvelle ligne, alors qu'il y en a déjà 1 et bientôt entre Rennes et Nantes, c'est du pûr délire.

Et pour cet aéroport, on va déloger les gens, réduire les surfaces agricoles, pour on ne sait même pas trop combien d'avions, il va coûter une fortune, alors que celui de Nantes actuellement avec quelques travaux aurait suffit pour encore un bail.

Nantes n'est pas le centre du monde, à te lire, on le dirait bien.

En fait, la région Bretagne n'a vraiment pas besoin de la Loire Atlantique dans sa région. si c'est pour tirer la couverture au sud.....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tes paquebots de luxe n'ont pas besoin du train...

Brest-Quimper - Paname : comme c'est, ça va... qu'est-ce que c'est que cette manie de tout vouloir mettre à 1 h de Paris? Pendant ce temps là, que je sache, il faut toujours 1/2 journée pour rejoindre Nice, Irun ou Toulouse, non?

Quant aux aéroports de Brest, de Rennes (et tant qu'on y est, de Vannes, de Lannion, et de La Baule), ils n'ont jamais réussi à se remplir, et le train peut très bien les remplacer; les guéguerres entre villes du Poitou par ex. pour leurs aéroports (quand t'as quatre trucs dans un carré de 80x80 km), c'est ridicule, pour une région, il faut UN grand aéroport, pas des petites pissotières pour glorifier chaque patelin ! L'exemple d'Ancenis est flagrant d'ailleurs...

A ce rythme là, pourquoi pas rétablir l'aérodrome des Prateaux pour Blain et celui de Pont-Piétin pour St Omer ? (sièges de records d'aviation en 1913-14).

Tous ces aérodromes, soit ils resteront pour les militaires (Brest, Rennes) soit pour les déroutements (Lannion, St Nazaire, Brest, Rennes) soit pour les usines... rien qu'à Gron, Airbus emplit tout l'aéroport, c'est très bien comme ça... quant à Nantes-SN, le train va plus vite, on ne va pas s'en plaindre, non?

Les aéroports autres que ceux de Nantes ne sont peut être pas pleins, mais pourquoi vouloir à tout prix les fermer quand même ?

Ils ont leur utilité pour les entreprises d'à côté, surtout celui de Lannion il me semble.

Ca va donner quoi à Lannion d'avoir un grand aéroport à Nantes ????

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Nantes n'est pas le centre du monde, à te lire, on le dirait bien.

En fait, la région Bretagne n'a vraiment pas besoin de la Loire Atlantique dans sa région. si c'est pour tirer la couverture au sud.....

Si la Bretagne a besoin de l'ancienne Loire-inférieure industrielle, portuaire et viticole.

C'est complémentaire aux activités bretonnes comme l'agriculture, l'industrie automobile, l'armateur Brittany Feries et la compagnie aérienne BritAir.

Et évidemment la culture et l'histoire que l'on gomme allègrement dans la Nantes du 21e siècle qui ne se souvient avec fierté que de son glorieux passé esclavagiste.

Ce n'est que pur délire et propagande depuis +5 ans et malheureusement les nouveaux nantais boboïsés s'y complaisent dans cette identité vague et évanescente.

La ville change aussi avec aux principales entrées urbaines des mosquées du plus effet , richement décorées et, même un minaret tentant de s'élever aussi haut que la pont de Cheviré.

Pareil bouillon de culture ne peut qu'enrichir la Bretagne ancrée dans ses traditions millénaires.

Pour en revenir au TGV Bretagne, j'ai bien peur que le gouvernement agisse en toute finesses, jetant de l'huile sur le feu des braises des antagonismes puérils locaux , de manière à ne pas financer ce qui était annoncé.

Et plus grave, grace à ces cloches-merles pathétiques, le gouvernement permet aux industriels retenus de se retirer par la grande porte du Partenariat PublicPrivé, clef de voute des LGV prévues.

Déjà pour NotreDameDesLandes, Bouygues s'est retiré officiellement du projet: c'est un signe du désintérêt de l'Ouest breton.

Par contre pour Bordeaux et la porte ferroviaie vers l'Espagne, on se bouscule

Modifié par 2D2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Louis44, ce sujet a l'air de te tenir à cœur, très bien... Mais pourrais tu essayer de te calmer un peu ? Du genre en évitant d'écrire en gros et gras sur certaines phrases, comme si tu te mettais à hurler dans une conversation orale pour tenter d'imposer ton avis.

Merci

Gom

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...