Aller au contenu
Le Web des Cheminots

C'est flippant....


Messages recommandés

Je vous transmets un lien qui me rend bien triste....

http://www.ladepeche.fr/article/2010/09/04/899624-La-mort-des-petites-lignes.html

Sylvain.

non seulement la séparation infra/exploitants n'a rien résolu, mais au contraire, RFF qui aurait pu être la main armée de l'Etat et de la société pour mettre le rail sur un pied d'égalité avec la route, se révèle en être le fossoyeur à force de n'avoir qu'une logique purement comptable de misère !

face à la route et à l'exploitation sans vergogne des salariés le rail ne pourra jamais être rentable. Sinon à tomber dans une accidentologie du même acabit.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est un sujet qui a déjà été abordé plusieurs fois sur ce site.

La logique purement financière en vigueur actuellement pousse naturellement à la fermeture de toutes les lignes non rentables individuellement puisqu'il est maintenant interdit de financer une ligne non rentable par les bénéfices d'une ligne rentable (exit la péréquation).

En outre ces fermetures ont un effet négatif sur l'ensemble du réseau car certains clients (voyageurs ou marchandises) ne disposant plus du chemin de fer à proximité reportent l'ensemble de leur voyage ou envoi sur la route, affaiblissant d'autant les lignes encore rentables.

La politique menée par les différents opérateurs ferroviaires est d'ailleurs symptomatique tant pour le fret que les voyageurs: abandon du wagon isolé (aucun concurrent de la SNCF ne s'est lancé dans ce service) et incitation à l'usage quasi exclusif du TGV (interrogez la base horaire de la SNCF!).

RFF qui a hérité d'une dette qui ne la concernait pas (c'était celle de l'Etat, unique actionnaire de la SNCF) est astreint à la rentabilité...et ne peut qu'utiliser les moyens à sa disposition: couper tout ce qui fait tache dans son bilan financier.

Seule une réelle prise de consience de l'utilité de ces infrastructures permettrait d'en arrêter la fermeture. Encore faut-il que cette prise de consience soit le fait de personnes disposant d'un pouvoir de décision efficace et durable (à chaque alternance politique gauche/droite les crédits affectés au rail ont été utilisés pour la route)

Les pessimistes pourront craindre que tout est perdu, les optimistes qu'un changement de la politique d'aménagement du territoire mettra fin à cette gabegie...à chacun de voir (il y aura des élections en 2012).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'espoir c'est la hausse du prix des matieres premieres et de l'energie

qui feront revoir la politique de déplacement de chacun, mais d'ici la, il

faut arriver a maintenir un etat correct de l'infrastructure du chemin de fer

classique avec des budgets colossaux, tout l'argent etant passé dans l'unique objet

de reve depuis 30 ans, le TGV...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'espoir c'est la hausse du prix des matieres premieres et de l'energie

qui feront revoir la politique de déplacement de chacun, mais d'ici la, il

faut arriver a maintenir un etat correct de l'infrastructure du chemin de fer

classique avec des budgets colossaux, tout l'argent etant passé dans l'unique objet

de reve depuis 30 ans, le TGV...

Salut

je ne pense qu'il faille voir l'espoir dans des hausses de matières premières et du combustible, car tout le monde, loin de là, n'est pas maitre de ses déplacements!

Pour certains le déplacement est choisi car volonté d'habiter loin des centres urbains qui bénéficient d'une bonne desserte des transports en communs (bus trains tram etc).

Mais pour d'autres c'est un élément incontournable car horaires décalés, habitants des campagnes ou semi campagnes, dans lesquelles il n'y a plus ni train ni tram depuis des décennies....et l'on ne parle pas de ceux qui sont à 20 mn de voiture de leur boulot et à 50 mn par les transports, du fait d'un maillage peu approprié.

ne parlons pas non plus des répercussions sur l'ensemble de l'économie telle qu'elle est actuellement constituée, ou du chauffage!

Il me semble que l'espoir si espoir il doit y avoir, c'est bien en modifiant les comportements et ça ne se fera pas en 1 ou 2 générations....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'espoir c'est la hausse du prix des matieres premieres et de l'energie

qui feront revoir la politique de déplacement de chacun, mais d'ici la, il

faut arriver a maintenir un etat correct de l'infrastructure du chemin de fer

classique avec des budgets colossaux, tout l'argent etant passé dans l'unique objet

de reve depuis 30 ans, le TGV...

je ne suis vraiment pas d'accord avec ça ! On a fermé des lignes bien avant que le TGV ne pointe le bout de son nez, et sans ce réseau à grande vitesse, je te flanque mon billet de 1000 qu'il n'y aurait pratiquement plus de trains de grandes lignes et dans la foulée, peut-être même plus rien d'autre que la banlieue. Un scénario à l'américaine avec pour seuls transports l'avion sur quelques destinations distantes, la voiture sur des autoroutes à péage à 2 x 4 voies, et des autocars.

Au lieu de ça tu as des trafics dépassant toute imagination. Jamais je n'aurais cru voir un jour un tableau d'affichage avec un train pratiquement toutes les 5 mn à ma gare de Lyon, où il n'y avait RIEN entre le Cisalpin à 13 h 10 et le 15 à 18 heures !

Et puis, tu n'ignores tout de même pas combien de lignes autres que LGV ont été électrifiées GRACE au TGV, même des trucs impossibles du style Nantes-Les Sables.

une liste comme ça, de tête :

Lyon-Grenoble-Chambéry

Poitiers-La Rochelle

Nantes-le Croisic

Calais-Boulogne

Rennes-Quimper

Rennes-Brest

autre symbole : le nombre de films où les personnages prennent le train (TGV ou autre) plutôt que l'avion.

Le TGV a fait retrouver le chemin des gares à bien des Français qui l'avaient oublié. Malheureusement pour les petites lignes de campagne, ils habitent maintenant dans les villes ...

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ils peuvent essayer de nous faire avaler toutes les couloeuvres qu'ils veulent, c'est une manque de volonté de dévelloper le ferroviaire,.

Combiens de kilomètres de petites routes sont sous utilisées? Des milliers, cela n'empêche pas qu'elle sont entretenues, salées et déneigées l'hiver.

Faut qu'ils arrêtent de nous amuser chez RFF! c'est justes le fossoyeur en relais de l'état qui mise pour le tout routier. Ben oui, il va bien falloir donner du fret à transporter aux 60 tonnes, il va bien falloir donner du voyageurs à transporter aux lignes de bus nationales.

Vivement que le prix du baril explose.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité ect-de-lyon

C'est quoi le but? Continuer d'assassiner le service public. Continuer d'assassiner la nature et de faire monter les taux d'accidents de la route en faisant rouler d'avantage de camions et de voitures sur des routes, nouvelles. Tout ça pour faire de soit disantes économies. L'origine: Bruxelles et les lois de modernisation de l'économie, qui mènent au non sens le plus total. Ca privatise (contre à 100%), ça libéralise (contre à 200% et contre les EF privées), ça rentabilise... Mais pour combien de temps? Le capitalisme, on sait où ça mène. L'essence, on en manque de plus en plus. Un jour ou l'autre, il faudra trouver une alternative économique, écologique et durable.

Fermer les petites lignes, c'est aussi faire mourir l'économie locale, enclaver des régions, des zones rurales. Il n'y a que les luttes anti capitalistes qui pourront faire changer la donne. Parce que contrairement à ce que pensent la plupart des gens, si les choses vont de plus en plus mal, ce n'est pas seulement de la faute à nos directions (SNCF, RFF...), mais surtout aux principes et lois de modernisation de l'économie, qui entrainent la libéralisation, donc la mise en concurrence, donc la privatisation, donc la rentabilisation du transport ferroviaire, pendant que les nouvelles routes arrivent sur le sol comme cheveu sur la soupe.

Les lignes dites TER et même les lignes Intercités sont de plus en plus mises à mal, au point d'en arriver à des absurdités phénoménales comme j'ai découvert hier soir en parlant sur MSN avec un ami et collègue. Mais c'est un autre sujet. Ces absurdités poussent à l'utilisation des moyens de transport individuels... lapleunicheuse

Comme certains l'ont fait remarquer et comme cela a été abordé dans d'autres sujets, notamment sur le rail en Ardèche, cela fait plusieurs années que les lignes rurales ferment. Mais au lieu de continuer, rouvrons les au trafic ferroviaire. L'écologie et l'économie ne s'en porteront pas plus mal.

Pour clore, voici un petit rappel publicitaire avec, à la fin, un slogan en contradiction totale avec ce qui est annoncé (pour infos, la musique de la pub, c'est Let it all begin de ACE-TONE, si vous voulez le single, me demander par MP okok )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quelques autres éléments à prendre en ligne de compte, pas forcément très positif :

- le rapport de la cour des comptes critiquant la gestion des TER : étaient principalement visées les lignes "rurales". En clair les trains ne survivraient que sur du périurbain ! Même si la cour ne peut rien imposer, le rapport peut avoir un poids. Les executifs régionaux ont été réconduits récemment, les majorités ne devraient pas changer leur position, (y compris en Alsace, région de droite mais très volontariste pour le chemin de fer) si du moins elles continuent à avoir les moyens de le financer, vu les transferts de charges venant de l'Etat, ce n'est pas forcément gagné sur le long terme !

- la libéralisation du transport routier de voyageur : actuellement, un transporteur doit demander une autorisation pour ouvrir une ligne. Un député a récemment proposé de passer à une simple déclaration. Je crains que si cela passe, peut etre l'UE le forcera un jour, on pourrait voir apparaitre de nombreuses lignes concurrentes du rail ! Que ce soit en grandes lignes, comme sur du Bordeaux Nantes, Lyon Bordeaux, ou même en trafic régional ! Certains pays européens ont un grand réseau, comme National Express au Royaume Uni et semble loin d'être marginal !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité ect-de-lyon

Quelques autres éléments à prendre en ligne de compte, pas forcément très positif :

- le rapport de la cour des comptes critiquant la gestion des TER : étaient principalement visées les lignes "rurales". En clair les trains ne survivraient que sur du périurbain ! Même si la cour ne peut rien imposer, le rapport peut avoir un poids. Les executifs régionaux ont été réconduits récemment, les majorités ne devraient pas changer leur position, (y compris en Alsace, région de droite mais très volontariste pour le chemin de fer) si du moins elles continuent à avoir les moyens de le financer, vu les transferts de charges venant de l'Etat, ce n'est pas forcément gagné sur le long terme !

- la libéralisation du transport routier de voyageur : actuellement, un transporteur doit demander une autorisation pour ouvrir une ligne. Un député a récemment proposé de passer à une simple déclaration. Je crains que si cela passe, peut etre l'UE le forcera un jour, on pourrait voir apparaitre de nombreuses lignes concurrentes du rail ! Que ce soit en grandes lignes, comme sur du Bordeaux Nantes, Lyon Bordeaux, ou même en trafic régional ! Certains pays européens ont un grand réseau, comme National Express au Royaume Uni et semble loin d'être marginal !

En effet. A l'heure ou l'on se préoccupe de l'écologie, à l'heure ou la sécurité routière s'alarme du nombre de victimes dans les accidents de la route, certains guignols favorisent le transport par la route. Nul à chier.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Avec l'argument écologique en plus !! Pour ce qui est de la liberation du transport routier de voyageur, l'arguement du député en question était (pour résumer) : ne vaut il mieux pas faire circuler un car rempli ou un train vide ? Le car polluera moins qu'un train diesel !!

Ce qui me dérange dans le même genre, ce sont les gares TGV... une mode très désagréable de faire s'arrêter les TGV près des autoroutes et de devoir prendre le car, ou la voiture, pour aller prendre le train ! Alors que parfois des lignes régionales passent proximité !

J'ai tout de meme l'impression d'un coup de poignard dans le dos des régions : elles ont acheté du materiel, elles ont beaucoup investi dans les déssertes, crées des offres tarifaires attractives, elles ont permis de donner une alternative que ce soit pour le déplacements domicile/travail ou loisirs. Et RFF, contrôlé par l'Etat, fait fermer les lignes après ne pas avoir fait le nécéssaire pour les moderniser !! Comme si l'Etat voulait faire échouer les régions avec l'une de leur vitrine !!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a toujours eu des trains locaux, omnibus très souvent, et des trains grandes lignes, internationaux, express, rapides, TEE ...

Le réseau très dense mis en place à la suite du Plan Freycinet sous Napoléon III, dans le cadre de ce qu'on pourrait appeler des partenariats public-privé, avait doté le territoire d'un maillage ferroviaire serré. Ce maillage fin , pour des raisons de rentabilité locale, a commencé à se détricoter juste après le premier conflit mondial. Ce n'est pas une nouveauté.

Pourtant, la richesse qu'aurait pu représenter aujourd'hui un réseau mettant au moins un point rail-voyageurs à moins de 10 km de tout habitat, prévoyant des espaces de parking auto, utilisant un matériel rapide et à traction électrique, type tram train, serait une réponse aux défis énergétiques et aux exigences de mobilité. C'est malheureusement tout à fait compromis sauf choix radical du transport public au détriment de la voiture... or on en est à ce dire que diésel pour diésel, un car de 54 places ne pollue pas plus qu'un TER thermique ...

On peut aussi refaire le débat de l'autorail FNC ... électrique :cool:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut,

Deux ou trois remarques comme ça, pour ajouter mettre au jour encore d'autres absurdités ...

- Le transport par chemin de fer est un Service Public, mais ni l'Etat, ni RFF ne veulent mettre un kopeck dans certaines lignes ... les collectivités locales, c'est bien beau mais elles ne devraient servir qu'à boucler un financement, vu leurs moyens parfois très limités. Mais non on leur demande d'assumer une part de plus en plus grande de l'investissement. Cela plombe à la fois le projet et la collectivité locale.

- Au bout d'un moment, il n'y aura plus personne, plus une entité publique pour financer quoi que ce soit. Et plus on avance dans le temps, plus les lignes fermées ont du potentiel, puisqu'elles ferment plus tard que celles qui ont fermé avant :D A part quelques exceptions, cela est plutôt vrai. Donc ce que je crains, c'est que dans le futur même les infrastructures soient privatisées. Par exemple, on annonce que faute de financement, telle ligne va fermer, car trop vétuste. Or, il se trouve que cette ligne serait intéressante financièrement si elle se trouvait en bon état ... ni une ni deux, un investisseur privé saute dessus, l'achète, la refait et exploite du TER ... et touche des subventions puisqu'il fait du TER ... comprenez-vous ? Alors effectivement ça soulèvera un tollé, mais si on met les gens face à un choix : une ligne privée ou pas de ligne du tout ... le gentil privé apparaîtra une fois de plus comme un bienfait pour l'intérêt général.

- Quand je pense qu'une fortune comme celle de la Bettancourt permettrait à elle seule de remettre à niveau une très grande partie si ce n'est la totalité du réseau ferré français ...

Christophe

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

ni une ni deux, un investisseur privé saute dessus, l'achète, la refait et exploite du TER ... et touche des subventions puisqu'il fait du TER ... comprenez-vous ? Alors effectivement ça soulèvera un tollé, mais si on met les gens face à un choix : une ligne privée ou pas de ligne du tout ... le gentil privé apparaîtra une fois de plus comme un bienfait pour l'intérêt général.

- Quand je pense qu'une fortune comme celle de la Bettancourt permettrait à elle seule de remettre à niveau une très grande partie si ce n'est la totalité du réseau ferré français ...

Christophe

n'aie pas trop de craintes sur le premier point. Le privé a fait la démonstration éclatante sur le fret, qu'il ne travaille que sur le plus rentable. Il est hors de question pour eux de remettre en état une quelconque infrastructure. Il ne seront là que pour toucher des subventions en payant avec des élastiques un personnel formé par l'enreprise publique avec des fonds publics. Là oui, tu les verras en action.

Tu n'as qu'à regarder les PPP. Plus de la moitié des investissements est public, mais ils auront le culot de gober tous les péages pendant 50 ans ! Et il est fort à parier que la maintenance sera ajustée pour ne pas donner 10 ans de rab à une infra qui sera à refaire quand elle tombera dans le domaine public.

.. à moins que d'ici là, une grande ruée dans les brancards remette les choses en ordre, parce que, comme tu dis, c'est grandiose de constater qu'une seule personne puisse détenir de quoi remettre tout le réseau ferré national en état ! revoltagesrevoltages revoltages

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour clore, voici un petit rappel publicitaire avec, à la fin, un slogan en contradiction totale avec ce qui est annoncé (pour infos, la musique de la pub, c'est Let it all begin de ACE-TONE, si vous voulez le single, me demander par MP okok )

Je ne sais pas si c'est du cynisme, mais le train de remorques de camion qu'on voit dans cette pub est un road-railer américain, une solution qui a étéeffectivement testée par la SNCF et abandonnée...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est quoi le but? Continuer d'assassiner le service public. Continuer d'assassiner la nature et de faire monter les taux d'accidents de la route en faisant rouler d'avantage de camions et de voitures sur des routes, nouvelles. Tout ça pour faire de soit disantes économies. L'origine: Bruxelles et les lois de modernisation de l'économie, qui mènent au non sens le plus total. Ca privatise (contre à 100%), ça libéralise (contre à 200% et contre les EF privées), ça rentabilise... Mais pour combien de temps? Le capitalisme, on sait où ça mène. L'essence, on en manque de plus en plus. Un jour ou l'autre, il faudra trouver une alternative économique, écologique et durable.

Fermer les petites lignes, c'est aussi faire mourir l'économie locale, enclaver des régions, des zones rurales. Il n'y a que les luttes anti capitalistes qui pourront faire changer la donne. Parce que contrairement à ce que pensent la plupart des gens, si les choses vont de plus en plus mal, ce n'est pas seulement de la faute à nos directions (SNCF, RFF...), mais surtout aux principes et lois de modernisation de l'économie, qui entrainent la libéralisation, donc la mise en concurrence, donc la privatisation, donc la rentabilisation du transport ferroviaire, pendant que les nouvelles routes arrivent sur le sol comme cheveu sur la soupe.

Les lignes dites TER et même les lignes Intercités sont de plus en plus mises à mal, au point d'en arriver à des absurdités phénoménales comme j'ai découvert hier soir en parlant sur MSN avec un ami et collègue. Mais c'est un autre sujet. Ces absurdités poussent à l'utilisation des moyens de transport individuels... lapleunicheuse

Comme certains l'ont fait remarquer et comme cela a été abordé dans d'autres sujets, notamment sur le rail en Ardèche, cela fait plusieurs années que les lignes rurales ferment. Mais au lieu de continuer, rouvrons les au trafic ferroviaire. L'écologie et l'économie ne s'en porteront pas plus mal.

Pour clore, voici un petit rappel publicitaire avec, à la fin, un slogan en contradiction totale avec ce qui est annoncé (pour infos, la musique de la pub, c'est Let it all begin de ACE-TONE, si vous voulez le single, me demander par MP okok )

Des barres je savais pas que la SNCF utilisé la technique ricaine du roadrailing.

Jsavais pas aussi qu'on allait transporter du charbon, dla ferraille ou du gaz par exemple par TGV

Quelle gros FAKE cette pub , le concept entier est wack!!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est malheureusement tout à fait compromis sauf choix radical du transport public au détriment de la voiture... or on en est à ce dire que diésel pour diésel, un car de 54 places ne pollue pas plus qu'un TER thermique ...

On peut aussi refaire le débat de l'autorail FNC ... électrique :cool:

C'est pire que ce que tu cites: les arguments sont " un car rempli consomme moins qu'un TER quasi vide".

Premierement, il est partout demontré et notement par la FNAUT ( desolé 5121, ils ne disent pas que des betises, loin de là, et gagnent même des procès contre les "bitumeurs de voies" ), que l'usage des trains TER augmente la frequentation d'une ligne, ce qu'un car aura toujours bien du mal à réaliser.

Donc comparer sur une liaison donnée, un TER quasi vide, soit, mais le pendant est bien du car vide lui aussi. La comparaison ne tient plus..

A contrario si le car se remplit, pas de doute que le TER train sera un succès. Il est d'ailleurs totalement idiot de vouloir opposer ces deux modes, le reseau dense des voies de tramway vicinaux a en grande partie été remplacé justement par des services de cars et autobus, qui remplissent eux aussi leur fonction: rendre service aux gens.

C'est un grand coup de pub pour quelques société de cars qui, dans l'air du temps, profitent de la faiblesse du rail dans notre pays, des diverses rumeurs qui s'y ratachent, avec des arguments pseudo ecolos de bonne conscience.

Vous noterez d'ailleurs que depuis une bonne année, les éléments s'accumulent contre tout ce qui touche au reseau secondaire, que se soit infrastructure, temps de parcours, dessertes, PN, pour finir par discours "politiques "..

Seul point positif : les plans rails de diverses regions qui prennent le probleme à bras le corps, remplaçant les fonctions relevant des competences de l'Etat..

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne sais pas si c'est du cynisme, mais le train de remorques de camion qu'on voit dans cette pub est un road-railer américain, une solution qui a étéeffectivement testée par la SNCF et abandonnée...

les autoroutes aussi sont américaines, il n'y a plus de bonne pub que si elle est tournée là-bas, voir les pubs auto !

les tentatives de combiné de ce type sont mortes aussi parce que les chargeurs n'ont pas réellement soutenu le système. Il fallait des remorques agréées, plus chères puisque comportant une partie ferroviaire, et nécessitant une attention soutenue à la mise en place. A ma connaissance, le système équivalent allemand, qui avait lui aussi été testé, n'est plus utilisé là-bas non plus

Quelques photos. Les boggies sont immatriculés à la DB, et les essais ont été subventionnés par la CEE. La SNCF n'est pas seule en cause.

le traitement des remorques à la pince a pris le dessus, malgré la tare nettement plus importante des wagons poches par rapport aux simples boggies (auquels s'ajoutait le renforcement des semi remorques elles-mêmes)

la rame. Je ne me souviens plus du trajet du train, mais c'était de la vraie longue distance ..

Modifié par 5121
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

n'aie pas trop de craintes sur le premier point. Le privé a fait la démonstration éclatante sur le fret, qu'il ne travaille que sur le plus rentable. Il est hors de question pour eux de remettre en état une quelconque infrastructure.

D'une manière globale, ton argument tient. A ce jour, les gros groupes, seuls representatifs des entités liés au Fret ne s'exercent que dans l'unique niche des trains complets, c a d, l'immédiatement rentable. Pour en être autrement, il faudrait un autre modéle de société, plus respectueux.

Dans le detail, j'emet le bemol des OFP qui dans le modèle actuel, vont s'occuper des dessertes capilaires, mais dont le demarrage n'est pas vraiment facilité par les principales EF.....

Pour la remise en route d'infrastructures, tout n'est pas encore joué, j'attends de voir le debut des travaux LGC SEA, et le positionnement stratégique de l'axe Parthenay - Poitiers, qui permettrait d'irriguer les bases Ballast depuis les carrières du Thouarsais, sans gener nullement le trafic Saumur Tours et surtout Tours Poitiers. Mais effectivement, si celà se fait, celà sera à minima...

Pour la LGV Est, Lure - ViIlersexel a ainsi beneficié d'une remise en activité..

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Remise en activité certes....mais d'après ce que j'avais compris, temporaire, le temps des travaux....

Je crois que la plate-forme doit ensuite être rétrocédée pour faire une déviation routière…

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je crois que la plate-forme doit ensuite être rétrocédée pour faire une déviation routière…

C'est aussi ce que j'avais cru comprendre....Villersexel Lure n'est pas une renaissance, juste une rustine du moment répondant à une problématique éphémere durant les travaux. ce qui en soit est très bien.

Mais d'avenir je ne vois pas et de potentiel encore moins...!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Remise en activité certes....mais d'après ce que j'avais compris, temporaire, le temps des travaux....

Suis je dans l'erreur ?

Dans le même genre la ligne inutilisée Mondoubleau-Sargé avait été réactivée vers 1988 pour la construction du TGV Atlantique , trains de ballast Thouars Courtalain via Saumur et Chateau du Loir, hélas après les travaux...

Pont ligne Chartres Bordeaux à Mondoubleau

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vos exemples sont edifiants.....

N'a t'il pas couté plus cher de tout demonter, que de laisser le materiel en place ?

N'existe t'il pas un creneau pour des liaisons fret de jour vers la RP ? et donc la pertinence de l'axe Chartres Saumur...

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

Vos exemples sont edifiants.....

N'a t'il pas couté plus cher de tout demonter, que de laisser le materiel en place ?

N'existe t'il pas un creneau pour des liaisons fret de jour vers la RP ? et donc la pertinence de l'axe Chartres Saumur...

Fabrice

Comme me disait Michael02, sur le sujet de la ligne de la Ferté hauterive a Gannat....

les voies démontées ont été revendues ensuite...

Ya pas de petites economies cartonrouge.

Mais comme tu le demontre si bien, le deferrage de ces lignes avait un cout !!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...