Aller au contenu
Le Web des Cheminots

La SNCF voudrait embaucher mais n'y parvient pas


Invité necroshine

Messages recommandés

Invité necroshine

http://lci.tf1.fr/economie/entreprise/2011-04/la-sncf-voudrait-embaucher-mais-n-y-parvient-pas-6406279.html

La SNCF, qui vise 9.000 embauches en 2011, est inondée de candidatures spontanées. Problème : les postulants n'ont pas les qualifications techniques requises pour certains métiers et renoncent devant les exigences imposées par la continuité du service public.

C'est un paradoxe rageant en cette période de saturation du marché de l'emploi. La SNCF, qui a de nombreux emplois à pourvoir en 2011, ne parvient pas à embaucher. Et ce malgré un énorme afflux de CV. "Nous avons reçu 88.600 candidatures spontanées lors du premier trimestre 2011, c'est deux fois plus qu'en 2010 sur la même période!", confie François Nogué, directeur des ressources humaines, en présentant une campagne de communication lancée cette semaine. Oui mais voilà, constate aussi le DRH, " nous avons, sur un total de 9.000 embauches prévues en 2011, encore 8.000 postes à pourvoir". "un véritable défi", explique François Nogué.

Mais alors, qu'est-ce qui coince ? Plusieurs explications sont avancées par la direction, au premier rang desquelles "la technicité de beaucoup de métiers" dans la maintenance des voies et du matériel roulant, en plus des conducteurs et des responsables de la circulation. Dans ces filières, la SNCF recrute à tous les niveaux: Bac, Bac+2, licence professionnelle, ingénieurs. "Mais il y a une concurrence forte entre entreprises dans ces métiers techniques", note François Nogué. Pour Thierry Nier de la CGT-cheminots, le niveau des salaires est aussi en cause. "Les jeunes diplômés veulent être payés à la hauteur de leur qualification", estime le syndicaliste.

"Il y a aussi beaucoup de travail en extérieur pour l'entretien des voies, cela ne plaît pas à tout le monde", note le directeur des ressources humaines. Autre facteur décourageant pour nombre de candidats: les contraintes d'emplois du temps imposées par la nécessité d'assurer un service 365 jours par an parfois à des horaires décalés. "Quand vous faites venir des jeunes à une présentation et que vous leur dites qu'il faut aussi travailler le week-end, certains jours fériés, commencer à 05h du matin, ou travailler une partie de la nuit, beaucoup ne reviennent pas", affirme François Nogué. Thierry Nier (CGT) confirme: "beaucoup de candidats découvrent lors des premiers entretiens que le service public, c'est sept jours sur sept et 365 jours par an". Pour les conducteurs de trains, s'ajoutent aussi les exigences de la formation (rigueur, bonne santé).

Un marché du recrutement "très tendu" en Ile-de-France

Enfin, la moitié des 9.000 postes à pourvoir le sont en Ile-de-France où "le marché du recrutement est très tendu", souligne François Nogué. Le groupe ira même présenter ces offres à des ouvriers de PSA du site d'Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, en phase de restructuration. Et le DRH de conclure sur une note plus attrayante: "l'ascenseur social est une réalité chez nous, 50% de nos cadres ont commencé comme des non-cadres".

Les embauches de 2011 doivent se faire pour moitié dans la maison-mère pour le transport de voyageurs et pour moitié dans les filiales privées. Keolis, qui assure le transport urbain, cherche 3.500 personnes, dont 90% de conducteurs de bus et tramways, en région parisienne, en Rhône-Alpes, à Bordeaux et Lille. Geodis, qui transporte des marchandises, vise 1.000 embauches, dont 400 chauffeurs routiers et 400 opérateurs de logistique. En 2011, le solde des départs et des embauches dans la maison-mère, qui s'élève à 155.000 cheminots environ, sera d'ailleurs encore négatif avec plus de 1.800 postes supprimés. Le groupe compte désormais plus de 235.000 personnes.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 65
  • Création
  • Dernière réponse

Les plus actifs dans ce sujet

Les plus actifs dans ce sujet

Invité necroshine

Mode abruti ON :

Paradoxe, entreprise remplie de manche a couilles, d'incapables et autres guignols d'apres les dires de la population et de nos politiques.... dur de trouver des branleurs confirmés ????

Mode Abruti OFF.

Modifié par necroshine
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

rien de neuf depuis les années 1990: j'avais "pistonné" sur PArisNord 2 DUT Logistique qui en voulaient.

Au discours

qu'il faut aussi travailler le week-end, certains jours fériés, commencer à 05h du matin, ou travailler une partie de la nuit, beaucoup ne reviennent pas", affirme François Nogué. Thierry Nier (CGT) confirme: "beaucoup de candidats découvrent lors des premiers entretiens que le service public, c'est sept jours sur sept et 365 jours par an".

ils n'ont pas signés !

Ah si, il y a du neuf et du lourd:

  • régime spécial de retraite aligné donc fin du départ à 55 ans (il ne reste que l'armée qui propose des carrières courtes)
  • statut devenu obscur puisque non comparable avec Agirc,Arco: pire, en cas de démission on pert tout et on doit racheter des années de cotisation complémentaire
  • avenir de la boite à l'image du AAA des agences de notations: il faut y croire
  • salaires, ticket restaurant, chèque vacances, mutuelles famille, vacances...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Paradoxe, entreprise remplie de manche a couilles, d'incapables et autres guignols d'apres les dires de la population et de nos politiques.... dur de trouver des branleurs confirmés ????

Sinon oui c'est un fait la Sncf n'attire pas et j'en suis aussi très surpris quand on voit le nombre de personnes recherchant un emploi.

Mais je pense que c'est aussi une question de génération, aujourd'hui même des personnes avec peu de diplôme s'attendent à avoir un très bon salaire avec des horaires de touristes alors forçement quand on leur dit qu'il faut travailler les SDF ils partent en courant.

Au risque de passer pour un vieux con je trouve les jeunes d'aujourd'hui feignants.

Quand je discute avec mon entourage, ça veut gagner 3000 euros par moi en 9h-16h, 4j par semaine avec comme seul diplôme un bac voir un BTS donc bon......

Personnellement quand j'étais sans emploi et que j'ai fini par décrocher le mien, le fait de travailler en horaire décaler et les jours fériés je m'en foutais royalement pour UNE raison j'avais enfin une paye a la fin du mois (et accessoirement un travail intéressant ) .

Si la Sncf a autant de difficulté à trouver du monde c'est finalement qu'il n'y a peu être pas tant que ça de sans emplois.

Modifié par Sin
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

Invision-Board-France-81.gif

Sinon oui c'est un fait la Sncf n'attire pas et j'en suis aussi très surpris quand on voit le nombre de personnes recherchant un emploi.

Mais je pense que c'est aussi une question de génération, aujourd'hui même des personnes avec peu de diplôme s'attendent à avoir un très bon salaire avec des horaires de touristes alors forçement quand on leur dit qu'il faut travailler les SDF ils partent en courant. Smiley_71.gif

Au risque de passer pour un vieux con je trouve les jeunes d'aujourd'hui feignants.

Quand je discute avec mon entourage, ça veut gagner 3000 euros par moi en 9h-16h, 4j par semaine avec comme seul diplôme un bac voir un BTS donc bon......

Personnellement quand j'étais sans emploi et que j'ai fini par décrocher le mien, le fait de travailler en horaire décaler et les jours fériés je m'en foutais royalement pour UNE raison j'avais enfin une paye a la fin du mois (et accessoirement un travail intéressant Smiley_18.gif ) .

Si la Sncf a autant de difficulté à trouver du monde c'est finalement qu'il n'y a peu être pas tant que ça de sans emplois. Invision-Board-France-59.gif

Sans aller jusqu'a generaliser,

je pense que la valeur travail n'est plus inculquée lors de l'education des enfants......

J'ai démarré ma carriere pro en grande distribution en 1994, et a cette époque la, les recrutement etaient tres difficiles,

remplir un rayon en pleine nuit, ou journée soirée et payé 4900F a l'epoque, n'était pas tres motivant...

Mais ce que ls gens ont oublié, c'est que cela n'empeche pas de chercher ailleurs en même temps,

et, cette experience etait benefique ensuite pour changer de filiere....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Selon moi, le problème de recrutement vient de la suppression de l'apprentissage tel que je l'ai connu, eh oui, je fait parti du club des vieux con.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Disons que ce que j'ai du mal a concevoir c'est que l'on puisse refuser un travail sous prétexte que l'on a la flême de travailler les SDF .

Refuser un emploi payer 1200 euros quand on a BAC +5 ou plus ok. mais refuser un emploi parce que travailler le 1 er de l'an c'est trop dur je trouve cela hallucinant lorsque que l'on est sans emploi.

Après oui j'exagère un peu car heureusement tous ne son pas comme cela et qu'il faut éviter de généraliser mais malheureusement si les chiffres (car en tant que cheminot j'ai appris à me méfier de

certains chiffres ) mais si ils s'avèrent exact alors cela serai bien la preuve qu'il y a un gros souci des jeunes par rapport au travail et que ce problème ne viendrai pas toujours du manque d'emploi comme certains aiment à le dire pour justifier de leur situations.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

9.000 recrutements en 2011 : c'est pour l'ensemble du groupe SNCF

Pour la SNCF pure et dure cela fait environ la moitié... 4.500...

j'ai mis un lien vers le document PDF ici...

A noter que sur les 88.600 candidatures du premier trimestre 2011 reçues :

il y a déjà un élagage de la direction dans les demandes... combien en reste-t-il un quart, un tiers ?

rien qu'à la lecture des lettres des demandeurs "spontanés" et d'un éventuel premier entretien téléphonique (voir les témoignages sur le forum à ce sujet...)

c'est d'abord la technicité des postes qui élimine la majorité des demandes...(et ouai la SNCF a des besoins spécifiques)

mais aussi les aspects psycho et médical

ensuite et oui c'est le rapport salaire-qualification-diplôme

également le rapport entre le lieu d'emploi et le lieu de recherche surtout en région...

il n'y a donc pas que l'aspect SDF, travail de nuit, décalé etc...

ce seraitr pas mal que Nogué précise ses chiffres...

Pour ce qui est des feignants

quand je suis rentré dans la bôîte au debut des années 70

(au salaire mensuel de 1.000 francs soit 150 euros ...(

c'était déjà le crédo des vieux...

"les jeunes tous des feignants"... rien ne change...

Modifié par Dom Le Trappeur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sans compter ceux qui veulent ou qui réfléchissent de partir...

On va dire que la direction ne motive pas non plus a rester, en terme d'evolution c'est de belles paroles a l'embauche...

attention aux conditions de départ si moins de 15 ans d'ancienneté;

il se peut qu'il faut racheter des cotisations retraites.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La grande différence entre avant et aujourd'hui c'est qu'avant on apprenait qu'il fallait travailler pour pouvoir consommer.

Aujourd'hui, on apprend aux gamins à consommer avant tout.

c 'est clair et surtout que l'on ne consommait pas lorsque l'on avait pas de quoi le faire....en clair peu ou pas de crédits pour les choses courantes et encore moins pour le superflu.....

va expliquer ça maintenant...tu passeras vraiment pour un homme de l'époque des cavernes...et pourtant .....cartonrouge

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La SNCF, qui vise 9.000 embauches en 2011, est inondée de candidatures spontanées. Problème : les postulants n'ont pas les qualifications techniques requises pour certains métiers et renoncent devant les exigences imposées par la continuité du service public.

Qu'en pense l'IFRAP ? :cool: :cool: :cool:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité necroshine

Qu'en pense l'IFRAP ? :cool: :cool: :cool:

Que la SNCF devrait embaucher des sans qualif a 600e par mois pour faire baisser les couts de fonctionnement...

J'ai bon ?????

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Témoignage

Reçu par e-mail d'un collègue ADC actif...

La SNCF recrute mais y a pas de candidats ou plutôt elle n'en veut pas. Pour exemple, un jeune en deuxième année de BTS que je connais a posé sa candidature. Bon a tous les tests (psycho et médicaux). Par ailleurs, très motivé, il espèrait bien pouvoir y rentrer. Refus de la psycho après entretien. Motif : Pas connu de situation suffisament stressante. S'ils n'embauchent que des jeunes qui on connu une situation stressante à 18 ans, pas étonnant qu'ils n'y arrivent pas. La prochaine fois que je propose la SNCF à un jeune, je lui demande de faire un saut en parachute du haut d'un pont avant de se présenter.

http://lci.tf1.fr/ec...as-6406279.html

Si vous avez un peu de temps, lisez les commentaires, ça vaut son pesant d'or !!!! ............ uniquement si vous avez le coeur solide !!!!

Affiche_recrutement_ADC_ET_de_PRG.pdf

Modifié par Dom Le Trappeur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Faudrait un peu se pencher sur les situations des autres entreprises avec salaires équivalents et contraintes similaires : si elles rencontrent les mêmes problèmes ou si on est là encore un cas à part.

La méthode est connue et bien des entreprises l'ont appliquée avant la sncf....

c 'est simple : on dit que l'on souhaite embaucher....donc on communique partout (média presse etc...)

on occupe un peu le personnel chargé de ces recrutements.......le temps passe et au final on a quasiment pas embauché une fois l'année écoulée......en attendant on aura fait de la com positive ici ou là, mais on aura surtout contenu la masse salariale, et fait patienter les syndicats....car il est urgent d'attendre pour embaucher.....

Bilan final on mettra en avant des résultats pour lesquels, on aura fait des provisions qui n'auront pas été utilisées et qui seront réinjectés....

sur 1000 ou 2000 postes, entre les traitements et les charges provisionnées ça peut ne pas être neutre....au niveau des résultats de la division RH.....

Il sera toujours assez tôt de recommencer l'an prochain.......

on appelle ça la gestion des ressources humaines potentielles, optimisée et rapportée à la situation conjoncturelle du moment ou du/des services potentiellement concernés....... c 'est rassurant en terme de communication à l'interne comme à l'externe.....mais ça reste au final de l'enfumage à petit feu.....

Certaines boites étaient spécialistes à une époque, de ce genre de politique, qui fait parler de l'entreprise à très peu de frais au final....

Toutes les drh du monde des grandes entreprises connaissent et appliquent cette méthode, y compris quand il n'y a vraiment pas de quoi embaucher (temps de crise d'un secteur par exemple)...mais être toujours présents faire parler de soit est néanmoins obligatoire pour tenter de maintenir un capital confiance....:blush:

Modifié par capelanbrest
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Personnellement cela fait plus 2 ans que je postule pour devenir commercial en gare. Je suis fleuriste, j'ai 23 ans avec 5 ans d'experience et autant dire que dans ce métier les heures décalées, travail les jours fériés, samedi et dimanche, la clientele désagréable, la vente, je connais...mais meme après des cv déposés dans les forums, après plusieurs candidatures sur le site de recrutement : TOUJOURS RIEN.

Il y a encore des jeunes qui veulent travailler mais on ne nous donne aucune chance!!!! Dans mon métier actuel il y a une précarité d'emploi pour cela je voudrai me fixé mais bon...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour ou bonsoir ayant travaillé une majeure partie de ma vie dans le privé c'est une réalité on ne trouve personne de jeunes pour un boulot dur et même si c'est bien payé ,pour ce qui est de la scnf c 'est bizarre mais a l'embauche et aux tests surtout il ne faut pas sortir qu'on aime le monde ferroviaire voire plus que l'on est passionné car la c'est retour a la case départ c'est étrange quand même qu'on refuse des jeunes passionnés de chemins de fer et qu'on donne leur chances a certains d’intégrer une école crl ou crml alors qu'ils n'ont aucune motivation

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tout a fait...

La SNCF a du mal a recruter mais elle est submergée de candidature.... Un peu contradictoire.... C'est donc bien que les gens veulent du boulot en ces temps difficile...

L'excuse du travail les week end, les jours féries ou en horaires décales qui fait fuir les gens!!! Les gens qui postulent ont quand même pris soins de lire les fiches métiers ( du moins la majorité)

quand aux conditions de travail ou au salaires, la SNCF c'est pas pire qu'ailleurs et même mieux que dans certains métiers... Beaucoup d'emplois ( et même la majorité...) offerts a des bacheliers sont sur la base du smic, beaucoup de secteur travaille le dimanche et les jours féries ou en horaires décales ( tourismes, restaurations, hôtellerie....)

de plus un bachelier sans expérience va avoir du mal a trouver du boulot... Avec a la base une formation rémunèree....

Des gens motives, ( jeunes et moins jeunes), qui cherchent du boulot et qui sont prêt a accepter les conditions de travail il y en as beaucoup... Et qui ont certainement le profil pour!!!! Et pourtant malgré les candidatures sur le site... Rien du tout...

Perso, j'ai 43 ans, de l'expérience dans des métiers de relations ( animation, formation...), un bac, et déjà vécu des situations stressantes qui plairaient au psy ( LOL), travailler les sdf et en horaires décalés j'ai l'habitude.... Et pourtant...!!!! Mais bon le soucis de l emploi ce n'est pas que a la SNCF....!!!! Dur dur le marche du travail...

Mais c'est vrai que lire que la SNCF a du mal a recruter... En as t elle vraiment la volonté? La est la question!!! Effet de com ou réalité? Je reste dubitatif!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tout a fait...

La SNCF a du mal a recruter mais elle est submergée de candidature.... Un peu contradictoire.... C'est donc bien que les gens veulent du boulot en ces temps difficile...

L'excuse du travail les week end, les jours féries ou en horaires décales qui fait fuir les gens!!! Les gens qui postulent ont quand même pris soins de lire les fiches métiers ( du moins la majorité)

quand aux conditions de travail ou au salaires, la SNCF c'est pas pire qu'ailleurs et même mieux que dans certains métiers... Beaucoup d'emplois ( et même la majorité...) offerts a des bacheliers sont sur la base du smic, beaucoup de secteur travaille le dimanche et les jours féries ou en horaires décales ( tourismes, restaurations, hôtellerie....)

de plus un bachelier sans expérience va avoir du mal a trouver du boulot... Avec a la base une formation rémunèree....

Des gens motives, ( jeunes et moins jeunes), qui cherchent du boulot et qui sont prêt a accepter les conditions de travail il y en as beaucoup... Et qui ont certainement le profil pour!!!! Et pourtant malgré les candidatures sur le site... Rien du tout...

Perso, j'ai 43 ans, de l'expérience dans des métiers de relations ( animation, formation...), un bac, et déjà vécu des situations stressantes qui plairaient au psy ( LOL), travailler les sdf et en horaires décalés j'ai l'habitude.... Et pourtant...!!!! Mais bon le soucis de l emploi ce n'est pas que a la SNCF....!!!! Dur dur le marche du travail...

Mais c'est vrai que lire que la SNCF a du mal a recruter... En as t elle vraiment la volonté? La est la question!!! Effet de com ou réalité? Je reste dubitatif!!!

Ne le soit pas....dans beaucoup de grosses boites entre le discours, (la com )et la réalité...c'est plus un fossé...c'est un océan qui les sépare......

J'ai connu ce phénomène dans les années 90 au moment de la guerre du golfe...les chiffres de la grande distribution étaient en berne voir en négatif de partout et pourtant on s'offrait des pages entières de recrutement dans l'Express, la pqr etc.....(internet n'était pas encore en vogue) car à défaut de faire du résultat ,il fallait selon la direction rester présent médiatiquement parlant.....et faute de d'offres, les grands médias faisaient des prix "alléchants" aux annonceurs....histoire de garder leurs rubriques "carrières" emplois attrayantes.....bref un cercle vicieux pas vraiment vertueux..... La situation a tout de même durée deux ans.....!

sans parler des employeurs qui recherchent des moutons à 5 pattes pas chers, quand l'offre est supérieure à la demande.....et là on est toujours en plein dedans....!

Dernier détail, une entreprise qui n'a pas une vision claire de son avenir.... son développement à 5/10 ans.....n' a aucune raison de se hâter à embaucher....sauf pour parer au plus préssé et à minima vital....! Dame SNCF n'est elle pas un peu, beaucoup dans ce cas de figure ?

Modifié par capelanbrest
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et voila que la presse locale/régionale met son grain de sel..

L'article est paru dans le télégramme est non signé et ne fait que reprendre l'article qui a initié ce trend...

http://www.letelegra...011-1285054.php

SNCF. Recrutements difficiles malgré l'afflux de candidatures

29 avril 2011

Réagir à cet article

Inondé de candidatures spontanées, le groupe SNCF, qui vise 9.000embauches en 2011, rencontre néanmoins des difficultés de recrutement.

«Nous avons reçu 88.600 candidatures spontanées lors du premier trimestre 2011, c'est deux fois plus qu'en 2010 sur la même période!», confiait, la semaine dernière, François Nogué, directeur des ressources humaines du groupe SNCF. Mais, malgré cet afflux de CV, le groupe SNCF peine à trouver son bonheur parmi ces candidats. Ainsi, sur un total de 9.000 embauches prévues en 2011, pour moitié dans la maison mère (transport de voyageurs) et pour moitié dans les filiales privées, 8.000postes sont encore à pourvoir», a précisé le DRH, pour qui cet objectif est «un véritable défi».

Forte concurrence entre entreprises

Plusieurs explications sont avancées par la direction, au premier rang desquelles «la technicité de beaucoup de métiers» dans la maintenance des voies et du matériel roulant, en plus des conducteurs et des responsables de la circulation. Dans ces filières, la SNCF recrute à tous les niveaux: Bac, Bac+2, licence professionnelle, ingénieurs. «Mais il y a une concurrence forte entre entreprises dans ces métiers techniques», note François Nogué. «Il y a aussi beaucoup de travail en extérieur pour l'entretien des voies, cela ne plaît pas à tout le monde», note le directeur des ressources humaines.

Contraintes spécifiques

Autre facteur décourageant pour nombre de candidats: les contraintes d'emplois du temps imposées par la nécessité d'assurer un service 365 jours par an parfois à des horaires décalés. Sans oublier que la moitié des 9.000 postes à pourvoir le sont en Ile-de-France. «Quand vous faites venir des jeunes à une présentation et que vous leur dites qu'il faut aussi travailler le week-end, certains jours fériés, commencer à 5h du matin, ou travailler une partie de la nuit, beaucoup ne reviennent pas», constate ainsi François Nogué. Pour Thierry Nier, de la CGT-cheminots, le niveau des salaires est aussi en cause. «Les jeunes diplômés veulent être payés à la hauteur de leur qualification», estime-t-il, tout en constatant lui aussi que «beaucoup de candidats découvrent, lors des premiers entretiens, que le service public, c'est sept jours sur sept et 365jours par an». Ces dernières années, le groupe SNCF est devenu un groupe de transport multimodal (rail/route), au sein duquel l'établissement public SNCF reste le principal maillon, mais pas celui qui grandit (ni en chiffre d'affaires, ni en effectif). Ainsi, en 2011, le solde des départs et des embauches dans la maison mère (155.000 cheminots environ) sera encore négatif, avec plus de 1.800 postes supprimés. Le groupe, lui, compte désormais plus de 235.000 personnes.

Par contre le petit dessin de Nono* qui est joint à l'article, est plus piquant.....nonmais

*Nono dessinateur au télégramme de Brest ....et de l'Ouest

nonmais

Question subsidiaire : comment fait on pour faire apparaitre directement une image prise dans un quotidien sur un site internet par exemple...je n'ai trouvé comme solution que de mettre l'adresse url mais je ne sais pas faire autrement.

On peut me répondre en MP pour ne pas surcharger inutilement le trend...

Modifié par capelanbrest
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.