Aller au contenu
Le Web des Cheminots

"Balade à TANGER"... Pôle éthique ou Police Politique ? Pathétique !


Messages recommandés

Pôle éthique ou Police Politique ? Pathétique !

Mais où va-t-on ?

Lu dans le n° 894 page 19

Septembre 2011 de la Tribune des Cheminots

( le mensuel de la Fédération des cheminots CGT)

""Après le code de déontologie, puis le code de l'Ethique,

la Direction de la SNCF se dote d'une "police pôle éthique".

Un service entier est dédié au respect de son code de l'éthique.

Les agents de ce département ont pour fonction (entre autres )

de récolter les délations de cheminots envers d'autres cheminots

et de mener des enquêtes

pour sanctionner les agents ne respectant pas ce code.

Dans cette "bible", vous pouvez trouver :

"le respect des règles de la concurrence".

Est-ce le code éthique du capitalisme ?

""

En avez-vous entendu parler ?

Modif du titre : ajout " Balade à TANGER"

Modifié par Dom Le Trappeur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les agents de ce département ont pour fonction (entre autres )

de récolter les délations de cheminots envers d'autres cheminots

et de mener des enquêtes

pour sanctionner les agents [...]

N'est-ce pas le boulot historique de la SUGE ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Certes la Suge enquêtait sur des affaires type vol, disparition colis etc...

Avec les remodelages liés à "l'insécurité" ses objectifs se sont modifiés...

mais là est-ce que la direction ne va pas plus loin ...

Sachant que tout est décliné depuis le haut vers le bas, il va donc y avoir des "correspondants" mis en place dans les établissements.

Quelle est l'information fournie aux cheminots et au moins à leurs représentants ?

ou s'agit-il d'une découverte dûe au hasard , ce qui serait quand même assez inquiétant sur l'état de l'entreprise et de la société française...?

Par ailleurs : Pas d'informations ?

Modifié par Dom Le Trappeur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas - tout simplement - le bon vieux "contrôle général" qui change de nom ???

(qui était surtout sur les affaires de pôt de vin, délits d'initié, trucage d'attribution de marchés, etc...)

Moi je les appellais les "boeuf carottes" ils riaient jaune (enfin orange) mdrmdr

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas - tout simplement - le bon vieux "contrôle général" qui change de nom ???

(qui était surtout sur les affaires de pôt de vin, délits d'initié, trucage d'attribution de marchés, etc...)

Moi je les appellais les "boeuf carottes" ils riaient jaune (enfin orange) mdrmdr

Un peu l'affaire Nadal, quoi...?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pôle éthique ou Police Politique ? Pathétique !

Mais où va-t-on ?

Lu dans le n° 894 page 19

Septembre 2011 de la Tribune des Cheminots

( le mensuel de la Fédération des cheminots CGT)

""Après le code de déontologie, puis le code de l'Ethique,

la Direction de la SNCF se dote d'une "police pôle éthique".

Un service entier est dédié au respect de son code de l'éthique.

Les agents de ce département ont pour fonction (entre autres )

de récolter les délations de cheminots envers d'autres cheminots

et de mener des enquêtes

pour sanctionner les agents ne respectant pas ce code.

Dans cette "bible", vous pouvez trouver :

"le respect des règles de la concurrence".

Est-ce le code éthique du capitalisme ?

""

En avez-vous entendu parler ?

Tu as mis en ligne un sujet sur le déraillement au pays basque d'un TGV , ces photos ressemblent étrangement à celles d'un site INTRANET de la SNCF , et qui par conséquence ne peuvent être mises en ligne qu'avec l'accord de la SNCF.

J'avais déjà trouvé celles du déraillement de Austerlitz qui sortaient du même site .

Que l'on ne mettent pas en ligne les documents tout le mondes est d'accord , mais peut on piller les sites INTRANET pour alimenter en photos Cheminots .net?

Dans le cas cité , tu les a recu par mail et tu es retraité , donc tu n'es pas censé savoir d'ou ça vient, mais l'auteur du mail, il les a sorti comment ? Et qu'est ce qu'il peut sortir d'autre?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu as mis en ligne un sujet sur le déraillement au pays basque d'un TGV , ces photos ressemblent étrangement à celles d'un site INTRANET de la SNCF , et qui par conséquence ne peuvent être mises en ligne qu'avec l'accord de la SNCF.

J'avais déjà trouvé celles du déraillement de Austerlitz qui sortaient du même site .

Que l'on ne mettent pas en ligne les documents tout le mondes est d'accord , mais peut on piller les sites INTRANET pour alimenter en photos Cheminots .net?

Dans le cas cité , tu les a recu par mail et tu es retraité , donc tu n'es pas censé savoir d'ou ça vient, mais l'auteur du mail, il les a sorti comment ? Et qu'est ce qu'il peut sortir d'autre?

Je ne savais pas qu'aprés les apeaux à canards, il existait aussi des apeaux à po po...

Bravo, Dom, tu as fait mouche,..... et tu viens de nous lever un exemplaire.

mdrmdrmdrmdrmdrmdrmdrmdr

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne savais pas qu'aprés les apeaux à canards, il existait aussi des apeaux à po po...

Bravo, Dom, tu as fait mouche,..... et tu viens de nous lever un exemplaire.

mdrmdrmdrmdrmdrmdrmdrmdr

Fabrice

Tu bosse pour une entreorise, ce n'est pas TOn entreprise .Ton patron est en droit d'exiger de la discretion sur ce qui si passe et surtout de ne pas sortir d'informations .

Je donne juste un avis prudent ,si cela peut eviter des emmerdes tant mieux !Si tu assume les risue fait tes affaires comme tu le sent .

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tiens du boulot pour le code d'éthi(ly)que ...

600 cadres x 500 euros la tablette à l'unité = 300.000 euros...

Pour le prix ils ont dû avoir une ristourne !

Sinon du 18 au 22...

4 nuits, 3 jours plein + 2x 1/2 journées

voyage avions, hébergements, restauration et petites sauteries, balades,...

A vu d'oeil du 1.000 euros l'unité...

Faites le compte ...

Y'a jamais d'sous dans les caisses...

Modifié par Dom Le Trappeur
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tiens du boulot pour le code d'éthi(ly)que ...

4 jours de séminaire à 600 participants comprenant, voyages en avions, location de taxis ou bus, repas, hébergement, location de salles, balades en calèche,.....grosso modo ça doit représenter au minimum 1 millions euros. Non ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

4 jours de séminaire à 600 participants comprenant, voyages en avions, location de taxis ou bus, repas, hébergement, location de salles, balades en calèche,.....grosso modo ça doit représenter au minimum 1 millions euros. Non ?

Tu dois pas être loin de la vérité...

J'ai la vue basse en ce moment...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

4 jours de séminaire à 600 participants comprenant, voyages en avions, location de taxis ou bus, repas, hébergement, location de salles, balades en calèche,.....grosso modo ça doit représenter au minimum 1 millions euros. Non ?

Euh !

avec ou sans la tablette ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Une décision qui tombe pil-poil...

Dénoncer un collègue sur le Net : la cour d’appel de Caen dit non

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Denoncer-un-collegue-sur-le-Net-la-cour-d-appel-de-Caen-dit-non_39382-1992525_actu.Htm

Peut-on dénoncer un collègue sur Internet ? La cour d’appel de Caen était saisie de la question. Elle vient de rendre sa décision concernant un dossier opposant la CFDT et le comité d’hygiène et de sécurité de Benoist-Girard (filiale hérouvillaise de Stryker) à la direction de cette entreprise. Et la cour d’appel confirme le jugement du tribunal de grande instance de Caen : la réponse est non.

De l’alerte à la dénonciation

À l’automne 2009, statuant en référé, le tribunal de Caen avait suspendu le « dispositif d’alerte professionnelle » mis en place dans la société. Basé sur Internet, ce type de dispositif a été institué en 2004 dans les entreprises américaines, en vue d’éviter les dérapages financiers. La procédure avait été étendue à leurs filiales étrangères.

Conçue d’abord pour la sphère financière, elle s’était élargie à la possibilité de dénoncer « tout comportement » d’un salarié.

Dispositif suspendu

La cour suspend la mise en œuvre du dispositif par l’intermédiaire du site internet Ethics Point sous astreinte de 300 € par jour et par salarié. La direction de Stryker a deux mois pour porter cette affaire en Cour de cassation.

L’an dernier, Stryker a cédé son usine d’Hérouville-Saint-Clair (240 personnes) au groupe Lisi, mais y conserve une unité développement d’une vingtaine de salariés. La société Benoist-Girard est spécialisée dans les prothèses de hanche.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un peu comme si la SNCF instituait un site interne où elle favoriserait la delation entre employés..!!! On en est pas là, tout de même ???

Encore du taf pour la partie Juridique.. et l'on veut faire fondre les cadres..mdrmdr mdrmdr

Fabrice

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

dans son discours de clôture pépy raconte une anecdote ; un garde de cap canaveral veut "envoyer un américain sur la lune", s'en suit une évocation des objectifs que les cheminots doivent se fixer . . . envoyer pépy sur la lune....?

les d e t sont chargés de faire un compte rendu de la rencontre avec leur mots...

dépenser tout cette argent pour ça !

Modifié par levdav
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

intro du discours de clôture de pépy....

pas de pépites..

Séminaire industriel 2011 de Tanger

Intervention finale du président

Mardi 20 septembre 2011

Voici venu le temps de la synthèse de notre séminaire.

Tanger, ce n’est ni le séminaire des branches, ni celui de tout le groupe. C’est celui de la famille ferroviaire de

SNCF.

Tanger est la suite des rencontres Demain SNCF que vous avez animées. Elles ont été très fécondes. Je

vous en remercie. Elles ont considérablement inspiré nos réflexions.

Après Tanger, j’attends que vous poursuiviez cette mission d’ambassadeurs pour répondre aux questions de

vos équipes sur le « où va l’entreprise », trois ans après Destination 2012.

Trois chapitres dans cette synthèse : Que voulons-nous ? Quel contexte pour réussir ? Quelles vont être nos

actions ?

*

* *

● J’avais résumé Destination 2012 en une phrase : construire « SNCF en grand ». Un chiffre avait retenu

votre attention : croître de 50%.

« SNCF en grand », c’est un impératif stratégique. Le monde des transports est déjà en pleine consolidation.

Nos clients ont besoin de l’ensemble des solutions de mobilité. Il nous faut donc les maîtriser. C’est vrai pour

les voyageurs, et c’est vrai pour les marchandises. Hier soir, cela sautait aux yeux sur le port de Tanger.

Pour les entreprises de transport, la taille compte. La DB l’a compris avant nous. Mais nous avons réagi. Fin

2012, avec une croissance du chiffre d’affaires de 40% par rapport à 2008, nous aurons fait l’essentiel du

chemin. Déjà, nous sommes devenus le 20ème groupe français, devant L’Oréal, Michelin ou Air France.

Cette croissance s’est largement appuyée sur une plus grande internationalisation de SNCF. La part

européenne et internationale de notre chiffre d’affaires est ainsi passée de 15% en 2008 à 22% aujourd’hui.

2

● Notre ambition était aussi de nous muscler, d’être plus rentable, plus robuste. Je voulais que chacune de

nos branches finance elle-même son développement et construise son avenir. Trop longtemps, nous n’avons

financé notre développement qu’avec la vente de nos actifs. Cela ne pouvait pas durer !

Notre rentabilité reste encore insuffisante. Le taux de marge opérationnelle sur chiffre d’affaires atteindra 8,4%

en 2011, et il nous manque encore 2 points de rentabilité. Deux raisons à cela : la crise évidemment, mais

aussi la dérive d’une partie de nos charges externes, à commencer par les péages TGV et l’énergie.

● Troisième ambition de Destination 2012 : nous émanciper, être reconnu comme une entreprise à part

entière.

Nous avons obtenu de vraies victoires : les trains d’équilibre du territoire, le schéma directeur fret, et, la plus

symbolique à mes yeux, la maintenance du réseau. Nous avons enfin réussi à être considérés comme une

entreprise qui doit être rémunérée pour ses prestations et son savoir faire. Plus de vente à perte !

*

● Les objectifs fixés il y a 3 ans – nous développer, être plus rentables, nous émanciper – restent aujourd’hui

les mêmes, en s’appuyant sur les succès déjà remportés. Pas de changement de stratégie.

Avec David Azema et Alain Picard, j’ai présenté au conseil d’administration notre plan d’affaires fondé sur une

croissance de notre chiffre d’affaires de 23% d’ici 2016 et sur un accroissement de notre rentabilité. Notre

marge opérationnelle passera ainsi de 8,4% à 10,3% en 2016, soit plus de 4 milliards d’euros. Dans le même

temps, nous poursuivrons notre assainissement financier : la dette sera ainsi réduite de 25%. Une forte

ambition dans un contexte européen où la crise est loin d’être finie !

La séquence d’hier après-midi l’a bien illustré : ce sont les activités européennes et internationales qui tireront

le plus le développement du groupe, mais tous nos métiers seront en croissance.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui il y était bien , pour la tablette je sais pas !

La tablette n'étais pas "offerte" mais a 135€ pour les 600 premiers !

Cette sortie hors frontières, durant 4 jours, à grand frais, ne sera donc pas critiquée par l'organisation syndicale sous entendue dans tes propos.

Dom' tout se perd koiquesse . Didier Le Reste "Au secours"

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...