Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Claustrophobie Métro & RER


Coulisse

Messages recommandés

Bonjour,

Je fais suite à une psychothérapie où ma psychologue me demande de me renseigner sur ma peur afin de l'affronter.

Je prends tous les jours le métro et le RER pour aller travailler et je peux passer plus de 2 heures à attendre un train avec des grandes fenêtres et sans trop de monde pour pouvoir y entrer. Je me place toujours devant pour écouter la radio de conducteur et prévoir un incident. Et je me dis qu'en cas d'accident grave, c'est toujours le premier wagon qui est évacué en premier (c'était le cas à la station d'Auber il y a 1 an quand une personne s'est donné la mort en sautant sur les rails).

Bref, toutes ces façons de faire me tue à petit feu et je veux me débarrasser de toutes ces peurs.

En effet, pour votre information, la claustrophobie n'est pas la peur d'un endroit mais la peur de ce qu'il pourrait se passer dans cet endroit. Aussi, dès que le train ralenti entre deux tunnels, je commence à paniquer, à étouffer ; mon cœur s'emballe et je fais une crise de panique.

Enfin, cela n'arrive pas dans les trains avec des grandes fenêtres car je sais que si je le veux et si je suis trop en danger, je pourrais sortir par la fenêtre. Je ne le ferai jamais car on peut mourir électrocuté mais le fait de savoir que j'ai une échappatoire me rassure. Sauf que je dois attendre parfois jusqu'à 2 heures pour avoir ce train qui est en voie de disparition en plus.

Aussi, j'aimerais savoir si dans les autres trains et pour les métros, ceux où je ne peux pas sortir par la fenêtre, y a-t-il une sécurité sur les portes pour pouvoir les ouvrir en cas de danger ? Je pense au malaise d'un conducteur, à un incendie par le feu ou par l'eau, à un tueur en série... Bref, mon imagination n'a pas de limite. Ou sinon, existe-t-il des cartes d’handicapé pour monter avec le conducteur ? Je l'ai déjà fait en cas de grève ou de problème grave. C'est ma seule solution avec tout le monde présent à ces moments là. Et je remercie ces gens pour leur aide sinon je n'aurais pas pu aller travailler.

Merci pour votre retour.

Christophe.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est une blague le coup de la carte d'handicapés pour monter avec le conducteur ? Il a vachement besoin de quelqu'un qui fait une crise de panique en cas de soucis,le coup de la première voiture de tête à être evacue n'est pas mal mais saches qu'en cas de choc frontal, c'est là qu'il y'a le plus de victime. TOn cas me rappelle quelque chose, ne serais tu pas venu,il y a quelques années déjà nous raconter les mêmes histoires.

Seule solution, ne pas prendre les trains ou les métros.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En version moins agressive, sinon... Oui, il y a une ouverture de secours aux portes. La carte handicapé n'est pas un passe droit pour monter en cabine, ça reste interdit et puni par la loi (pour le voyageur comme pour le conducteur).

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a évidemment des issues de secours dans un train: les portes.

Le cas échéant, on voit de plus en plus de vitres avec des marteaux à leurs côtés.

L'accès de la cabine est réservé au personnel de conduite, théoriquement même un contrôleur n'a rien à y faire.

Sortir par le fenêtre, pour évacuer un train, ne pose que rarement le problème du danger de l'électrocution. D'une manière générale, si on évite de s'approcher des câbles éventuellement sectionnés et que l'on saute pour éviter de faire le contact entre la caisse du véhicule et le sol, on ne risque pas grand chose...

En cas d'évacuation, les plus grands risques restent les autres circulations de train sur les voies adjaçentes, les mouvements de foules et les dangers liés à la fumée.

En France je ne sais pas, mais en Suisse tout le matériel roulant voyageurs est équipé du pontage du frein d'alarme. Si un voyageur tire le frein de secours, le mécanicien doit le ponter et sortir du tunnel avant de s'arrêter. 

De même, en cas d'incendie, on peut franchir les signaux fermés sur un ordre verbal de l'agent circulation, et au pire il reste l'article "absence d'ordre de rouler ou d'assentiment" qui précise bien que si le fait de rester sur place est plus dangereux que de bouger, il faut bouger quitte à franchir des signaux (R300.13, 3.3.3).

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

5 à 7 % de la population serait touchée par la claustrophobie sévère. Ramené à la charge d'un train, si tous montaient avec le conducteur (encore faudrait il que ce soit autorisé), ça ferait du monde dans la cabine.

Modifié par clemii
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je prends tous les jours le métro et le RER pour aller travailler et je peux passer plus de 2 heures à attendre un train

​Tu as essayé la voiture ? Parce que 2h en plus du temps de trajet, c'est largement faisable en voiture.

Moi-même j'ai renoncé aux transports franciliens pour le boulot : irrégularités permanentes, suppressions à la dernière minute, incidents divers, correspondances mal fichues, saturation des rames... et pourtant je ne suis pas claustro, ou du moins je n'ai aucun besoin de monter en cabine pour améliorer la situation.

Quand on bosse plus de 7h par jour, les transports en commun franciliens c'est la misère.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

pour éviter la claustrophobie

il reste la moto, mais sans casque c'est interdit -> donc retour du problème

donc plus que le vélo ou la marche.

 

plus sérieusement

un psy il n'est pas là pour trouver les causes (et donc tenter de supprimer l'origine) plutôt que de chercher un palliatif  ?

Modifié par cyclodocus
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Soigner le mal par le mal!!! j'ai soigné les miennes comme ça!!!!

J'avais peur de parler en public, j'ai fais en sorte de prendre des responsabilité et de devoir faire des discours! hi! hi! hi!

J'avais la phobie du vide, j'en n'ai fait mon premier métier en travaillant dans de l'accros et en faisant de l'escalade.

J'avais la phobie des avions, je me suis engagé dans les parachutistes.

J'avais la phobie de la vitesse, bon ça ce n'est pas passé ( sauf dans un seul domaine).

 

Si besoin est, fais toi accompagner par des gens qui connaissent et qui peuvent t'expliquer le milieu qui te déclenche cette phobie. Tu verras que tu ne risque rien de plus que quand tu es dans ton lit.

 

 

enfin, conseil peut être pas donné à tout le monde, mais dis toi que  la vie est belle.

Modifié par Rail cassé
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je fais suite à une psychothérapie où ma psychologue me demande de me renseigner sur ma peur afin de l'affronter.

Je prends tous les jours le métro et le RER pour aller travailler et je peux passer plus de 2 heures à attendre un train avec des grandes fenêtres et sans trop de monde pour pouvoir y entrer.

​Plus loin, tu dis que tu travaille, ton patron est patient si tu attend 2 heures un train qui te conviens,

. Je me place toujours devant pour écouter la radio de conducteur et prévoir un incident. ).

 

​Tu as bien de la chance de pouvoir prévoir un accident, même après plus de 30 ans de présence en cabine, je n'y arrive pas

Je pense au malaise d'un conducteur, à un incendie par le feu ou par l'eau, à un tueur en série...

 

​C'est vrai que tu risque drôlement quelque chose en cas de malaise du conducteur, c'est comme l'histoire du tueur en série, on en rencontre tous les jours.

 

 Bref, cette histoire ressemble plus à trouver une excuse pour pouvoir monter avec le conducteur qu'autre chose.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il faut connaitre ce "mal" pour pouvoir le comprendre. Et ce n'est pas en le dénigrant que tu pourras le comprendre, tu cherches trop à voir le pire, ADC01 ;)

Attendre 2h qu'un train pas trop chargé arrive, même avec un patron conciliant, au bout d'un moment ça use. Il est donc normal d'y chercher une solution.

Il ne faut pas chercher à expliquer une phobie, mais plutôt la combattre. Il y a plusieurs méthodes, celle des épreuves progressives est pas mal. Coulisse cherche avant tout à être rassuré, pas sûr que ce soit suffisant, mais si ça lui convient... Pourquoi pas.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Merci pour l'ensemble de vos réponses sauf celles de ADC01.

Avant de poster sur ce forum, je me suis renseigné et effectivement, il y a quelques temps, une autre personne avait posté plus ou moins la même idée. Je rassure le grincheux ADC01 que ce n'était pas moi et que votre réponse était également des plus virulentes ! Je pense que pour comprendre des gens comme moi, il faut le vivre. Alors, je vais vous raconter ce qu'il se passe. Quand surgit une panne d'électricité, que l'on se retrouve dans le noir, le train immobile et qu'il n'y a plus aucun son, je me mets à paniquer. Cela veut dire quoi ? J'ai l'impression que je suis seul au monde, que le train se referme sur moi, qu'il n'y a plus de relation avec l'extérieur ; je vois tout en noir, j'ai le cœur qui s'emballe et j'ai un besoin irréfragable de sortir. La panique monte, je tremble, j'ai chaud et généralement je me lève brusquement et je vais ouvrir la première fenêtre. J'essaie aussi d'appeler quelqu'un pour me rassurer avec mon portable si j'ai du réseau, sinon, ça double la panique. Dans ma tête, la première idée qui vient est "c'est sûr que l'on va rester ici des heures, et jamais je n'en sortirais vivant". C'est une pression énorme et heureusement que j'ai des horaires variables pour ne jamais arriver en retard au boulot !

Les solutions que j'ai trouvé sont de monter devant pour me rassurer. Je ne veux pas monter avec le conducteur à tout prix. Cela n'a aucun intérêt. Il n'est pas question de profiter de qui que ce soit ou de vandaliser les trains. Je laisse votre imagination de râleur faire son travail ! Je veux juste m'assurer qu'en cas de problème grave, je puisse évacuer le train donc ouvrir les portes ! Je n'ai pas dit que je le ferai, je ne suis pas stupide. J'ai dit que le fait de savoir que je peux le faire me rassure et évite tout ce que j'ai cité en haut. La preuve, sur le train du RER A avec les grandes fenêtres (le blanc qui siffle quand il arrive ne gare), je peux monter n'importe où et en cas de panne ou d'arrêt prolongé, je n'ai pas peur ! Et je n'ai jamais sauté par la fenêtre même si j'en suis capable. Le simple fait de savoir que c'est possible me rassure.

Aussi, pour conclure, merci pour vos commentaires, vous autres, non grincheux ! La vie est effectivement belle et je me bats chaque jour pour essayer de monter dans des trains sans grandes fenêtres et/ou au milieu du train mais cela prend du temps ! Et surtout, je tiens à préciser que tous ces problèmes que je ressens, personne n'en a jamais eu vent car même si je suis à un doigt de tomber dans les pommes, je résiste toujours et je reste "normal" pour ne pas faire peur aux autres usagers. C'est vraiment un combat personnel et intérieur. Je ne veux pas perturber encore plus le trafic à cause de mes problèmes...

 

Christophe.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui, tu as raison !
 Je ne contrôle pas ma respiration à ce moment là !
Je dirais que je respire rapidement, trop rapidement. Et tous les exercices de médiation / respiration que j'ai appris ne m'aident pas car pris de panique, je ne pense même pas à les utiliser ! C'est vraiment difficile à expliquer.

Mais je pense que c'est une des clefs ! La respiration. C'est la vie !

Merci !

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

Il y a évidemment des issues de secours dans un train: les portes.

Le cas échéant, on voit de plus en plus de vitres avec des marteaux à leurs côtés.

L'accès de la cabine est réservé au personnel de conduite, théoriquement même un contrôleur n'a rien à y faire.

Sortir par le fenêtre, pour évacuer un train, ne pose que rarement le problème du danger de l'électrocution. D'une manière générale, si on évite de s'approcher des câbles éventuellement sectionnés et que l'on saute pour éviter de faire le contact entre la caisse du véhicule et le sol, on ne risque pas grand chose...

En cas d'évacuation, les plus grands risques restent les autres circulations de train sur les voies adjaçentes, les mouvements de foules et les dangers liés à la fumée.

En France je ne sais pas, mais en Suisse tout le matériel roulant voyageurs est équipé du pontage du frein d'alarme. Si un voyageur tire le frein de secours, le mécanicien doit le ponter et sortir du tunnel avant de s'arrêter. 

De même, en cas d'incendie, on peut franchir les signaux fermés sur un ordre verbal de l'agent circulation, et au pire il reste l'article "absence d'ordre de rouler ou d'assentiment" qui précise bien que si le fait de rester sur place est plus dangereux que de bouger, il faut bouger quitte à franchir des signaux (R300.13, 3.3.3).

 

​Tu sais, concevoir un train prend des années et des années et on n epart pas d'une feuille blanche à chaque fois...

Grosso modo, tu en es à plus de 200 ans de conception  de matériels ferroviaires, donc l'ensemble des acteurs du ferroviaire sait ce qui doit être fait en permanence...

Je t'assure que tu peux leur faire confiance...

​Tu as essayé la voiture ? Parce que 2h en plus du temps de trajet, c'est largement faisable en voiture.

Moi-même j'ai renoncé aux transports franciliens pour le boulot : irrégularités permanentes, suppressions à la dernière minute, incidents divers, correspondances mal fichues, saturation des rames... et pourtant je ne suis pas claustro, ou du moins je n'ai aucun besoin de monter en cabine pour améliorer la situation.

Quand on bosse plus de 7h par jour, les transports en commun franciliens c'est la misère.

Là aussi, je vois bien tes valeurs de vie... A la RATP et à la SNCF, c'est sur qu'on ne passe que 7h par jour dans les transports pour que des gens comme toi puisse les dénigrer en permanence...

 

Coulisse, j'ai un fils qui a été pris en charge psychologiquement pendant plusieurs années, avec internement en clinique spécialisée...

Une phobie n'est pas qu'une conséquence d'un malaise respiratoire, même si le point de départ immédiat de ce malaise peut en relever...

Pour moi, il conviendrait déjà que tu en parles ​avec un médecin pour te faire prendre en charge...

Parler de ce malaise, ce sera quelque chose que tu pourras faire lorsque tu te seras stabilisé de nouveau, ou, à la limite, en parler pourra t'aider en plus d'une prise en charge médicale...

Sinon, pour en revenir à mon fils, oui, tu peux te leurrer en prenant la voiture, le car, l'hélico, ETC... Mais tu ne régleras pas TON problème à ce moment, et, il y aura une occasion un jour ou l'autre où il te sautera de nouveau dessus...

Mon fils, lui, n'arrivait même plus à sortir de sa chambre, monter en voiture...

Il va mieux, a repris des études, même si elles ne se déroulent pas au même rythme que pour les autres personnes...

Pour en revenir à ton problème, il faut que tu réfléchisses au nombre de trains qui roulent et arrivent à l'heure tout les jours de la semaine, de l'année, des années...

Oui, il arrive des accidents, mais il peut en arriver partout et tout le temps...

Reprenons les "risques" que tu as relevé...

Electrocution... Tu sais, je bosse depuis 34 ans dans des armoires électriques fonctionnant jusque 5 000V... Des électrisations, des étincelles, j'en ai fait, j'en ai vu...

Tiens, au fait, électrisation, ça veut dire que j'ai pris des coups de bourre... Electrocution, ça veut dire que l'électrisation est si forte qu'il y a mort de la victime... Je te rassure tout  de suite, je ne meurs pas tout les jours...

Donc, le problème électrique est bien pris en compte et tu ne risques pas plus de chose avec l'électricité en ferroviaire que de respirer...

Tiens, un dernier truc dans ce domaine... Un câble électrique coupé ou rompu fait rarement des étincelles comme au cinéma... Et c'est très rare même qu'il y ait du courant dedans vue la vitesse de coupure des appareils de protection modernes. Ce n'est pas pour ça qu'il n'y aura jamais de danger et qu'on peut toucher un câble  rompu sans danger...

Du même ordre, une voiture en flamme n'explose que très très rarement ailleurs qu'au cinéma ou à la télé...

Pour ce qui est des circulations sur les voies adjacentes, ne crois-tu pas que tout est bloqué immédiatement après le moindre incident? Si tu lis un peu ce forum, tu vas t'apercevoir très vite qu'on ne joue pas avec la sécurité...

Pour te répondre au sujet du feu, je peux te jurer que tout est mis en oeuvre pour qu'un départ de feu ne prenne pas de grandes dimensions, depuis la conception des matériels et infrastructures jusqu'aux gestes et attitudes du personnel...

Pour en finir, je te redis ce que je t'ai dit au départ...

Tu devrais en parler à un médecin pour une prise en charge professionnelle...

Puis, un petit truc... N'en veux pas trop à ADC... Il est conducteur et ne se verrait pas forcément être "volontaire" pour encadrer des gens en mal être en plus de se focaliser sur la conduite du train, ce qui nécessite toute l'attention du monde...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Là aussi, je vois bien tes valeurs de vie... A la RATP et à la SNCF, c'est sur qu'on ne passe que 7h par jour dans les transports pour que des gens comme toi puisse les dénigrer en permanence...

Là où tu vois un dénigrement, d'autres y verront des réalités quotidiennes. C'est du vécu, malheureusement. J'aurais rêvé d'un service de transports urbains qui fonctionne bien, comme beaucoup d'usagers. Pour ma part j'ai la chance de pouvoir m'organiser autrement, donc je le fais. En faisant ça, je rends aussi service aux transport urbain, puisque mon absence diminue la saturation de ces transports aux heures de pointe, à multiplier par tous ceux qui font de même. C'est une sorte d'autorégulation pour repousser un peu le moment où tout sera bloqué. Et le jour où miraculeusement tout va s'arranger, je reviendrai remplir et rentabiliser ces transports.

Et quand je conseille à notre ami coulisse de faire de même, ça va aussi dans le bon sens, tant pour lui éviter des souffrances que pour éviter un éventuel malaise qui impacterait tout le trafic de la ligne, donc les autres usagers. Je crois que le STIF ne souffre pas d'un manque de fréquentation de ses transports (ou alors j'ai mal compris), mais d'un manque d'investissement continu et anticipé 20 ans en amont de chaque époque. En déconseillant à certaines personnes de prendre les transports franciliens en ce moment, je ne vais pas entraîner la faillite du STIF, ni amener au licenciement de personnels, puisque ça va dans le sens de la désaturation et d'une économie pour les contribuables (les titres de transport franciliens, en particulier les abonnements, sont très largement subventionnés, et coutent aux contribuables, ce qui est normal pour un service public).

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité technicentre

Quelle belle rhétorique...

Tu as toutes les solutions, décidément...

Moi, je rêve d'un monde où de telles personnes que toi ne serait même pas des cauchemars...

Tu rêves de transports publics qui fonctionnent bien alors que tu passes tant de temps à les dénigrer, comme ça, sans même plus t'en rendre compte...

Sûr que des transports publics franciliens saturés iront mieux avec toutes les routes encombrées et le problème de pollutions est juste une vue de l'esprit, enfin pour ton esprit, puisque seul toi en a un...

Plutôt que de déconseiller le RER à Coulisse, tu devrais peut-être lui proposer un certain eugénisme qui règlerait tant de TES problèmes personnels...

Tu fais preuve de tant d'humanité que tu en fais peur...

Ne peux-tu pas comprendre que ton trollisme à outrance est détestable?

Quand à TES réalités quotidiennes, ne vois-tu pas aussi une foultitude d'usagers autour de toi (tu sais, ce qui peut s'appeler "LES AUTRES") qui utilise quotidiennement les transports publics, eux, choses si mal faites que tu dis toi même que tu ne les utilises, donc les connait pas depuis plus de 20 ans?

Je te plains, un peu, tu dois être bien seul dans ta si petite tour d'ivoire...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sûr que des transports publics franciliens saturés iront mieux avec toutes les routes encombrées et le problème de pollutions est juste une vue de l'esprit, enfin pour ton esprit, puisque seul toi en a un...

http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/01/14/l-air-du-metro-pollue-lui-aussi_4347287_3244.html

On retrouve dans le métro les mêmes polluants que dans l’air extérieur, à l’exception de l’ozone. Certes il y a moins qu’à l’extérieur d’oxyde d’azote, ce gaz issu notamment du trafic automobile. Mais les concentrations en particules fines PM10 (particules de diamètre inférieur à 10 microns) y sont sensiblement plus importantes. En journée, la présence de ces particules peut atteindre sur le quai du métro jusqu’à 200 microgrammes par mètre cube et même jusqu’à plus de 500 sur le quai du RER.  Bien au-delà donc de la norme de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) fixée - pour l'air extérieur - à 50 microgrammes par mètre cube.

FROTTEMENTS AU FREINAGE

Ces polluants proviennent de l’air extérieur qui s’engouffre dans les stations par les portes et les bouches d’aération, mais surtout de l’activité ferroviaire elle-même. Le freinage des rames en particulier donne lieu à des frottements intenses, d’autant plus que le train est chargé en voyageurs. L'usure des rails et du ballast accentue le phénomène. « La densité du trafic des rames a aussi un impact important sur la concentration en particules. Car plus il y a de trains circulant dans la station, plus les émissions de particules sont importantes, souligne Pascal Lepetit du syndicat Sud RATP rappelant que le passage des rames est de plus en plus resserré.

L'article date un peu, en 2015 les pics de pollution en particules fines dans certaines stations de métro et de RER ont encore augmenté.

Inciter la population a préférer le métro et le RER sans les prévenir des risques.... Je t'en laisse la responsabilité.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour toutes vos réponses, en tout cas !

Pas la peine de vous enguirlander à cause de moi. De toutes façons, le débat est stérile puisque je ne peux pas prendre d'autres moyens de transport !

Mon seul espoir, c'est de combattre moi-même mes démons intérieurs et de rendre les transports plus vivable pour tout le monde. Si chacun y mettait de son grain de sel, je suis sûr que a irait bien ! Ce n'est pas la faute des transports, de la RATP, de la SNCF... C'est le reflet de notre société moderne ! Ni plus, ni moins ! Nous sommes devenus ces français irritables et violents (la preuve plus haut sur ce forum) !

La remise en question doit se faire à la porte de chaque maison et pas dans le train !

Bref, je vous laisse méditer sur cela, dans le calme, la compréhension et la bienveillance !

Encore merci :)

Bonne soirée.

Christophe.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.