Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Routiers en grève à partir du 16 mai 2016


Invité JLChauvin

Messages recommandés

Invité JLChauvin

http://www.cestlagreve.fr/greve/routiers-mai-2016/

http://fotransportsdk.canalblog.com/archives/2016/05/05/33765896.html

http://www.sudsolidairesroute.com/

Ils ne se "tâtent" plus, les routiers, ils y vont, eux...

Et pendant ce temps là, les cheminots des SNCF en sont encore à se regarder le nombril en cherchant quelle "stratégie" à adopter! Qu'ils se rassurent, si la loi passe ils apprendrons à bosser comme les routiers ou comme leurs collègues cheminots des EF "privées".

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures , JLChauvin a déclaré:

http://www.cestlagreve.fr/greve/routiers-mai-2016/

http://fotransportsdk.canalblog.com/archives/2016/05/05/33765896.html

http://www.sudsolidairesroute.com/

Ils ne se "tâtent" plus, les routiers, ils y vont, eux...

Et pendant ce temps là, les cheminots des SNCF en sont encore à se regarder le nombril en cherchant quelle "stratégie" à adopter! Qu'ils se rassurent, si la loi passe ils apprendrons à bosser comme les routiers ou comme leurs collègues cheminots des EF "privées".

Et bien sur pas un mot dans les médias nationaux......régionaux ou locaux.

Si gréve reconductible, il y a vraiment, ça risque bien de chier des bulles....parceque les routiers en grêve en terme d'impact au quotidien euh comment dire.....c 'est pas rien.

Plus rien à bouffer dans les super marchés, peu de marchandises pour assurer les fameuses promos d'avant été, les patrons comme les consomateurs vont pas aimer....déja que y a pas vraiment de pont en mai cette année ce qui entraine déja du manque à gagner pour les hypers  et autres temples de la consomation....faudra vite se mettre autour de la table....

Affaire à suivre....

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu as vu beaucoup de cas où les médias nationaux ont annoncé des grèves si longtemps en avance ? 2 jours avant, et encore... C'est un préavis. On ne sait jamais, les négociations peuvent encore faire bouger les choses. Nous sommes si doués pour négocier pacifiquement dans notre pays...

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 8 minutes, Gom a déclaré:

Tu as vu beaucoup de cas où les médias nationaux ont annoncé des grèves si longtemps en avance ? 2 jours avant, et encore... C'est un préavis. On ne sait jamais, les négociations peuvent encore faire bouger les choses. Nous sommes si doués pour négocier pacifiquement dans notre pays...

Pas beaucoup certes mais quelques uns....

Alors oui j'aurai dû plutôt parler de préavis, puisque la veille du jour J ça n'est encore qu'un préavis.... :)

Pourtant ça fuite toujours quelques part et lorsque les fuites commencent à être concomitentes....

mais là aussi ça peut être de l'intox....et depuis que les véritables RG ont été dissouts difficile d'avoir des info fiables...qui ne soit ni de la propagande, ni de la désinformation.

 

Et comme tu le dis vu la forte capacité à négocier pacifiquement dans notre pays, la toute autant capacité à ne se bouger le cul qu'en dernier extrême ressort.....il est urgent de donner du temps au temps.... ;) 

 

mais bon là on part en HS, alors revenons à cette "possible éventuelle" grêve des routiers le 16/05 :)

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 5 heures , JLChauvin a déclaré:

Ils ne se "tâtent" plus, les routiers, ils y vont, eux...

Ouais, CGT, FO, SUD... combien de divisions (d'adhérents, de militants) chez les routiers ?

L'organisation largement majoritaire chez les routiers c'est la CFDT, du moins pour les salariés. Car la plupart des conducteurs routiers sont des entrepreneurs !  A moins que le MEDEF veuille lancer ses troupes (via la FNTR) contre la loi travail. Pourquoi pas, finalement ? J'ai entendu dire certaines dispositions n'allaient pas assez loin et que d'autres étaient inacceptables.

Bon, je vais peut-être quand même faire quelques provisions de sucre, d'huile, de pâtes, de riz et de lait en poudre. Mais du coup, si beaucoup de monde fait comme moi, du sucre, de l'huile, des pâtes, du riz et du lait en poudre, il n'y en aura plus sur les étals des magasins. Cela me rappelle, feu mes parents qui avaient connu la guerre (ladite "seconde") et mai 1968 (je n'avais que 11 ans) et s'étaient jurés de ne plus jamais vivre de telles difficultés d'approvisionnement ! A la maison, il y avait ainsi toujours des boîtes de sucre d'avance, quelques litres d'huile, des pâtes, du riz et du lait en poudre en quantité.

 

 

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Arf, a l'epoque ou j'étais dans le transport routier.... il y a eu la "reforme des retraites" ---> 2005 je crois??? 
Bref on faisait pas grêve. J'ai demandé a mon patron pourquoi...
Il se trouve que quand les routiers ont menacé de tout bloquer, la négociation à été très vite!!! L'age de départ et les modalités n'ont pas bougé, et le "manque a gagner" à été compensé par les cotisations PATRONALES en hausse.

Pour simple exemple en rentrant a la SNCF j'ai "perdu" 2 ans de retraite (au minimum), mais il est vrai que peu de monde parle du transport routier... etrange?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 28 minutes, STUN a déclaré:

L'âge de départ et les modalités n'ont pas bougé, et le "manque a gagner" à été compensé par les cotisations PATRONALES en hausse.

Il s'agit d'un dispositif dit de "congé de fin d'activité", dont la création remonte à 1996. Il a été ajusté depuis à plusieurs reprises pour se caler avec les réformes du régime général de retraite et dégager le financement nécessaire. Le transport routier ayant le vent en poupe, il est vrai que c'est plus facile.

Les salariés financent une partie. Le reste, les employeurs et... l'Etat (bien qu'on n'entende jamais parler).

Le dispositif complet est ici : http://www.cfdttransportdefonds.org/attachments/article/96/Guide_du_CFA.pdf

A noter,  l'emploi d'un conducteur routier prenant un congé d'activité doit être compensé par l'embauche d'un autre conducteur. Un moyen de conserver les effectifs cotisants.

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures , PLANONYME a déclaré:

t mai 1968 (je n'avais que 11 ans) et s'étaient jurés de ne plus jamais vivre de telles difficultés d'approvisionnement ! A la maison, il y avait ainsi toujours des boîtes de sucre d'avance, quelques litres d'huile, des pâtes, du riz et du lait en poudre en quantité.

 

 

en 68 c'est surtout le tabac qui manquait le plus en ville..la seita était aussi en gréve...plus moyen d'approvisionner les autres grevistes

Modifié par jackv
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 6 heures , PLANONYME a déclaré:

Ouais, CGT, FO, SUD... combien de divisions (d'adhérents, de militants) chez les routiers ?

L'organisation largement majoritaire chez les routiers c'est la CFDT, du moins pour les salariés. Car la plupart des conducteurs routiers sont des entrepreneurs !  A moins que le MEDEF veuille lancer ses troupes (via la FNTR) contre la loi travail. Pourquoi pas, finalement ? J'ai entendu dire certaines dispositions n'allaient pas assez loin et que d'autres étaient inacceptables.

Bon, je vais peut-être quand même faire quelques provisions de sucre, d'huile, de pâtes, de riz et de lait en poudre. Mais du coup, si beaucoup de monde fait comme moi, du sucre, de l'huile, des pâtes, du riz et du lait en poudre, il n'y en aura plus sur les étals des magasins. Cela me rappelle, feu mes parents qui avaient connu la guerre (ladite "seconde") et mai 1968 (je n'avais que 11 ans) et s'étaient jurés de ne plus jamais vivre de telles difficultés d'approvisionnement ! A la maison, il y avait ainsi toujours des boîtes de sucre d'avance, quelques litres d'huile, des pâtes, du riz et du lait en poudre en quantité.

 

 

On pourra bienr raconter ce que l'on veut de nos jours, je ne parle pas d'il ya 50 ans, si les routiers se mettaient en gréve FNTR compris, je pense que le rapport de force serait beaucoup plus dangereux pour le gouvernement.....et c 'est bien là ou les choses ont changé en 50/60 ans.

la gréve des trains autrefois ça foutait le pays par terre....auujourd'hui l'impact économique est moindre, hormis pour les banlieusards franciliens, et encore je trouve que c 'est moins prégnant qu'il ya 30/40 ans...

De nos jours, j'ai l'intime conviction qu'une grêve des transporteurs routiers foutttait le pays par terre en deux  temps 3 mouvements le temps que les rayons se vident...

Surtout que contrairement à il ya 50 ans, tout est dans nos sociétés à flux tendu....

l'idéal bien sur serait que trains et camions soient en grêve, mais ça, s 'appelle grêve générale et ça n'est visiblement pas le shéma sur lequel s'oriente les partenaires sociaux....et autres corps intermédiaires.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjours, je partage ton avis @capelembrest,  et c'est, il me semble,  ici que nos syndicats cheminots se trompe lourdement, c'est que le chemin de fer a l'arrêt, ne fout plus le pays par terre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bin oui d où l intérêt d un mouvement le plus large possible au-delà des querelles de chapelles et des discours habituels qui rassemblent bien peu au dela des habituels militants

Modifié par jackv
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 12 heures , PLANONYME a déclaré:

Ouais, CGT, FO, SUD... combien de divisions (d'adhérents, de militants) chez les routiers ?

L'organisation largement majoritaire chez les routiers c'est la CFDT, du moins pour les salariés. Car la plupart des conducteurs routiers sont des entrepreneurs !  A moins que le MEDEF veuille lancer ses troupes (via la FNTR) contre la loi travail. Pourquoi pas, finalement ? J'ai entendu dire certaines dispositions n'allaient pas assez loin et que d'autres étaient inacceptables.

Bon, je vais peut-être quand même faire quelques provisions de sucre, d'huile, de pâtes, de riz et de lait en poudre. Mais du coup, si beaucoup de monde fait comme moi, du sucre, de l'huile, des pâtes, du riz et du lait en poudre, il n'y en aura plus sur les étals des magasins. Cela me rappelle, feu mes parents qui avaient connu la guerre (ladite "seconde") et mai 1968 (je n'avais que 11 ans) et s'étaient jurés de ne plus jamais vivre de telles difficultés d'approvisionnement ! A la maison, il y avait ainsi toujours des boîtes de sucre d'avance, quelques litres d'huile, des pâtes, du riz et du lait en poudre en quantité.

 

 

A l'époque, le sucre était même rationné dans les supermarchés. Un employé du magasin surveillait les clients, ... un kilo par personne. La caissière filtrait aussi ...

Les parents aussi faisaient des réserves de boites de conserve, de café, de sucre, ... enfin de tout !

Mai 68 ..., c'était la guerre !

Enfin, ... une bonne époque tout de même que j'aimerai revivre !

  heureux%20(50).gif

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 5 heures , capelanbrest a déclaré:

si les routiers se mettaient en gréve FNTR compris, je pense que le rapport de force serait beaucoup plus dangereux pour le gouvernement...

Ce qui impliquerait alors que les entreprises de transport (car la FNTR c'est essentiellement des propriétaires de camion, locataires parfois) aient les mêmes intérêts et tout au moins à un instant T les mêmes revendications que les salariés. Régulièrement la FNTR essaye effectivement d'embarquer les conducteurs salariés dans ses conflits avec les pouvoirs publics. La dernière fois en date : l'écotaxe.

 

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

et une des premières assez importante pendant que Fifi était ministre  02/1984....... En février, une grève des douaniers provoque la colère de transporteurs routiers bloqués à l'entrée du tunnel du Mont-Blanc. Leurs syndicats, la Fédération National des Transports Routiers et l'UNOSTRA, demandent alors à leurs adhérents de bloquer les routes. Le blocus s'organise et un immense barrage s'étend, pratiquement  sans interruption, de Chamonix jusqu'à Fontainebleau.

http://marmitevingtieme.canalblog.com/archives/2014/07/10/30227725.html

 

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 22 minutes, Rail cassé a déclaré:

m'en rappel,  c'était un beau bordel!

oui et au final..... :

Citation

Par ailleurs, ces derniers craignent le bras de fer avec le gouvernement. La FNTR et l'UNOSTRA demandent alors à leurs adhérents de lever les barrages et de libérer les routes. Après 9 jours d'un blocus généralisé à tout le pays, ils reprennent leurs activités mais n'ont pratiquement rien obtenu de ce qu'ils demandaient. 

:Smiley_27::Smiley_27:

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 semaines plus tard...

on en est ou avec la gréve des routiers c'est dejà fini..?????

" Ils ne se "tâtent" plus, les routiers, ils y vont, eux... " mais pas trop longtemps tout de même :Smiley_32:

  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Info du journal Le Monde, à lire ici :

Citation

Le mouvement lancé par la CGT et FO semble à l’arrêt depuis les assurances apportées par le gouvernement sur le calcul des heures supplémentaires pour les routiers. FO, qui avait suspendu vendredi les actions de blocage, décidera en fin de semaine d’une éventuelle reprise de la grève au moment de l’Euro de football (10 juin-10 juillet) ...

http://www.lemonde.fr/economie/article/2016/05/24/sncf-edf-raffineries-les-mobilisations-contre-le-projet-de-loi-travail-a-venir_4925726_3234.html

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 26 minutes, jackv a déclaré:

on en est ou avec la gréve des routiers c'est dejà fini..?????

" Ils ne se "tâtent" plus, les routiers, ils y vont, eux... " mais pas trop longtemps tout de même :Smiley_32:

Force est de constater qu'il n'y pas de grève des routiers ! Au contraire, ils se démènent pour augmenter les rotations afin de livrer le carburant aux stations-service en rupture de stock. Cette pénurie de carburant n'est d'ailleurs pas vraiment due à une grève dans les raffineries mais à des blocages empêchant les camions citerne de venir y prendre leur cargaison. Blocages à quelques dizaines de travailleurs pas forcément identifiés. Ce qui pour moi n'enlève rien à leurs convictions (dans le syndicalisme, c'est ceux qui font qui ont raison) mais à ne pas confondre avec la grève d'un secteur professionnel.

Au fait, ça justifierait sans doute un sujet à part, mais comment ça se passe pour le carburant dont la SNCF a besoin ? Je connais fort mal le sujet. Je sais que le réseau à ses propres stations et que ce service relève d'ailleurs des facilités essentielles à accorder à toutes les entreprises ferroviaires. Mais pour livrer ce carburant ferroviaire (de composition spéciale ?), ça vient d'où, comment ? Là-aussi, il y a de stocks stratégiques ?

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 11 minutes, PLANONYME a déclaré:

Force est de constater qu'il n'y pas de grève des routiers ! Au contraire, ils se démènent pour augmenter les rotations afin de livrer le carburant aux stations-service en rupture de stock. Cette pénurie de carburant n'est d'ailleurs pas vraiment due à une grève dans les raffineries mais à des blocages empêchant les camions citerne de venir y prendre leur cargaison. Blocages à quelques dizaines de travailleurs pas forcément identifiés. Ce qui pour moi n'enlève rien à leurs convictions (dans le syndicalisme, c'est ceux qui font qui ont raison) mais à ne pas confondre avec la grève d'un secteur professionnel.

Au fait, ça justifierait sans doute un sujet à part, mais comment ça se passe pour le carburant dont la SNCF a besoin ? Je connais fort mal le sujet. Je sais que le réseau à ses propres stations et que ce service relève d'ailleurs des facilités essentielles à accorder à toutes les entreprises ferroviaires. Mais pour livrer ce carburant ferroviaire (de composition spéciale ?), ça vient d'où, comment ? Là-aussi, il y a de stocks stratégiques ?

 

 

jusque la fin du siecle dernier c'était des citernes acheminées par train comme les toupies de sable pour sabliéres.... elles venaient directement des raffineries car jusque dans les années 80 le gaz oil pour la SNCF était différent ,moins sensible au gel que celui de tout le monde..mais maintenant ???

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 42 minutes, jackv a déclaré:

jusque la fin du siecle dernier c'était des citernes acheminées par train comme les toupies de sable pour sabliéres.... elles venaient directement des raffineries car jusque dans les années 80 le gaz oil pour la SNCF était différent ,moins sensible au gel que celui de tout le monde..mais maintenant ???

Bonjour jackv,

"... d'un seul coup, j'ai l'impression d'avoir pris un siècle sur la tête ... Ne recommence pas, mon coeur va pas tenir ! ...".

Même pour le ravitaillement des cuves pour les gares possédant un engin de manoeuvre (Y7000, Y8000), c'était un wagon citerne SNCF qui ravitaillait ces cuves.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

pas mal de sites ont fermé.. par chez moi, Savenay, la Basse Indre, La Rochelle, en rapport probablement avec la fonte ( là aussi, là encore...) des régiments et des multiples fermetures de casernes...

L'armée de l' Air doit encore utiliser cette logistique, il y avait un reportage qui trainait sur le Net, concernant la livraison d'une rame à Mont de Marsan, ou Cazaux...

..sans doute les mouvements sociaux dans le secteur de la distribution petrolière ont provoqué la recherche de solutions alternatives...

Fabrice

Modifié par Fabr
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...