Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Arrêt en pleine voie


Messages recommandés

Bonsoir, je ne sais pas si ce post est bien dans le groupe approprié mais je me lance: j'aimerais savoir si un conducteur était autorisé a arrêter son train en pleine voie pour laisser sortir un collègue (conducteur, cheminot?) pour qu'il rentre chez lui. Cela arrive fréquemment sur ma ligne le soir. Merci de votre attention et si jamais je n'hésiterait pas a poster ailleurs. Bonne soirée a tous

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'arrêt de service pour récupérer et déposer un agent (conducteur, contrôleur, agent Infra, etc...) existe mais il doit être prévu ou ordonné dans des conditions très précises. Cela conditionne aussi le mode de reprise de marche (remise en route du train).

  • J'adore 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 1 minute, BUDD a dit :

L'arrêt de service pour récupérer et déposer un agent (conducteur, contrôleur, agent Infra, etc...) existe mais il doit être prévu ou ordonné dans des conditions très précises. Cela conditionne aussi le mode de reprise de marche (remise en route du train).

Cela reste exceptionnel? Ou il peut être répété a plusieurs reprise?

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Exceptionnel non mais cela doit être réservé aux raisons de service. Il peut être répété mais en général on évite d'en faire trop à la suite.

Un exemple, suite à service perturbé sur Paris - Bordeaux, il m'a été demandé un jour de déposer un conducteur à Poitiers alors que mon train n'avait pas d'arrêt afin qu'il puisse rapatrier du matériel vide. Ce collègue a été commandé pour être présent en cabine afin de ne pas être obligé d'ouvrir les portes d'accès voyageurs pour éviter tout désagrément (descente inopinée par exemple).

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 7 minutes, BUDD a dit :

Exceptionnel non mais cela doit être réservé aux raisons de service. Il peut être répété mais en général on évite d'en faire trop à la suite.

Un exemple, suite à service perturbé sur Paris - Bordeaux, il m'a été demandé un jour de déposer un conducteur à Poitiers alors que mon train n'avait pas d'arrêt afin qu'il puisse rapatrier du matériel vide. Ce collègue a été commandé pour être présent en cabine afin de ne pas être obligé d'ouvrir les portes d'accès voyageurs pour éviter tout désagrément (descente inopinée par exemple).

J'ai bien compris le principe et je suis ok avec ça mais la ça ralenti le trafic et parfois me fais manquer la correspondance de quelques minutes. Et je pense que cela n'a rien a voir avec le service. Surtout que la prochaine gare est vraiment pas très loin.... De toutes façon les arrêts son consigné dans un carnet ou autre je suppose.

Modifié par DoctorWayne
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 4 minutes, DoctorWayne a dit :

ça se passe en France.

Entre collègues, il y a souvent de petits "arrangements", pour peu que la sécurité ne soit pas corrompue.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 35 minutes, DoctorWayne a dit :

J'ai bien compris le principe et je suis ok avec ça mais la ça ralenti le trafic et parfois me fais manquer la correspondance de quelques minutes. Et je pense que cela n'a rien a voir avec le service. Surtout que la prochaine gare est vraiment pas très loin.... De toutes façon les arrêts son consigné dans un carnet ou autre je suppose.

Là on est plutot dans la question style comité d'usagers (ce n'est pas un reproche) mais souvent ce que l'on constate vu du côté voyageurs ne reflète pas toujours la réalité du terrain.

  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 6 minutes, BUDD a dit :

Là on est plutot dans la question style comité d'usagers (ce n'est pas un reproche) mais souvent ce que l'on constate vu du côté voyageurs ne reflète pas toujours la réalité du terrain.

Pour quelqu'un qui n'est pas membre du personnel, aucun conducteur ne va le faire...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A la SNCB, ce type de décision est prise par le "Traffic Control" mais, dans la plupart des cas, la SNCB préfère payer des taxis ou des nuits d'hôtel (dîner et petit-déj compris)!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, DoctorWayne a dit :

Bonsoir, je ne sais pas si ce post est bien dans le groupe approprié mais je me lance: j'aimerais savoir si un conducteur était autorisé a arrêter son train en pleine voie pour laisser sortir un collègue (conducteur, cheminot?) pour qu'il rentre chez lui. Cela arrive fréquemment sur ma ligne le soir. Merci de votre attention et si jamais je n'hésiterait pas a poster ailleurs. Bonne soirée a tous

Clairement c'est complètement illégal sur l'initiative du seul conducteur.

  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 3 minutes, ADC01 a dit :

Clairement c'est complètement illégal sur l'initiative du seul conducteur.

"illégal", je n'ira!os pas aussi loin...

Non réglementaire, c'est sûr.

Le conducteur qui le fait, fait cela sous son entière responsabilité...

Sauf consigne donnée par un supérieur hiérarchique et notée au "livre d'ordres"

Modifié par SEV1977
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 5 heures, SEV1977 a dit :

Sauf consigne donnée par un supérieur hiérarchique et notée au "livre d'ordres"

Bonjour ,

:Smiley_19: ...ça doit être la version Belge du " Carnet d' Ordres Ecrits " côté SNCF ...,

( ...de mémoire,si pas renommé depuis ma Période Circulation / Transport / Mouvement ...) ..;

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 6 heures, ADC01 a dit :

Clairement c'est complètement illégal sur l'initiative du seul conducteur.

Bonjour,

Tout à fait, et de plus cet arrêt sera considéré comme "arrêt accidentel", ... avec toutes les conséquences qui vont suivre pendant et après cet arrêt pour la remise en marche du train.

 

Deux sujets sur les arrêts accidentels sont ouverts, ici :

http://www.cheminots.net/forum/topic/39111-arrêt-accidentel/

http://www.cheminots.net/forum/topic/33264-arret-accidenteltitre-1/

 

Modifié par Pascal 45
  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne sais pas si cela se pratique toujours, mais durant de nombreuse années, le poste de commandement pouvait tout à fait prescrire un arrêt en pleine voie, par exemple pour faire descendre un agent de l'équipement (vérification des installations)

il me semble qu'après un arrêt prescrit, on repartait sans respecter les règles de l'arrêt accidentel.

À l'heure actuelle, avec la motorisation des agents de l'équipement, je pense que la pratique de l'arrêt prescrit ne doit plus beaucoup être utilisée ...

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

tout à fait

ce peut être

  1.  un arrêt prescrit (soit régulier mais non commercial, figurant à la fiche train [arrêt C, S..], soit au coup par coup par une instance dirigeante [régulateur...])
    dans ce cas il mécano repart normalement et les temps d'arrêt sont en principe prévus dans l'horaire global, donc n'impactent en rien les délais d'arrivée.
  2. un arrêt "collègue", non réglementaire. Le mécano repart en respectant l'arrêt accidentel.
    si c'est un bon, il a bien choisi son arrêt et la perte de temps est quasi nulle

dans les deux cas, les voyageurs voient un arrêt ( à quai ou pas) qui pour eux n'a pas lieu d'être

Modifié par cyclodocus
  • J'adore 5
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ici, les arrêts collègues étaient courants il  y a 25-30 ans. Ça ne se fait plus car le CRC/CTC(commande centralisée) s'en apperçoit de suite (sous cantons très courts) et la guéguerre entre activités de RENFE, les privées et ADIF pour refacturations de frais et de temps perdus font que la hiérarchie soit très à cheval sur les pertes de temps De plus le moindre écart sur les horaires engendre une vague de tweets des usagers relayés par des médias qui servent des intérêts contraires à RENFE/ADIF

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 25 minutes, cyclodocus a dit :

tout à fait

ce peut être

  1.  un arrêt prescrit (soit régulier mais non commercial, figurant à la fiche train [arrêt C, S..], soit au coup par coup par une instance dirigeante [régulateur...])
    dans ce cas il mécano repart normalement et les temps d'arrêt sont en principe prévus dans l'horaire global, donc n'impactent en rien les délais d'arrivée.
  2. un arrêt "collègue", non réglementaire. Le mécano repart en respectant l'arrêt accidentel.
    si c'est un bon, il a bien choisi son arrêt et la perte de temps est quasi nulle

dans les deux cas, les voyageurs voient un arrêt ( à quai ou pas) qui pour eux n'a pas lieu d'être

De toute façon pour les voyageurs, même un arrêt sur signaux n'a pas lieu d'être  !

  • J'adore 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...