Aller au contenu
Le Web des Cheminots

Messages recommandés

Bonsoir tout le monde.

Dans le RGS Titre S1 (des signaux), l'article 163 parle de remise en marche d'un train aprés arrêt accidentel en observant la marche à vue jusqu'à la fin du canton dans lequel le train s'est arrêté. Pensez vous que cette prescription est sans conséquences pour un train qui aprés avoir prit le départ sur sémaphore de BM ouvert (voie libre) s'arrête à quelques encablures de la gare pour X cause sachant que la distance séparant le point d'arrêt et la gare suivante est de 15km, donc une MV de 15 km...!

voici ce que dit l'article : Après tout arrêt accidentel, en raison des modifications susceptibles d’être intervenues à son insu dans les indications antérieurement données par les signaux, le conducteur doit, lorsqu’il repart, observer la marche à vue jusqu’à la fin du canton dans lequel il s’est arrêté.

D'autre part quelles sont ces modifications qui peuvent intervenir à l'insu de conducteur qui circule dans un canton BM ?

Je sais bien que le réglement SNCF, a prévu une remise en marche normale aprés une distance parcourue de 3 km.

Merci pour vos commentaires.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir tout le monde.

Dans le RGS Titre S1 (des signaux), l'article 163 parle de remise en marche d'un train aprés arrêt accidentel en observant la marche à vue jusqu'à la fin du canton dans lequel le train s'est arrêté. Pensez vous que cette prescription est sans conséquences pour un train qui aprés avoir prit le départ sur sémaphore de BM ouvert (voie libre) s'arrête à quelques encablures de la gare pour X cause sachant que la distance séparant le point d'arrêt et la gare suivante est de 15km, donc une MV de 15 km...!

voici ce que dit l'article : Après tout arrêt accidentel, en raison des modifications susceptibles d’être intervenues à son insu dans les indications antérieurement données par les signaux, le conducteur doit, lorsqu’il repart, observer la marche à vue jusqu’à la fin du canton dans lequel il s’est arrêté.

D'autre part quelles sont ces modifications qui peuvent intervenir à l'insu de conducteur qui circule dans un canton BM ?

Je sais bien que le réglement SNCF, a prévu une remise en marche normale aprés une distance parcourue de 3 km.

Merci pour vos commentaires.

L'article se veux generique, il ne cherche pas à savoir si l'arret accidentel se situe à 15 km du prochain point d'arret/signal; ou à 500 m juste après la courbe après avoir pourtant franchis le signal d'annonce à voie libre.

Le risque est donc une évolution de la signalisation pendant cet arrêt, alors qu'on a franchis le signal d'annonce, et d'arriver plein pot sur du rouge. Que l'annonce ai été franchis à voie libre, ou avertissement.

Sans parler qu'un arrete accidentel, c'est 30 secondes comme 2 heures.

D'où à la SNCF les 3 km, rapport avec la distance maximal entre deux signaux. Avoir une assurance certaine que c'est libre devant.

Aussi effectivement, il y a la connaissance de ligne, on sait très bien que la où on se situe..il y a rien; mais qui peux assurer dans le cas d'un soucis ayant provoqué l'arrêt quand il va repartir qu'il ne se trompera pas. Peut on laisser la sécurité reposer uniquement sur ce que pense savoir l'agent de conduite.

Les cas de mav inutiles sont nombreux selon les circonstances, mais la generalisation de la chose est faite pour ne pas laisser la securité uniquement sur la supposé connaissance des lieux dans une situation qui peu être pertubé.

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

pas que les signaux

ça peut aussi être des voitures qui en ont marre d'attendre au PN et qui passent en chicane

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On pourrait aussi prévoir l'inverse ceci-dit et interdire et empêcher la reprise d'un itinéraire ouvert, sauf urgence.

Si j'ai un arrêt accidentel, soit je repars de suite ou presque, soit je vois arriver les gros ennuis et j'avertis en conséquence. Si l'agent-circulation souhaite reprendre ses signaux il a l'obligation de le demander et peut le faire lors de cette échange. Sinon, dans le cas parfait il peut même me rappeller pour le faire.

Pour les PN, rien ne vaut une barrière complète. Il y a plus de crétins qui zigzag que de gens restant plantés sur les voies, et les barrières ça se cassent...

Cette réglementation de l'arrêt accidentel se valait à une époque où les moyens de communications étaient plus que limité, il me semble qu'aujourd'hui, entre les téléphones de voies, les portables, la RST ou le GSM, on arrive toujours à ses fins assez rapidement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On

Cette réglementation de l'arrêt accidentel se valait à une époque où les moyens de communications étaient plus que limité, il me semble qu'aujourd'hui, entre les téléphones de voies, les portables, la RST ou le GSM, on arrive toujours à ses fins assez rapidement.

Chez vous peut être, il m'est arrivé en temps que touriste sur un train, qui est rentré dans un arbre de ne pouvoir joindre le régu et de faire faire la couverture par un autre mécano qui était comme moi en simple touriste, pendant que le titulaire avisait le contrôleur et tentait de joindre en vain le régu par radio et portable, cela m'a permis de constater que c'est quand on a absolument besoin de joindre un agent sédentaire selon la formule consacrée et ben que la radio ne marche pas et qu'est se trouve dans un blanc GSM, si le règlement prévoit ce cas , ce n'est pas pour faire joli dans le référentiel et je l'ai constaté d'autres fois malheureusement.

  • J'adore 6
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Cette réglementation de l'arrêt accidentel se valait à une époque où les moyens de communications étaient plus que limité, il me semble qu'aujourd'hui, entre les téléphones de voies, les portables, la RST ou le GSM, on arrive toujours à ses fins assez rapidement.

Je rejoins totalement ADC : non nous n'avons pas de garantie de pouvoir joindre quelqu'un rapidement (ou meme lentement). Le moyen le plus sur pourrait etre les téléphones de voies mais il semblerait que l'on ne puisse éviter la panne (je parle bien en bois non ?), je ne sais pas ce qu'il en est des téléphones d'alarme (RSS) mais de toutes façons sur lignes non électrifiées.... . Donc impossible de se passer des mesures règlementaires applicables par l'ADC.

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ligne à une voie banalisée: train arrêté sur voie d'évitement. Le mécano voit passer un TGV en sens inverse. Mais le carré ne s'ouvre pas après. Pas de radio, le portable passe pas et le téléphone du signal qui ne fonctionne pas.... Quand il a vu un TER passer derrière le TGV, il a compris. Mais si cela avait été autre chose, il aurait pu attendre longtemps.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

(...) Pensez vous que cette prescription est sans conséquences pour un train (...)

Non, il y a une conséquence : le train sera en retard. :Smiley_04:

Le parti pris du RGS, c'est de ne pas prendre de risque. Un retard vaut mieux qu'un accident.

  • J'adore 3
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour les PN, rien ne vaut une barrière complète. Il y a plus de crétins qui zigzag que de gens restant plantés sur les voies, et les barrières ça se cassent...

Ce n'est pas le sujet, mais je ne partage pas ce point de vue. On peut se retrouver planté sur les voies "malgré soi", les grandes barrières rigides ne faisaient pas la différence entre le malchanceux et le crétin. Si l'on veut éviter les passages en chicane, il y a les SAL 4. L'avantage des demi-barrières à fermeture décalée sur les grandes barrières rigides, c'est qu'elles rendent à l'automobiliste une grande part de sa responsabilité.

Pour ma part je plaide pour la suppression totale des barrières. Un signal routier suffit : il doit être respecté, et ceux qui ne le respectent pas savent à quoi s'attendre (et la loi est très claire sur ce point : un automobiliste doit rester maître de son véhicule en toute circonstance). Les barrières n'apportent rien d'autre que des questions inutiles.

  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Quand je vois qu'en Autriche, il y a des PN en ville simplement protégés par des feux rouges clignotant sans barrière, et que les voitures s'y arrêtent... ça fait rêver. Chez nous, le seul moyen qui serait efficace, c'est les panneaux qui se relèvent devant les barrières, comme en Russie il me semble.

++

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Quand je vois qu'en Autriche, il y a des PN en ville simplement protégés par des feux rouges clignotant sans barrière, et que les voitures s'y arrêtent... ça fait rêver. Chez nous, le seul moyen qui serait efficace, c'est les panneaux qui se relèvent devant les barrières, comme en Russie il me semble.

++

Et on verrait des routes bloquées pendant des heures car il y aura toujours un malin qui voudra essayer d'être le plus fort et se retrouvera le nez dans le machin et bloquera la circulation routière, je suis comme Poncet, l'observation pure et simple du code de la route devrait suffire. à la place de déresponsabilisé les chauffards avec tout un tas de système, il faudrait peut être les éduquer et les responsabiliser à nouveau.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour ma part je plaide pour la suppression totale des barrières. Un signal routier suffit : il doit être respecté, et ceux qui ne le respectent pas savent à quoi s'attendre (et la loi est très claire sur ce point : un automobiliste doit rester maître de son véhicule en toute circonstance). Les barrières n'apportent rien d'autre que des questions inutiles.

C'est d'ailleurs tellement clair dans l'esprit des juges que c'est toujours la SNCF qui est condamnée ... (rarement les conducteurs, et encore moins souvent la DIR)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir, en dehors de la règle des modifications de signalisation, la base de 3km a modifé fondamentalement le réglement S9.

Le risque initial était la rupture de séquence. On arrive sur du VL..et puis tout d'un coup, il y a du A parce que dans le canton suivant, les "gars de l'INFRA" ont "bouclé" un chantier. Des "modifications" suceptible de "modifier" la signalisation peuvent êtres dues à "aurtre chose" qu'une circulation! Pour le reste entre 2 signaux il peut y avoir 300m (RER C) ou 30 km (en block manuel!)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité JLChauvin

J'aimerais bien qu'on m'explique quel est le vrai problème avec cette règle de l'arrêt accidentel.

Est-ce une règle dangereuse? Si oui, en quoi consiste exactement le danger? Qu'est-ce qui justifierais sa suppression sur ligne classique, puisque pour rappel elle ne s’applique pas sur les sections de ligne équipées en signalisation de cabine (TVM) ni ERTMS (je n'ai pas vérifié) étant donné qu'avec ces installations le conducteur est renseigné en permanence de l'état de la signalisation.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Attention, je n'ai jamais dit qu'il fallait la supprimer, j'ai simplement parlé d'une philosophie différente.

Quand notre réglement (suisse) fut créé le natel n'existait pas, il n'y avait que les éventuels téléphones de voie ou la marche à pied, et pourtant l'arrêt accidentel ne fut pas nécessaire puisque l'on préféra la non modification à postéri des itinéraires tracés.

Là aussi il y a une raison, c'est plus sur et tant pis pour les retards.

Alors voila, je mettais juste ça en parallèle, dans un but de culture général.

J'aurais surement du écrire "on pouvait" au lieu d'un "on pourrait" ceci dit.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour le reste entre 2 signaux il peut y avoir 300m (RER C) ou 30 km (en block manuel!)

Ce qui compte ici c'est la distance entre un avertissement le signal d'arrêt et même si le canton fait 100 km le signal d'arrêt sera toujours précédé d'un avertissement...
  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Maitre de son véhicule est une argutie juridique pour qu'il y ait un responsable mais les lois de la physique sont incontournables, la distance d'arrêt n'est jamais nulle.

Non, ce n'est pas une "argutie juridique", c'est une règle à respecter : sachant que la distance d'arrêt n'est jamais nulle, tu dois en toute circonstance adopter une vitesse qui te permette de t'arrêter avant un éventuel obstacle ou avant un point d'arrêt imposé par la signalisation routière. Et oui, tu es responsable de tes actes, dès tes 18 ans. Et tu ne trouveras jamais une excuse valable pour avoir roulé trop vite, surtout quand tu auras fauché un piéton...

J'espère que tu n'es pas conducteur de train. J'aimerais aussi que tu n'aies pas le permis de conduire, hélas, je sais qu'on le donne à n'importe qui...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Non, ce n'est pas une "argutie juridique", c'est une règle à respecter : sachant que la distance d'arrêt n'est jamais nulle, tu dois en toute circonstance adopter une vitesse qui te permette de t'arrêter avant un éventuel obstacle ou avant un point d'arrêt imposé par la signalisation routière. Et oui, tu es responsable de tes actes, dès tes 18 ans. Et tu ne trouveras jamais une excuse valable pour avoir roulé trop vite, surtout quand tu auras fauché un piéton...

J'espère que tu n'es pas conducteur de train. J'aimerais aussi que tu n'aies pas le permis de conduire, hélas, je sais qu'on le donne à n'importe qui...

Tu es sur de pouvoir dire que tu ne faucheras jamais un piéton ? Moi pas ainsi que plein d'autres, il faut rester lucide et ne pas se placer au dessus du conducteur moyen.

Eh, bé, Aldo tu en prends pour ton grade. T'en fait pas, je trouve que tu conduis bien et venant de ma part c'est un sacré compliment :Smiley_04:

Modifié par ADC01
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est ti pas un peu péremptoire cette condamnation définitive? Je ne connais pas Aldo, du coups je me garderai bien de le classer dans les "personnes méritant le permis", mais je ne pourrais pas non plus le classer dans ceux qui ne le mériteraient pas.

J'éspère, Poncet, que tu n'es pas juge, ni même n'assume la moindre petite direction d'équipe, bien qu'aujourd'hui n'importe qui puisse hélas le faire...

Ça fait déplacé n'est-ce pas?

Bref, je crois surtout qu'Aldo voulait dire - avec une certaine raison à mon sens - qu'il y aura toujours un conducteur victime d'une perte de maitrise, dans chaque accident, et ce même si quelqu'un se jette litéralement sous tes roues. Juridiquement c'est ainsi, tu pércutes, tu es coupable. Et dans le fond on devrait, en suivant ce principe, ne jamais conduire.

Pour en revenir aux barrières, elles ajoutent de la visibilité a un signal, et garantissent aussi le respect du profil d'espace libre. Elles ne sont pas forcément inutiles, même si leur utilisation n'a pas à être systématique.

Modifié par likorn
  • J'adore 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

. Juridiquement c'est ainsi, tu pércutes, tu es coupable.

Il n'en est pas toujours ainsi, c'est un peu une légende urbaine, je connais le cas d'un automobiliste ayant percuté (sans gravité) un gamin qui s'est littéralement jeté sous ses roues alors que celui redémarrait, tous les témoins présents ont pu disculper ma connaissance, il a été donc prouvé que personne n'aurait rien pu faire dans ces circonstance Je rajouterais que les piétons contrairement à l'idée répandue ne sont pas les maitres sur la route ou ailleurs, parking notamment, ils doivent observer des régles et ne pas faire n'importe quoi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On est d'accord.

Néanmoins, dans la très grande majorité des cas, le fait de ne pas réussir à s'arrêter est une perte de maitrise. J'ai même un joli cas d'école avec une priorité grillée, la responsabilité fut partagée parce que l'automobiliste ayant la priorité indiqua avoir vu la voiture fautive mais ne pas avoir pensé qu'elle, elle ne le verrait pas.

L'argument était que l'on ne doit pas partir du principe que l'autre fera forcément faux, mais qu'on doit s'y attendre et vérifier, en cherchant le regard par exemple.

Ce sont deux principes fondamentaux de la LCR, la loi sur la circulation routière. Notament en regard des articles 26 et 31.

  • J'adore 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant
×
×
  • Créer...

L'extension "AdBlock" anti-pub... on en parle ?

Vous avez installé un outil pour bloquer la publicité sur internet...hors c'est la publicité qui permet à cheminots.net d'exister et de vous permettre d'avoir la meilleure expérience utilisateur possible.

Alors pourquoi ne pas désactiver votre bloqueur de pub pour ce site et ainsi participer à sa pérennité ?

Si vous ne souhaitez pas désactiver Adblock, vous pouvez quand même accéder au site,
et on vous souhaite une bonne visite !

 

Comment désactiver Adblock pour cheminots.net ?

Repérez l'icône Adblock sur votre navigateur internet (Mozilla Firefox, Google Chrome etc.). 
Généralement elle se situe à droite de la barre d'adresse, ou tout en bas à droite de la fenêtre.
adblock.png.b5362a440eebda16ea382664cb9b629f.png

Cliquez sur l'icône puis.. (en fonction du navigateur) :

Mozilla Firefox 
Cliquez sur « Désactiver partout ».

Google Chrome et autres 
Cliquez sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine » ou décochez « Activé pour ce site ».

 

Si je n'arrive pas à désactiver Adblock...

Si vous ne trouvez pas le bouton Adblock ou si vous n'arrivez pas à désactiver Adblock, vous pouvez essayer de désinstaller complètement le logiciel dans les options de votre navigateur web:

Mozilla Firefox 
Cliquez sur Firefox, puis Modules complémentaires. Dans Extensions, désactivez/désinstallez Adblock.

Google Chrome 
Cliquez sur la clé à outil en haut à droite, puis Outils et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

Apple Safari 
Cliquez Safari, puis Préférences et enfin Extensions. Désactivez/désinstallez Adblock.

 

FREEBOX
Se connecter à l’interface de gestion mafreebox.freebox.fr puis « Connexion Internet > Configuration > Blocage de la publicité »
Désactiver l’option et cliquer sur Modifier.

Antivirus
Certains antivirus bloquent les bannières, essayez en le désactivant. Si c'est lui qui bloque les pubs, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité, ou mettre le site cheminots.net en liste blanche.