Aller au contenu

NEMO94

Membre
  • Compteur de contenus

    2 068
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

NEMO94 a gagné pour la dernière fois le 23 mars 2018

NEMO94 a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

824 Explosif

À propos de NEMO94

  • Rang
    Turbotrain
  • Date de naissance 13/02/1972

Infos Métier

  • Entreprise
    -
  • Service
    non

Visiteurs récents du profil

17 396 visualisations du profil
  1. Ce journaliste devrait être rassuré, dans le JDD d'hier un article précise que l'on s'emploie à trouver des solutions sur les 2 points qui posent problème avec les derniers emmerdeurs qui vont au guichet, le cash et les chèques vacances !!! Mais cette semaine, atteindre le guichet ça se mérite, à Marseille (et c'est sans doute pareil dans d'autres grandes gares hors IDF) un comité d'accueil City One se jette sur les intrépides candidats avec un argumentaire sans doute bien appris par coeur....
  2. Pour la Côte Bleue idem, mais quand on voit l'état de délabrement avancé de certaines gares de la ligne ! La semaine dernière pas mal de trains ont été supprimé, mais l'itinéraire a quand même servi pour le détournement de trains TER assurés en matériel bi-mode, parce que pour les rames tractées de la transversale Sud, organiser un relais traction à Miramas ça relève de l'exploit en 2019 !!!
  3. La proposition de fermer la ligne de la Côte Bleue est stupide et d'ailleurs des travaux sont prévus entre septembre 2020 et mars 2021... En cas de pépin par l'itinéraire habituel PLM, c'est la seule solution de détournement, la semaine dernière on l'a utilisé après la coupure de la ligne via Rognac suite à l'incendie vers Vitrolles !
  4. Le terme flicage est en effet péjoratif je le reconnais mais pour m'être souvent rendu au guichet quand l'accès était encore aisé et ne nécessitait pas encore la prise d'un rendez-vous en ligne ou bien 1h d'attente je pense qu l'activité des vendeurs à l'heure actuelle ne fait pas l'objet d'un simple suivi à but statistique....
  5. Article du Figaro, et donc SNCF bashing dans les commentaires, mais les documents internes révélés sont intéressants, et confirment que la novlangue ésotérique employée par les rédacteurs a du mal a être comprise par la base... Et bon courage à ces ASCT pour expliquer simplement la validité à géométrie variable des nouvelles cartes commerciales dans les TER, qui échappe à toute logique rationnelle, ou le durcissement des conditions d'échange et de remboursement alors que la com officielle reprise tel que dans la PQN promettait des offres plus simples et plus avantageuses !
  6. Les cheminots "de base" encore présents et visibles sur le terrain dans les gares et les trains et qui ne sont pas totalement démotivés font ce qu'ils peuvent, mais on peut penser que des mesures d'urgence sont à l'étude et ne manqueront pas d'être annoncées rapidement ! Je suppose que l'activité des guichets est assez bien fliquée, donc dans les étages supérieurs on doit disposer de données intéressantes pour faire un diagnostic assez fiable, comme la durée moyenne d'une transaction, et la nature des opérations effectuées par les vendeurs, vente de billets simples ou complexes, renseignements, vente de cartes commerciales, transactions "atypiques" non accessibles en ligne ou sur automate dont le cas déjà évoqué ici des chèques vacances ou des billets de congé annuel, et tout ce qui concerne l'après-vente... Tout ce que vous voulez savoir sur Rachel Picard : http://www.lefigaro.fr/voyages/rachel-picard-celle-qui-reve-d-avioniser-le-tgv-20190710
  7. Il faudrait savoir ce qui motive toujours ces voyageurs à vouloir rencontrer un vendeur humain alors qu'on aura tout fait pour les dissuader et tenter de les orienter parfois autoritairement vers les automates ou la vente en ligne, même la perspective de 2h d'attente debout dans des conditions inconfortables, ils persistent... Manque d'intérêt pour ou absence de maîtrise des solutions numériques, rares opérations ne pouvant être effectuées en ligne ou sur automate (paiement en espèces ou par chèque bancaire ou chèques vacances, billets complexes (au sens SNCF) dépassant le niveau d'intelligence des machines, opérations d'après-vente comme échange avec perception de frais d'échange, ou remboursement total ou partiel) Mme Spillebout et Mr Laffon devraient quitter plus souvent leurs confortables bureaux climatisés pour aller à la rencontre des voyageurs au niveau du rail en surchauffe !!! Il y a manifestement un monde entre ces (jeunes) dirigeants sortis de HEC ou autre grande école de commerce qui passent leur temps à organiser des séminaires en utilisant un vocabulaire ésotérique et en faisant mumuse avec leurs gadgets pour grands enfants et le peuple qui attend son tour entre les guide file.... La team elle a encore de nombreuses matinées de folie pour plancher, parce que le projet 30' MAX ça marche pas fort. Les buralistes ne feront pas le boulot des vendeurs SNCF, on va leur donner une tablette un TPE et une imprimante, mais ce n'est pas leur activité principale, pas question de passer 10 min avec un client paumé qui vient se renseigner ou souhaite acheter un billet multisegements, ils débiteront des billets TER sur quelques OD prédéfinies et c'est tout !
  8. C'est effectivement ça le problème, et plus la tarification est désintégrée (et les cartes de réduction aussi) moins attractif est le transport ferroviaire, et ça n'a rien à voir avec l'ouverture à la concurrence, il faut juste que tout le monde se mette autour de la table et discute en bonne intelligence... Mains non, maintenant on va avoir la carte A valable chez REMI, la carte B valable chez LIO, la carte C valable chez FLUO, et la carte X valable chez SNCF mais pas chez OUIGO par SNCF ou IC ECO par SNCF....
  9. Je doute fortement que lors de l'achat d'une carte de la nouvelle gamme tarifaire ce point soit précisé au client qui va par la suite croire que c'est aussi simple qu'avant. Au passage, si pour effectuer un trajet il faut multiplier les cartes de réduction c'est d'une rare débilité....
  10. Flixtrain qui fait rouler ses trains à ses risques et périls, il ne sont pas là pour faire de l'aménagement du territoire...
  11. Il faut bien engraisser quelques boîtes chargées de plancher sur ces nouvelles dénominations, et faire oublier tout ce qui rappelle le grand-père, qui est propriétaire de la marque TER !!!
  12. Parly c'est la potiche parfaite à la Défense, à la SNCF ce sera pareil je ne sais pas si Jeantet c'est l'anti-Pépy, mais si il obtient le poste, ça sera une grosse claque pour Mme OUI et ses faiseurs de OUImachins.
  13. Avant c'était simple avec les cartes commerciales, maintenant que chaque région peut avoir une politique différente d'acceptation (ou pas) et avec des modalités variables, les gens n'y comprennent plus rien....
  14. Et quand le 3635 ne sera plus surtaxé (normalement le 1er juillet) il sera très sollicité...
  15. Le problème c'est que pour accéder à un vendeur, c'est de plus en plus compliqué, quand un espace de vente ou un guichet sont encore ouverts, il faut franchir ensuite le barrage du cerbère qui redirige parfois avec autorité vers les automates, indique qu'on ne sert que les départs du jour, et quand on a enfin le droit d'éviter le tas de ferraille, prévoir jusqu'à 1h d'attente... Alors qu'on fait tout pour dissuader le candidat au voyage de se rendre au guichet, c'est quand même fâcheux que Oui Oui et Trainline soient affectés par ce "bug" curieux.
×
×
  • Créer...