Aller au contenu
Invité Fabr

Chronique de la defaisance Paysanne....

Recommended Posts

il y a 26 minutes, jackv a dit :

chaque année en moyenne 39 507 tracteurs neufs se vendent en France

 

Pour 515 000 exploitations, ce qui ne fait pas beaucoup et encore sur ce nombres de 39507, il faut retrancher les tracteurs non vendus à des agriculteurs, du style collectivités territoriales, entreprises de travaux publics, voir même des particuliers.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, ADC01 a dit :

Pour 515 000 exploitations, ce qui ne fait pas beaucoup et encore sur ce nombres de 39507, il faut retrancher les tracteurs non vendus à des agriculteurs, du style collectivités territoriales, entreprises de travaux publics, voir même des particuliers.

tu changes de voiture tous les ans ? en plus il y a un marché de l'occase important ..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, jackv a dit :

tu changes de voiture tous les ans ? en plus il y a un marché de l'occase important ..

Cela m'est arrivé mais ce n'est pas comparable, un tracteur, c'est un outil de travail,  qui peut tourner plusieurs milliers d'heures par an, au même titre que des machines outils dans une usine ou de matériel de BTP chez un entrepreneur, changer son outil de travail régulièrement avant qu'il ne soit complétement usé permet  de limiter sa décote, tout comme pour une voiture.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 27 minutes, zoreglube a dit :

 l'informatisation pour pousser au rendement et pour aussi contrôler les revenus...Bercy se doute bien de ce qui passe a travers..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

chez moi dans les années 50 c'était comme cela

https://www.notrehistoire.ch/medias/7287

 la faucheuse lieuse

1d0689a026dca167.thumb.jpg.1f299603ab2482767a273ffb548f7a59.jpg

c452739991b6aee4.thumb.jpg.3216d9d2a6e1e23cac54d197f811ca34.jpg

 

le ramassage  et le premier séchage des gerbes par 5 ou 6 (4 ou 5 au sol une au dessus graine coté soleil)  en forme de cabotins

44794a66c7f42305.thumb.jpg.b22f322e707d52c3d6e443c2451eb8f5.jpg

mais c'était plutôt le travail des femmes et des enfants comme cela avec le ratissage des derniers fetus

En-Nivernais-La-Moisson-582x385.jpg.bbe292592f7b0699bda2059b7dda0455.jpg

 

 après on rentre pour battage ou pour faire une meule ou dans une grange ou sous un hangar 

Sans.jpg.f509b1e2742163a98d355d9d949924af.jpg

j'ai l'impression de revoir mon grand père… et sur le chariot le tasseur ... tassait ou  (pigeait 'suivant le region) et au dernier voyage c'était souvent les enfants et nous restions au dessus pour le retour… tout une époque mon brave monsieur

pour completer (photo de famille)

dans la grange il y avait aussi cela

267804282_Sanstitre-2_tif.thumb.jpg.cd3f84c0801bded1a195769e0b19fcb1.jpg

 

sans oublier bien sur..

1299732423_Sanstitre-6_tif.thumb.jpg.66a812f019293454f273afd57a7d51f6.jpg

 

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A la même époque dans le Queyras (Molines) les gerbes (seigle et orge) étaient mises à sécher sur les balcons en haut sur le devant et le foin stocké dans la grange en rondins de mélèze... A l'époque où c'était une ferme les propriétaires (âgés)  vivaient avec leur deux vaches et leur mule dans la pièce du rez de chaussée (juste une fenêtre à la place de la porte mais le tuyau de poêle est resté en place et fonctionnel !)

ecurie1.thumb.jpg.0a40e829ed62b170d3c1fd0a2b0ccbea.jpg

Et ils utilisaient le même type de batteuse telle qu'illustrée par Jack.

Fenaison :

foins1.thumb.jpg.ebc5a48c214411e8f464bb380f9c1150.jpg

Prêt pour le retour avec quatre barillons (c'est le nom local pour ces ballots : deux barres de bois et un filet de corde) sur la charrette. Je n'ai pas d'images pour la suite des opérations mais le barillon était hissé j'usqu'à une plate-forme située sous le toit de la grange et le foin déversé en vrac dans la finière tassé par les enfants (quel jeu!)... Il faut se représenter que l'espace dans la grange se remplissait de foin jusqu'au toit. La partie haute de la maison en rondins avait pour nom la fuste, très durable j'en ai vu une datée de 1610!

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'était pareil dans toutes les campagnes....chacune sa spécificité en fonction de son climat sa géographie voir sa géologie....

de là à dire que c 'était joyeux...

Bref après guerre l'a bien fallu faire bouffer tout le monde ....et peu importait la qualité !

avec le recul et vu que de nos jours tout le monde bouffe à peu suffisamment (ce qui ne veut pas dire bien) on peut se poser des questions sur la qualité.

Après que le s paysans ne vivent pas correctement de leur job c'est une histoire.

de là à regretter l'époque d'avant guerre oud es années 50 ...un pas que je franchirai pas !

c'est comme le train en 50 c'était mieux....mais ça c 'est dans les têtes ! (et les rétros).

idem pour les agriculteurs....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'était pas forcément mieux avant, mais à cette époque l'agriculteur n'était pas stressé par les emprunts nécessités par une mécanisation à outrance et avait le temps de vivre mais les préoccupations étaient bien présentes : vais-je pouvoir rentrer mon foin avant l'orage qui menace ou pleuvra-t'il assez pour le regain. Je parle aussi d'une époque où il n'y avait pas de manque de nourriture pour toute la population. Dans les années 50 les tickets d'alimentation n'étaient plus qu'un mauvais souvenir... Tous les soucis actuels ne sont arrivés qu'avec l'exode rural causé par différents facteurs tels que les besoins en main d’œuvre de l'industrie (il fallait ben des ouvriers pour fabriquer les 4CV et autres 2CV : un an et plus de  délai pur obtenir un de ces bijoux de la technologie).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 19 heures, capelanbrest a dit :

C'était pareil dans toutes les campagnes....chacune sa spécificité en fonction de son climat sa géographie voir sa géologie....

de là à dire que c 'était joyeux...

Bref après guerre l'a bien fallu faire bouffer tout le monde ....et peu importait la qualité !

avec le recul et vu que de nos jours tout le monde bouffe à peu suffisamment (ce qui ne veut pas dire bien) on peut se poser des questions sur la qualité.

Après que le s paysans ne vivent pas correctement de leur job c'est une histoire.

de là à regretter l'époque d'avant guerre oud es années 50 ...un pas que je franchirai pas !

c'est comme le train en 50 c'était mieux....mais ça c 'est dans les têtes ! (et les rétros).

idem pour les agriculteurs....

 

non ce n'était pas mieux avant avec la fatigue physique après 60ans beaucoup était usé..au niveau confort c'était plus que sommaire, pour les agriculteurs et aussi pour le bétail..

l'hiver pas genial de donner a manger aux bêtes..

 c'était une autre époque  très différente de celle actuelle.. mais elle laisse des souvenirs, on oublie les mauvais (c'est mieux ainsi )on se remémore  les bons ..en plus nous étions jeune..et vivre jeune a la campagne donne un sentiment de liberté..

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, black5 a dit :

A la même époque dans le Queyras (Molines) les gerbes (seigle et orge) étaient mises à sécher sur les balcons en haut sur le devant et le foin stocké dans la grange en rondins de mélèze... A l'époque où c'était une ferme les propriétaires (âgés)  vivaient avec leur deux vaches et leur mule dans la pièce du rez de chaussée (juste une fenêtre à la place de la porte mais le tuyau de poêle est resté en place et fonctionnel !)

ecurie1.thumb.jpg.0a40e829ed62b170d3c1fd0a2b0ccbea.jpg

Et ils utilisaient le même type de batteuse telle qu'illustrée par Jack.

Fenaison :

 

Prêt pour le retour avec quatre barillons (c'est le nom local pour ces ballots : deux barres de bois et un filet de corde) sur la charrette. Je n'ai pas d'images pour la suite des opérations mais le barillon était hissé j'usqu'à une plate-forme située sous le toit de la grange et le foin déversé en vrac dans la finière tassé par les enfants (quel jeu!)... Il faut se représenter que l'espace dans la grange se remplissait de foin jusqu'au toit. La partie haute de la maison en rondins avait pour nom la fuste, très durable j'en ai vu une datée de 1610!

 

 

avec des point communs

ferme typique de H savoie  (dans la grange de laquelle est prise la photo) sur 3 niveaux et vue des 2 cotes

au sous sol fleche rouge étable  les moutons et le poulailler

fleche jaune le niveau d'habitation, salle commun faisant cuisines et les chambres ..avec la separation verte…. pour la partie étable pour les 4 vaches et le cheval.. fleche verte (qui apportent leur calories)

et au dessus avec un accès direct la grange a foin fleche bleu (cela isole bien lorsqu'il y a 2 m de neige au dessus du toit

lacombe01.jpg.3250a969dfb487f6fcc2d2a975de4a9f.jpg

lacombe02.jpg.1bd78b8259e2bd1c36b419e13b6584a6.jpg

et cela existe encore..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, jackv a dit :

 

l'hiver pas genial de donner a manger aux bêtes..

 

Dans ces fermes du Queyras point n'était besoin de mettre le nez dehors pour nourrir le bétail, la seule obligation était d'évacuer le fumier, pas de litière faute de paille d'ailleurs utilisée mélangée au foin, la bouse et autre déjections tombant dans un "canal" vidé à la pelle et brouette ad-hoc. Je suppose qu'un peu partout dans les Alpes les procédés étaient sensiblement les mêmes, je ne parle ici que ce j'ai connu en tant que vacancier (toutes saisons!).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 30 minutes, black5 a dit :

Dans ces fermes du Queyras point n'était besoin de mettre le nez dehors pour nourrir le bétail, la seule obligation était d'évacuer le fumier, pas de litière faute de paille d'ailleurs utilisée mélangée au foin, la bouse et autre déjections tombant dans un "canal" vidé à la pelle et brouette ad-hoc. Je suppose qu'un peu partout dans les Alpes les procédés étaient sensiblement les mêmes, je ne parle ici que ce j'ai connu en tant que vacancier (toutes saisons!).

mon " l'hiver pas genial de donner a manger aux bêtes.. "

n'était pas pur la H savoie mais pour la Picardie , je me remémorai  comment mas grands parents bossaient dans la boues et souvent a neige l'hiver dans les années 50..et sans vraiment de mécanisation.. c'était juste de l'agriculture de survie..

Modifié par jackv

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pesticides : pourquoi la France en consomme de plus en plus

En France, l’utilisation de pesticides a augmenté de 12 % entre 2014 et 2016. Pourtant, depuis 2008 et le Grenelle de l’environnement, le gouvernement s’était fixé l’objectif de réduire de moitié l’utilisation de pesticides d’ici à 2018, puis à 2025. Sans succès. Pire : non seulement l’utilisation de pesticides ne diminue pas, mais elle continue d’augmenter constamment. Pourquoi ? La faute en grande partie au système des coopératives, mis en place au sortir de la seconde guerre mondiale. Explications en vidéo.

https://www.lemonde.fr/planete/video/2018/08/18/pesticides-pourquoi-la-france-en-consomme-de-plus-en-plus_5343812_3244.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pendant que le Président de la République déambule dans les allées du salon de l'agriculture à la Porte de Versailles, entouré des fans, que pensent les animaux du pâturage de ce défilé de personnes politiques ?

Aucune description de photo disponible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 23/02/2019 à 18:35, Greg4546 a dit :

Pendant que le Président de la République déambule dans les allées du salon de l'agriculture à la Porte de Versailles, entouré des fans, que pensent les animaux du pâturage de ce défilé de personnes politiques ?

Aucune description de photo disponible.

Les vaches ont réussi à interpeller E. Macron pour lui transmettre un message empreint d'une profonde colère

D0MMM2NX0AAmctl.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Morbihan : des milliers de poules tuent un renard à coups de bec

http://www.leparisien.fr/societe/morbihan-des-milliers-de-poules-tuent-un-renard-a-coups-de-bec-12-03-2019-8029719.php

 il les nourrice à l 'EPO les poules ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, jackv a dit :

Morbihan : des milliers de poules tuent un renard à coups de bec

http://www.leparisien.fr/societe/morbihan-des-milliers-de-poules-tuent-un-renard-a-coups-de-bec-12-03-2019-8029719.php

 il les nourrice à l 'EPO les poules ?

Faut pas oublier que pour étudier la façon de se déplacer du T Rex, c'est la poule qui sert de modèle pour les chercheurs en paléontologie !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Mak a dit :

Faut pas oublier que pour étudier la façon de se déplacer du T Rex, c'est la poule qui sert de modèle pour les chercheurs en paléontologie !

l'oiseau au rait une structure osseuse descendant des dinau

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, jackv a dit :

l'oiseau au rait une structure osseuse descendant des dinau

D'après les scientifiques les oiseaux ne sont pas que des descendants des dinos, ce sont eux mêmes des dinosaures, les seuls survivants...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...